Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258195875
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

50° au-dessous de zéro

Dominique Haas (traduit par)

Des pluies diluviennes ont submergé Washington. Peu à peu, les eaux se retirent, mais les inondations ont eu des conséquences effroyables...

Beaucoup de logements sont devenus inhabitables, les sans-abri sont légion. Et les catastrophes s'enchaînent: la montée des eaux océaniques raye de la carte les nations insulaires, et les Etats-Unis sont frappés par une vague de froid qui fait craindre au gouvernement le début d'une nouvelle ère glacière.

Au sein de la...

Beaucoup de logements sont devenus inhabitables, les sans-abri sont légion. Et les catastrophes s'enchaînent: la montée des eaux océaniques raye de la carte les nations insulaires, et les Etats-Unis sont frappés par une vague de froid qui fait craindre au gouvernement le début d'une nouvelle ère glacière.

Au sein de la Fondation nationale pour la science, Frank Vanderwal doit agir. Vite. Il y va de la survie de la planète.

Mais les enjeux de la science ne sont pas toujours politiques...

Après Les Quarante Signes de la pluie, le deuxième volet de la nouvelle trilogie de Kim Stanley Robinson, l'un des plus grands auteurs contemporains de science-fiction, est aussi un plaidoyer humaniste et écologique remarquablement documenté sur l'avenir de la Terre.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258195875
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LesrecetteslitterairesdeMylene Posté le 21 Mars 2021
    Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, nous nous sommes replongé dans la trilogie climatique de Kim Stanley Robinson, avec le deuxième opus CINQUANTE DEGRÉS AU-DESSOUS DE ZÉRO, que vous retrouverez aux Éditions Pocket Imaginaire.  Nous n'allons pas pour vous faire languir et vous donner un petit bout à vous mettre sous la dent. Pour commencer, nous reprenons un monde face à des urgences climatiques. Ensuite nous ajoutons à nouveau les mêmes personnages que lors du premier volet, je parle bien évidemment des Quibler et de Frank. Et quand le Gulf Stream s'arrête, les températures dégringolent et que la lecture commence !  Je dois l'avouer, Alfred, c'était un plaisir de déguster cette trilogie. Je me sens comme un poisson dans l'eau de la marmite avec cet enchaînement de catastrophes naturelles. Alors je ne vais pas vous le cacher, j'étais ravie de retrouver les personnages principaux. Bon même si j'avoue que la famille Quibler, pour qui j'avais une petite préférence, est plutôt au second plan dans ce roman. En effet je les trouve très attachants ! Donc nous sommes davantage amenés à suivre Frank Vanderwal, et nous plongeons au cœur de NFS ( Fondation Nationale pour la Science) ce qui nous permet une vision à la fois politique... Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, nous nous sommes replongé dans la trilogie climatique de Kim Stanley Robinson, avec le deuxième opus CINQUANTE DEGRÉS AU-DESSOUS DE ZÉRO, que vous retrouverez aux Éditions Pocket Imaginaire.  Nous n'allons pas pour vous faire languir et vous donner un petit bout à vous mettre sous la dent. Pour commencer, nous reprenons un monde face à des urgences climatiques. Ensuite nous ajoutons à nouveau les mêmes personnages que lors du premier volet, je parle bien évidemment des Quibler et de Frank. Et quand le Gulf Stream s'arrête, les températures dégringolent et que la lecture commence !  Je dois l'avouer, Alfred, c'était un plaisir de déguster cette trilogie. Je me sens comme un poisson dans l'eau de la marmite avec cet enchaînement de catastrophes naturelles. Alors je ne vais pas vous le cacher, j'étais ravie de retrouver les personnages principaux. Bon même si j'avoue que la famille Quibler, pour qui j'avais une petite préférence, est plutôt au second plan dans ce roman. En effet je les trouve très attachants ! Donc nous sommes davantage amenés à suivre Frank Vanderwal, et nous plongeons au cœur de NFS ( Fondation Nationale pour la Science) ce qui nous permet une vision à la fois politique et scientifique des événements climatiques.   Si vous êtes fan, de romans scientifiques, ou si comme moi, vous rafollez de catastrophes climatiques ce roman est fait pour vous, sans conteste !  C'est vrai que j'avais reproché au premier tome de manquer un peu d'action, je dois reconnaître que l'auteur que dans ce tome-ci nous en donne un peu plus et ce n'était pas pour me déplaire. En bref vous m'aurez comprise et toi aussi mon Alfred, toujours autant de plaisir à la lecture de cette trilogie de Kim Stanley Robinson et se sera avec plaisir que je dégusterai le dernier tome Soixante Jours et Après. En attendant que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! 
    Lire la suite
    En lire moins
  • RobertB Posté le 30 Juillet 2020
    Un roman intéressant à plus d’un titre ! Il se déroule sur une année et nous donne à suivre un héros vaguement dépressif, Frank, qui semble habité d’une piètre image de lui-même. Cette impression n’est pourtant pas confortée par l’attitude des autres personnages à son endroit qui ont tendance à le plus trouver plutôt sympathique. L’action se déroule sur le district de Washington, au moment où une petite glaciation intervient durant l’hiver, en lien direct avec le changement climatique et une fonte des pôles entraînant la dessalinisation du Gulf stream. Frank est un cadre actif d’une agence fédérale pour la préservation du climat et l’on va suivre son engagement au sein de cette structure, alors même que les élections présidentielles se profilent, mettant aux prises le sortant, républicain soumis aux lobbys de l’industrie et hostile à toute réglementation écologique avec un candidat démocrate qui prône une rupture avec les modèles de surconsommation. Le sujet est intéressant et d’une actualité brûlante, même si le livre date un peu, mais ce n’est pas le seul ressort de l’intrigue. Au contraire, il n’est pas prioritairement traité par rapport aux autres préoccupations de Frank, à savoir : -la recherche vaine d’un logement dans une agglomération qui en... Un roman intéressant à plus d’un titre ! Il se déroule sur une année et nous donne à suivre un héros vaguement dépressif, Frank, qui semble habité d’une piètre image de lui-même. Cette impression n’est pourtant pas confortée par l’attitude des autres personnages à son endroit qui ont tendance à le plus trouver plutôt sympathique. L’action se déroule sur le district de Washington, au moment où une petite glaciation intervient durant l’hiver, en lien direct avec le changement climatique et une fonte des pôles entraînant la dessalinisation du Gulf stream. Frank est un cadre actif d’une agence fédérale pour la préservation du climat et l’on va suivre son engagement au sein de cette structure, alors même que les élections présidentielles se profilent, mettant aux prises le sortant, républicain soumis aux lobbys de l’industrie et hostile à toute réglementation écologique avec un candidat démocrate qui prône une rupture avec les modèles de surconsommation. Le sujet est intéressant et d’une actualité brûlante, même si le livre date un peu, mais ce n’est pas le seul ressort de l’intrigue. Au contraire, il n’est pas prioritairement traité par rapport aux autres préoccupations de Frank, à savoir : -la recherche vaine d’un logement dans une agglomération qui en manque cruellement et qui le verra finalement opter pour une cabane dans un arbre, au milieu d’un grand parc ! -la découverte et la pratique assidue d’une activité sportive, le frisbee-cross, qui le renverra à une autre lecture de l’évolution humaine et à une nouvelle passion pour le biface, outil préhistorique ! - le partage de son temps libre entre un soutien actif à des clochards picaresques qui occupent un espace proche de sa cabane et la recherche d’animaux échappés d’un zoo, que l’arrivée du froid risque de mettre à mal -la rencontre avec une surprenante communauté tibétaine réfugiée dans les îles du Bengale -et enfin, une double histoire d’amour qui s’inscrit en miroir entre sa chef hiérarchique, une jolie asiatique brillante et modélisée, de dix ans son aînée, promise à un avenir radieux et une femme mystérieuse, travaillant pour une agence secrète dont la mission est d’espionner massivement toutes les personnes qui comptent aux États-Unis et qui inspire au héros un amour aussi immédiat qu’inexplicable. Tous ces sujets sont traités de façon égalitaire et c’est un point de vue à la fois intéressant et au final fort plausible. En effet, si le héros s’inquiète à juste titre de l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère, il est aussi préoccupé par son insuccès dans une recherche de logement et plus encore par les disparitions répétées de la femme qu’il aime. Tous ne bénéficient pas d’une conclusion à la fin de l’ouvrage. Si le démocrate est finalement élu de justesse et si des démarches volontaristes sont entreprises pour corriger la dessalinisation de l’océan atlantique, l’auteur ne nous offre que des pistes concernant l’avenir proche du héros et son choix concernant la femme qui devrait partager sa vie. Quant à la conclusion générale qui vise la lutte contre le réchauffement climatique, rien n’est esquissé et le lecteur repart avec ses propres incertitudes. Un livre à découvrir, donc, d’autant qu’il offre un style assez percutant et qu’il semble avoir bénéficié, ce qui n’est pas fréquent, d’une solide traduction en français...
    Lire la suite
    En lire moins
  • finitysend Posté le 22 Décembre 2017
    50 degrés au-dessous de ZERO Un roman de SF réaliste qui a les moyens de sortir du milieu confidentiel des amateurs .. La suite de : Les 40 signes de la pluie .. Un texte dont l'intérêt va bien au-delà de l'aspect prospectif ... C'est un roman bien structuré . Les personnages sont d'une solidité sans failles . Leurs problématiques sont riches et variées et leurs parcours de vie servent habilement ( et sans lourdeurs ) à rendre palpable cet univers frappé par le changement climatique .. Le texte donne la place nécessaire aux catastrophes multiples qui meurtrissent la planète et ses habitants . Il ne vire pas pour autant au militantisme véhément et au manichéisme sauvage ou encore à un voyeurisme péniblement cumulatif . Dans ce roman .. : au-delà de la donne scientifique ( amenée de façons avenantes ) on peut apprendre qu'il est souvent agréable et profitable de parler aux SDF . Que La démocratie est le meilleur des régimes mais elle est fragile un peu comme le climat et que le Tibet est un pays et une civilisation menacé au même titre que le climat . " Big brother " est au coin de la rue et les technologies de surveillance du marché et de l'industrie... 50 degrés au-dessous de ZERO Un roman de SF réaliste qui a les moyens de sortir du milieu confidentiel des amateurs .. La suite de : Les 40 signes de la pluie .. Un texte dont l'intérêt va bien au-delà de l'aspect prospectif ... C'est un roman bien structuré . Les personnages sont d'une solidité sans failles . Leurs problématiques sont riches et variées et leurs parcours de vie servent habilement ( et sans lourdeurs ) à rendre palpable cet univers frappé par le changement climatique .. Le texte donne la place nécessaire aux catastrophes multiples qui meurtrissent la planète et ses habitants . Il ne vire pas pour autant au militantisme véhément et au manichéisme sauvage ou encore à un voyeurisme péniblement cumulatif . Dans ce roman .. : au-delà de la donne scientifique ( amenée de façons avenantes ) on peut apprendre qu'il est souvent agréable et profitable de parler aux SDF . Que La démocratie est le meilleur des régimes mais elle est fragile un peu comme le climat et que le Tibet est un pays et une civilisation menacé au même titre que le climat . " Big brother " est au coin de la rue et les technologies de surveillance du marché et de l'industrie impliqueront l'absolue nécessité de poser un nouveau cadre légal de protection tous azimuts des droits des individus et des groupes avec de nouveaux moyens sécurisés pour garantir ces droits civiques . Sera-t-il indispensable et nécessaire de mettre la science au centre du politique ? ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Charybde2 Posté le 24 Décembre 2014
    Le réchauffement climatique entre science et politique (2) Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2014/12/24/note-de-lecture-la-trilogie-climatique-kim-stanley-robinson/
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.