Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258098978
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

La Cuisinière

Françoise PERTAT (Traducteur)
Date de parution : 06/02/2014

L'incroyable destin de celle que l'on surnomma « La femme la plus dangereuse d'Amérique ». 
 

L'incroyable destin de celle que l'on surnomma « La femme la plus dangereuse d'Amérique ». 

Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons...

L'incroyable destin de celle que l'on surnomma « La femme la plus dangereuse d'Amérique ». 

Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s'intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu'on l'observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu'elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l'envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258098978
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Darjeelingdo Posté le 12 Juillet 2020
    Un sujet original pour ce roman , biographie romancée de Mary Mallon , surnommée Mary Thyphoïde, cuisinière de son état, accusée d’avoir transmis la maladie aux familles dans lesquelles elle a travaillé. Une histoire vraie dont je n’avais jamais entendu parler, qui se passe à New York au début du XX eme siècle, Mary étant le premier « porteur sain » de la typhoïde identifiée aux États Unis, elle n’est pas malade et ne présente aucun symptôme mais elle peut transmettre le virus. L’histoire est racontée du point de vue de Mary, une Irlandaise de caractère, qui refuse de se croire coupable alors que toute sa vie est consacrée à donner du plaisir aux gens pour qui elle cuisine. Il faut dire que la science est encore balbutiante sur ces sujets, la gente médicale pour le moins dépourvue de bienveillance et de diplomatie et l’arrestation et l’isolement légitimement traumatisants . Pour autant, Mary Beth Keane ne fait pas de son héroïne une femme forcément « aimable », pas plus que son Alfred , le grand amour mais aussi le boulet que traîne Mary toute sa vie ! J’ai d’ailleurs trouvé un peu longuet tout ce qui tourne autour d’Alfred. Le roman est aussi... Un sujet original pour ce roman , biographie romancée de Mary Mallon , surnommée Mary Thyphoïde, cuisinière de son état, accusée d’avoir transmis la maladie aux familles dans lesquelles elle a travaillé. Une histoire vraie dont je n’avais jamais entendu parler, qui se passe à New York au début du XX eme siècle, Mary étant le premier « porteur sain » de la typhoïde identifiée aux États Unis, elle n’est pas malade et ne présente aucun symptôme mais elle peut transmettre le virus. L’histoire est racontée du point de vue de Mary, une Irlandaise de caractère, qui refuse de se croire coupable alors que toute sa vie est consacrée à donner du plaisir aux gens pour qui elle cuisine. Il faut dire que la science est encore balbutiante sur ces sujets, la gente médicale pour le moins dépourvue de bienveillance et de diplomatie et l’arrestation et l’isolement légitimement traumatisants . Pour autant, Mary Beth Keane ne fait pas de son héroïne une femme forcément « aimable », pas plus que son Alfred , le grand amour mais aussi le boulet que traîne Mary toute sa vie ! J’ai d’ailleurs trouvé un peu longuet tout ce qui tourne autour d’Alfred. Le roman est aussi l’occasion d’une page d’histoire sur la vie à New York au début du XXeme siècle , la pauvreté des immigrants, l’entassement des populations laborieuses dans les « tenements » sans confort , la saleté des rues, la construction des premiers grands buildings... Sans être « aussi haletant qu’un thriller » ( ne jamais se fier aux 4ème de couverture !), le roman se lit avec intérêt .
    Lire la suite
    En lire moins
  • MAMIEJAUNE Posté le 24 Mai 2020
    Mon avis J'ai lu récemment « La Cuisinière », roman de Mary Beth KEANE et j'ai ainsi pu découvrir la plume fluide et addictive de cette auteure. Mary Beth KEANE nous conte le destin bouleversant de Mary Mallon, jeune migrante Irlandaise surnommée « la femme la plus dangereuse d'Amérique ». A son arrivée à New-York notre héroïne exerce les fonctions de lingère puis de cuisinière dans des grandes familles jusqu'au jour où elle est accusée d'être porteuse de la typhoïde.... J'ai ADORE cette biographie romancée fort émouvante, très bien écrite et documentée qui, en cette période de confinement lié au coronavirus, m'a beaucoup intéressée et que j'ai lue avec grand plaisir. Un vrai COUP DE COEUR pour moi et donc un excellent moment de lecture. Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/ Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com
  • jeunejane Posté le 11 Février 2020
    Début 20ème siècle à New-York, Mary Mallon arrive d'Irlande chez sa tante et désire devenir cuisinière. Elle se fait engager dans différentes familles mais chaque fois plusieurs personnes sont atteintes de la fièvre typhoïde. Mary est en parfaite santé, croit-elle... elle soigne même avec beaucoup de dévouement les enfants et les personnes atteintes de la maladie. C'est un patron de Mary qui fait appel aux autorités sanitaires. Elle est suspectée d'être un porteur sain de la maladie. Les médecins veulent lui enlever la vésicule biliaire, siège des bactéries mais elle refuse. Elle est envoyée en quarantaine sur une île au large de Manhattan où on lui construit un pavillon en attendant son procès. Le roman biographique ne tombe pas dans la morosité, l'auteure repart dans le passé proche de Mary où on constate qu'elle est une personne tournée vers la vie, l'amitié, l'amour avec un compagnon un peu lourd. Je ne vais pas tout révéler sur la suite du procès, le sort réservé à Mary mais quelle lecture agréable avec des détails intéressants sur la vie pratique et quotidienne à cette époque. Je me suis renseignée sur Mary Mallon appelée Mary Typhoïde au début du 20ème aux USA. Mary Beth Keane a retracé très... Début 20ème siècle à New-York, Mary Mallon arrive d'Irlande chez sa tante et désire devenir cuisinière. Elle se fait engager dans différentes familles mais chaque fois plusieurs personnes sont atteintes de la fièvre typhoïde. Mary est en parfaite santé, croit-elle... elle soigne même avec beaucoup de dévouement les enfants et les personnes atteintes de la maladie. C'est un patron de Mary qui fait appel aux autorités sanitaires. Elle est suspectée d'être un porteur sain de la maladie. Les médecins veulent lui enlever la vésicule biliaire, siège des bactéries mais elle refuse. Elle est envoyée en quarantaine sur une île au large de Manhattan où on lui construit un pavillon en attendant son procès. Le roman biographique ne tombe pas dans la morosité, l'auteure repart dans le passé proche de Mary où on constate qu'elle est une personne tournée vers la vie, l'amitié, l'amour avec un compagnon un peu lourd. Je ne vais pas tout révéler sur la suite du procès, le sort réservé à Mary mais quelle lecture agréable avec des détails intéressants sur la vie pratique et quotidienne à cette époque. Je me suis renseignée sur Mary Mallon appelée Mary Typhoïde au début du 20ème aux USA. Mary Beth Keane a retracé très fidèlement les évènements d'une écriture très agréable traduite de l'anglais par Françoise Pertat. Le roman a été écrit en 2013 aux USA, paru sous le titre de "Fever" bien différent du titre français sans que cela soit un défaut pour moi, plutôt un étonnement. Le titre français est bien choisi si l'on fait référence à la volonté de Mary d'exercer sa profession à tout prix. Challenge plumes féminines
    Lire la suite
    En lire moins
  • TCHITAT92 Posté le 30 Janvier 2020
    Bonne pioche pour moi que ce roman, qui m'a fait découvrir à la fois toute une époque, les Etats-Unis des années vingt, et plus particulièrement la "Grosse Pomme" new-yorkaise et son quotidien, ses coutumes, son économie, sa population, et m'a fait faire connaissance avec la fameuse Mary Typhoïde, malheureuse héroïne de faits divers. Le rythme est soutenu, la personnalité de Mary fort bien construite, crédible. Une excellente lecture de vacances, instructive et passionnante. L'écriture n'est pas transcendante, on sent que c'est le contenu qui prime avant tout, mais les mots coulent de soi, fluides, efficaces. Un bon moment de culture générale.
  • becottaalain Posté le 26 Janvier 2020
    Livre intéressant qui se lit un peu comme un roman policier. Belle évocation historique Personnages touchants qui ont fait les Etats-Unis. New-York n'était pas la ville que nous connaissons aujourd'hui. Quel courage avaient les immigrés de cette époque !!!
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.