Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749118666
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 131 x 215 mm

Pensées, provocs et autres volutes

Collection : Les Pensées
Date de parution : 21/05/2015

Nouvelle édition

Nom : Gainsbourg.
Prénom : Serge.
Qualifications : petit voleur, grand faussaire, flambeur, vitriolé, dépressif, pessimiste forcené, fier, tracard, indélébile, maladroit, addict et violent.
Objet le plus précieux : la femme objet.
Occupation favorite : écouter pousser ma barbe.
Principal trait de votre caractère : le trait d’union.
Auteur favori : mon nègre.
La chanson française : plutôt consterné que concerné !
Dernière consigne : ne m’enterrez pas...
Nom : Gainsbourg.
Prénom : Serge.
Qualifications : petit voleur, grand faussaire, flambeur, vitriolé, dépressif, pessimiste forcené, fier, tracard, indélébile, maladroit, addict et violent.
Objet le plus précieux : la femme objet.
Occupation favorite : écouter pousser ma barbe.
Principal trait de votre caractère : le trait d’union.
Auteur favori : mon nègre.
La chanson française : plutôt consterné que concerné !
Dernière consigne : ne m’enterrez pas en grande pompe mais à toute pompe !
 


Je n’ai pas l’esprit d’escalier,
j’ai l’esprit d’ascenseur en panne.
 

 
Je prétends préférer me faire écraser
par une Rolls-Royce que par un seize tonnes.
 

 
Je mets toujours les dieux au pluriel,
de peur qu’il y en ait un qui le prenne mal.

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749118666
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 131 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • janessane Posté le 15 Avril 2020
    Il se définit comme misanthrope. Une aversion pour le genre humain certes mais qui , à la lecture de ces nombreuses volutes et autres provocs, suscite l'interrogation. L'aversion pour soi-même ? Une incroyable lucidité sur le monde qui nous entoure, sans complaisance aucune ? Une protection nécessaire pour éviter la désillusion ? le débat reste ouvert... Quoi qu'il en soit, dans ce court ouvrage, Gainsbourg côtoie Gainsbarre et au milieu de tous ces mots et maux, on entrevoit parfois Lucien. Les pensées se succèdent, se contre-disent parfois. L'écriture jaillit pour le meilleur et pour le pire. La solitude pointe son nez, la tristesse aussi parfois. Et tout à coup, l'éclat d'insolence , de provocation qui vient tout balayer...On est toujours sur le fil dans cette lecture. L'émotion se dessine dans l'ombre, sans jamais se dévoiler...C'est un art de suggérer et quand Lucien y parvient, il se déleste un instant de ses nombreux masques. Ce petit livre est une esquisse du personnage. Il serait prétentieux de dire que l'on en sait plus sur lui une fois la lecture achevée. Mais c'est certainement le propre des artistes que de conserver une certaine part de mystère. Certains le font pour que dure la... Il se définit comme misanthrope. Une aversion pour le genre humain certes mais qui , à la lecture de ces nombreuses volutes et autres provocs, suscite l'interrogation. L'aversion pour soi-même ? Une incroyable lucidité sur le monde qui nous entoure, sans complaisance aucune ? Une protection nécessaire pour éviter la désillusion ? le débat reste ouvert... Quoi qu'il en soit, dans ce court ouvrage, Gainsbourg côtoie Gainsbarre et au milieu de tous ces mots et maux, on entrevoit parfois Lucien. Les pensées se succèdent, se contre-disent parfois. L'écriture jaillit pour le meilleur et pour le pire. La solitude pointe son nez, la tristesse aussi parfois. Et tout à coup, l'éclat d'insolence , de provocation qui vient tout balayer...On est toujours sur le fil dans cette lecture. L'émotion se dessine dans l'ombre, sans jamais se dévoiler...C'est un art de suggérer et quand Lucien y parvient, il se déleste un instant de ses nombreux masques. Ce petit livre est une esquisse du personnage. Il serait prétentieux de dire que l'on en sait plus sur lui une fois la lecture achevée. Mais c'est certainement le propre des artistes que de conserver une certaine part de mystère. Certains le font pour que dure la légende, et d'autres parce qu'ils ne peuvent faire ou être autrement. Je pencherais plutôt pour la seconde option concernant Monsieur Gainsbourg. Un livre au goût du souvenir, pour ceux qui aiment l'artiste , les mots mais aussi pour tous ceux qui souhaiteraient le (re)découvrir un peu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nio Posté le 13 Juin 2017
    Un petit livre de citations du grand Serge. Pour le plaisir de la répartie, de la sailie provoc', l'étincelle de beauté ou la pure déconnade. Le tout provient aussi bien de paroles de chansons connues (ou moins connues), d'entrevues avec des journalistes, de ce que Gainsbourg a pu mettre dans ses écrits ou paroles en public. Et l'homogénéïté aidant de Gainsbarre, of course, c'est au final du pur Gainsbourg. "Pas dégueu, non ?" comme dirait le regretté Lucien Ginsberg. Oui, pas dégueu du tout.
  • mob39 Posté le 28 Août 2015
    Pour les Fans inconditionnels de Gainsbourg : au delà de l'auteur et du compositeur du provocateur.
  • coffinpeter Posté le 18 Décembre 2014
    Quelle joie de lire les mots du grand Serge, tantôt Gainsbourg, tantôt Gainsbarg, on se laisse aller au gré des mots/maux de l'Artiste. Serge savait habillement manier les mots, les jeux de mots, les idées de son cerveau torturé. Les drogues, les femmes sont bien sûr presentes, comme sa famille. On retrouve le Serge Gainsbourg à la fois provocateur et cru, et à la fois l'artiste sensible et touchant. Ce livre se dévore tres vite et il est fort agréable a la lire. A conseiller aussi bien aux fans qu'aux plus jeunes qui veulent découvrir le personnage.
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !