Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259207164
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 182
Format : 132 x 201 mm

Powerboy

Date de parution : 17/01/2008

Faut-il croire au paranormal? Jehan a-t-il un don, des pouvoirs que les autres n'ont pas?

N'avez-vous jamais eu la sensation de pouvoir faire des choses que les autres ne pouvaient pas faire ? Et si vous aviez un don? Pas n'importe quel don! Le don d'hypnotiser, de prendre le contrôle sur vos amis, votre entourage, vos profs, votre petite amie?Qu'en feriez-vous? Jehan, lui, a choisi...

EAN : 9782259207164
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 182
Format : 132 x 201 mm
Plon

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Liliatigre Posté le 26 Novembre 2013
    On entre immédiatement dans l’histoire car on aborde assez rapidement cette histoire de pouvoirs. Il n'y a pas de temps morts en soit mais au début, j'ai eu un peu l'impression d'une succession d’événements sans lien entre eux. Leur seul lien étant le fait que Jehan utilise ses pouvoirs dans ces fameuses scènes. Ce qui fait que, même si ma lecture avançait vite et ne m'ennuyait pas, j'ai rapidement eu l'impression qu'il n'y avait pas de but précis, qu'on enchaînait les anecdotes sans pour autant que ça ait un sens dans la globalité de l'histoire et que ça tournait un peu en boucle du coup. A la moitié du livre, j’ai de nouveau été prise dans l’histoire. Les événements sont de plus en plus importants au fur et à mesure de l'avancée du roman et donc plus intéressants aussi. Quand j’ai enfin compris ce qui se tramait, ça a attisé ma curiosité et j'ai voulu savoir si j’avais tord ou raison. Jehan a une manière de parler qui correspond assez à un pré-ado, il est d’ailleurs au collège donc jusqu’ici il n’y a pas de problèmes, seulement parfois, sorti de on ne sait où, il se met à employer des mots qui... On entre immédiatement dans l’histoire car on aborde assez rapidement cette histoire de pouvoirs. Il n'y a pas de temps morts en soit mais au début, j'ai eu un peu l'impression d'une succession d’événements sans lien entre eux. Leur seul lien étant le fait que Jehan utilise ses pouvoirs dans ces fameuses scènes. Ce qui fait que, même si ma lecture avançait vite et ne m'ennuyait pas, j'ai rapidement eu l'impression qu'il n'y avait pas de but précis, qu'on enchaînait les anecdotes sans pour autant que ça ait un sens dans la globalité de l'histoire et que ça tournait un peu en boucle du coup. A la moitié du livre, j’ai de nouveau été prise dans l’histoire. Les événements sont de plus en plus importants au fur et à mesure de l'avancée du roman et donc plus intéressants aussi. Quand j’ai enfin compris ce qui se tramait, ça a attisé ma curiosité et j'ai voulu savoir si j’avais tord ou raison. Jehan a une manière de parler qui correspond assez à un pré-ado, il est d’ailleurs au collège donc jusqu’ici il n’y a pas de problèmes, seulement parfois, sorti de on ne sait où, il se met à employer des mots qui pourrait sortir de la bouche d’un grand-père. Et ce vocabulaire assez vieillot m’a assez perturbé. De même, les prénoms de ces camarades de classe, ne sonnent pas très jeunes (Jean-René ? Vraiment ?). J'ai trouvé que Jehan avait un petit coté agaçant, qui vient peut-être du fait qu'il a l'air de ne jamais réussir à vraiment prendre des décisions et également de ce petit coté naïf presque stupide parfois. Par contre, contrairement à ce que l'on aurait pu croire, j'ai trouvé que le thème du fantastique n'était pas si présent que ça. Ce que je veux dire par là, c'est que pour ma part, en lisant le résumé je m'attendais à une profusion de pouvoir alors qu'on suit plutôt le ressenti de Jehan vis à vis de ces pouvoirs. Finalement, ce fut une bonne petite lecture mais qui reste très ciblée jeunesse et qui, à mon avis, ne passionnera pas les plus grands.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…