Lisez! icon: Search engine
Retz
EAN : 9782725633350
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 190 x 250 mm

Soigner l'anxiété sociale chez l'enfant et l'adolescent

La thérapie d'estime et d'affirmation de soi

,

Charly Cungi (préface de)
Date de parution : 19/02/2015
Un ouvrage conçu comme un manuel pratique avec des exemples concrets, indiquant aux professionnels comment mettre en place et encadrer des groupes d’enfants et d’adolescents enfermés dans la spirale anxieuse.
Cet ouvrage est destiné aux professionnels de santé  qui souhaitent apporter leur aide aux enfants et adolescents présentant des manifestations anxieuses caractérisées, sur le plan comportemental, par une inhibition et un retrait, ou par une agressivité, une agitation, une impulsivité. Sur le plan relationnel, ils sont décrits comme isolés, manipulés,... Cet ouvrage est destiné aux professionnels de santé  qui souhaitent apporter leur aide aux enfants et adolescents présentant des manifestations anxieuses caractérisées, sur le plan comportemental, par une inhibition et un retrait, ou par une agressivité, une agitation, une impulsivité. Sur le plan relationnel, ils sont décrits comme isolés, manipulés, en conflit ou rejetés par leurs pairs.
                        

La première partie de l’ouvrage fait le point sur la définition du trouble d’anxiété sociale (également appelée phobie sociale), les diagnostics différentiels et l’efficacité des TCC.
 

La seconde partie détaille, à travers 10 sessions, les étapes de la thérapie d’estime et d’affirmation de soi.

Les cibles de la thérapie vont être :
  • l’apprentissage d’habiletés sociales verbales et non verbales et leur mise en application : affirmation de soi ;
  • l’expression, la reconnaissance et la gestion d’émotions ;
  • le développement de l’estime de soi ;
  • la restructuration cognitive et la diminution du ressenti anxieux ;
  • l’entraînement à la résolution de problème ;
  • la gestion du stress scolaire et de l’anxiété de performance ;
  • l’augmentation de l’écoute, de l’attention, de la pleine conscience.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782725633350
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 190 x 250 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Prudence Posté le 7 Juillet 2018
    Étrangement pas moyen d'accrocher avec ce livre, il est pourtant plutôt bien construit puisqu'il suit une structure logique de prise en charge de groupe avec des séances thématiques. Cependant, cela fait revenir à plusieurs reprises sur des concepts de manière hachée: ce que je trouve tout à fait pertinent dans le cadre d'un accompagnement, mais moins agréable dans un livre. Les concepts peuvent être utilisés en prise en charge individuelle également. J'air regretté l'exemple du koala car il semble faux. Il est dit que le koala, mangeant des eucalyptus (plante toxique) ont une viande toxique qui tue leurs prédateurs. Hors, étonnée, j'ai été vérifier et les koalas ont plusieurs prédateurs, et leur viande était traditionnellement consommée par les aborigènes... J'utilise souvent l'exemple des tétraodons, ou des diodons, qui, eux sont vraiment vénéneux (ne pas confondre avec venimeux: pour être venimeux il faut un dard ou des crocs qui injectent un poison, alors qu'un animal ou une plante sont vénéneux lorsqu'on les ingère). Et me semblent être des meilleurs exemples d'assertivité: poissons tranquilles (et que je trouve mignons, mais les goûts et les couleurs...), et lorsqu'ils sont stressés par un danger ils se gonflent, de plus leur chair est toxique, et... Étrangement pas moyen d'accrocher avec ce livre, il est pourtant plutôt bien construit puisqu'il suit une structure logique de prise en charge de groupe avec des séances thématiques. Cependant, cela fait revenir à plusieurs reprises sur des concepts de manière hachée: ce que je trouve tout à fait pertinent dans le cadre d'un accompagnement, mais moins agréable dans un livre. Les concepts peuvent être utilisés en prise en charge individuelle également. J'air regretté l'exemple du koala car il semble faux. Il est dit que le koala, mangeant des eucalyptus (plante toxique) ont une viande toxique qui tue leurs prédateurs. Hors, étonnée, j'ai été vérifier et les koalas ont plusieurs prédateurs, et leur viande était traditionnellement consommée par les aborigènes... J'utilise souvent l'exemple des tétraodons, ou des diodons, qui, eux sont vraiment vénéneux (ne pas confondre avec venimeux: pour être venimeux il faut un dard ou des crocs qui injectent un poison, alors qu'un animal ou une plante sont vénéneux lorsqu'on les ingère). Et me semblent être des meilleurs exemples d'assertivité: poissons tranquilles (et que je trouve mignons, mais les goûts et les couleurs...), et lorsqu'ils sont stressés par un danger ils se gonflent, de plus leur chair est toxique, et ils possèdent (deux ou quatre) des dents associés à une puissante mâchoire. Tranquilles, ils ont de quoi se défendre si on les attaque.
    Lire la suite
    En lire moins
LES OUVRAGES DES ÉDITIONS RETZ VOUS INTÉRESSENT ?
Inscrivez-vous pour découvrir nos nouveautés à parution : résumés, extraits à télécharger et commandes en ligne !