Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782259311298
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 132 x 201 mm
Nouveauté
Un prénom en trop - Prix de la Gendarmerie nationale 2022
Date de parution : 03/03/2022
Éditeurs :
Plon
Nouveauté

Un prénom en trop - Prix de la Gendarmerie nationale 2022

Date de parution : 03/03/2022
On ne naît pas tueur, on le devient.
2e lauréat du Prix du roman de la gendarmerie nationale
Il a suffi d’une soirée d’été pour que Rebecca, jeune femme sans histoires, soit prise au piège d’un jeu cruel, implacable. À présent, lorsqu’elle marche dans la rue, elle se retourne tous les trois... Il a suffi d’une soirée d’été pour que Rebecca, jeune femme sans histoires, soit prise au piège d’un jeu cruel, implacable. À présent, lorsqu’elle marche dans la rue, elle se retourne tous les trois pas. Rebecca pense que le danger est dans son dos. Pourquoi ne serait-il pas devant elle ou juste à ses côtés ?
Une...
Il a suffi d’une soirée d’été pour que Rebecca, jeune femme sans histoires, soit prise au piège d’un jeu cruel, implacable. À présent, lorsqu’elle marche dans la rue, elle se retourne tous les trois pas. Rebecca pense que le danger est dans son dos. Pourquoi ne serait-il pas devant elle ou juste à ses côtés ?
Une descente aux enfers intrigante, ironique, corrosive, dans laquelle Christophe Carlier joue avec les codes du roman noir.

Ce roman est le lauréat de la deuxième édition du Prix du roman de la gendarmerie nationale, qui vient récompenser une oeuvre de fiction dans laquelle la gendarmerie et le rapport au métier de gendarme occupent une place cardinale.
Présidé par le général d'armée Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale, le jury réunit gendarmes, journalistes et écrivains, tels que Maxime Chattam, Françoise Bourdin, Cécile de Ménibus, Emmanuel Chaunu, Virginie Carton, Eric Delbecque ou Yves Thréard…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259311298
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 132 x 201 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • dujardinso Posté le 11 Avril 2022
    Attention, ce livre est une véritable pépite ! Je n'en avais pas entendu parler, je l'ai acheté samedi et dévoré hier. Il s'agit de Un prénom de trop, de Christophe Carlier. La quatrième de couverture n'étant pas très parlante, laissez-moi vous planter le décor : un soir, dans une discothèque de la Côte d'Azur, un psychopathe jette son dévolu sur Rebecca, une sublime brune qui le fascine au premier regard. Il n'aura de cesse que de vouloir se l'approprier. Ce thriller, haletant et complètement addictif, est brillamment construit : les chapitres sont singulièrement courts, ce qui imprime au récit un rythme syncopé tout à fait hypnotique. C'est une histoire à deux voix : les chapitres alternent les narrateurs - le psychopathe et Violette, l'assistante de Rebecca. Si vous croisez ce livre quelque part, n'hésitez pas, précipitez-vous : c'est un bijou !
  • BurjBabil Posté le 8 Avril 2022
    Un court roman à deux voix qui fait un petit tour du côté d'un personnage assez peu fréquentable : un psychopathe méthodique. Il y a un petit côté Lemaître dans "robe de marié" dans ce thriller classé "polar" sans vraiment en être un. L'écriture est ciselée, l'intrigue très addictive, les quelques personnages bien croqués sans trop y passer de temps. Seule la chute m'a un peu déçue mais pas à cause de sa nature, plutôt de son non-développement. Bref un bon petit thriller qui mérite sa récompense à conseiller une nuit d'insomnie.
  • LudivineBon Posté le 7 Avril 2022
    Christophe Carlier nous propose un roman très fort et d’une efficacité rare. L’intrigue est simple, Rebecca, jeune femme attirante et épanouie passe un moment agréable en boîte de nuit, au Nausicaa dans le Sud de la France. Elle croise sans le savoir un inconnu qui s’avère être un dangereux psychopathe. Celui-ci n’aura de cesse de retrouver Rebecca et de se rapprocher d’elle, persuadé qu’elle veut être sa compagne. En trois partie relatant le rapprochement du harceleur vers sa proie, on suit les pensées, les envies et les attentes de cet homme qui n’a qu’une idée en tête, Rebecca, même si pour cela il devra tuer, écarter ou commettre des actes hautement répréhensibles. Rebecca est sa proie. Parallèlement, Violette, une collaboratrice de Rebecca nous présente sa vision de la situation et son attachement à sa collègue. Elle essaie de découvrir qui peut en vouloir à Rebecca au point de se mettre dans des situations inconfortables. Et Rebecca, quant à elle, subit les menaces, les messages et les actes sans avoir la moindre idée de la personne qui lui en veut et qui se rapproche inexorablement. Mais jusqu’où cet homme est-il prêt à aller ? Pour répondre à cette question, il va falloir... Christophe Carlier nous propose un roman très fort et d’une efficacité rare. L’intrigue est simple, Rebecca, jeune femme attirante et épanouie passe un moment agréable en boîte de nuit, au Nausicaa dans le Sud de la France. Elle croise sans le savoir un inconnu qui s’avère être un dangereux psychopathe. Celui-ci n’aura de cesse de retrouver Rebecca et de se rapprocher d’elle, persuadé qu’elle veut être sa compagne. En trois partie relatant le rapprochement du harceleur vers sa proie, on suit les pensées, les envies et les attentes de cet homme qui n’a qu’une idée en tête, Rebecca, même si pour cela il devra tuer, écarter ou commettre des actes hautement répréhensibles. Rebecca est sa proie. Parallèlement, Violette, une collaboratrice de Rebecca nous présente sa vision de la situation et son attachement à sa collègue. Elle essaie de découvrir qui peut en vouloir à Rebecca au point de se mettre dans des situations inconfortables. Et Rebecca, quant à elle, subit les menaces, les messages et les actes sans avoir la moindre idée de la personne qui lui en veut et qui se rapproche inexorablement. Mais jusqu’où cet homme est-il prêt à aller ? Pour répondre à cette question, il va falloir se plonger dans ce thriller psychologique intense de Christophe Carlier. Une intrigue forte et une tension permanente attend le lecteur pendant 300 pages. La qualité de l’histoire est indéniable, mais la noirceur de l’être humain l’est tout autant. Une fin exceptionnelle pour ce roman qui en révèle le titre, jusqu’au bout énigmatique. Un grand coup de cœur pour la structure et l’intensité de ce roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MesCarnetsLitteraires Posté le 3 Avril 2022
    Ce roman est l'histoire d'une traque méticuleuse et cruelle dont nous, lecteurs, assistons totalement impuissants. La narration en deux temps nous plonge dans la tête de deux des personnages dont l'un est mystérieux et l'autre machiavélique. Cela nous permet de voir l'histoire sous deux angles différents et rend ce roman noir addictif et captivant, comme peut l'être un thriller ou un roman policier. La manière dont Christophe Carlier amène les éléments de l'histoire m'a beaucoup fait penser au style de Jacques Expert que j'affectionne tout particulièrement. Malgré la fin qui laisse quelques questions sans réponses, je me suis régalée avec cette lecture dévorée en un après-midi !
  • Cassiopee42 Posté le 27 Mars 2022
    « Je suis un oiseau de nuit qui s'est posé près d'elle. » Rebecca est une jeune femme comme il en existe beaucoup. Un appartement, un travail et pour l'instant pas de petit copain. Pendant les vacances, elle passe une soirée en boîte de nuit avec une bande de potes et là, un homme flashe sur elle. Pas de quoi s'affoler me direz-vous, et bien si. Celui qui est tombé en pamoison a l'impression qu'il est transparent, que la belle ne le voit pas, ne le calcule pas. Il décide alors de s'incruster dans sa vie et de jouer au chat et à la souris. Dans un premier temps, il va à la pêche aux renseignements pour mieux la connaître puis il met en place sa toile d'araignée. Il est intelligent, pervers, dangereux, s'arrêtant chaque fois que ça pourrait être trop, maintenant ainsi une peur diffuse. Il choisit soigneusement ce qu'il met en action, des faits minimes mais qui déstabilisent la belle. Bien sûr, comme ce sont des petits riens, elle essaie de passer outre, puis se décide à parler, à partager mais quelle crédibilité lui accorder ? N'est-elle pas un peu parano, ne s'invente-t-elle pas une histoire ? Dans ce roman,... « Je suis un oiseau de nuit qui s'est posé près d'elle. » Rebecca est une jeune femme comme il en existe beaucoup. Un appartement, un travail et pour l'instant pas de petit copain. Pendant les vacances, elle passe une soirée en boîte de nuit avec une bande de potes et là, un homme flashe sur elle. Pas de quoi s'affoler me direz-vous, et bien si. Celui qui est tombé en pamoison a l'impression qu'il est transparent, que la belle ne le voit pas, ne le calcule pas. Il décide alors de s'incruster dans sa vie et de jouer au chat et à la souris. Dans un premier temps, il va à la pêche aux renseignements pour mieux la connaître puis il met en place sa toile d'araignée. Il est intelligent, pervers, dangereux, s'arrêtant chaque fois que ça pourrait être trop, maintenant ainsi une peur diffuse. Il choisit soigneusement ce qu'il met en action, des faits minimes mais qui déstabilisent la belle. Bien sûr, comme ce sont des petits riens, elle essaie de passer outre, puis se décide à parler, à partager mais quelle crédibilité lui accorder ? N'est-elle pas un peu parano, ne s'invente-t-elle pas une histoire ? Dans ce roman, aux courts, voire très brefs chapitres, nous avons trois « entrées ». L'homme, obsédé par Rebecca, qui s'exprime en disant « je », un narrateur de temps en temps et une proche collègue de Rebecca qui emploie également le « je ». Cette collaboratrice veut se rendre indispensable, devenir amie avec elle, la protéger quand elle raconte ses ennuis. Nous passons d'un ressenti à un autre, sans aucun problème, nous savons toujours qui « parle ». Ce qui est impressionnant, c'est que Rebecca n'a une existence qu'à travers ce que les autres nous disent d'elle, elle ne se met jamais à nu directement. Ce que nous apprenons, c'est ce que ce qu'on découvre lorsque les deux autres principaux personnages devisent. On sent, inexorablement, le filet qui se resserre, les faits qui s'aggravent et on s'interroge. La jeune femme va-telle perdre pied, devenir folle, être tuée, s'en sortir ? Quel est le but poursuivi par celui qui la traque jour et nuit ? L'atmosphère au travail s'en ressent car Rebecca a des passages à vide et sa relation avec son adjointe est parfois faussée. Ses angoisses rejaillissent sur son quotidien et l'empêchent d'être elle-même. Ce roman m'a bien plu. Je l'ai trouvé percutant. On plonge vite dedans et on a le souhait de continuer encore et encore. Les liens entre les différents protagonistes sont bien analysés. Les malaises s'installent, personne n'est en confiance, à part l'homme de l'ombre assez sûr de lui, limite arrogant, égocentré, prenant presque le lecteur à témoin de ses méfaits. L'alternance des points de vue, parfois sur une même situation, est très intéressante. On s'aperçoit que les faits peuvent vite être interprétés, voire déformés par certains. L'écriture est accrocheuse, l'auteur va le plus souvent à l'essentiel et donne des détails à bon escient, c'est très bien pensé. Il y a une part d'analyse psychologique des émotions de chacun qui ajoute un plus indéniable. On observe l'évolution de Rebecca qui passe par des « phases » de doute, de rébellion, de peur, etc…. le fait de passer très rapidement de l'un à l'autre apporte un rythme soutenu. Cela évite de trop s'appesantir sur l'un ou l'autre et ça laisse libre cours à notre imagination, que devient l'individu pendant quelques pages ? Les problèmes de harcèlement sont un fléau de notre époque et l'aborder de cette façon, par l'intermédiaire de trois personnes que l'on suit tour à tour est originale et bienvenue. Cette lecture est une belle découverte et je relirai volontiers Christophe Carlier.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Plon
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…