Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258103290
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

La maison du juge

Maigret

Date de parution : 20/06/2013

Une union de convenance… - En disgrâce, Maigret a été nommé commissaire à Luçon, où il s'ennuie.

Une union de convenance…
En disgrâce, Maigret a été nommé commissaire à Luçon, où il s'ennuie depuis trois mois lorsqu'une curieuse affaire requiert ses services à L'Aiguillon : le juge retraité Forlacroix a trouvé un matin chez lui le cadavre d'un inconnu ayant le crâne défoncé.
Adapté pour la télévision...

Une union de convenance…
En disgrâce, Maigret a été nommé commissaire à Luçon, où il s'ennuie depuis trois mois lorsqu'une curieuse affaire requiert ses services à L'Aiguillon : le juge retraité Forlacroix a trouvé un matin chez lui le cadavre d'un inconnu ayant le crâne défoncé.
Adapté pour la télévision par René Lucot en 1969, avec Jean Richard (Maigret) et par Bertrand Van Effenterre, en 1992, sous le titre Maigret et la maison du juge, avec Bruno Cremer (Maigret) et Michel Bouquet (Juge Forlacroix).
Simenon numérique : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258103290
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Astucelivres Posté le 22 Avril 2021
    Maigret reçoit la visite de la femme du douanier qui lui apprend qu'elle a vu son voisin, un juge à la retraite, avec le cadavre d'un homme. Maigret se rend sur place et le surprend en train de se débarrasser du corps. L'homme nie être coupable d’un crime et raconte qu'il a trouvé le cadavre chez lui mais qu'il ne connaît pas la victime. Transféré en Vendée, Maigret s’ennuyait jusqu’alors et décide de mener l’enquête en se servant de son intuition. Bien entendu, en ouvrant la boîte de Pandore, bien des choses surgissent du passé. Des secrets qu’on aurait préféré taire le plus longtemps possible. Georges Simenon demeure égal à lui-même, fort de son talent de conteur et avec des idées qui ne fléchissent jamais, il régale le lecteur.
  • Lucas2 Posté le 5 Novembre 2020
    Maigret en disgrâce (et on ne saura jamais pourquoi). Il a été muté à la campagne, à Luçon, en Vendée. Et pour tromper son ennui, rien de mieux qu'une énigme à résoudre. Celle-ci se présente sous la forme d'un cadavre. Dans la maison d'un ancien juge. Un inconnu avec le crâne fracassé. Comme à son habitude, le commissaire détricote le passé des personnes dans l'entourage du juge, en plus de découvrir de curieux faits sur son passé. Récit intéressant mais pas marquant, en tout cas pas autant que ses meilleurs "Maigret". (plus d'avis sur PP)
  • bfauriaux Posté le 8 Octobre 2020
    Un bon Simenon avec notre inspecteur prefere, un duo qui fonctionne à plein !Dans ce livre,on plonge dans une sombre histoire impliquant la fille du juge, notable du lieu,et l'histoire est assez sordide: Un polar qui colle la réalité comme toujours avec l'auteur !
  • ArnoT Posté le 1 Décembre 2019
    Comme dans tous les romans de Simenon, l'atmosphère, la composition des personnages, qu'ils soient de premier plan ou fugitifs, sont plus importants que l'intrigue. Simenon n'est jamais aussi inspiré et à l'aise que dans la description d'une rue sous la pluie, d'une scène de café, d'une chambre ou d'un paysage. Cette facilité apparente se retrouve aussi dans la description psychologique de ses personnages : leur tourment, leur lâcheté, leur joie et leur souffrance. Ces hommes et ces femmes sont rarement sereins, franchement innocents ou coupables. Ils sont troubles. Simenon l'était lui-même.
  • Biblioroz Posté le 17 Juillet 2019
    Maussade, Maigret regarde la pluie incessante qui arrose Luçon, cette petite ville de Vendée où il a été exilé, tombé en disgrâce. Depuis trois mois, la routine bien monotone de ce petit commissariat l’assomme. Même son inspecteur lui tape sur les nerfs et l’écœure avec l’odeur de brillantine qu’il laisse derrière lui. Ce jour, une petite vieille, toute ratatinée mais bien décidée, le demande personnellement. Elle se présente et enchaîne tout naturellement sur la découverte d’un corps que son mari a entrevu chez leur voisin, un juge en retraite à l’Aiguillon, petit village côtier. Un pommier à tailler, une échelle, le regard de son mari qui passe au-dessus du muret et un homme, plutôt un cadavre, couché sur le sol d’une chambre. Maigret est sidéré par l’aplomb, la perspicacité, les déductions et les opinions bien arrêtées de cette petite vieille prénommée Didine qui n’a pas fini de l’étonner ! Fameuse Didine qui épie tout et tout le monde. Une fois sur place, Maigret peut se familiariser avec les lieux, les habitants, et mener enfin une véritable enquête. Ce petit bourg vendéen est rythmé par les marées où les hommes, bien souvent boucholeurs, reviennent sur des barques plates chargées de moules. La marée haute, lorsqu’elle est tardive,... Maussade, Maigret regarde la pluie incessante qui arrose Luçon, cette petite ville de Vendée où il a été exilé, tombé en disgrâce. Depuis trois mois, la routine bien monotone de ce petit commissariat l’assomme. Même son inspecteur lui tape sur les nerfs et l’écœure avec l’odeur de brillantine qu’il laisse derrière lui. Ce jour, une petite vieille, toute ratatinée mais bien décidée, le demande personnellement. Elle se présente et enchaîne tout naturellement sur la découverte d’un corps que son mari a entrevu chez leur voisin, un juge en retraite à l’Aiguillon, petit village côtier. Un pommier à tailler, une échelle, le regard de son mari qui passe au-dessus du muret et un homme, plutôt un cadavre, couché sur le sol d’une chambre. Maigret est sidéré par l’aplomb, la perspicacité, les déductions et les opinions bien arrêtées de cette petite vieille prénommée Didine qui n’a pas fini de l’étonner ! Fameuse Didine qui épie tout et tout le monde. Une fois sur place, Maigret peut se familiariser avec les lieux, les habitants, et mener enfin une véritable enquête. Ce petit bourg vendéen est rythmé par les marées où les hommes, bien souvent boucholeurs, reviennent sur des barques plates chargées de moules. La marée haute, lorsqu’elle est tardive, peut également être propice à se débarrasser d’un corps encombrant… Un opus de Maigret absolument délectable. La situation complètement saugrenue lorsque Maigret arrive, alors que le juge ahane en traînant le corps vers la mer, apparaît tout à fait surréaliste et pourtant la scène est décrite avec un naturel sidérant qui fait tout de suite sourire et nous happe dès le premier chapitre. Et quand le commissaire se retrouve à siroter un armagnac dans l’atmosphère raffinée et chaleureuse de la maison du juge qui l’invite à entrer se réchauffer, on s’installe avec eux pour partager la douce béatitude du moment. L’enquête ouvre sur le passé et le présent de la famille du juge qui cache quelques frasques amoureuses chez la mère et la fille. L’attrait de cette petite lecture est double. L’intrigue se marie parfaitement à l’ambiance. Maigret, bien qu’exilé du Quai des Orfèvres, y retrouve la chaleur d’un bon poêle, laisse derrière lui les effluves de sa pipe et s’enfile sandwichs et bières comme à son habitude. Dans les rumeurs du petit port, entre mer et marais, j’ai même eu l’impression d’être retournée à l’Aiguillon où ont résidé toute leur vie mes chers grands-parents vendéens. Un excellent Simenon !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.