Lisez! icon: Search engine
The Mortal Instruments - Les dernières heures - tome 02 : La chaîne de fer
Julie Lafon (traduit par)
Collection : The Mortal Instruments
Date de parution : 13/01/2022
Éditeurs :
Pocket jeunesse

The Mortal Instruments - Les dernières heures - tome 02 : La chaîne de fer

Julie Lafon (traduit par)
Collection : The Mortal Instruments
Date de parution : 13/01/2022
Et si tomber amoureuse était plus compliqué que de combattre les créatures des ténèbres ?
Cordélia a enfin accès à la vie de ses rêves : elle est fiancée à James, son amour de toujours, et est sur le point de retrouver son père. Cependant, les apparences sont... Cordélia a enfin accès à la vie de ses rêves : elle est fiancée à James, son amour de toujours, et est sur le point de retrouver son père. Cependant, les apparences sont trompeuses… L’union de Cordélia et James a été arrangée pour sauver leur réputation. Hélas ! le garçon demeure sous l’emprise de la... Cordélia a enfin accès à la vie de ses rêves : elle est fiancée à James, son amour de toujours, et est sur le point de retrouver son père. Cependant, les apparences sont trompeuses… L’union de Cordélia et James a été arrangée pour sauver leur réputation. Hélas ! le garçon demeure sous l’emprise de la mystérieuse Grace Blackthorn. Et, depuis quelque temps, Cordélia se brûle la main dès qu’elle se saisit de la légendaire épée Cortana. Même les relations avec son père sont tendues. 
Alors, quand elle apprend qu’un tueur en série s’attaque aux Chasseurs d’Ombres, Cordélia y voit une échappatoire et s’engage dans une folle course poursuite en compagnie de James et Lucie pour traquer le meurtrier. 
Mais comment faire confiance à ses coéquipiers lorsque de sombres secrets viennent se dresser entre eux ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266280396
Façonnage normé : BROCHE
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782266280396
Façonnage normé : BROCHE
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • louji 15/05/2022
    Arf, après avoir lu une dizaine de tomes autour des Chasseurs d'Ombres et sans retrouver de gros changements dans les histoires ou les personnages, je pensais que ce tome ne me plairait pas tant que ça. Et pourtant j'ai lu avec plaisir, sans être ni transcendée ni déçue. Une lecture qui me replonge dans l'urban fantasy de mon adolescence, avec des personnages mélo-dramatiques qui se torturent pour pas grand-chose, de la miscommunication à foison qui rend dingue et un scénario "histoire de" mais C. Clare continue de bien s'en sortir. Je pense qu'une partie de mon appréciation vient de la "facilité" de la lecture que ça fait pas de mal entre 2 bouquins de SFFF adulte plus complexes. L'époque (XIXe) joue également, car ça apporte un charme certain et les personnages de la trilogie The Infernal Devices me tirent des sourires à chaque apparition. Bref, un pur roman de fan-service à mes yeux, car, encore une fois, le scénario est là pour permettre aux personnages de se croiser et les personnages en question sont des bons drama queens/kings sous le joug de l'adolescence. La plume de Cassandra Clare est aussi un bon point, car ses descriptions sont toujours aussi agréables et immersives. Ses scènes de bataille/combat fonctionnent et les dialogues sont plutôt crédibles (je préfère ceux des personnages adultes pour des raison de non "mis-communication").Arf, après avoir lu une dizaine de tomes autour des Chasseurs d'Ombres et sans retrouver de gros changements dans les histoires ou les personnages, je pensais que ce tome ne me plairait pas tant que ça. Et pourtant j'ai lu avec plaisir, sans être ni transcendée ni déçue. Une lecture qui me replonge dans l'urban fantasy de mon adolescence, avec des personnages mélo-dramatiques qui se torturent pour pas grand-chose, de la miscommunication à foison qui rend dingue et un scénario "histoire de" mais C. Clare continue de bien s'en sortir. Je pense qu'une partie de mon appréciation vient de la "facilité" de la lecture que ça fait pas de mal entre 2 bouquins de SFFF adulte plus complexes. L'époque (XIXe) joue également, car ça apporte un charme certain et les personnages de la trilogie The Infernal Devices me tirent des sourires à chaque apparition. Bref, un pur roman de fan-service à mes yeux, car, encore une fois, le scénario est là pour permettre aux personnages de se croiser et les personnages en question sont des bons drama queens/kings sous le joug de l'adolescence. La plume de Cassandra Clare est aussi un bon point, car ses descriptions sont toujours aussi agréables...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesJoliesLecturesdePapier 01/04/2022
    {Instagram : @aur131} Si vous me suivez depuis le début, vous êtes désormais au courant que The Mortal Instruments fait partie de mes sagas favorites. Elle se place d’ailleurs dans mon top 5 ce qui fait vraiment de cette série un incontournable dans ma bibliothèque. Je ne pourrais m’en lasser et après avoir refermé ce second tome, je brûle déjà d’impatience d’avoir le troisième à portée de main ! Mais en attendant, il est temps que je vous donne mon avis sur ce second opus. Si je devais résumer ce second tome en un mot, ça serait « frustration ». En effet, je ressors de ma lecture complètement retournée et frustrée. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas une mauvaise chose, au contraire. Encore une fois, Cassandra Clare n’a pas ménagé ses efforts pour mettre ses lecteurs dans un état de transe et ce, du début jusqu’à la fin du livre. En tout cas, pour ma part, je ne suis absolument pas ressortie indemne de cette lecture. Je dois même vous avouer que j’ai bien failli, à de nombreuses reprises, jeter le livre à travers ma chambre. Mon niveau de frustration était tel que j’avais, limite, très envie de plonger dans le roman pour aller secouer les personnages ! Car voyez-vous, dans ce second opus, tout est question de secrets, mensonges et quiproquos. Cordélia et ses amis sont censés former un groupe soudé, mais dès qu’il s’agit d’être honnête envers les uns et les autres, il n’y a plus personne. C’est à vous rendre dingue ! Si ce fort manque de communication entre les protagonistes en a dérangé plus d’un, cela n’a pas été le cas pour moi. J’ai trouvé que cela ajoutait de la tension et ça rendait l’histoire encore plus addictive. Je devenais encore plus impatiente de découvrir le fin mot de l’histoire à chaque page que je tournais, même si cela devait me briser le coeur et croyez-moi, il s’est brisé de nombreuses fois. Que ce soit les personnages, l’intrigue autour de Bélial ou bien encore les histoires personnelles des uns et des autres, rien n’a été laissé au hasard par l’autrice. Dès les premières pages, nous sommes directement plongés au coeur de l’action, il n’y a aucun temps mort pour nous permettre de souffler un peu. Cassandra Clare ne nous épargne pas ce qui fait que ce second tome est, pour moi, encore meilleur que le premier. Du côté des personnages, je les aime toujours autant. Ils sont encore plus attachants, encore plus humains de par leurs sentiments et les difficultés qu’ils rencontrent. Bien qu’ils soient pour la plupart très jeunes, Cordélia et ses amis  se battent pour leurs convictions et sont grandement confrontés à leurs émotions dans ce tome-ci. Chacun apporte un petit plus au groupe, chacun à sa spécificité qui le rend unique et nécessaire au bon fonctionnement de l’histoire. D’ailleurs, certains personnages qui avaient été assez discrets dans le premier tome, tels que Kit, Thomas ou Alistair, sont pour notre plus grand bonheur davantage présents dans celui-ci. Ce second opus est également l’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur Matthew. On découvre la véritable origine de son addiction et de sa culpabilité. J’ai trouvé son histoire bouleversante, je dois dire que je ne m’attendais vraiment pas à ça. Ce qui prouve que Cassandra Clare est, après tout ce temps, très douée lorsqu’il s’agit de nous surprendre. En dehors de mon affection pour Cordélia, Alistair, Lucy, Jesse, les Joyeux Compagnons et autres personnages qui sont devenus au fil des tomes chers à mon coeur, il y en a d’autres pourtant qui me laissent un goût amère en bouche. Je parle bien évidemment de Grâce et de son abominable mère. Je n’accroche vraiment pas avec Grâce, je n’arrive pas à trouver quoi que ce soit de positif chez elle. Certes son histoire est triste, mais après tout ce qu’elle a fait, je n’arrive pas à la voir autrement. Pour ce qui est de la romance, ou devrais-je dire plutôt les romances, ça m’a rendue complètement folle ! À la fin du premier tome, on quittait nos protagonistes sur un joyeux bric-à-brac. James et Cordélia allaient se marier pour éviter à la jeune femme le déshonneur, la relation entre Lucy et Jesse était plus qu’étrange, on ne sait pas trop quel lien unissait Thomas et Alistair et comme si ça ne suffisait pas, Matthew semblait avoir des sentiments pour Cordélia. Je vous l’avais dit, un joyeux bric-à-brac… Le moins que l’on puisse dire, c’est que pour nos couples ce second tome est synonyme d’évolution, du moins pour certains. Car si des relations évoluent, d’autres donnent l’impression de faire du surplace, c’est notamment le cas pour James et Cordélia. Je ne vais pas entrer dans les détails pour éviter de spoiler, mais il est vrai que c’est certainement la romance qui m’a le plus frustrée dans cette lecture. Mais bon, que serait-ce une bonne histoire sans un peu de drame ? Alors oui, par certains aspects, on peut dire que la relation entre Cordélia et James a évolué, mais vu la façon dont se termine ce second tome, on est dans le noir le plus complet en ce qui les concerne. J’en aurais pleuré lorsque je suis arrivée à la fin du livre ! Honnêtement, j’ai vraiment hâte d’avoir la suite parce que c’est vraiment inhumain de nous laisser avec une fin pareille ! Autre relation qui tient une place importante dans l’intrigue de ce tome, Lucy et Jesse. Durant le premier tome, je n’avais pas vraiment d’avis défini sur leur relation, je ne savais même si cela allait aboutir sur une romance. Certes, un lien spécial les unissait, mais disons que tomber amoureux d’un fantôme, c’est loin d’être banal. Pourtant, leur couple est celui qui a le plus évolué. Leurs sentiments se sont développés, ils se sont considérablement rapprochés et j’avoue avoir adoré leur histoire. À l’image de leurs personnalités, leur histoire d’amour est très douce, tendre et, point essentiel que j’aime retrouver dans une romance, elle semble impossible. En tout cas, je suis curieuse de voir ce que nous réserve ce duo dans la suite ! Enfin, Thomas et Alistair. Bon, il n’y a pas énormément de scènes où ils se retrouvent tous seuls, mais pour le peu qu’il y a, on assiste à un gros, TRÈS GROS, rapprochement entre eux. Déjà, on observe un énorme changement de comportement chez Alistair, il ne faut pas oublier qu’il n’est pas franchement apprécié par la bande des Joyeux Compagnons ce qui fait que sa relation avec Thomas est assez inattendue. De tous les couples, je pense d’ailleurs que ce sont eux qui communiquent le plus. Évidemment, c’est quelquefois un peu maladroit et un peu trop abrupt, mais on voit bien que les sentiments et l’attirance sont là. Là encore, j’ai hâte de voir l’évolution de ce couple ! En conclusion, La Chaîne de Fer est une suite qui tient toutes ses promesses ! D’ailleurs, je viens de me rendre compte que je ne l’ai pas encore dit, mais ce second tome est un superbe coup de coeur ! Le récit est très prenant, très addictif et l’action est au rendez-vous. Vraiment, je me suis régalée à suivre tout ce petit monde que ce soit dans leurs histoires personnelles ou bien dans leur lutte pour sauver leur monde. Je suis passée par tout un tas d’émotions, passant de la joie à la peur en un instant, tout en espérant ardemment que je serais capable de supporter la fin que nous apporte ici Cassandra Clare. Une fin qui laisse sans voix et rend l’attente encore plus cruelle ! Je ne le dirai jamais assez, mais je le redis tout de même; lisez cette saga bon sang de bois !{Instagram : @aur131} Si vous me suivez depuis le début, vous êtes désormais au courant que The Mortal Instruments fait partie de mes sagas favorites. Elle se place d’ailleurs dans mon top 5 ce qui fait vraiment de cette série un incontournable dans ma bibliothèque. Je ne pourrais m’en lasser et après avoir refermé ce second tome, je brûle déjà d’impatience d’avoir le troisième à portée de main ! Mais en attendant, il est temps que je vous donne mon avis sur ce second opus. Si je devais résumer ce second tome en un mot, ça serait « frustration ». En effet, je ressors de ma lecture complètement retournée et frustrée. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas une mauvaise chose, au contraire. Encore une fois, Cassandra Clare n’a pas ménagé ses efforts pour mettre ses lecteurs dans un état de transe et ce, du début jusqu’à la fin du livre. En tout cas, pour ma part, je ne suis absolument pas ressortie indemne de cette lecture. Je dois même vous avouer que j’ai bien failli, à de nombreuses reprises, jeter le livre à travers ma chambre. Mon niveau de frustration était tel que j’avais, limite, très envie de plonger dans le roman pour aller secouer...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Phoenix-Bleu 18/03/2022
    Après avoir les lu les TMI puis Les Origines, je me suis lancée dans Les Dernières Heures. Après un premier tome où je trouve qu'on rentre petit à petit dans l'histoire et dans l'intrigue, j'avais été dubitatif, mais là le Tome 2 m'a conquise totalement ! Je me suis totalement liée à l'histoire et aux personnages. A chaque fois l'auteure trouve un moyen de rendre les personnages uniques et spécifiques et encore une fois il y a tant d'originalité. Je me suis beaucoup attachée à eux et j'aime beaucoup l'intrigue encore une fois et je me demande comment l'auteure arrive à trouver toutes ses idées ! J'ai été surprise, j'ai été apeurée, j'ai angoissée, été stressée. Je suis passée par toute sorte d'émotion, la fin était si incroyable et que j'ai déprimée pendant des jours entiers, j'ai trouvé la situation rageante, injuste. J'ai tellement hâte de découvrir la suite et de voir la résolution finale de toutes ces aventures !
  • Songedunenuitdete 24/02/2022
    J’ai trouvé cette suite un peu en dessous et plutôt amère. Beaucoup de personnages m’ont fait de la peine dans La chaîne de fer. L’aspect romance est aussi plus mis en avant et je trouve qu’elle conditionne la plupart des actions des protagonistes. La romance, mais également l’amour au sens plus large. James qui se débat avec ce qu’il ressent pour Grace et son devoir vis-à-vis de Cordélia. Cette dernière qui aimerait être plus qu’un simple faire-valoir, et qui a l’impression de ne pas savoir se faire aimer. Matthew qui cache de terribles secrets et certaines inclinations, enfin surtout une, et… Lucie qui est bien décidée à aider Grace dans sa quête pour ressusciter Jesse Blackthorne. Et au milieu de ce fourmillement de sentiments et d’émotions contradictoires, un tueur en série s’attaque aux chasseurs. Je ne vais pas vous mentir, même si je ressors un peu frustrée de cette lecture, j’ai quand même lu le roman de presque 800 pages d’une traite. L’ambiance est toujours aussi savoureuse bien que j’ai ressenti quelques longueurs. En plus de suivre les chasseurs d’ombre, nous avons également quelques chapitres sur Grace et son passé, histoire de mieux nous faire comprendre tant ses motivations que son comportement vis-à-vis des autres. Cassandra Clare semble vouloir nous la rendre sympathique. L’idée n’est pas mauvaise en soi, mais… cela aurait pu être amené différemment. La tension et le suspense sont également mis à mal par les histoires de cœurs des héros. Bon, oui, Cordélia et James me font de la peine, ils méritent mieux que ça et j’espère qu’ils auront un dénouement heureux, tout comme pour tous les autres chasseurs d’ailleurs. Dans cette suite vraiment centrée sur la «#8201;jeune génération#8201;» du tout début du 20e siècle, on voit peu Magnus, Jem ou même Will et Tessa. Cette fois, la trame se concentre sur ce que vont traverser James, Cordélia, Lucie et leurs amis. C’est limite parfois un peu dépressif et si j’avais peur de lâcher un peu le livre eh bien, non, je l’ai lu jusqu’au bout et avec toujours autant d’avidité. Ça va être long d’attendre la suite maintenant#8201;!J’ai trouvé cette suite un peu en dessous et plutôt amère. Beaucoup de personnages m’ont fait de la peine dans La chaîne de fer. L’aspect romance est aussi plus mis en avant et je trouve qu’elle conditionne la plupart des actions des protagonistes. La romance, mais également l’amour au sens plus large. James qui se débat avec ce qu’il ressent pour Grace et son devoir vis-à-vis de Cordélia. Cette dernière qui aimerait être plus qu’un simple faire-valoir, et qui a l’impression de ne pas savoir se faire aimer. Matthew qui cache de terribles secrets et certaines inclinations, enfin surtout une, et… Lucie qui est bien décidée à aider Grace dans sa quête pour ressusciter Jesse Blackthorne. Et au milieu de ce fourmillement de sentiments et d’émotions contradictoires, un tueur en série s’attaque aux chasseurs. Je ne vais pas vous mentir, même si je ressors un peu frustrée de cette lecture, j’ai quand même lu le roman de presque 800 pages d’une traite. L’ambiance est toujours aussi savoureuse bien que j’ai ressenti quelques longueurs. En plus de suivre les chasseurs d’ombre, nous avons également quelques chapitres sur Grace et son passé, histoire de mieux nous faire comprendre tant ses motivations que son comportement vis-à-vis...
    Lire la suite
    En lire moins
  • WelcomeStranger 18/02/2022
    Quel plaisir de retrouver la clique de James et Cordelia #x2764; Vous le savez, Cassandra Clare est plus ou moins l'équivalent de mon Dieu littéraire, et encore une fois, j'en reviens pas d'être encore surprise après tant de tomes ! L'histoire reprend ici quelques mois après la fin du tome précédent, et on est plongé directement dans l'action avec une vague de meurtres au sein de la communauté des Nephilim. Les personnages sont incroyablement attachants, j'adore suivre leur évolution, les voir se battre pour avancer et se confronter à leurs émotions. Les différentes spécificités de chacun les rendent tellement humains, que ce soit les sentiments qu'ils gardent pour eux ou leur culpabilité par exemple. J'aime de plus en plus Thomas et Kit, qui prennent de l'importance au travers de ce tome et qui sont particulièrement adorables #x1f917; L'intrigue autour de Bélial suit son cours, le tout mêlé au destin de Jesse et ça prend une tournure qu'encore une fois, je n'avais pas vu venir. Au milieu de tout ça, Cordelia tente de gérer sa fausse vie maritale tandis que James lui, semble partager entre elle et Grace. S'ajoute à ça les intrigues personnelles de chacun et ça nous donne un livre typique des Shadowhunters Chronicles : de l'action, une intrigue recherchée, un méchant démoniaque, une team haute en couleur et une fin aussi explosive que frustrante ! C'est un mix d'émotions, de révélations, de magie #x2764; Bref, coup de cœur pour toutes ces raisons et pour plein d'autres encore, notamment parce que je berce dans cet univers depuis presque dix ans, que j'ai lu incroyablement de choses en annexe et que bordel, le génie de Cassandra Clare après tant d'années me rend ouf !Quel plaisir de retrouver la clique de James et Cordelia #x2764; Vous le savez, Cassandra Clare est plus ou moins l'équivalent de mon Dieu littéraire, et encore une fois, j'en reviens pas d'être encore surprise après tant de tomes ! L'histoire reprend ici quelques mois après la fin du tome précédent, et on est plongé directement dans l'action avec une vague de meurtres au sein de la communauté des Nephilim. Les personnages sont incroyablement attachants, j'adore suivre leur évolution, les voir se battre pour avancer et se confronter à leurs émotions. Les différentes spécificités de chacun les rendent tellement humains, que ce soit les sentiments qu'ils gardent pour eux ou leur culpabilité par exemple. J'aime de plus en plus Thomas et Kit, qui prennent de l'importance au travers de ce tome et qui sont particulièrement adorables #x1f917; L'intrigue autour de Bélial suit son cours, le tout mêlé au destin de Jesse et ça prend une tournure qu'encore une fois, je n'avais pas vu venir. Au milieu de tout ça, Cordelia tente de gérer sa fausse vie maritale tandis que James lui, semble partager entre elle et Grace. S'ajoute à ça les intrigues personnelles de chacun et ça nous donne un livre typique...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !