RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            V.O.

            Plon
            EAN : 9782259264327
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 135 x 210 mm
            V.O.
            Les vérités d'une artiste pas comme les autres

            Date de parution : 19/04/2018
            La franchise et la lucidité, Mathilda May les cultive comme rarement une personnalité le fait. En trente ans de carrière, celle qui a été danseuse, actrice, et maintenant auteure et metteur en scène, s’est dessiné un parcours qu’elle juge « à la fois merveilleux, décevant, chaotique et heureux ». 
            « Quand on ne s’aime pas, on ne s’aime pas, c’est tout. L’estime de soi, ce n’est pas votre apparence qui vous la donne. En ce qui me concerne, le regard d’autrui a oeuvré de manière pernicieuse. À la fois comme un remède et un poison. D’un côté il me... « Quand on ne s’aime pas, on ne s’aime pas, c’est tout. L’estime de soi, ce n’est pas votre apparence qui vous la donne. En ce qui me concerne, le regard d’autrui a oeuvré de manière pernicieuse. À la fois comme un remède et un poison. D’un côté il me donnait l’impression de réparer mes failles narcissiques, et de l’autre il m’enfermait dans un stéréotype factice mais flatteur – l’actrice glamour sûre d’elle – dont il m’était par conséquent difficile de m’extraire. N’ayant pas les épaules pour me confronter à la complexité de ce cercle vicieux, j’ai fait comme si tout allait bien. J’ai toujours su faire ça très bien… »

            La franchise et la lucidité, Mathilda May les cultive comme rarement une personnalité le fait. En trente ans de carrière, celle qui a été danseuse, actrice, et maintenant auteure et metteur en scène, s’est dessiné un parcours qu’elle juge « à la fois merveilleux, décevant, chaotique et heureux ». Comme si, ses nom et prénom ayant été modifiés, ce n’était pas elle qui l’avait vécu. Née Karin Haïm, elle a enfin décidé, avec ce livre intense, de se présenter à sa façon. En donnant à Mathilda May la parole qu’elle n’a pas su prendre durant trop d’années.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782259264327
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 135 x 210 mm
            Plon
            17.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Le récit est intime, avec une délicieuse distance d’où émergent humour, humilité,
            sensibilité et intelligence. »
            Philippe Dépalle / Le journal du Centre

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • ALDAMO21 Posté le 20 Juin 2018
              Je viens de terminer ce beau livre . Un livre autobiographique d'une très bonne qualité d'écriture. L'auteure s'y exprime très clairement, ce qui a rendu ma lecture bien réjouissante. J'étais fan de cette actrice, mais emporté moi-même par les choses de ma vie, je l'ai perdu de vue lorsqu'elle s'est faite plus rare sur grand écran. J'ai juste « reconnecté » avec elle lorsque les médias ont beaucoup parlé de sa pièce de théâtre « Open Space », en 2013. Elle fut un grand succès. Et elle révéla une des facettes de l'actrice, comme une auteure et metteur en scène, créative et innovatrice. Le livre « V.O. » est très puissant car il s'en dégage une profonde honnêteté. Et surtout l'auteure a eu cette élégance qu'il ne soit ni larmoyant, ni apitoyant, ni « à régler des comptes ». L'histoire de sa vie, m'a beaucoup ému et touché. Je ne pensais, je ne m'imaginais pas trouver, en ouvrant ce livre, une autre Mathilda May, une créatrice, avec sa grande culture musicale, avec sa soumission de jeunesse, avec une endurance et une capacité de travail d'exception, une Mathilda en rires, en larmes, en émotions, en vibrations, avec ses failles, avec ses blessures, ses fractures, mais aussi ses réussites. Une... Je viens de terminer ce beau livre . Un livre autobiographique d'une très bonne qualité d'écriture. L'auteure s'y exprime très clairement, ce qui a rendu ma lecture bien réjouissante. J'étais fan de cette actrice, mais emporté moi-même par les choses de ma vie, je l'ai perdu de vue lorsqu'elle s'est faite plus rare sur grand écran. J'ai juste « reconnecté » avec elle lorsque les médias ont beaucoup parlé de sa pièce de théâtre « Open Space », en 2013. Elle fut un grand succès. Et elle révéla une des facettes de l'actrice, comme une auteure et metteur en scène, créative et innovatrice. Le livre « V.O. » est très puissant car il s'en dégage une profonde honnêteté. Et surtout l'auteure a eu cette élégance qu'il ne soit ni larmoyant, ni apitoyant, ni « à régler des comptes ». L'histoire de sa vie, m'a beaucoup ému et touché. Je ne pensais, je ne m'imaginais pas trouver, en ouvrant ce livre, une autre Mathilda May, une créatrice, avec sa grande culture musicale, avec sa soumission de jeunesse, avec une endurance et une capacité de travail d'exception, une Mathilda en rires, en larmes, en émotions, en vibrations, avec ses failles, avec ses blessures, ses fractures, mais aussi ses réussites. Une mère très attentive, une femme avant tout, aussi riche en elle, aussi et surtout profondément authentique et sincère. Le commun des mortels que je suis, très loin des projecteurs, admire souvent avec envie, parfois avec une pointe de jalousie, la célébrité, la gloire et la fortune de tous ses artistes qu'il chérit. Il oublie trop vite qu'il existe l'autre face du miroir, l'envers du décor. Et que derrière les paillettes, il y a des âmes qui essayent seulement de respirer ou qui ont envie d'exister autrement. Et j'ai ressenti que « cet envers du décor » qu'avait vécu Mathilda, lui avait donné plus de force, plus de détermination, plus de battant et qui surtout lui a permis, un jour, de se ressusciter. Cela doit être, pour cette actrice, un sentiment terriblement destructeur, lorsque celles et ceux qui l'adulaient hier, tout sourire, ont fermé la lumière, la laissant seule dans le noir glacial ! Mais il y a eu tout de même, de magnifiques et magiques rencontres qui ont fleuri la vie de l'artiste. Et qui lui ont laissé des souvenirs impérissables. Comme de côtoyer à 25 ans, « des monuments » comme un Prince, un Yves Montant ou un Michel Legrand. L'épilogue est beau, poignant, lyrique. Il y a plein de belles petites phrases que j'ai relevé et qui m'ont caressé le coeur. Mais il y en a une qui est particulièrement superbe: -(..) Quitter pour ne pas être quitté, saboter pour ne pas être abîmé. Il faut être solide pour s'autoriser à avoir du chagrin (..). Alors un grand merci à Mathilda pour ce livre et de s'être livrée, généreuse, entière, pudique et enfin libérée. Il me permet aujourd'hui enfin, de poser des mots plus justes, plus appropriés, sur son nom et sur toutes ses photos. Et pour moi, ce livre lui rend définitivement sa vraie beauté.
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
            Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…