RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Je suis un dragon

            Robert Laffont
            EAN : 9782221145395
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Je suis un dragon

            Date de parution : 02/01/2015

            « On s’habitue à être surhumain, et très vite on comprend que ce n’est qu’une des multiples façons que la vie a trouvées pour nous dire qu’on est un inadapté. »
            Margot est une jeune orpheline timide et solitaire. Un jour, elle découvre sa véritable nature : elle est douée de...

            « On s’habitue à être surhumain, et très vite on comprend que ce n’est qu’une des multiples façons que la vie a trouvées pour nous dire qu’on est un inadapté. »
            Margot est une jeune orpheline timide et solitaire. Un jour, elle découvre sa véritable nature : elle est douée de capacités extraordinaires. Ces pouvoirs la terrifient, elle les dissimule jusqu’à ce qu’un événement tragique la contraigne à se dévoiler. On lui demande alors de mettre ses dons au service de l’humanité. Sa vie se partage désormais entre son quotidien de jeune fille espiègle et des missions d’une grande violence. Adulée et crainte, elle devient une icône. Mais peut-on sauver le monde si l’on s’y sent étranger ?
            En s’inspirant de l’univers des superhéros, Martin Page se réapproprie les codes habituels du genre. Captivant, bouleversant, Je suis un dragon est un roman sur la puissance de la fragilité et sur la possibilité de réinventer sans cesse nos vies.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221145395
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • inaji Posté le 1 Février 2019
              Et si une jeune ado était une arme de guerre ? Malicieuse idée et roman à mettre entre toutes les mains. Une vision juste de l'adolescence et assez pessimiste mais si réaliste du monde des puissants. Une roman qui serait bien noir sans de jolis moments de fantaisie apportés par la fraicheur et l'originalité du personnage principal. Et qui pose la question de la puissance absolue dans une humanité à la morale fragile.
            • ZeroJanvier79 Posté le 2 Septembre 2018
              Martin Page est décidément un auteur à multiples facettes. Plus je découvre ses oeuvres, plus je découvre sa capacité à écrire dans des genres différents. Après l’oeuvre épistolaire sur le thème de l’écriture avec son Manuel d'écriture et de survie, après le roman humoristique avec Comment je suis devenu stupide, après la pseudo-leçon de vie de L'art de revenir à la vie, et après le roman de zombies avec La nuit a dévoré le monde, je découvre sa tentative s’attaquer au thème des super-héros avec Je suis un dragon. Je me souviens que la lecture du résumé m’avait donné envie, car l’approche par un romancier français d’un genre dominé par les comics américains m’intéressait : « On s’habitue à être surhumain, et très vite on comprend que ce n’est qu’une des multiples façons que la vie a trouvées pour nous dire qu’on est un inadapté. » Margot est une jeune orpheline timide et solitaire. Un jour, elle découvre sa véritable nature : elle est douée de capacités extraordinaires. Ces pouvoirs la terrifient, elle les dissimule jusqu’à ce qu’un événement tragique la contraigne à se dévoiler. On lui demande alors de mettre ses dons au service de l’humanité. Sa vie se partage désormais entre... Martin Page est décidément un auteur à multiples facettes. Plus je découvre ses oeuvres, plus je découvre sa capacité à écrire dans des genres différents. Après l’oeuvre épistolaire sur le thème de l’écriture avec son Manuel d'écriture et de survie, après le roman humoristique avec Comment je suis devenu stupide, après la pseudo-leçon de vie de L'art de revenir à la vie, et après le roman de zombies avec La nuit a dévoré le monde, je découvre sa tentative s’attaquer au thème des super-héros avec Je suis un dragon. Je me souviens que la lecture du résumé m’avait donné envie, car l’approche par un romancier français d’un genre dominé par les comics américains m’intéressait : « On s’habitue à être surhumain, et très vite on comprend que ce n’est qu’une des multiples façons que la vie a trouvées pour nous dire qu’on est un inadapté. » Margot est une jeune orpheline timide et solitaire. Un jour, elle découvre sa véritable nature : elle est douée de capacités extraordinaires. Ces pouvoirs la terrifient, elle les dissimule jusqu’à ce qu’un événement tragique la contraigne à se dévoiler. On lui demande alors de mettre ses dons au service de l’humanité. Sa vie se partage désormais entre son quotidien de jeune fille espiègle et des missions d’une grande violence. Adulée et crainte, elle devient une icône. Mais peut-on sauver le monde si l’on s’y sent étranger ? En s’inspirant de l’univers des superhéros, Martin Page se réapproprie les codes habituels du genre. Captivant, bouleversant, Je suis un dragon est un roman sur la puissance de la fragilité et sur la possibilité de réinventer sans cesse nos vies. Le début du roman m’a beaucoup plu, avec un récit qui commence très classiquement mais efficacement par l’enfance de Margot, la découverte de ses super-pouvoirs, et son initiation comme super-héroïne sous le costume et l’identité de Dragongirl. Il n’y a rien de vraiment novateur jusque là, mais ça fonctionne bien et ça change de lire cela sous la forme d’un roman, avec tout le style et la richesse qu’un écrivain peut apporter, par rapport à une bande-dessinée comme j’en ai lu des dizaines. On retrouve les autorités qui veulent utiliser les pouvoirs et l’image de Dragongirl pour leurs propres intérêts, qu’ils soient militaires ou politiques. La seconde partie du roman, quand Margot se rebelle et décide de prendre son indépendance en abandonnant le costume de Dragongirl m’a un peu moins plu. Le récit devient alors plus fouillis, moins palpitant. Peut-être parce qu’on sort un peu des sentiers battus mais qu’il manque une ligne directrice pour comprendre où l’auteur veut nous amener. Cela reste bien écrit et globalement intéressant , mais j’y ai trouvé moins d’intérêt que dans la première partie. Dans l’ensemble, Je suis un dragon est un bon roman, plaisant à lire. C’est une ré-appropriation réussie du genre du super-héros par un écrivain talentueux qui montre qu’il a plusieurs cordes à son arc. C’est décidément un auteur que je vais continuer à suivre à l’avenir.
              Lire la suite
              En lire moins
            • blueindigoauteur Posté le 10 Mai 2018
              Un très bon roman. L'histoire est originale, l'évolution du personnage est prenante et la plume est fine. Au-delà des super pouvoirs, il est surtout question de trouver sa place dans la société, de devenir responsable, de trouver sa liberté. La détermination, le côté implacable mais aussi la douceur de l’héroïne m'a touché profondément. Je recommande.
            • Azazel_85 Posté le 7 Juin 2017
              J'ai beaucoup aimé ce roman fantastique publié sous le pseudonyme de Pit Argamen par Martin Page. L'auteur propose une lecture nouvelle du super-héros malgré lui, en choisissant une super-héroïne adolescente, orpheline bien sûr qui est absolument indestructible mais terriblement angoissée par sa puissance, face à un monde des adultes plutôt cynique, qui usera de ses pouvoirs pour faire pencher la géopolitique mondiale de leur côté. De la fantaisie, de la tendresse, de la violence et une réflexion sur notre société et sur la naissance d'un adulte. Très chouette.
            • Deidre Posté le 17 Avril 2017
              Quel bel ouvrage nous offre là Martin Page! A travers Margot, il revisite le mythe du super héros en en détournant tous les codes. A travers la quête de cette jeune fille, qui devra apprendre à vivre avec qui elle est, il parvient à nous toucher profondément. Car y sont abordés tous les travers de notre société et de son système de domination tout en nous questionnant sur notre rapport à la différence. Porté par une plume ciselée, ce récit est doux et cruel, mélancolique mais imprégné d’un étrange optimisme, au final: profondément humain.
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.