Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823875492
Code sériel : 5545
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Cottage, fantômes et guet-apens

Élisabeth KERN (Traducteur)
Date de parution : 01/10/2020
Ann Granger se lance dans le cosy-crime : petits meurtres entre gens de bonne compagnie.
Lucas Burton déteste la campagne ; de la boue, du fumier, des charognes, et c’est tout. Il a bien raison. En se rendant pour affaires dans une ferme abandonnée au milieu de nulle part, il tombe sur le cadavre d’une jeune fille. Ses ennuis ne font que commencer : Penny Gower, qui... Lucas Burton déteste la campagne ; de la boue, du fumier, des charognes, et c’est tout. Il a bien raison. En se rendant pour affaires dans une ferme abandonnée au milieu de nulle part, il tombe sur le cadavre d’une jeune fille. Ses ennuis ne font que commencer : Penny Gower, qui travaille au centre équestre du coin, a vu sa Mercedes grise quitter les lieux du crime. Les choses commencent à sentir le roussi pour Lucas…
L’inspectrice Jess Campbell est chargée de l’enquête, mais entre l’absence de piste solide et son nouveau commissaire, Ian Carter qui la surveille en permanence, elle est sous pression. C’est alors qu’on découvre un nouveau cadavre…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823875492
Code sériel : 5545
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lucioleinbooks Posté le 4 Octobre 2021
    Bonne lecture. Deuxième cosy mystery que je lis et je commence enfin à apprécier le genre. L’enquête est bien menée, on a des résumés réguliers qui nous permettent de ne pas perdre le fil, l’ambiance est très automnale, limite Halloween de temps en temps avec ces fantômes et ces cottages perdus dans la campagne… L’intrigue est intéressante et les rebondissements sont bien placés, ce qui dynamise le récit. J’ai quand même deviné la personnage qui a commis les crimes. Le seul hic : les personnages. Je n’ai pas réussi à m’attacher complètement à l’inspectrice Jess et à son supérieur Carter. Ils avaient tout pour faire de vrais héros comme dans un roman policier, mais non, l’autrice a, à mon sens, trop survolé leurs émotions et leurs ressentis, ce qui n’a pas engendré de l’empathie. Je suis tout de même curieuse de lire la suite.
  • adtraviata Posté le 30 Septembre 2021
    Soyons honnête, la quatrième de couverture tourne l’histoire d’une manière un peu bizarre et le titre original (Mud, muck and dead things) est bien plus amusant que le titre français. Mais cela n’enlève rien au côté plaisant de cette lecture, un cosy mystery dans le Gloucestershire, où Jess Campbell, une jeune inspectrice sympathique, compose tant avec un collègue bougon et un nouveau chef mystérieux qu’avec un vieil homme apparemment buté – mais surtout très choqué – sur la propriété duquel a été abandonné le corps d’une jeune femme que les enquêteurs mettront plusieurs jours à identifier. Il se trouve que dans la ferme du vieux Eli, a eu lieu un autre drame trente ans plus tôt : le frère jumeau d’Eli a assassiné leurs parents, apparemment sans raison. Immédiatement Eli a condamné la maison et ne parle pas plus que nécessaire. Jess va mener son enquête dans un haras proche de la ferme, dans un pub chic des environs et dans la maison d’un homme d’affaires parvenu. On ne s’ennuie pas, les personnages sont sympas (et plus intéressants que l’intrigue dans ce type de polar) mais ce n’est pas la lecture du siècle. Dans le genre, j’ai préféré les Détectives du... Soyons honnête, la quatrième de couverture tourne l’histoire d’une manière un peu bizarre et le titre original (Mud, muck and dead things) est bien plus amusant que le titre français. Mais cela n’enlève rien au côté plaisant de cette lecture, un cosy mystery dans le Gloucestershire, où Jess Campbell, une jeune inspectrice sympathique, compose tant avec un collègue bougon et un nouveau chef mystérieux qu’avec un vieil homme apparemment buté – mais surtout très choqué – sur la propriété duquel a été abandonné le corps d’une jeune femme que les enquêteurs mettront plusieurs jours à identifier. Il se trouve que dans la ferme du vieux Eli, a eu lieu un autre drame trente ans plus tôt : le frère jumeau d’Eli a assassiné leurs parents, apparemment sans raison. Immédiatement Eli a condamné la maison et ne parle pas plus que nécessaire. Jess va mener son enquête dans un haras proche de la ferme, dans un pub chic des environs et dans la maison d’un homme d’affaires parvenu. On ne s’ennuie pas, les personnages sont sympas (et plus intéressants que l’intrigue dans ce type de polar) mais ce n’est pas la lecture du siècle. Dans le genre, j’ai préféré les Détectives du Yorkshire. Cela dit, mes neurones bien mobilisés en cette rentrée scolaire se sont bien reposés avec cette lecture 😉
    Lire la suite
    En lire moins
  • magalides1 Posté le 19 Août 2021
    À la base j ai été attirée par le titre en pensant à un cosy mystery... Mais non ce n en n est pas un. Heureusement c est une bonne enquête policière mais pas de gore ni de sanglant. Du coup le livre m à bien plu. Les personnages sont sympa, l enquête aussi. J ai vu qu il y a d autres livres de sortis donc je vais y jeter un œil
  • veronic68 Posté le 17 Juillet 2021
    Une jeune fille est retrouvée morte dans une ferme où plus personne ne vit. Pour Jess Campbell l'enquête commence, tout d'abord découvrir l'identité de la jeune fille. Assez classique, ce roman nous emmène dans la campagne anglaise où tout le monde se connaît mais où chacun garde ses secrets. Rien d'original, une histoire convenu dans laquelle les personnages sont plus intéressants que l'enquête elle-même. Une lecture détente pour les vacances.
  • domi_troizarsouilles Posté le 20 Mai 2021
    J’étais quelque peu hésitante à entamer ce livre, car il s’avère que l’éditeur l’a très mal vendu ! Ni le synopsis ni le titre (tellement mal traduit !) ne lui rendent justice ! Parlons du titre par exemple « Mud, muck et dead things » : littéralement, ça se traduirait par « Boue, gadoue et choses mortes » ou peut-être « Boue, gadoue et nature morte » pour accentuer le jeu de mots ? Mais en tout cas, le mot fantômes a très certainement induit en erreur les amateurs de Fantastique et autres mondes proches de la SFFF, or on en est très loin ! Oh, il y a effectivement des fantômes, bel et bien présents, si, si ! mais ils ont bien davantage une valeur symbolique qu’un rôle extraordinaire. Quant au synopsis, qui pourrait faire croire à un cosy mystery dans un style plus ou moins proche d’une Agatha Raisin (dont j’ai vu un épisode de la série… que je n’ai jamais pu terminer tellement ça m’agaçait !) ou des détectives du Yorkshire (dont j’ai lu les 3 ou 4 premiers tomes avant de me lasser de la non-relation entre les deux protagonistes) par exemple, là aussi c’est une... J’étais quelque peu hésitante à entamer ce livre, car il s’avère que l’éditeur l’a très mal vendu ! Ni le synopsis ni le titre (tellement mal traduit !) ne lui rendent justice ! Parlons du titre par exemple « Mud, muck et dead things » : littéralement, ça se traduirait par « Boue, gadoue et choses mortes » ou peut-être « Boue, gadoue et nature morte » pour accentuer le jeu de mots ? Mais en tout cas, le mot fantômes a très certainement induit en erreur les amateurs de Fantastique et autres mondes proches de la SFFF, or on en est très loin ! Oh, il y a effectivement des fantômes, bel et bien présents, si, si ! mais ils ont bien davantage une valeur symbolique qu’un rôle extraordinaire. Quant au synopsis, qui pourrait faire croire à un cosy mystery dans un style plus ou moins proche d’une Agatha Raisin (dont j’ai vu un épisode de la série… que je n’ai jamais pu terminer tellement ça m’agaçait !) ou des détectives du Yorkshire (dont j’ai lu les 3 ou 4 premiers tomes avant de me lasser de la non-relation entre les deux protagonistes) par exemple, là aussi c’est une erreur : ici on est dans un vrai Policier, avec une vraie enquête menée par une police très réaliste, avec ses inspecteur, commissaire, sergent et autres agents bien réels, qui ont leur vie et leurs problèmes très quotidiens, bien loin d’un univers décalé-déjanté propre à un univers plus cosy. Le seul aspect qui pourrait rattacher ceci aux détectives précités, c’est l’ancrage bien marqué dans la campagne anglaise, pas tellement différente de celle que l’on connaît par chez nous à vrai dire : avec ses vieux fermiers attachés au sol (et ici, il est en plus illettré, mais ça ne dénote même pas), ses ragots et autres potins du village, et cette nécessité d’y être né depuis plusieurs générations pour y être vraiment accepté… Tant qu’on est dans les comparaisons : ça m’a bien davantage fait penser aux anciens épisodes d’un « Inspecteur Barnaby » (Midsomer Murders), de l’époque où l’acteur principal était John Nettles. Sachant tout cela, l’intrigue est bien menée, intéressante sans être follement palpitante. L’auteure s’attache davantage à une analyse fine des différents personnages, semant çà et là ses indices qui font que, quand le meurtrier est finalement identifié, comment dire ? Non je ne l’avais pas deviné, mais il ne m’a pas surprise, c’était plutôt un sentiment du style : « ah ben oui, c’est évident ! » et de soupirer avec l’inspecteur Jess Campbell pour le travail bien fait au final. Ainsi, sans être exceptionnel, c’est un tout bon policier plutôt dans la finesse psychologique que dans l’hémoglobine et le suspense ; on n’en passe pas moins un agréable moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    6 "cosy mystery" à dévorer bien au chaud sous la couette

    On les appelle "cosy mystery" ou "cosy murder", des thrillers - bien souvent venus de Grande-Bretagne - qui mêlent mystère et humour et dans lesquels l'atmosphère joue pour beaucoup. Des romans policiers douillets, qui plantent volontiers leurs intrigues à la campagne et mettent-en-scène des enquêteurs attachants. À déguster avec une tasse de thé, évidemment. 

    Lire l'article