Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266232616
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm
Wonder
Juliette Lê (traduit par)
Collection : Wonder
Série : Wonder
Date de parution : 03/01/2013
Éditeurs :
Pocket jeunesse

Wonder

Juliette Lê (traduit par)
Collection : Wonder
Série : Wonder
Date de parution : 03/01/2013

Ne jugez pas un livre sur sa couverture.
Ne jugez pas un garçon sur son apparence.

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans...

Ne jugez pas un livre sur sa couverture.
Ne jugez pas un garçon sur son apparence.

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. »
Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd'hui, pour la première...

Ne jugez pas un livre sur sa couverture.
Ne jugez pas un garçon sur son apparence.

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. »
Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd'hui, pour la première
fois, ses parents l'envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266232616
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • rider84p 01/07/2022
    c’est l’histoire d’un petit garçon qui a une malformation sur le visage. Il n’était jamais allé a l’école car sa mère lui donnait les cours à la maison.Puis, un jour, son père décida qu’il devait aller au collège, comme tous les enfants de son âge. C’est assez émouvant car on lit l’histoire de différents points de vue, ce qui nous permet de nous rendre compte des émotions des personnages secondaires. Ce livre nous en apprend sur nous-mêmes et vous arrachera (sûrement ) une petite larme. Très beau livre !
  • Commedans1livre 25/06/2022
    August, 10 ans, n’a jamais mis les pieds à l’école. Mais cela va changer à la rentrée, car ses parents ont décidé de l’envoyer au collège. Un événement loin d’être anodin pour le garçon, puisque celui-ci est né avec une malformation faciale. Alors, lorsqu’August franchit pour la première fois les portes de l’établissement, les regards se braquent immédiatement sur lui. Entre compassion, pitié, moqueries et amitié véritable, August va devoir garder la tête haute dans cet univers où l’apparence prend souvent le pas sur tout le reste.
  • mordred 24/05/2022
    livre découvert par hasard qui m'a tout de suite attiré. Le sujet est à la fois simple et inhabituel. un jeune garçon : August Pullman, né avec une malformation faciale, va entrer au collège alors qu'il n'a jamais été scolarisé. Nous allons le suivre dans ses craintes, ses problèmes et ses joies au cours de son année de 6ème auprès des enfants de son établissement scolaire. On se doute que son intégration ne sera pas forcément facile. Chaque parties aborde le point de vue de Auggie, de sa famille ou de ses amis qui vont voir leurs vie et leur façon de voir les choses, évoluer à son contact. Un livre plein d'émotions mais pas mièvre du tout. Les personnages sont attachants, un vrai coup de coeur ! je l'ai dévoré. Je viens de voir qu'un autre recueil de nouvelles sur 3 de ses camarades de classe existait, je vais aller le chercher à la médiathèque dès demain.
  • Millina 24/03/2022
    Pour moi, c’est un peu plus qu’un livre. Pourquoi#8201;? J’ai une petite sœur handicapée et ceux dus à une maladie mitochondriale. Comment dire#8201;? Elle ne ressemble pas aux autres comme August. Cependant, elle n’a pas ses facultés de compréhension. Et des fois, je me dis heureusement (cela peut vous paraître méchant), mais justement vu qu’elle ne les a pas, elle n’accorde aucune espèce d’importance au regard des autres. Elle n’en est donc pas blessée, mais la famille oui#8201;!!! Même si avec le temps, on n’y accorde moins d’importance. Mon vécu personnel m’a aidé à m’identifier au personnage d’Olivia bien que sur certains points nos avis divergent et c’est normal. Je n’ai pas la même expérience, la même famille, la même éducation qu’elle. Cependant, sa jalousie vis-à-vis du temps que ses parents accordent à son frère est pour moi totalement compréhensible. Je l’ai moi-même vécu., j’ai du coup eu des larmes aux yeux. Malgré tous les comportements absurdes de tout un chacun envers August, je peux vous dire que certaines choses dans la réalité le sont encore plus. J’ai d’ailleurs une anecdote à vous raconter à ce sujet. Pour ceux qui ne sont pas intéressés, il suffit de passer le paragraphe en italique.... Pour moi, c’est un peu plus qu’un livre. Pourquoi#8201;? J’ai une petite sœur handicapée et ceux dus à une maladie mitochondriale. Comment dire#8201;? Elle ne ressemble pas aux autres comme August. Cependant, elle n’a pas ses facultés de compréhension. Et des fois, je me dis heureusement (cela peut vous paraître méchant), mais justement vu qu’elle ne les a pas, elle n’accorde aucune espèce d’importance au regard des autres. Elle n’en est donc pas blessée, mais la famille oui#8201;!!! Même si avec le temps, on n’y accorde moins d’importance. Mon vécu personnel m’a aidé à m’identifier au personnage d’Olivia bien que sur certains points nos avis divergent et c’est normal. Je n’ai pas la même expérience, la même famille, la même éducation qu’elle. Cependant, sa jalousie vis-à-vis du temps que ses parents accordent à son frère est pour moi totalement compréhensible. Je l’ai moi-même vécu., j’ai du coup eu des larmes aux yeux. Malgré tous les comportements absurdes de tout un chacun envers August, je peux vous dire que certaines choses dans la réalité le sont encore plus. J’ai d’ailleurs une anecdote à vous raconter à ce sujet. Pour ceux qui ne sont pas intéressés, il suffit de passer le paragraphe en italique. Ne vous inquiétez pas je ne vous en voudrais pas. Ma sœur est polyhandicapée (elle ne marche pas, elle ne parle pas), elle devait avoir 8 ans quand ça s’est passé (moi, j’en avais 11 ans). Mes parents, ma sœur et moi, on était à l’aéroport Charles de Gaule. On devait passé les portiques de détection des métaux et comme à mon habitude, je passais en premier. Il fallait plus de temps pour préparer ma sœur : la faire descendre du fauteuil roulant, lui enlever le manteau et la faire marcher jusqu’au portique avec l’aide de mon père… Sinon elle tomberait. Mon père est passé avec elle et le détecteur à métaux à sonner à cause de ces chaussures qui sont renforcées pour l’aider à marcher. La dame de la sécurité a demandé à ce qu’on les enlève, et à ce que ma sœur repasse. Cependant, elle a sonné à nouveau. La dame a donc demandé à ce qu’elle passe sans mon père. Sauf qu’elle ne sait pas marcher toute seule. Enfin, on s’est débrouillé. Ma mère est passée de l’autre côté du portique pour l’attraper et mon père la tenait de l’autre côté. Mais elle a encore sonné. La dame de la sécurité a alors demandé à ce que l’on déshabille ma sœur. Bon sang#8201;!!! Mais c’est un être humain, je suis sûr qu’elle n’aurait jamais osé si ma sœur avait été normale. Et là, mon père a eu la seule réaction sensée (selon moi), il a dit non#8201;! Il a fait passer le portique à ma sœur et l’on est allé prendre notre avion sous les cris de la dame de sécurité «#8201;j’appelle la police de l’aéroport#8201;». Je trouve que quand l’auteure ou August parle bien du regard des autres, les sensations sont très proches de la réalité et de mon vécu personnel. Cela donne des passages tristes, émouvant aux larmes et également de donner des gifles à tour de bras. En outre, j’ai beaucoup d’admiration pour Auggie. Je le trouve très courageux et avec un sens de l’humour… Comment le décrire#8201;? Il est sarcastique, ironique et ne se laisse pas démonter pas les remarques désobligeantes. Il est caustique. Je trouve qu’il grandit durant cette année d’école et sa relation avec les autres. C’est très gentillet au niveau de l’évolution de ces éléments. Comme je le disais, ce livre reste soft sur certaines choses, mais n’est-ce pas ce qu’on attend dans les livres. En tout cas, j’aime, mais que dis-je, j’adore quand les livres nous vendent de l’espoir, que ce soit un peu plus rose que dans la vie réelle. J’ai tendance à fuir les livres plus noires que dans la vie réelle, ou alors à les lire à petite dose. C’est top de voir August à travers leur regard. C’est un roman chorale. Et je trouve que cela lui va super bien. Tout ça, mélangé avec la belle plume de l’auteure. Cela fait une recette super croyez-moi! En résumé : c’est un livre sur la tolérance, comique et émouvant. Il est EXCELLENT. Je vais me permettre de vous donner un ordre Lisez-LE!!!!! (J’avais trop envie de dire ça) ou REGARDEZ-LE
    Lire la suite
    En lire moins
  • Caroligraphie 07/03/2022
    Je dois bien avouer que je lis très peu de romans jeunesse. Je connais donc très mal l’actualité littéraire pour ce genre. C’est grâce à Livraddict que j’ai découvert Wonder. La sortie au cinéma de l’adaptation de ce roman fin 2017 n’y est pas non plus pour rien dans mon envie de lire ce livre. Je ne vous cache pas que j’ai eu peur durant les premières pages du roman de ne pas aimer ma lecture. En effet, le début du livre est très enfantin. L’humour est un peu « pipi caca » et je pensais vraiment que ça resterait sur ce ton tout au long du livre! Heureusement, en poursuivant ma lecture, j’ai compris qu’il s’agissait d’une manière pour l’auteur de montrer l’évolution du personnage d’August. August est un petit garçon de 10 ans pas comme les autres. Il est né avec une grave déformation du visage due à une maladie rare. Pour le protéger, ses parents ne l’ont jamais scolarisé jusqu’à ce jour. Il faut dire que toute la petite enfance d’August a été rythmée par des opérations chirurgicales lourdes de reconstruction faciale. Le roman se lit très facilement. Les chapitres sont courts et il s’agit d’un roman à la première... Je dois bien avouer que je lis très peu de romans jeunesse. Je connais donc très mal l’actualité littéraire pour ce genre. C’est grâce à Livraddict que j’ai découvert Wonder. La sortie au cinéma de l’adaptation de ce roman fin 2017 n’y est pas non plus pour rien dans mon envie de lire ce livre. Je ne vous cache pas que j’ai eu peur durant les premières pages du roman de ne pas aimer ma lecture. En effet, le début du livre est très enfantin. L’humour est un peu « pipi caca » et je pensais vraiment que ça resterait sur ce ton tout au long du livre! Heureusement, en poursuivant ma lecture, j’ai compris qu’il s’agissait d’une manière pour l’auteur de montrer l’évolution du personnage d’August. August est un petit garçon de 10 ans pas comme les autres. Il est né avec une grave déformation du visage due à une maladie rare. Pour le protéger, ses parents ne l’ont jamais scolarisé jusqu’à ce jour. Il faut dire que toute la petite enfance d’August a été rythmée par des opérations chirurgicales lourdes de reconstruction faciale. Le roman se lit très facilement. Les chapitres sont courts et il s’agit d’un roman à la première personne permettant de mieux s’identifier aux personnages. L’histoire est racontée selon le point de vue de différents personnages (August, sa soeur Olivia, le petit-ami d’Olivia : Justin…) Le livre montre de quelle manière le handicap peut affecter la vie de toute une famille, voire même de l’entourage de la famille. Par exemple, Olivia explique que même si elle aime son petit frère, il n’est pas toujours facile d’être la sœur d’un enfant handicapé (elle aimerait parfois que ses parents s’occupent un peu plus d’elle-même si elle comprend qu’August a besoin d’attention particulière). Ce livre nous permet d’avoir une vision plus large sur le handicap : comment il est vécu par la personne concernée, comment le regard des autres est perçu par August (les gens qui vont le traiter comme un bébé ou un arriéré, ceux qui vont montrer du dégoût en le voyant…), mais également de quelle manière il peut être lourd à porter pour les proches. J’ai rapidement été captivée par l’histoire et je n’ai plus lâché le livre que j’ai terminé en quelques heures à peine. J’ai aimé suivre les aventures de ces enfants et adolescents. Le livre porte un très beau message de tolérance mais aussi de compassion pour les proches. La fin est peut-être un peu trop idéale mais ça se comprend pour un livre jeunesse. J’ai été très émue par ce qui arrivait à August et à sa famille.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.