Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266232616
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Wonder

JULIETTE LE (Traducteur)
Collection : Wonder
Série : Wonder
Date de parution : 03/01/2013

Ne jugez pas un livre sur sa couverture.
Ne jugez pas un garçon sur son apparence.

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. »
Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd'hui, pour la première...

Ne jugez pas un livre sur sa couverture.
Ne jugez pas un garçon sur son apparence.

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. »
Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd'hui, pour la première
fois, ses parents l'envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266232616
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm
Pocket jeunesse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • plumesauvage Posté le 7 Septembre 2020
    Le thème du roman m'a donné très envie de le lire et je n'ai pas été déçue de son traitement. J'ai trouvé le récit plus touchant grâce au point de vue interne qui est parvenu à me plonger dans les pensées d'un vrai garçon qui entre au collège. Ses amis étaient aussi attachants que sa famille, les différents points de vue ont donc été à cet égard enrichissant. C'est un livre très authentique, car il traite de la meilleure manière possible un sujet assez grave et sa lecture a été étonnamment agréable.
  • nicolinberg Posté le 29 Août 2020
    Gros coup de cœur pour ce livre jeunesse qui transmet d’importants messages de tolérance, de résilience et d’amour, d’autrui comme de soi.
  • Ileauxtresors Posté le 6 Août 2020
    August est différent. Pas seulement hors-normes, c’est quelque chose de plus radical : il a beau essayer de cacher sa figure difforme – yeux asymétriques, oreilles presque inexistantes, bouche tordue – son apparition suscite des réactions épidermiques : regards appuyés ou fuyants, chuchotis, choc, curiosité, sollicitude ou hostilité. Une scolarité dans une classe « normale » est-elle envisageable pour un tel enfant ? En l’envoyant au collège, ses parents ne risquent-ils pas de l’exposer à des situations insupportables ? Anniversaires, photo de classe, travail en groupe, sorties, etc. ne seront-elles pas autant d’occasions de ressentir comme une claque à quel point il diffère ? Mon fils aîné (presque 11 ans) et moi avons énormément aimé ce roman – merci beaucoup à Jean-François (MJF sur Babelio) de nous avoir donné envie de le lire ! Il me semble que deux éléments principaux contribuent à rendre cette lecture à la fois captivante et bouleversante. D’abord, les personnages magnifiques, à commencer par August qui révèle une lucidité et une humanité désarmantes. L’intrigue se nourrit des dilemmes de chacun : August est partagé entre son envie d’aller vers les autres et sa souffrance d’être rejeté, sa soif d’apprendre et la tentation de rester dans la sécurité du... August est différent. Pas seulement hors-normes, c’est quelque chose de plus radical : il a beau essayer de cacher sa figure difforme – yeux asymétriques, oreilles presque inexistantes, bouche tordue – son apparition suscite des réactions épidermiques : regards appuyés ou fuyants, chuchotis, choc, curiosité, sollicitude ou hostilité. Une scolarité dans une classe « normale » est-elle envisageable pour un tel enfant ? En l’envoyant au collège, ses parents ne risquent-ils pas de l’exposer à des situations insupportables ? Anniversaires, photo de classe, travail en groupe, sorties, etc. ne seront-elles pas autant d’occasions de ressentir comme une claque à quel point il diffère ? Mon fils aîné (presque 11 ans) et moi avons énormément aimé ce roman – merci beaucoup à Jean-François (MJF sur Babelio) de nous avoir donné envie de le lire ! Il me semble que deux éléments principaux contribuent à rendre cette lecture à la fois captivante et bouleversante. D’abord, les personnages magnifiques, à commencer par August qui révèle une lucidité et une humanité désarmantes. L’intrigue se nourrit des dilemmes de chacun : August est partagé entre son envie d’aller vers les autres et sa souffrance d’être rejeté, sa soif d’apprendre et la tentation de rester dans la sécurité du cocon familial. Ses parents, hyper sympathiques, s’efforcent de pousser à grandir leur petit garçon, de l’accompagner vers le vaste monde, tout en le protégeant des autres. Sa sœur est tiraillée entre sa tendresse immense pour August et le ressentiment de voir sa famille constamment pointée du doigt et l’attention de ses parents accaparée par son petit frère. Ses amis apprécient l’intelligence, l’autodérision et la loyauté d’August, mais craignent d’être stigmatisés à leur tour s’ils s'affichent avec lui. Ces dilemmes font que tout est ouvert. Tout – le meilleur, comme le pire – reste possible. Cette ouverture est encore renforcée par le choix, très judicieux, d’une narration chorale. L’histoire est en effet racontée par August, puis par sa sœur Via, puis par une amie d’August, et ainsi de suite. Ce changement de perspective nourrit notre curiosité, révèle ce qui se cache derrière certains comportements et qu’August ne perçoit pas. L’ambivalence de chacun laisse espérer qu’avec suffisamment de courage, les différences – si dramatiques puissent-elles paraître à première vue – se laisseront apprivoiser et surmonter. L’ensemble donne un roman lumineux et inspirant, qui donne confiance et envie d’être plus tolérant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • cocoXrego Posté le 26 Juin 2020
    Un roman rempli de rire jaune chez les enfants et de comportements hypocrite chez les adultes, cela nous fait bien rire de temps à autre et parfois, cela nous fait nous rendre compte de l’importance de nos actes et paroles. Une histoire merveilleusement bien construite, fluide et divertissante. Épicé au sucre ! Je recommande vivement.
  • SansSucreSansSel Posté le 21 Juin 2020
    « Je me dis parfois que si ma tête est si grosse, c'est parce qu'elle est pleine de rêves » . .#8232;« Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. » Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux ? » . Wonder fut une énorme coup de coeur pour moi, en plein dans le mille. On y rencontre August qui souffre d’une malformation au visage et a déjà subi maintes opérations de chirurgie et chirurgie esthétique. C’est toujours la première chose que les gens voient chez lui alors que le livre nous délivre les pensées d’un petit garçon passionné, animé, drôle et aimant. Le suivre dans sa première rentrée à l’école, en sixième est quelque chose de dur à faire car on le sait, les enfants entre eux ne s’épargnent pas. J’ai été émue, parfois eu les larmes aux yeux face à la cruauté des enfants mais aussi celles des adultes envers la différence quand celle-ci fait notre force. Sans mauvais jeu de mot, ce livre est une pure merveille. Les personnages sont... « Je me dis parfois que si ma tête est si grosse, c'est parce qu'elle est pleine de rêves » . .#8232;« Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. » Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux ? » . Wonder fut une énorme coup de coeur pour moi, en plein dans le mille. On y rencontre August qui souffre d’une malformation au visage et a déjà subi maintes opérations de chirurgie et chirurgie esthétique. C’est toujours la première chose que les gens voient chez lui alors que le livre nous délivre les pensées d’un petit garçon passionné, animé, drôle et aimant. Le suivre dans sa première rentrée à l’école, en sixième est quelque chose de dur à faire car on le sait, les enfants entre eux ne s’épargnent pas. J’ai été émue, parfois eu les larmes aux yeux face à la cruauté des enfants mais aussi celles des adultes envers la différence quand celle-ci fait notre force. Sans mauvais jeu de mot, ce livre est une pure merveille. Les personnages sont touchants, justes. De nombreux points de vue sont utilisés au long du roman ce qui dynamise beaucoup le récit, mais aussi, qui nous permet de mieux comprendre les comportements de chacun des personnages, dont August lui même. L’histoire est magnifique est très émouvante. elle s’attaque a deux sujets encore trop tabous à mon goût : la différence mais aussi le harcèlement scolaire. Ce livre est une ode à la différence, à l’acceptation de soi et des autres, magnifiquement écrite et construite. Le sujet, pourtant délicat, est abordé par l’auteur de manière abrupte sans mâcher ses mots ce qui augmente la violence présente dans ce roman. C’est un livre qui est catégorisé en jeunesse mais qui est je pense important à lire à tout âge. C’est un vrai coup de coeur qui va mettre quelques jours à me passer car pour l’instant je vis et respire encore Wonder, August, sa famille, son collège… ❤️
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.