RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Femme à la fenêtre

            Presses de la cité
            EAN : 9782258150713
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : DRM Adobe
            La Femme à la fenêtre

            Isabelle MAILLET (Traducteur)
            Date de parution : 08/02/2018
            Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?
            Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une... Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?
            « La Femme à la fenêtre appartient à ce type de livres singulier qu’il est impossible de lâcher. » Stephen King
            « Stupéfiant. Palpitant. Finn nous offre un thriller digne de ce nouveau millénaire. » Gillian Flynn
            « 10/10 sur l’échelle du twist ! » Val McDermid
            « Une oeuvre sombre au dénouement époustouflant. » Ruth Ware
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258150713
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            14.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • libellule_63 Posté le 10 Mai 2019
              Après avoir lu une critique parmi les personnes que je suis sur Instagram, qui m'a donnée une très forte envie de le lire, j'ai foncée en librairie me le procurée pour pouvoir rapidement le commencer, car cela me rappeler l'intrigue de "La fille du train" de par son intrigue. Je suis très vite rentrée dans l'histoire du personnage d'Anna Fox, Pédopsychiatre en arrêt maladie suite à un accident et un très gros choc émotionnel. On s'accroche très vite à ce personnage. Au milieu de cette histoire de meurtre auquel elle a assistait de sa fenêtre, personne ne la croit, pourquoi croirait on une femme qui boit à longueur de journée et a toute une batterie de traitement... Au fil des pages il y a toujours une nouvelle découverte, on retrace la vie d'Anna au fil des jours de sa vie et de ce qu'elle cherche à découvrir. A.J Finn nous offre une double fin, je ne m'attendais pas à la tournure de la première, mais alors que dire de la seconde...elle m'a assénée un coup magistral! Je ne l'ai pas vue arrivée une seule seconde! Donc absolument pas déçue de ma découverte , elle fait partie de mes lectures favorites du mois d'avril.
            • ju-s-tine Posté le 7 Mai 2019
              Wouh ! Si l'intrigue est un peu longue à se mettre en place, une fois que l'évènement annoncé en 4e de couverture arrive, impossible de lâcher. On n'a qu'une envie, de connaître ce qu'il s'est réellement passé, Qui ? Comment ? Pourquoi ? Un thriller psychologique que j'ai adoré lire !
            • Ziliz Posté le 25 Avril 2019
              Voilà près d'un an qu'Anna vit seule avec son chat, recluse chez elle. Suite à un traumatisme, elle traîne son agoraphobie en peignoir et jogging entre les murs de sa grande maison de Harlem. Elle ne se lave guère, et n'ouvre jamais ses fenêtres. Pour se sentir moins mal, elle ingurgite des psychotropes, un peu n'importe comment, et boit du merlot à gogo. De quoi rouler sous la table à chaque page - tournez manège. Anna fait plein d'autres trucs : sur Internet, elle joue aux échecs et en tant qu'ancienne thérapeute, donne des conseils à d'autres agoraphobes. Elle a aussi ses petits rendez-vous vespéraux avec des proches, et elle reçoit une fois par semaine la visite d'une kiné et d'un psy. Anna 'sort' de chez elle par deux moyens : en espionnant les voisins avec son Nikon, et en regardant des vieux films en noir blanc dont elle connaît chaque réplique par coeur. Tout cela se brouille un peu dans son esprit, évidemment. On ne peut que penser à Hitchcock à la lecture, puisque l'auteur ne cesse de s'y référer. L'intrigue est parsemée de dialogues des films que (re)voit Anna, et ces échos avec son quotidien l'éclairent dans ses recherches lorsque... Voilà près d'un an qu'Anna vit seule avec son chat, recluse chez elle. Suite à un traumatisme, elle traîne son agoraphobie en peignoir et jogging entre les murs de sa grande maison de Harlem. Elle ne se lave guère, et n'ouvre jamais ses fenêtres. Pour se sentir moins mal, elle ingurgite des psychotropes, un peu n'importe comment, et boit du merlot à gogo. De quoi rouler sous la table à chaque page - tournez manège. Anna fait plein d'autres trucs : sur Internet, elle joue aux échecs et en tant qu'ancienne thérapeute, donne des conseils à d'autres agoraphobes. Elle a aussi ses petits rendez-vous vespéraux avec des proches, et elle reçoit une fois par semaine la visite d'une kiné et d'un psy. Anna 'sort' de chez elle par deux moyens : en espionnant les voisins avec son Nikon, et en regardant des vieux films en noir blanc dont elle connaît chaque réplique par coeur. Tout cela se brouille un peu dans son esprit, évidemment. On ne peut que penser à Hitchcock à la lecture, puisque l'auteur ne cesse de s'y référer. L'intrigue est parsemée de dialogues des films que (re)voit Anna, et ces échos avec son quotidien l'éclairent dans ses recherches lorsque la réalité lui échappe, et donnent du même coup des indices au lecteur. Le livre est habile et possède le même charme qu'un vieux film (façon Hitchcock, Clouzot) ou un vieux polar (Boileau-Narcejac, William Irish) : agréable à suivre, parfois lent sans être ennuyeux, poussiéreux et étouffant, pas vraiment crédible, plein de surprises - en partie prévisibles, mais qu'importe… Une adaptation cinématographique est prévue. J'ai plutôt envie de (re)voir tous les vieux films cités par Anna.
              Lire la suite
              En lire moins
            • gaellezieb Posté le 10 Avril 2019
              Pas mal mais sans plus, j'ai eu vraiment du mal à me plonger dedans à cause des similitudes avec La fille du train et Fenêtre sur cour. Ça se lit!
            • delfina Posté le 18 Mars 2019
              Suite à de nombreuses bonnes critiques entendues à la télévision, j’ai eu envie de découvrir La femme à la fenêtre de A.J. Finn. L’histoire est celle d’Anna, agoraphobe depuis plusieurs mois, qui scrute les moindres gestes de ses voisins et assiste au meurtre de sa voisine. Malheureusement, elle semble être la seule témoin et son récit ne convainc personne. En effet, elle est cloîtrée chez elle et ses journées sont rythmées par la prise de médicaments et l’abus de Merlot. A-t’elle était victime d’une hallucination ? Le crime était-il réel ? L’intrigue est efficace même si une partie est prévisible. J’ai déploré quelques longueurs dues à des descriptions trop détaillées de la vie quotidienne d’Anna. Cependant, le roman se lit assez rapidement et on se laisse prendre par ce huis-clos car on se doute qu’il va y avoir quelques révélations. Bien sûr, on ne peut s’empêcher de penser à Fenêtre sur cour d’Hitchcock en lisant ce roman et on regrette un certain manque d’originalité de l’auteur. La femme est à la fenêtre est un roman qui se lit rapidement mais qui risque d’être oublié aussi vite…
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

            Lisez maintenant, tout de suite !