Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221218730
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Sur le toit de l'enfer

Johan-Frédérik Hel-Guedj (traduit par)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 06/09/2018
« Les tueurs voient l’enfer que nous avons sous nos pieds, tandis que nous, nous ne voyons que les fleurs… »

Dans les montagnes sauvages du Frioul, en Italie, le commissaire Teresa Battaglia, la soixantaine, la langue acérée et le coeur tendre, est appelée sur les lieux d’un crime pour le moins singulier : un homme a été retrouvé mort, les yeux arrachés. À côté de lui, un épouvantail fabriqué avec...

Dans les montagnes sauvages du Frioul, en Italie, le commissaire Teresa Battaglia, la soixantaine, la langue acérée et le coeur tendre, est appelée sur les lieux d’un crime pour le moins singulier : un homme a été retrouvé mort, les yeux arrachés. À côté de lui, un épouvantail fabriqué avec du cuivre, de la corde, des branchages… et ses vêtements ensanglantés.
Pour Teresa, spécialiste du profilage, cela ne fait aucun doute : le tueur frappera à nouveau. Elle va devoir rassembler toute son énergie et s’en remettre à son expérience pour traquer cette bête humaine qui rôde dans les bois. Si tant est que sa mémoire ne commence pas à lui faire défaut…
Une auteure au talent magistral.
Un thriller au rythme implacable.
Une héroïne d’une extraordinaire humanité.

« L’Italie tient enfin sa reine du thriller ! » Sandrone Dazieri.
« Inoubliable ! » Donato Carrisi.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221218730
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm
Robert Laffont
En savoir plus

Ils en parlent

« Un polar sombre à souhait mais évitant tous les écueils du thriller grand-guignolesque. On attend la suite… »
Jean-Marie Wynants / LE SOIR
« Un récit policier très original par sa finesse psychologique, son réalisme nuancé et l’empathie avec les victimes »
TELE Z EDITION TNT

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lampyre Posté le 12 Novembre 2021
    Un thriller très prenant avec une enquêtrice talentueuse malgré ses fragilités . On est pris par l'histoire et on avance avec les enquêteurs , en se fourvoyant avec eux dans les différentes pistes possibles . Illaria Tutti sait nous faire partager les ressentis et l'ambiance de son roman .
  • mylena Posté le 6 Octobre 2021
    Un bon polar dans lequel j'ai mis pas mal de temps à rentrer. J'ai d'abord été fortement gênée par l'article au masculin, cela fait bien longtemps que l'on dit et écrit «la commissaire» pour une femme (je ne suis pas fan de la féminisation des métiers à outrance, mais là, ça me paraît un minimum). D'autre part, l'alternance de deux époques différentes d'un chapitre à l'autre ne me gêne pas d'habitude, mais là, j'avais tant de mal à rentrer dans l'histoire que cela a fait durer ma difficulté car en fait j'avais autant de mal avec une époque qu'avec l'autre. Mais je ne sais à vrai dire pas vraiment pourquoi, peut-être parce qu'à chaque retour vers une époque, les liens avec les chapitres précédents étaient ténus, comme si il n'y avait jamais de suite à ce que j'avais lu précédemment, si ce n'est le lieu et l'une des époques. Toujours est-il que j'ai quand même fini par me faire happer par l'histoire et que tous ces morceaux de puzzle éparts se sont mis à se relier entre eux, au moins pour la période contemporaine d'abord. Mais cela a été assez long, un bon tiers du roman tout de même. Avec... Un bon polar dans lequel j'ai mis pas mal de temps à rentrer. J'ai d'abord été fortement gênée par l'article au masculin, cela fait bien longtemps que l'on dit et écrit «la commissaire» pour une femme (je ne suis pas fan de la féminisation des métiers à outrance, mais là, ça me paraît un minimum). D'autre part, l'alternance de deux époques différentes d'un chapitre à l'autre ne me gêne pas d'habitude, mais là, j'avais tant de mal à rentrer dans l'histoire que cela a fait durer ma difficulté car en fait j'avais autant de mal avec une époque qu'avec l'autre. Mais je ne sais à vrai dire pas vraiment pourquoi, peut-être parce qu'à chaque retour vers une époque, les liens avec les chapitres précédents étaient ténus, comme si il n'y avait jamais de suite à ce que j'avais lu précédemment, si ce n'est le lieu et l'une des époques. Toujours est-il que j'ai quand même fini par me faire happer par l'histoire et que tous ces morceaux de puzzle éparts se sont mis à se relier entre eux, au moins pour la période contemporaine d'abord. Mais cela a été assez long, un bon tiers du roman tout de même. Avec le recul, j'apprécie ce début qui correspond bien à l'opacité de l'enquête. J'ai particulièrement apprécié, et cela, dès les premières pages, les descriptions des paysages, le rendu de la nature, telle qu'elle est perçue par les différents personnages. Et notre ressenti évolue en même temps que celui du jeune inspecteur, du paysage rude mais quasi idyllique à un univers oppressant voire un peu glauque. Les scènes de crime, qui ont tout pour être gore sont décrites avec tact, sans se complaire dans la violence. L'enquêtrice Teresa est attachante sous son abord bourru et son fort caractère. Une fois happée par l'histoire et par cet univers oppressant, impossible de lâcher le livre et de ne pas aller jusqu'au bout car même si on a compris une partie de l'intrigue relativement vite, jusqu'au bout il reste des éléments non élucidés que l'on a hâte de comprendre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LePamplemousse Posté le 28 Septembre 2021
    Un polar haletant avec une héroïne hors du commun, puisqu’il s’agit d’une femme commissaire de police, la soixantaine, au caractère pas commode et qui souffre d’une maladie grave. Elle va devoir enquêter, en compagnie d’un tout jeune flic avec lequel les relations vont s’avérer un peu compliquées, sur le meurtre d’un homme dans des conditions étranges. L’intrigue se passe dans les montagnes italiennes dans un climat hivernal et oppressant. Un roman qui se lit avec grand plaisir, et j’aurai plaisir à retrouver ces personnages dans une prochaine enquête.
  • quoilire Posté le 23 Septembre 2021
    Voilà une auteure de thrillers qu’il va falloir suivre. Non seulement parce qu’elle nous livre ici un très bon roman, prenant et bien construit, mais surtout parce que c’est le premier d’une série qui s’annonce très addictive. L’héroïne, une policière au bout du rouleau, malade, dans un pays qui n’est pas le sien et qui ne l’a jamais acceptée; pays glauque, rude, rustre qui cache de nombreux secrets longtemps tus par la population. Une policière humaine, intelligente, qui connaît ses failles, ses faiblesses, qui va former un jeune policier à la tristesse réalité du travail. L’écriture est d’une incroyable fluidité et efficacité, surprenante de maîtrise pour un premier roman qui valût à Ilaria Tuti nombreuses comparaison à son compatriote du genre Donato Carrisi.
  • Pietro38 Posté le 22 Juillet 2021
    Sur le toit de l'enfer est le premier roman très prometteur d'Ilaria Tuti. Son style élégant et limpide, sa finesse psychologique et son art du détail font de cette nouvelle venue dans le paysage du polar italien une recrue de choix. Et surtout une voix à part dans le roman policier contemporain. Sur le toit de l'enfer, un titre un peu racoleur au premier abord. On s'attend à lire un serial killer thriller classique, truffé de scènes chocs et sanglantes, et riche en rebondissements incessants, et souvent improbables. Pas du tout. Sur le toit de l'enfer est un polar intelligent, subtil, surprenant, et pétri d'humanité. Rarement une auteure de polars n'aura éprouvé une telle empathie envers la plupart de ses personnages. Avec en tête Teresa Battaglia, le protagoniste de cette histoire poignante, sensible. L'essentiel de l'action se déroule dans les montagnes sauvages et enneigées du Frioul, en Italie. Un décor saisissant et vertigineux magnifiquement retranscrit par l'écriture précise et soignée d'Ilaria Tuti. Son premier roman frappe par sa maîtrise du rythme et des atmosphères, la finesse de son œil, et la richesse littéraire de son écriture. Sur le toit de l'enfer réunit tous les ingrédients du polar d'exception: une intrigue magistrale... Sur le toit de l'enfer est le premier roman très prometteur d'Ilaria Tuti. Son style élégant et limpide, sa finesse psychologique et son art du détail font de cette nouvelle venue dans le paysage du polar italien une recrue de choix. Et surtout une voix à part dans le roman policier contemporain. Sur le toit de l'enfer, un titre un peu racoleur au premier abord. On s'attend à lire un serial killer thriller classique, truffé de scènes chocs et sanglantes, et riche en rebondissements incessants, et souvent improbables. Pas du tout. Sur le toit de l'enfer est un polar intelligent, subtil, surprenant, et pétri d'humanité. Rarement une auteure de polars n'aura éprouvé une telle empathie envers la plupart de ses personnages. Avec en tête Teresa Battaglia, le protagoniste de cette histoire poignante, sensible. L'essentiel de l'action se déroule dans les montagnes sauvages et enneigées du Frioul, en Italie. Un décor saisissant et vertigineux magnifiquement retranscrit par l'écriture précise et soignée d'Ilaria Tuti. Son premier roman frappe par sa maîtrise du rythme et des atmosphères, la finesse de son œil, et la richesse littéraire de son écriture. Sur le toit de l'enfer réunit tous les ingrédients du polar d'exception: une intrigue magistrale qui entremêle habilement le passé et le présent, et qui ne dévoile ses secrets que dans les toutes dernières pages du livre. Une atmosphère sombre et envoûtante. Des personnages fouillés, consistants. Et surtout un personnage principal atypique et très attachant. Le roman mérite d'être lu rien que pour faire la connaissance du commissaire Teresa Battaglia. On est loin des jeunes héroïnes habituelles. Teresa est une femme d'un certain âge, un peu bourrue mais pleine d'empathie, pétrie d'humanité, qui se bat contre le surpoids et la maladie. Une perte progressive de mémoire qui menace petit à petit sa capacité à exercer correctement son métier de flic. De flic de terrain. Car Teresa aime le terrain, elle aime être en première ligne. Traquer les tueurs, les sentir, les débusquer et les arrêter. Une femme de caractère, respectée et crainte par ses hommes qui lui sont entièrement dévoués. Car ils savent que Teresa ne lâchera jamais rien. Même si sa douleur est intense. Mais cette enquête sera placée sous le signe d'une traque, d'une chasse à l'homme peu ordinaire, alors qu'un crime vient d'être commis dans le village encaissé de Traveni. Teresa et son nouvel adjoint Massimo Marini n'auront pas d'autre choix que de dévoiler les coulisses mortifères de ce village perdu au fin fond des montagnes du Frioul, non loin de la frontière autrichienne. Et ce, dans des conditions climatiques extrêmes qui vont sérieusement compliquer la tâche de nos deux fins limiers. Au final, un premier polar "rural noir" surprenant, intéressant, chargé d'émotion et d'atmosphère, parfaitement maîtrisé, totalement abouti. Plus un whodunit qu'un serial killer thriller au sens strict du terme. Un polar touchant qui révèle une auteure de tout premier ordre. Je lirai ses prochains romans avec beaucoup de curiosité.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Chargement en cours...
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    10 thrillers qui vont vous faire oublier que vous êtes coincé chez vous

    #Confinement - Coincé chez vous, vous ressentez le besoin de vous échapper, de prendre un grand bol d'air et de lire des histoires haletantes ? Nous vous proposons de découvrir une sélection de 10 thrillers dans lesquels le décor est un personnage à part entière. L'Aveyron faussement paisible d'Olivier Norek, le huis clos à ciel ouvert sur les îles Marquises de Michel Bussi, le Carcassonne du XVIe siècle de Kate Mosse... Vous avez rendez-vous avec le crime et vous n'avez même pas besoin de sortir de chez vous pour ça !

    Lire l'article