Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258113077
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

La splendeur des Vaneyck

Date de parution : 28/05/2014
Au XIXe siècle, sous le Second Empire, la « rédemption » d’une grande famille de filateurs lillois bousculée par les passions et les interdits.

 
Au XIXe siècle, sous le Second Empire, un vent de folie bouleverse les Vaneyck, famille de filateurs lillois. Ils ont tout : la fortune, le renom, une honorabilité qu’ils tiennent coûte que coûte à préserver.  
Pourtant, le bel équilibre va être renversé. Les Vaneyck vouent une inimitié ancestrale à leurs lointains...
Au XIXe siècle, sous le Second Empire, un vent de folie bouleverse les Vaneyck, famille de filateurs lillois. Ils ont tout : la fortune, le renom, une honorabilité qu’ils tiennent coûte que coûte à préserver.  
Pourtant, le bel équilibre va être renversé. Les Vaneyck vouent une inimitié ancestrale à leurs lointains cousins, les Maes. Et lorsqu’un certain Julien Maes tombe amoureux d’Alex Vaneyck la rebelle, lorsque la ravissante Isla outrepasse les convenances pour danser à Saint-Pétersbourg, et que Raphaël rentre d’exil, tout s’écroule chez les Vaneyck…
 
Annie Degroote signe une saga passionnante, avec, en toile de fond, l’âge d’or du textile du Nord et de ses fondateurs.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258113077
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • meknes56 Posté le 25 Mai 2019
    Un livre qui nous happe et nous emporte. Super
  • sld09 Posté le 27 Juin 2017
    J'ai bien aimé ce joli roman sur la société du 19° siècle, sans surprise mais agréable à lire.
  • Pouce43 Posté le 30 Avril 2017
    Je ne connais pas Lille et pourtant en lisant le roman j'ai l'impression d'y être. Très belle histoire et très belle description. Une saga familiale se toute beauté.
  • Mimosa99 Posté le 23 Octobre 2015
    Petite saga familiale sympa à lire, on s'envole en 1850 dans une famille de la haute avec ses codes, tout comme parallèlement dans une famille d'ouvriers. J'ai bien apprécié le ton ironique gentillet, et surtout bien rigolé au moment de l'annonce du patronyme du prétendant de Giselle ! Lecture agréable et informative sur l'époque, les industries et leurs problèmes en ce temps.
  • IdeesLivresMandarine Posté le 31 Juillet 2015
    Ce livre a été pris totalement au hasard sur les étagères de la bibliothèque. Le petit résumé, j’avoue, m’a tenté car ... j’aime beaucoup la période de la fin du XIX siècle et l’arrivée de l’ère industrielle. Ce livre retrace l’histoire d’une famille qui a fait fortune dans le textile mais qui va être bousculée en cette fin du XIXème siècle par pas mal d’évènements tels que l’émancipation des femmes, la fin de l’image de la parfaite famille idéale, la résistance des femmes envers les mariages forcés mais aussi l’industrialisation et ses conséquences – vie des ouvriers, syndicalisme, expansion des usines. Ce qui m’a le plus plu dans cette saga (qui reste courte – moins de 400 pages), c’est le tourbillon d’évènements qui s’enchaînent les uns après les autres. Il n’y a pas une minute d’ennui ; de plus l’humour est également le bienvenu – porter un nom ridicule n’a jamais été facile, mais je ne vous en dit pas plus … Cette saga nous permet aussi d’apprendre un peu sur la révolution industrielle, l’essor des fabriques de textiles, et vous le savez maintenant, apprendre sans m’en rendre compte, j’adore ça ! Sachez que cette révolution trouve ses origines entre... Ce livre a été pris totalement au hasard sur les étagères de la bibliothèque. Le petit résumé, j’avoue, m’a tenté car ... j’aime beaucoup la période de la fin du XIX siècle et l’arrivée de l’ère industrielle. Ce livre retrace l’histoire d’une famille qui a fait fortune dans le textile mais qui va être bousculée en cette fin du XIXème siècle par pas mal d’évènements tels que l’émancipation des femmes, la fin de l’image de la parfaite famille idéale, la résistance des femmes envers les mariages forcés mais aussi l’industrialisation et ses conséquences – vie des ouvriers, syndicalisme, expansion des usines. Ce qui m’a le plus plu dans cette saga (qui reste courte – moins de 400 pages), c’est le tourbillon d’évènements qui s’enchaînent les uns après les autres. Il n’y a pas une minute d’ennui ; de plus l’humour est également le bienvenu – porter un nom ridicule n’a jamais été facile, mais je ne vous en dit pas plus … Cette saga nous permet aussi d’apprendre un peu sur la révolution industrielle, l’essor des fabriques de textiles, et vous le savez maintenant, apprendre sans m’en rendre compte, j’adore ça ! Sachez que cette révolution trouve ses origines entre autre dans le blocus continental imposé par Napoléon contre le Royaume-Uni pendant son règne. En effet la région du Nord-Pas-de-calais va commencer à produire des biens tel que le textile que les français se procuraient auparavant à l'étranger (L’École nationale supérieure des arts et industries textiles de Roubaix sera créée en 1889).Côté monde ouvrier, l’auteur fait référence aux conditions climatiques difficiles telles que les inondations et les hivers rigoureux mais aussi aux épidémies de choléra. La dernière de 1866 a provoqué le décès de 10 584 personnes dans le seul département du Nord ce qui a posé d’ailleurs des problèmes d’effectif dans les usines de l’époque. Bon, voilà, un livre que j’ai trouvé passionnant, intéressant, tout en étant léger, facile à lire, avec beaucoup de rebondissements. Un moment de lecture sympathique que je conseille.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.