Lisez! icon: Search engine

Tant que se dresseront les pierres

Plon
EAN : 9782259263528
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 560
Format : 140 x 225 mm
Tant que se dresseront les pierres

Date de parution : 16/05/2018
En 1942, dans une France sidérée par sa défaite et plus que jamais divisée, des voix s'élèvent.
Et si la Bretagne devenait indépendante ? Le rêve d’une poignée d’exaltés ? 
Marina Dédéyan se passionne pour l'identité bretonne dans un boulersant roman familial.
 
 
En 1942, dans une France sidérée par sa défaite et plus que jamais divisée, des voix s’élèvent.
Et si la Bretagne devenait indépendante ? Le rêve d’une poignée d’exaltés ? Terre de la résistance la plus farouche à l’Allemagne nazie, victime la plus meurtrie des bombardements alliés, pétrie de tradition catholique...
En 1942, dans une France sidérée par sa défaite et plus que jamais divisée, des voix s’élèvent.
Et si la Bretagne devenait indépendante ? Le rêve d’une poignée d’exaltés ? Terre de la résistance la plus farouche à l’Allemagne nazie, victime la plus meurtrie des bombardements alliés, pétrie de tradition catholique comme de paganisme celtique, gardant la mémoire de la chouannerie et foyer ardent du communisme, mais avant tout éprise de liberté, la Bretagne gronde.
Trois frères, trois chemins différents qui les conduiront au bout de leur engagement. Témoins de leur confrontation, de leurs déchirements, un père privé de parole et la jeune émigrée russe venue prendre soin de lui. Au bout du voyage, c’est le destin d’une famille mais aussi d’une région qui se joue.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259263528
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 560
Format : 140 x 225 mm
Plon

Ils en parlent

« Un tempérament de feu : une joie de vivre et d'écrire. »
Version Femina

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PrinceDeSagan Posté le 22 Août 2018
    Quelque peu réticent au regard de la teinte "régionaliste" qu'aurait pu prendre l'intrigue, on se laisse très vite emporter par la puissance narrative et le souffle de l'histoire qui traversent ce roman ... A tel point qu'il devient presque impossible de lâcher ce livre avant d'en avoir connu le dénouement qui en surprendra plus d'un ...
  • bbtiz Posté le 25 Juillet 2018
    Une claque, une énorme claque! J'ai commencé le roman un peu à reculons lorsque les premiers personnages entrent en joute verbale, refroidie par la teneur politico-vindicative des dialogues... Mais tout à la fois fascinée par la teneur historique du texte. J'ai donc continué et je ne le regrette pas, car au fil des pages, l'auteure développe tout un art pour mêler Histoire et histoire! Sous couvert de suivre la vie d'une famille noble de Bretagne, les Kermor, ainsi que les désaccords des trois jeunes frères - l'un autonomiste, l'autre pro Bretagne française mais libre de sa culture et le dernier neutre sur le devenir mais amoureux de sa terre - Marina Dédéyan dresse une fresque historique relatant l'occupation allemande de la Bretagne au cours de la seconde guerre mondiale. Elle change de protagoniste au fil des chapitres, donnant ainsi la paroles à tous, du breton pure souche à l'occupant allemand, ce qui retire au livre le côté revendicateur-propagande que j'avais craint lors des premiers chapitres. Au contraire, donnant la parole à tous elle permet de montrer les différents points de vue et de faire toucher du doigt le fait que rien ni personne n'est tout noir ou tout blanc. Ainsi... Une claque, une énorme claque! J'ai commencé le roman un peu à reculons lorsque les premiers personnages entrent en joute verbale, refroidie par la teneur politico-vindicative des dialogues... Mais tout à la fois fascinée par la teneur historique du texte. J'ai donc continué et je ne le regrette pas, car au fil des pages, l'auteure développe tout un art pour mêler Histoire et histoire! Sous couvert de suivre la vie d'une famille noble de Bretagne, les Kermor, ainsi que les désaccords des trois jeunes frères - l'un autonomiste, l'autre pro Bretagne française mais libre de sa culture et le dernier neutre sur le devenir mais amoureux de sa terre - Marina Dédéyan dresse une fresque historique relatant l'occupation allemande de la Bretagne au cours de la seconde guerre mondiale. Elle change de protagoniste au fil des chapitres, donnant ainsi la paroles à tous, du breton pure souche à l'occupant allemand, ce qui retire au livre le côté revendicateur-propagande que j'avais craint lors des premiers chapitres. Au contraire, donnant la parole à tous elle permet de montrer les différents points de vue et de faire toucher du doigt le fait que rien ni personne n'est tout noir ou tout blanc. Ainsi ses "héros" et ses "méchants" nous prouvent à chaque page que l'enfer est pavé de bonnes intentions et que les rêves aussi purs soient-ils au départ peuvent conduire aux pires crimes... Les dialogues entre les différents protagonistes permettent à l'auteure de glisser des faits historiques et politiques qui sont très instructifs, parfois tendant presque à ressembler à un livre de cours, mais qu'elle réussi cependant à adoucir en les mêlant à des faits plus légers, de la vie de tous les jours. Car derrière cette fresque historique magnifique, se cache une fresque familiale et surtout une histoire d'amour (fraternel, filiale, amoureuse, culturelle) qui émeut aux larmes par moment, fait gonfler le coeur... J'ai été tenue en haleine jusqu'au bout, même pendant le prologue et j'ai plus d'une fois sorti les kleenex... Je ne me remet d'ailleurs pas de la fin, qui continue à me hanter et à laquelle je repense régulièrement... J'ai rarement été aussi retournée et émue par une intrigue amoureuse, rarement été aussi happée par un "livre " d'histoire"!
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…