Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823804300
Code sériel : 15262
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La confession d'un enfant du siècle

Date de parution : 20/09/2012

L’éclat flamboyant de l’Empire s’est éteint. Sous la Restauration, le destin de la France est sans grandeur, et toute une génération qui rêvait d’actes héroïques et de gloire militaire se trouve désemparée. Les jeunes hommes déçus et désespérés sombrent dans la débauche ou une mélancolie maladive. C’est le « mal...

L’éclat flamboyant de l’Empire s’est éteint. Sous la Restauration, le destin de la France est sans grandeur, et toute une génération qui rêvait d’actes héroïques et de gloire militaire se trouve désemparée. Les jeunes hommes déçus et désespérés sombrent dans la débauche ou une mélancolie maladive. C’est le « mal du siècle », celui dont souffre Octave, qui nous livre ici ses confessions.
Car Octave est, par excellence, un enfant du siècle : idéaliste désabusé, sentimental blessé, misanthrope affligé. Sa passion pour la jolie Brigitte ne peut les mener qu’au drame…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823804300
Code sériel : 15262
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ParoleReine Posté le 22 Juillet 2020
    Choqué de toutes ces critiques très négatives adressées à ce joyau de la littérature française; le peuple de Babelio a été décidément trop avili par toute l'engeance des écrivailleurs contemporains faisant tout pour ne pas élever le lecteur trop loin de sa médiocrité pour apprécier ce divin roman. Oui, je pense que si vous le détestez tant, c'est surtout parce qu'il y est décrit des âmes exaltés, vraies, qui vont au fond des choses, que ce soit dans le libertinage(l'enfer!) ou l'Amour(le Paradis!); qu'on parle trop de Dieu. Mêmes les blasphèmes grandioses, sataniques, que Musset fait prononcer à son héros vous ennuient tant la postmodernité vous a rendu indifférent à tout. Après tout, pourquoi se plonger dans les abîmes et les cieux de l'Homme, dans ses folles adoration du Diable et dans ses sacrifices infinis à Dieu, alors qu'on peut se mettre un sextoy en avalant les vomis de Despentes et le reste de ce cloaque qu'on ose appeler littérature? Allez, abandonnez les classiques, vous n'êtes plus assez humains pour cela..
  • myrtigal Posté le 27 Juin 2020
    Alfred de Musset est tout simplement incroyable. Je referme ce livre vraiment émue. Émue par le fond : le jeune Octave qui vit une terrible trahison puis retrouve l'amour auprès d'une autre femme, mais jusqu'à se perdre lui même dans cet amour consumant...et puis par la forme : le lyrisme magnifique qui se dégage de toute l'oeuvre. On dirait tout simplement un très long poème ou une longue chanson, c'est si beau à l'oeil et à l'oreille. Le premier chapitre où il explique le mal de ce siècle m'a particulièrement saisie, quelle force, quelle profondeur ! Bien que l'histoire ne compte que peu d'actions et peu de personnages, on n'arrive pas à lâcher le livre. On plonge corps et âme dans l'histoire. Oui bien sûr parfois lorsque s'en est trop on a envie de taper sur la tête d'Octave (ou d'Alfred) et lui dire « hey ressaisis-toi ! arrête de répéter les mêmes erreurs ! », « ça va aller ne pleure plus autant ! ». Puis on se rappelle que finalement on ferait sûrement la même chose, pour peu que l'on ait l'âme aussi sensible et tourmentée que lui : s'enfermer inconsciemment dans sa douleur et s'autodétruire encore et encore. Si le désespoir peut parfois... Alfred de Musset est tout simplement incroyable. Je referme ce livre vraiment émue. Émue par le fond : le jeune Octave qui vit une terrible trahison puis retrouve l'amour auprès d'une autre femme, mais jusqu'à se perdre lui même dans cet amour consumant...et puis par la forme : le lyrisme magnifique qui se dégage de toute l'oeuvre. On dirait tout simplement un très long poème ou une longue chanson, c'est si beau à l'oeil et à l'oreille. Le premier chapitre où il explique le mal de ce siècle m'a particulièrement saisie, quelle force, quelle profondeur ! Bien que l'histoire ne compte que peu d'actions et peu de personnages, on n'arrive pas à lâcher le livre. On plonge corps et âme dans l'histoire. Oui bien sûr parfois lorsque s'en est trop on a envie de taper sur la tête d'Octave (ou d'Alfred) et lui dire « hey ressaisis-toi ! arrête de répéter les mêmes erreurs ! », « ça va aller ne pleure plus autant ! ». Puis on se rappelle que finalement on ferait sûrement la même chose, pour peu que l'on ait l'âme aussi sensible et tourmentée que lui : s'enfermer inconsciemment dans sa douleur et s'autodétruire encore et encore. Si le désespoir peut parfois créer de grandes oeuvres, et La confession en est une.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CamilleRabelle Posté le 20 Juin 2020
    Quelle merveille ! J'adore découvrir sur le tard des monuments de la littérature, retrouver le goût de la découverte, la surprise, le fait d'être soufflée par le style. Et donc Musset s'interroge sur l'amour, le couple, la nature, la débauche. On voudrait l'aider mais les réponses sont loin d'être évidentes. On se laisse gagner par l'indécision ambiante. Le monde noir et blanc n'existe plus. Tout devient nuancé, enfin on réfléchit !
  • kila09 Posté le 26 Décembre 2019
    Quel style, quelle belle écriture !!! Mais Dieu que c'est ennuyeux ! J'ai eu envie de secouer le héros de cet histoire comme un prunier tout le long de ce roman voire lui "coller" deux paires de giffles bien senties pour lui dire d'arrêter un peu de se regarder le nombril...
  • bfauriaux Posté le 27 Novembre 2019
    Superbe livre de Musset un tres bon roman pour se replonger dans l'univers du 19e siecle !
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !