Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265088795
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 456
Format : 140 x 225 mm

Vengeance en Prada

Le Retour du diable

Christine BARBASTE (Traducteur)
Date de parution : 07/11/2013

Elles sortent les griffes !

Cela fait dix ans qu’Andrea Sachs a démissionné du magazine Runway, dix ans qu’elle a plaqué Miranda Priestly et ce job d’assistante pour lequel « des milliers de filles se damneraient ». La papesse de la mode et ses satanées exigences ont eu raison de...

Elles sortent les griffes !

Cela fait dix ans qu’Andrea Sachs a démissionné du magazine Runway, dix ans qu’elle a plaqué Miranda Priestly et ce job d’assistante pour lequel « des milliers de filles se damneraient ». La papesse de la mode et ses satanées exigences ont eu raison de sa détermination.
Depuis, Andy et Emily, son ex-collègue et ancienne ennemie jurée, ont joint leurs forces pour fonder un magazine de mariage haut de gamme, The Plunge, devenu la référence incontournable. Eh oui, la roue tourne ! Andy a tout juste 30 ans, elle a du succès et elle est sur le point de se marier. Ses années de calvaire lui paraissent loin désormais, bien qu’elle fasse toujours attention de se tenir à distance de Miranda. Seulement, cette dernière sait reconnaître une opportunité quand elle en voit une et The Plunge lui fait envie. Autant dire qu’elle ne va pas manquer de se rappeler à leur bon souvenir…
Le diable est de retour, plus infernal que jamais !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265088795
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 456
Format : 140 x 225 mm
Fleuve éditions

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bfauriaux Posté le 30 Novembre 2019
    Un livre temoin de l'univers de l'auteur : le monde de la haute couture et ses derives pour notre plus grand plaisir ! Un regal à lire et de bons moments de rire en perspective !
  • Lilyputienne94 Posté le 14 Novembre 2019
    Un vrai bonheur de retrouver Miranda. Quoi que un peu trop absente à mon goût. J’ai passé un bon moment mais j’ai été déçu par la fin, je l’imaginais autrement.
  • DeboDebby Posté le 1 Mars 2018
    J'avais beaucoup aimé Le diable s'habille en prada mais j'avais peur de lire cette suite. Contre toute attente j'ai beaucoup aimé. C'est toujours aussi drôle et il y a toujours de rebondissements. Je conseille cette lecture.
  • Elodieuniverse Posté le 17 Février 2017
    Voici la suite du livre "Le diable s'habille en Prada". On retrouve avec plaisir, 10 ans plus tard, Andrea. Celle-ci qui avait quitté la terrible Miranda Priestly sa patronne à Paris, mène une nouvelle vie où tout lui réussit. Elle a crée un magazine sur le mariage, a un petit ami... Tout va bien jusqu'au jour où Miranda va refaire son apparition. J'ai quand même préféré le premier tome. Celui-ci est plus basé sur la vie personnelle d'Andréa. Il va d'ailleurs s'y passer beaucoup de choses...
  • leslecturesdeDoris Posté le 16 Janvier 2017
    Comme beaucoup, j’avais adoré Le diable s’habille en Prada, estomaquée tant par la méchanceté et l’indifférence dont pouvait faire preuve Miranda que par la naïveté et la docilité de ses employés. Quand j’ai entendu dire qu’une suite existait, j’ai fait la danse de la joie, tout en me demandant ce que pouvait bien raconter ce second tome car l’histoire me semblait achevée en l’état… Quoiqu’il en soit, après ma lecture de la Vengeance en Prada, je confirme que le premier tome aurait pu sans aucun doute rester un one-shot, car cette suite n’apporte pas grand-chose de plus : Miranda est méchante, on le savait, et la haute-couture c’est incroyable. En fait, les apparitions de Miranda sont assez anecdotiques et ce roman est davantage centré sur la vie d’Andrea en tant que femme mariée. Même son travail au sein du magazine The Plunge dont elle est rédactrice en chef n’est pas si détaillé que ça. J’ai bien évidemment retrouvé avec plaisir la plume de Lauren Weisberger mais les nombreuses références à des marques luxueuses m’ont ennuyée et je n’ai pas apprécié certains choix de narration (la plupart du récit est raconté sous forme de flashbacks si je peux dire : au lieu de nous raconter... Comme beaucoup, j’avais adoré Le diable s’habille en Prada, estomaquée tant par la méchanceté et l’indifférence dont pouvait faire preuve Miranda que par la naïveté et la docilité de ses employés. Quand j’ai entendu dire qu’une suite existait, j’ai fait la danse de la joie, tout en me demandant ce que pouvait bien raconter ce second tome car l’histoire me semblait achevée en l’état… Quoiqu’il en soit, après ma lecture de la Vengeance en Prada, je confirme que le premier tome aurait pu sans aucun doute rester un one-shot, car cette suite n’apporte pas grand-chose de plus : Miranda est méchante, on le savait, et la haute-couture c’est incroyable. En fait, les apparitions de Miranda sont assez anecdotiques et ce roman est davantage centré sur la vie d’Andrea en tant que femme mariée. Même son travail au sein du magazine The Plunge dont elle est rédactrice en chef n’est pas si détaillé que ça. J’ai bien évidemment retrouvé avec plaisir la plume de Lauren Weisberger mais les nombreuses références à des marques luxueuses m’ont ennuyée et je n’ai pas apprécié certains choix de narration (la plupart du récit est raconté sous forme de flashbacks si je peux dire : au lieu de nous raconter les évènements de façon chronologique, on retrouve les personnages à un certain moment et pendant une ou deux pages, on nous raconte grosso modo comment ils en sont arrivés là. Une fois ça va, mais quand ça arrive à chaque chapitre, ça lasse.). Au final, c’est une lecture plutôt divertissante mais qui a perdu beaucoup du mordant de son prédécesseur.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.