En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Sujet 375

        Super 8
        EAN : 9782370560261
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 210 mm
        Sujet 375

        Cindy COLIN-KAPEN (Traducteur)
        Date de parution : 15/10/2015
        Quand la vérité est mensonge…

        Entrez dans ce thriller psychologique à l’intrigue diabolique, où la tension monte au fil des pages jusqu’à devenir insupportable.


        « Je suis le Dr Maria Cruz-Banderras et je suis – enfin, j’étais – spécialisée en chirurgie réparatrice. J’ai 33 ans. Lieu de naissance : Salamanque, Espagne. Ah, et je suis accusée...
        Quand la vérité est mensonge…

        Entrez dans ce thriller psychologique à l’intrigue diabolique, où la tension monte au fil des pages jusqu’à devenir insupportable.


        « Je suis le Dr Maria Cruz-Banderras et je suis – enfin, j’étais – spécialisée en chirurgie réparatrice. J’ai 33 ans. Lieu de naissance : Salamanque, Espagne. Ah, et je suis accusée du meurtre d’un prêtre catholique. »
         
        Maria Cruz-Banderras est en prison. Si elle est convaincue d’être innocente des faits qui lui sont reprochés, toutes les évidences sont contre elle. Son alibi ne tient pas la route et les tests ADN confirment qu’elle était bien sur les lieux du crime au moment du meurtre. Atteinte du syndrome d’Asperger, Maria se souvient de tout… sauf de ce qui la concerne intimement. Auprès des thérapeutes, elle va puiser dans ses facultés uniques pour tenter de se remémorer son passé récent.
        Les bribes qu’elle essaie de reconstituer ne semblent pas faire sens. Sauf à croire à des années de mensonges et de faux-semblants. Ce qui est, bien sûr, totalement impossible. À moins que…
        Trauma, amnésie, menace latente… le roman de Nikki Owen entraîne le lecteur dans un véritable cauchemar éveillé. Êtes-vous prêts à vous y risquer ?
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782370560261
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 210 mm
        Super 8
        20.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • delphbinet Posté le 15 Avril 2018
          Livre reçu à Noël. Je ne connaissais pas cette auteure. J'ai beaucoup aimé ce livre. On est plongé dans cette incroyable histoire. Je vais acheter la suite de ce livre en attendant que le troisième tome sorte. Un livre à découvrir
        • ROUMANOFFBE Posté le 28 Janvier 2018
          Livre qui se lit en deux temps mais il n'est pas spécifié lesquels donc le lecteur peut être parfois perdu dans la lecture mais aussi parfois lassé. Le sentiment que l'histoire n'avance pas peut également apparaître. Je m'attendais à plus d'action, j'avais trop l'impression de tourner en rond et de lire toujours le même déroulement sans en voir la fin ou le démêlé. Ce livre est aussi sorti en version poche sous le titre "Projet Callidus".
        • Meylleen Posté le 10 Décembre 2017
          Suite de Sujet 375, le Projet Callidus est le second tome de la trilogie de Nikki Owen. On y retrouve le Docteur Maria Martinez maintenant libérée mais qui dans le premier tome, s’était retrouvée en prison, accusée du meurtre d’un prêtre espagnol. Le Projet Callidus est construite sur une alternance de scènes entre deux moments. D’une part, on assiste au réveil de Maria captive et perdue et d’autre part aux événements qui ont précédé cette capture quelques heures plus tôt. L’histoire repart de plus belle, avec une intrigue mêlant action, découverte, rebondissement et paranoïa, un tome encore plus addictif que le premier. J’ai retrouvé avec plaisir le personnage de Maria. Du premier tome, on connaissait son syndrome d’Asperger et les expériences faites sur elle depuis son enfance. Ce réveil, captive et perdue en est d’autant plus intéressant, parce que si on s’attache à Maria, il reste parfois une part de doute sur la confiance qu’on peut placer en ses souvenirs après tout ce qu’elle a subi. En outre, si Maria était souvent seule dans le premier tome, elle est ici entourée d’une petite équipe plutôt plaisante avec même un petit début de romance plutôt sympa. Au final, un très bon... Suite de Sujet 375, le Projet Callidus est le second tome de la trilogie de Nikki Owen. On y retrouve le Docteur Maria Martinez maintenant libérée mais qui dans le premier tome, s’était retrouvée en prison, accusée du meurtre d’un prêtre espagnol. Le Projet Callidus est construite sur une alternance de scènes entre deux moments. D’une part, on assiste au réveil de Maria captive et perdue et d’autre part aux événements qui ont précédé cette capture quelques heures plus tôt. L’histoire repart de plus belle, avec une intrigue mêlant action, découverte, rebondissement et paranoïa, un tome encore plus addictif que le premier. J’ai retrouvé avec plaisir le personnage de Maria. Du premier tome, on connaissait son syndrome d’Asperger et les expériences faites sur elle depuis son enfance. Ce réveil, captive et perdue en est d’autant plus intéressant, parce que si on s’attache à Maria, il reste parfois une part de doute sur la confiance qu’on peut placer en ses souvenirs après tout ce qu’elle a subi. En outre, si Maria était souvent seule dans le premier tome, elle est ici entourée d’une petite équipe plutôt plaisante avec même un petit début de romance plutôt sympa. Au final, un très bon second tome avec beaucoup de révélations ! Hâte de lire la conclusion de cette trilogie !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Cerbere1975 Posté le 23 Août 2017
          Maria Martinez est atteinte du Syndrôme d’Asperger, une variante du spectre autistique qui s’apparente à une «psychopathie émotionnelle». Dotée d’un QI très élevé, elle devient néanmoins chirurgien esthétique et est promise à un avenir brillant. Pourtant, sa vie a basculé dans l’indicible depuis qu’elle purge une peine de prison pour le meurtre d’un prêtre. C’est le début de l’enfer pour Maria. Ses cauchemars récurrents sont-ils des souvenirs traumatiques, des réminiscences d’expériences de conditionnement et tests effectués sur elle dans le cadre de l’obscur projet Callidus ou ne sont-ils que des créations de son esprit paranoïaque et schizophrène, comme semble le dire son thérapeute Kurt. Rien n’est moins sûr... Le Dr Andersson, le directeur de la prison Harry Balthus, le Dr Kurt, à qui se fier ? De sa famille proche au père Reznik en qui elle avait toute confiance, Maria a le sentiment d’avoir été manipulée et surveillée depuis sa naissance par des « observateurs ». Seul son carnet intime semble être un fil d’Ariane dans ce labyrinthe de mensonges et de faux-semblants. Je découvre mon premier roman de Nikki Owen avec ce thriller psychologique puissant. Dans ce huis clos à suspense, on plonge littéralement dans la tête de Maria. Je recommande ce... Maria Martinez est atteinte du Syndrôme d’Asperger, une variante du spectre autistique qui s’apparente à une «psychopathie émotionnelle». Dotée d’un QI très élevé, elle devient néanmoins chirurgien esthétique et est promise à un avenir brillant. Pourtant, sa vie a basculé dans l’indicible depuis qu’elle purge une peine de prison pour le meurtre d’un prêtre. C’est le début de l’enfer pour Maria. Ses cauchemars récurrents sont-ils des souvenirs traumatiques, des réminiscences d’expériences de conditionnement et tests effectués sur elle dans le cadre de l’obscur projet Callidus ou ne sont-ils que des créations de son esprit paranoïaque et schizophrène, comme semble le dire son thérapeute Kurt. Rien n’est moins sûr... Le Dr Andersson, le directeur de la prison Harry Balthus, le Dr Kurt, à qui se fier ? De sa famille proche au père Reznik en qui elle avait toute confiance, Maria a le sentiment d’avoir été manipulée et surveillée depuis sa naissance par des « observateurs ». Seul son carnet intime semble être un fil d’Ariane dans ce labyrinthe de mensonges et de faux-semblants. Je découvre mon premier roman de Nikki Owen avec ce thriller psychologique puissant. Dans ce huis clos à suspense, on plonge littéralement dans la tête de Maria. Je recommande ce roman dans lequel la réalité frôle la folie dans un dangereux jeu d’apparences.
          Lire la suite
          En lire moins
        • thisou08 Posté le 29 Juillet 2017
          La narratrice, Maria, est docteur. Elle est aussi autiste, atteinte du syndrome d'Asperger. Son QI est phénoménal. Elle a une mémoire extraordinaire. Or, dans ce contexte, son cerveau déraille complétement et le mien avec, car elle ne sait plus discerner le vrai du faux et moi non plus, ce qui la perturbe gravement et moi aussi. Il faut dire qu'elle se trouve en prison pour un crime qu'elle nie avoir commis, enfin, qu'elle n'est pas certaine d'avoir commis. En tant qu'autiste, elle a besoin de ses routines. Or, l'univers carcéral ne le lui permet pas. Ce qui explique peut-être, je dis bien peut-être, ses troubles cognitifs. Son récit est angoissant . Ses thérapeutes, censés l'aider me semblent avoir un comportement très très bizarre. Bref, c'est le flou le plus complet et dans sa tête et dans la mienne. Heureusement, petit à petit, les choses s'expliquent. Il s'agit du premier tome d'une trilogie. Je ne manquerai la suite pour rien au monde !
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com