Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749144344
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 220 mm

Today we live

Collection : Romans
Date de parution : 03/09/2015
Une rencontre improbable…
 
 Décembre 1944. C’est la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges. Pris de panique, un curé confie Renée, une petite fille juive de 7 ans, à deux soldats américains. Ce sont en fait des SS infiltrés, chargés de désorganiser les troupes alliées. Les deux nazis décident d’exécuter la fillette. Au moment de tirer,...  Décembre 1944. C’est la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges. Pris de panique, un curé confie Renée, une petite fille juive de 7 ans, à deux soldats américains. Ce sont en fait des SS infiltrés, chargés de désorganiser les troupes alliées. Les deux nazis décident d’exécuter la fillette. Au moment de tirer, Mathias, troublé par le regard de l’enfant, tue l’autre soldat.
Commence dès lors une cavale, où ils verront le pire, et parfois le meilleur, d’une humanité soumise à l’instinct de survie.
 
Aucun personnage de ce roman palpitant n’est blanc ou noir. La guerre s’écrit en gris taché de sang. Une écriture efficace et limpide.
 
Today we live est lauréat du Prix Edmée de La Rochefoucauld 2016.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749144344
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

"Un nazi qui se prend d'affection pour une enfant juive et lui sauve la vie : la cavale improbable racontée par Emmanuelle Pirotte, fille du regretté Jean-Claude Pirotte, dans Today we live, est une réussite."
L'Obs
"Le personnage le plus étonnant est Renée, dont [Emmanuelle Pirotte] adopte la position. Bringuebalée depuis toujours, Renée observe le monde autour d'elle sans reproche, ni colère. Petit animal intuitif et curieux, elle porte ce premier roman, qui se dévore."
Le Figaro Littéraire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • adtraviata Posté le 12 Avril 2020
    J’ai enfin pris le temps de lire le premier roman d’Emmanuelle Pirotte et j’ai beaucoup apprécié le récit de cette rencontre improbable entre une petite fille juive et un soldat allemand infiltré dans les rangs alliés (je l’avoue, je ne savais même pas que cela existait) durant la contre-offensive allemande dans les Ardennes en décembre 1944. C’est sur un regard que se joue cette rencontre, un regard qui fait se rapprocher deux êtres insondables au yeux des autres, deux personnes si différentes qui ont chacune un parcours de vie dramatique que l’on découvrira au fil des pages. La petite Renée, séparée des siens, ballottée de famille en couvent d’accueil, ne se fait déjà plus d’illusion sur le monde des adultes et sur la possibilité de retrouver sa famille après la guerre. Mathias, qui a intégré une des unités les plus dangereuses de la SS, a lui aussi perdu tout état d’âme et refoule bien loin les émotions. C’est pourtant comme un flash qui attire Renée et Mathias l’un vers l’autre, une sorte d’assurance, de sécurité indicible. La tragédie va se jouer dans la cave de ferme où ils sont tous deux réfugiés avec une famille belge élargie et avec des soldats... J’ai enfin pris le temps de lire le premier roman d’Emmanuelle Pirotte et j’ai beaucoup apprécié le récit de cette rencontre improbable entre une petite fille juive et un soldat allemand infiltré dans les rangs alliés (je l’avoue, je ne savais même pas que cela existait) durant la contre-offensive allemande dans les Ardennes en décembre 1944. C’est sur un regard que se joue cette rencontre, un regard qui fait se rapprocher deux êtres insondables au yeux des autres, deux personnes si différentes qui ont chacune un parcours de vie dramatique que l’on découvrira au fil des pages. La petite Renée, séparée des siens, ballottée de famille en couvent d’accueil, ne se fait déjà plus d’illusion sur le monde des adultes et sur la possibilité de retrouver sa famille après la guerre. Mathias, qui a intégré une des unités les plus dangereuses de la SS, a lui aussi perdu tout état d’âme et refoule bien loin les émotions. C’est pourtant comme un flash qui attire Renée et Mathias l’un vers l’autre, une sorte d’assurance, de sécurité indicible. La tragédie va se jouer dans la cave de ferme où ils sont tous deux réfugiés avec une famille belge élargie et avec des soldats américains perdus : dans ce huis-clos, le froid et la faim dictent leur loi, la peur exacerbe les sentiments, l’angoisse fausse le jugement, les étiquettes de « bons » et de « méchants » glissent mystérieusement. Personne ne sortira indemne de cette épreuve.
    Lire la suite
    En lire moins
  • shirley230173 Posté le 5 Mars 2020
    J'avais aussi beaucoup aimé cette histoire peu commune et cette amitié entre le soldat allemand et la pte juive 😁 Et puis les petites phrases en wallon c'est cool 😁
  • Bouton Posté le 1 Février 2020
    Avec ce livre, l'auteure réussit un tour de force : amener de la beauté dans un décor de malheur (la contre-offensive allemande en 1944 dans les Ardennes). Une petite fille juive va croiser la route d'un allemand redoutable pour son goût à tuer ! A son corps défendant, il va lui permettre de survivre encore une fois ; chose que la petite a appris depuis longtemps à faire sans lui. Malgré des chapitres que j'ai trouvé un peu long, le livre fourmille de détails concrets de cette période.... la faim, le froid, la peur, la lâcheté, le courage, etc... Avec cette histoire émouvante, l'auteure réussit à nous faire rentrer dans la tête de cette petite fille courageuse et de cet antihéros qui est parvenu, malgré tout, à me toucher.
  • prune42 Posté le 18 Janvier 2020
    Dans les derniers mois de la guerre, Renée, une petite fille juive de 7 ans réfugiée dans une famille française, est confiée à un prêtre en raison de la progression de l'armée allemande qui bat en retraite. L'homme d'Eglise la laisse à deux soldats qu'il croit américains alors que ce sont des soldats allemands infiltrés et déguisés. L'un des deux abat l'autre pour protéger la fillette ; Renée va suivre celui qui reste et qui va, contre toute attente, prendre soin d'elle. Ils trouvent refuge chez une autre famille, Mathias, le soldat nazi, continuant de se prétendre américain. Mais il est démasqué et emmené par le reste de la troupe pour être exécuté. Renée lui vient en aide en cachette mais pourra-t-il s'en sortir ? Quant à la famille où Renée s'est cachée, elle est faite otage par les Allemands. Je lis beaucoup de romans sur la Seconde Guerre Mondiale mais je ne connaissais pas l'existence de la contre-offensive allemande peu avant la fin de la guerre et les conséquences sur la population française. Ce livre m'a vraiment intéressée car j'ai trouvé l'intrigue originale, assez peu connue et intéressante. Cette amitié totalement inattendue entre deux personnes d'âge, de sexe, de... Dans les derniers mois de la guerre, Renée, une petite fille juive de 7 ans réfugiée dans une famille française, est confiée à un prêtre en raison de la progression de l'armée allemande qui bat en retraite. L'homme d'Eglise la laisse à deux soldats qu'il croit américains alors que ce sont des soldats allemands infiltrés et déguisés. L'un des deux abat l'autre pour protéger la fillette ; Renée va suivre celui qui reste et qui va, contre toute attente, prendre soin d'elle. Ils trouvent refuge chez une autre famille, Mathias, le soldat nazi, continuant de se prétendre américain. Mais il est démasqué et emmené par le reste de la troupe pour être exécuté. Renée lui vient en aide en cachette mais pourra-t-il s'en sortir ? Quant à la famille où Renée s'est cachée, elle est faite otage par les Allemands. Je lis beaucoup de romans sur la Seconde Guerre Mondiale mais je ne connaissais pas l'existence de la contre-offensive allemande peu avant la fin de la guerre et les conséquences sur la population française. Ce livre m'a vraiment intéressée car j'ai trouvé l'intrigue originale, assez peu connue et intéressante. Cette amitié totalement inattendue entre deux personnes d'âge, de sexe, de nationalité différents et censés être ennemis est captivante, je me suis vraiment attachée à Renée qui a beaucoup de caractère et une grande force de vivre. J'ai apprécié aussi qu'au cours de ce roman, on fasse connaissance de tant de personnages aux caractères si opposés mais toujours si bien décrits et vivants. On se croirait véritablement dans l'histoire ou devant un film tant les scènes sont parlantes. La relation entre Mathias et Jeanne a éveillé aussi mon intérêt, on s'interroge sur les sentiments respectifs véritables des deux personnages. La fin du roman laisse une grande place à la libre interprétation du lecteur, c'est une fin ouverte qui prend la direction que l'on veut. Ce livre a été élu "Prix Historia du Meilleur Roman", c'est à mon avis bien mérité.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Yendare Posté le 17 Janvier 2020
    Je ne sais pour vous amis babelionaute mais j'ai pour ma part avant de finir une lecture déjà choisi la prochaine pour ne pas dire les prochaines. Cette fois pourtant ce ne fut pas le cas de cette lecture qui m'est tombé dans les mains presque par hasard étant tombant dessus alors que je cherchais un autre roman à la médiathèque. Une fois en main, je n'ai pu me résoudre de repartir sans. J'ai lu plusieurs critiques très positives sur ce dernier et c'est donc sans crainte que je me suis plongé dans ce beau roman d'Emmanuelle Pirotte donc j'ai découvert pour la première fois la plume. Ce fut une belle rencontre car j'ai aimé, oui j'ai aimé cette rencontre improbable mais très forte entre cette jeune juive et ce soldat SS qui dans une forêt des Ardennes ne parviendra pas à la tuer après avoir croisé son regard, ne parviendrai pas à la tuer elle après avoir commis pourtant d'innombrable horreur. Renée et Mathias, Mathias et Renée, un soldat SS et une enfant juive mais une même envie de vivre, une même flamme qui vibre en eux deux et qui a leur rencontre les liera, d'un lien puissant et... Je ne sais pour vous amis babelionaute mais j'ai pour ma part avant de finir une lecture déjà choisi la prochaine pour ne pas dire les prochaines. Cette fois pourtant ce ne fut pas le cas de cette lecture qui m'est tombé dans les mains presque par hasard étant tombant dessus alors que je cherchais un autre roman à la médiathèque. Une fois en main, je n'ai pu me résoudre de repartir sans. J'ai lu plusieurs critiques très positives sur ce dernier et c'est donc sans crainte que je me suis plongé dans ce beau roman d'Emmanuelle Pirotte donc j'ai découvert pour la première fois la plume. Ce fut une belle rencontre car j'ai aimé, oui j'ai aimé cette rencontre improbable mais très forte entre cette jeune juive et ce soldat SS qui dans une forêt des Ardennes ne parviendra pas à la tuer après avoir croisé son regard, ne parviendrai pas à la tuer elle après avoir commis pourtant d'innombrable horreur. Renée et Mathias, Mathias et Renée, un soldat SS et une enfant juive mais une même envie de vivre, une même flamme qui vibre en eux deux et qui a leur rencontre les liera, d'un lien puissant et improbable mais finalement assez beau. Je trouve le titre de ce roman particulièrement bien choisi, rien n'est jamais tout blanc ou tout noir, le passé ne s'oublie pas et ne s'efface pas, mais le présent et l'avenir sont eux encore à tracer et c'est cela qui compte sans doute finalement le plus. Profiter de chaque instant présent, le vivre intensément et aller de l'avant.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !