RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Cuisinière

            Presses de la cité
            EAN : 9782258098978
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            La Cuisinière

            Françoise PERTAT (Traducteur)
            Date de parution : 06/02/2014

            L'incroyable destin de celle que l'on surnomma « La femme la plus dangereuse d'Amérique ». 
             

            L'incroyable destin de celle que l'on surnomma « La femme la plus dangereuse d'Amérique ». 

            Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons...

            L'incroyable destin de celle que l'on surnomma « La femme la plus dangereuse d'Amérique ». 

            Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s'intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu'on l'observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu'elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l'envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté...

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258098978
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • OphelieCurado Posté le 9 Avril 2019
              Si le thème de l'histoire donne très envie de parcourir l'ouvrage - de par l'originalité du sujet historique -, ce roman de 450 pages prend tout son temps afin de mettre l'intrigue en place, ce qui est un très bon point afin de ne manquer aucun détail de la trépidante et incroyable histoire de notre héroïne, Mary Mallon. Mais c'est aussi un point négatif, puisque nous avons un peu de mal à rentrer dans le récit... Tout y est très détaillé, afin de toujours apporter des preuves tangibles, des extraits de journaux, des morceaux de l'autobiographie de Mlle Mallon et de ne surtout pas faire de faux-raccord avec la réalité. Ce travail minutieux d'enquête historique est loin d'être évident, voire laborieux. Nous ne pouvons donc qu'admirer tout le travail de recherches, en amont, les réécritures et les relectures, les améliorations, les avis, les retouches et les conseils, dont Mary Beth Keane nous fait part dans ses "Remerciements". En revanche, à force de trop vouloir s'appliquer, l'auteure a tendance à perdre le lecteur dans des méandres et des paragraphes trop détaillés, non sans quelques chapitres inutiles... C'est le talon d'Achille de ce roman qui dans l'ensemble, est une grande réussite. La fin quant à elle, est tout à... Si le thème de l'histoire donne très envie de parcourir l'ouvrage - de par l'originalité du sujet historique -, ce roman de 450 pages prend tout son temps afin de mettre l'intrigue en place, ce qui est un très bon point afin de ne manquer aucun détail de la trépidante et incroyable histoire de notre héroïne, Mary Mallon. Mais c'est aussi un point négatif, puisque nous avons un peu de mal à rentrer dans le récit... Tout y est très détaillé, afin de toujours apporter des preuves tangibles, des extraits de journaux, des morceaux de l'autobiographie de Mlle Mallon et de ne surtout pas faire de faux-raccord avec la réalité. Ce travail minutieux d'enquête historique est loin d'être évident, voire laborieux. Nous ne pouvons donc qu'admirer tout le travail de recherches, en amont, les réécritures et les relectures, les améliorations, les avis, les retouches et les conseils, dont Mary Beth Keane nous fait part dans ses "Remerciements". En revanche, à force de trop vouloir s'appliquer, l'auteure a tendance à perdre le lecteur dans des méandres et des paragraphes trop détaillés, non sans quelques chapitres inutiles... C'est le talon d'Achille de ce roman qui dans l'ensemble, est une grande réussite. La fin quant à elle, est tout à fait étonnante ! Le lecteur finit - tout comme Mary Mallon elle-même et peut-être notre Mary auteure - par ne plus être aussi sûr de l'innocence de notre héroïne. Trop de coïncidences, trop de similitudes, trop de cas de contaminés et de morts de la typhoïde autour d'elle, partout où elle passe et travaille et presque toujours en tant que cuisinière... Finalement, ce retournement de situation invite le lecteur à ne plus regarder le roman qu'il vient de lire, de la même façon. La rage qu'il éprouve contre les autorités sanitaires et toute la clique de médecins incompétents qui ont encore bien des progrès à faire en médecine - surtout dans une grande ville infestée comme Manhattan -, s'estompe peu à peu et le ferait presque basculer du côté des "méchants"... "La Cuisinière" de Mary Beth Keane est donc une histoire qui nous fait voyager, crue et réaliste, dans les abysses d'un Manhattan qui vient à peine de naître et qui a encore beaucoup à apprendre ; notamment en terme de failles médicales qui font froid dans le dos. Et cette peur, toujours présente, de l'inconnu, de la contamination, des microbes et de cette mort qui nous dépasse tous, persiste même à la fin de notre lecture. On y découvre le combat d'une femme pour ses droits, son innocence et sa liberté, le tout en maintenant un terrible suspens ; jusqu'à la fin. Tantôt, nous l'innocentons, tantôt nous la pensons coupable et rien n'est certain, mis à part qu'il s'agit d'une histoire vraie et que de ce fait, ce roman marque les esprits, bien des années après. Un livre travaillé et sérieux, porteur de valeurs fortes et historiques ; reflet de toute une époque. À découvrir absolument !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Nathaliecez Posté le 21 Janvier 2019
              Un livre passionnant de par l'originalité de son histoire. C'est d'une écriture sublime que l'auteur nous fait suivre l'histoire incroyable de Mary. La réalité dépasse la fiction et j'ai eu peine à croire que ce soit vraiment réel.
            • AnitaMillot Posté le 8 Janvier 2019
              Pas banale du tout, l’histoire de cette jeune irlandaise qui émigra à New York à la fin du XIXème siècle, pour y être tout d’abord lingère puis cuisinière. Il fallut pas mal de cas de typhoïde dans son entourage proche pour que les autorités sanitaires s’intéressent à son cas et la soupçonnent d’être “porteuse saine” de la terrible maladie … Mary Beth Keane évoque la vie de Mary Mallon, la femme considérée comme la plus dangereuse du pays à l’époque, surnommée par la presse “Mary Typhoïde”. Les analyses conforteront les doutes des médecins mais Mary restera dans le déni et se battra bec et ongles pour recouvrer la liberté et retourner auprès d’Alfred, l’amour de sa vie, alcoolique et drogué. Elle finira par revenir sur l’ile de North Brother après un long parcours semé d’embûches (et de victimes de la typhoïde) et y demeurera jusqu’à la fin de ses jours … J’ai été fascinée par ce terrible récit - sachant qu’il ne s’agissait pas d’une fiction - même si par moment son entêtement à nier l’évidence m’agaçait un peu … Bon, il faut bien admettre que cela ne doit pas être facile d’accepter le fait qu’on porte la mort en soi... Pas banale du tout, l’histoire de cette jeune irlandaise qui émigra à New York à la fin du XIXème siècle, pour y être tout d’abord lingère puis cuisinière. Il fallut pas mal de cas de typhoïde dans son entourage proche pour que les autorités sanitaires s’intéressent à son cas et la soupçonnent d’être “porteuse saine” de la terrible maladie … Mary Beth Keane évoque la vie de Mary Mallon, la femme considérée comme la plus dangereuse du pays à l’époque, surnommée par la presse “Mary Typhoïde”. Les analyses conforteront les doutes des médecins mais Mary restera dans le déni et se battra bec et ongles pour recouvrer la liberté et retourner auprès d’Alfred, l’amour de sa vie, alcoolique et drogué. Elle finira par revenir sur l’ile de North Brother après un long parcours semé d’embûches (et de victimes de la typhoïde) et y demeurera jusqu’à la fin de ses jours … J’ai été fascinée par ce terrible récit - sachant qu’il ne s’agissait pas d’une fiction - même si par moment son entêtement à nier l’évidence m’agaçait un peu … Bon, il faut bien admettre que cela ne doit pas être facile d’accepter le fait qu’on porte la mort en soi ! …
              Lire la suite
              En lire moins
            • Alapagedeslivres Posté le 30 Décembre 2018
              Comme tous les romans de vie, histoire vraie, ce livre m’a touchée et me restera gravé dans la mémoire. L’existence de Mary « typhoïde » m’a surprise. C’est une lecture boulversante que je vous conseille. Très proche des personnages principaux que je côtoie dans mes lectures romancées, j’offre mon empathie assez facilement à ces portraits féminins qui peuplent mes soirées. Mary, la blanchisseuse par défaut et cuisinière par passion n’échappe pas à la règle. Je mise tous mes espoirs sur sa bonne volonté, sa loyauté et sa conscience personnelle. Il me paraît impensable qu’une femme aussi dévouée ait une quelconque responsabilité sanitaire dans la société américaine du début du XXème siècle. Je lutte, je critique… et pourtant les faits sont là, incriminants et réels. Mary fut traquée, jugée, bannie, isolée. Elle s’obstina dans sa conviction et dans son désir absolu de concocter des petits plats savoureux. L’auteure, Mary Beth KEANE, avec neutralité, me livre une aventure toute personnelle, dans un monde encore novice du point de vue de l’hygiène, société cruelle où la survie est un combat. J’ai beaucoup aimé ce récit de société, ce combat psychologique et cette aspiration toute féminine. Un livre incontournable et touchant.
            • lila11 Posté le 30 Novembre 2018
              Je n'avais pas envie que ce livre se termine tant le personnage de Mary est attachant ! Le contexte historique est très présent, très bien rendu et l'écriture très fluide. Un livre à lire absolument.
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.