Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221219607
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 1 x 215 mm

Parias

Date de parution : 07/03/2019

Fille aînée de Jérôme Cahuzac, Diane Gontier livre ici un témoignage sans concession sur sa famille, dévastée par l’un des plus grands scandales politico-financiers de la Ve République. Elle raconte comment, confrontée à cette affaire qui a brisé son existence sociale, elle a tenté de se reconstruire en faisant face...

Fille aînée de Jérôme Cahuzac, Diane Gontier livre ici un témoignage sans concession sur sa famille, dévastée par l’un des plus grands scandales politico-financiers de la Ve République. Elle raconte comment, confrontée à cette affaire qui a brisé son existence sociale, elle a tenté de se reconstruire en faisant face à la condition de paria qui pèse désormais sur elle comme sur ses proches.
Elle révèle les origines de l’engrenage qui a conduit ses parents, un couple longtemps soudé et partageant les mêmes secrets, à se déchirer jusqu’à la chute finale. Diane Gontier nous fait vivre de l’intérieur ces heures fatidiques où tout a basculé après des années de réussite, de bonheur et d’insouciance. Elle brosse le portrait d’un père promis à un grand destin mais emporté par ses ambitions politiques, et celui d’une mère qui tente par tous les moyens de préserver ses intérêts. Leur séparation déclenchera un processus dévastateur et irréversible.
L’auteur n’est pas tendre envers les siens. Son but n’est cependant pas de régler des comptes à son tour, mais de trouver dans l’écriture une forme de délivrance qui lui permette à la fois de comprendre et de se sauver.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221219607
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 1 x 215 mm

Ils en parlent

« Elle signe Gontier mais elle sera toujours Diane Cahuzac. Dans « Parias », la fille de l’ancien ministre revient avec dignité sur l’affaire qui a scandalisé la France et brise sa famille. »
NATHALIE DUPUIS / ELLE
« Une descente aux enfers qui glace le coeur : Parias, le récit de Diane Gontier, la fille aînée de Jérôme Cahuzac, est poignant. »
N.D. / LE NOUVEAU MAGAZINE LITTERAIRE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • FleurDuBien Posté le 7 Juillet 2019
    Ne vous fiez pas à la couverture, ni à l'aspect "people" du sujet. Rien de tout cela dans le livre qui m'a poignardé le coeur et l'esprit. Diane Gontier, fille aînée de Jérôme Cahuzac, nous raconte une histoire, celle de son père et de sa mère, qui pourtant n'ont tué personne, mais qui ont fait de leurs trois enfants des parias. Paria : personne exclue socialement, méprisée par un groupe. Quelle violence, et quel courage ! On ne présente plus "l'affaire Cahuzac", cet homme qui s'est enféré dans ses mensonges, ses boniments, son imposture. N'oublions pas non plus son ex-femme, qui savait mais qui s'est tue. C'est un très beau livre que je viens de terminer, lu en deux jours, je n'ai pu le lâcher. Tout d'abord, le style. Magnifiquement racontée, cette terrible histoire m'a touchée au plus haut point. Diane Gontier sait écrire, raconter et surtout se raconter sans faux-semblants, avec une pudeur et une honnêteté sans faille. On pense rarement aux enfants de ........ lorsqu'il y a un scandale, ici en l'occurrence le plus grand scandale politico-financier de la Ve république. Et pourtant. Elle a souffert le martyr cette jeune femme, touchante à l'extrême, qui narre sa déchéance, sa douleur, sa honte, ses angoisses, son... Ne vous fiez pas à la couverture, ni à l'aspect "people" du sujet. Rien de tout cela dans le livre qui m'a poignardé le coeur et l'esprit. Diane Gontier, fille aînée de Jérôme Cahuzac, nous raconte une histoire, celle de son père et de sa mère, qui pourtant n'ont tué personne, mais qui ont fait de leurs trois enfants des parias. Paria : personne exclue socialement, méprisée par un groupe. Quelle violence, et quel courage ! On ne présente plus "l'affaire Cahuzac", cet homme qui s'est enféré dans ses mensonges, ses boniments, son imposture. N'oublions pas non plus son ex-femme, qui savait mais qui s'est tue. C'est un très beau livre que je viens de terminer, lu en deux jours, je n'ai pu le lâcher. Tout d'abord, le style. Magnifiquement racontée, cette terrible histoire m'a touchée au plus haut point. Diane Gontier sait écrire, raconter et surtout se raconter sans faux-semblants, avec une pudeur et une honnêteté sans faille. On pense rarement aux enfants de ........ lorsqu'il y a un scandale, ici en l'occurrence le plus grand scandale politico-financier de la Ve république. Et pourtant. Elle a souffert le martyr cette jeune femme, touchante à l'extrême, qui narre sa déchéance, sa douleur, sa honte, ses angoisses, son amour fou pour son père. Elle regrette le passé, insouciant, heureux avant le cataclysme qui va emporter ses parents, et dont le couple va voler en éclat. Alors, elle survit Diane, elle est en pleine guerre, elle ne reconnaît plus sa vie, ses parents, sa famille. J'ai adoré son hypothèse de transgénérationnalité. Elle pense que d'anciennes fêlures, mensonges et blessures d'antan sont les responsables de cette faramineuse affaire. Je la crois volontiers, les enfants sont presque toujours les victimes des secrets de famille et des fautes de leurs ancêtres. Elle termine son propos en nous informant que sa fille, Pénélope, née pendant l'affaire, respire le bonheur selon ses mots. Enfin une lueur d'espoir. Enfin du bon, du bien, de la vie. J'ai beaucoup de respect pour cette jeune femme, d'abord par son courage, puis par sa pudeur, et enfin par la qualité se ce livre MAGNIFIQUE. S'il vous plaît, lisez ce livre, vous serez très agréablement surpris, voire touché. Elle le mérite tant. Diane Gontier, merci pour ce très beau moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mg82 Posté le 13 Mars 2019
    On entend ces derniers jours parler dans les media de ce livre, et malheureusement ce qui semble intéresser les journalistes c'est de savoir ce que l'auteur savait exactement au moment de l'affaire, d'avoir des petites infos croustillantes supplémentaires etc… Quel dommage qu'ils oublient de parler de la qualité de l'écriture de Parias. En effet, le livre est extrêmement bien écrit, l'écriture est fluide, précise et agréable - il se lit d'une traite. L'auteur nous livre des moments de vie, écrits comme des tableaux qui apportent une dimension nouvelle à la compréhension de l'affaire. On comprend mieux la personnalité de l'homme, l'engrenage inexorable dans lequel il s'est retrouvé. On ressent dans l'écriture de l'auteur une certaine nostalgie lorsqu'elle évoque les moments heureux passés en famille. Diane Gontier nous livre un témoignage très personnel de l'affaire Cahuzac ; elle ne cherche à aucun moment à justifier ou défendre les actes de ses parents. Elle livre simplement sa version des faits, sans victimisation, sans essayer de trouver des circonstances atténuantes… Ce livre nous permet également de nous rappeler que derrière les grands scandales politiques, il y a des êtres humains, des familles entières…. Je me rappelle qu'au moment où l'affaire a éclaté, la presse attendait quasiment le... On entend ces derniers jours parler dans les media de ce livre, et malheureusement ce qui semble intéresser les journalistes c'est de savoir ce que l'auteur savait exactement au moment de l'affaire, d'avoir des petites infos croustillantes supplémentaires etc… Quel dommage qu'ils oublient de parler de la qualité de l'écriture de Parias. En effet, le livre est extrêmement bien écrit, l'écriture est fluide, précise et agréable - il se lit d'une traite. L'auteur nous livre des moments de vie, écrits comme des tableaux qui apportent une dimension nouvelle à la compréhension de l'affaire. On comprend mieux la personnalité de l'homme, l'engrenage inexorable dans lequel il s'est retrouvé. On ressent dans l'écriture de l'auteur une certaine nostalgie lorsqu'elle évoque les moments heureux passés en famille. Diane Gontier nous livre un témoignage très personnel de l'affaire Cahuzac ; elle ne cherche à aucun moment à justifier ou défendre les actes de ses parents. Elle livre simplement sa version des faits, sans victimisation, sans essayer de trouver des circonstances atténuantes… Ce livre nous permet également de nous rappeler que derrière les grands scandales politiques, il y a des êtres humains, des familles entières…. Je me rappelle qu'au moment où l'affaire a éclaté, la presse attendait quasiment le suicide de Cahuzac… Un acharnement médiatique honteux auquel n'a jamais eu le droit le moindre meurtrier.. Un livre à lire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • SZRAMOWO Posté le 11 Mars 2019
    Les enfants sont-ils comptables des actes de leurs parents ? Les enfants de salaud sont-ils eux-mêmes des salauds ? Je réponds non, sans hésiter ! Je comprends la démarche de Diane Gontier, la fille de Jérôme Cahuzac, qui a écrit Parias pour évoquer non pas les dessous de l'affaire, qu'elle laisse à d'autres, mais pour évoquer sans détours et avec franchise, les conséquences pour elle-même et sa famille du tsunami politique qu'a représenté pour le gouvernement de l'époque et le monde politique, l'affaire Cahuzac. Le livre se lit d'une seule traite tant l'écriture en est limpide, sûre, précise, sans hésitation. Dès les premières lignes, Diane Gontier nous fait entrer de plain-pied dans ce que sera désormais sa vie lorsqu'elle prononce le nom Cahuzac. Elle en souffre, mais ne peut l'éviter. En écrivant, elle veut devenir extérieure à ce qu'elle a vécu comme un drame familial et s'en extraire. Elle nous fait remonter dans le temps, explique, sans chercher à justifier, comment son père et sa mère sont chacun à leur manière des personnages poussés vers l'exception, l'excellence, la réussite et le succès par des parents exigeants. « Dans le mythe familial, il n'y avait aucune place pour le renoncement ou l'abandon. La bonne... Les enfants sont-ils comptables des actes de leurs parents ? Les enfants de salaud sont-ils eux-mêmes des salauds ? Je réponds non, sans hésiter ! Je comprends la démarche de Diane Gontier, la fille de Jérôme Cahuzac, qui a écrit Parias pour évoquer non pas les dessous de l'affaire, qu'elle laisse à d'autres, mais pour évoquer sans détours et avec franchise, les conséquences pour elle-même et sa famille du tsunami politique qu'a représenté pour le gouvernement de l'époque et le monde politique, l'affaire Cahuzac. Le livre se lit d'une seule traite tant l'écriture en est limpide, sûre, précise, sans hésitation. Dès les premières lignes, Diane Gontier nous fait entrer de plain-pied dans ce que sera désormais sa vie lorsqu'elle prononce le nom Cahuzac. Elle en souffre, mais ne peut l'éviter. En écrivant, elle veut devenir extérieure à ce qu'elle a vécu comme un drame familial et s'en extraire. Elle nous fait remonter dans le temps, explique, sans chercher à justifier, comment son père et sa mère sont chacun à leur manière des personnages poussés vers l'exception, l'excellence, la réussite et le succès par des parents exigeants. « Dans le mythe familial, il n'y avait aucune place pour le renoncement ou l'abandon. La bonne fortune était partout, il suffisait de la dénicher et de faire confiance au destin. » (Page 91) Elle n'est pas dans le déni. Elle présente des faits. Décrit le quotidien d'une famille où l'on s'accommode de gagner plus d'argent que nécessaire. Mais où s'arrête le nécessaire ? Où l'on vit dans une réalité qui n'est pas celle de tout le monde et où l'on finit par oublier ce qu'est la vie réelle. Cela n'excuse pas. Cela démontre, explicite. le lecteur peut être parfois tenté de tourner le dos, d'avancer des contre arguments, de dire stop, assez, devant cet étalage, mais avec honnêteté l'auteur écrit, « Une partie de moi ne peut se résoudre, même face à l'évidence, à admettre que cette époque est révolue. » L'autre partie oui, heureusement. Diane Gontier interroge, elle n'est pas dans le comment mais dans le pourquoi ? Seuls ses parents peuvent répondre à cette question et ne le font pas, enfermés qu'ils sont dans la forteresse qu'ils ont bâti autour d'eux et de leur famille. Dans cette tour tranquille tout est possible. On ne peut s'empêcher de penser à François Fillon et Pénélope en lisant de nombreux passages, notamment tous ceux qui révèlent l'entêtement, le mensonge, puis une sorte d'indifférence face à l'inéluctable et le choix de l'effondrement entrainant avec soi les autres qui n'ont rien fait, même ses proches et ses fidèles, plutôt que celui du remords, du regret, de l'aveu. Ce qui fait à mes yeux l'intérêt du livre, c'est qu'il ne donne pas d'explication parce qu'au fond, il n'y a pas d'explication. Diane Gontier conclue : « J'essaie ainsi, de manière artificielle, de me mettre hors d'atteinte du scandale pour parvenir à reconstruire ma propre vie. » Y parviendra-t-elle ? Livre témoignage intéressant à lire et bien écrit qui m'a donné envie de lire le premier roman de Diane Gontier que je découvre avec Parias.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.