RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le chat

            Omnibus
            EAN : 9782258098107
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Le chat
            Romans durs

            Date de parution : 14/06/2012

            L’enfer sur terre - Emile, ancien ouvrier au naturel bourru, est un homme sans détour. Marguerite, à l'opposé, est une femme délicate, d'une douceur affectée, sournoise et avare.

            L’enfer sur terre
            Emile, ancien ouvrier au naturel bourru, est un homme sans détour. Marguerite, à l'opposé, est une femme délicate, d'une douceur affectée, sournoise et avare. Elle provient d'une famille de propriétaires, dont on démolit les nombreux immeubles dans le quartier. Ils étaient voisins, tous deux veufs, et se sont mariés,...

            L’enfer sur terre
            Emile, ancien ouvrier au naturel bourru, est un homme sans détour. Marguerite, à l'opposé, est une femme délicate, d'une douceur affectée, sournoise et avare. Elle provient d'une famille de propriétaires, dont on démolit les nombreux immeubles dans le quartier. Ils étaient voisins, tous deux veufs, et se sont mariés, lui à 65 ans, elle à 63, peut-être par peur de la solitude. Leur incompatibilité de tempérament ne tarde pas à se muer en sourde hostilité. Joseph, le chat d’Emile que Marguerite n'a jamais accepté, disparaît.
            Adapté pour le cinéma en 1971, par Pierre Granier-Deferre, avec Jean Gabin (Julien Bouin), Simone Signoret (Clémence Bouin, sa femme), Annie Cordy (Nelly) ; et pour la télévision allemande en 2007, sous le titre Die Katze, par Kaspar Heidelbach, avec Götz George (Siegmar), Hannelore Hoger (Margret). Adapté pour le théâtre en 2015 par Christian Lyon et Blandine Stintzy, dans une mise en scène de Didier Long,  assisté de Julie Marboeuf. Avec Myriam Boyer et Jean Benguigui.
            Simenon chez Omnibus : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258098107
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Seabiscuit Posté le 30 Août 2018
              L'amour ne s'éteint pas. Cependant, il peut souffrir d'un profond malaise. Les heures sont lourdes et pesantes. Les souvenirs aussi. La vie abîme, maltraite, transforme et éloigne les gens. Elle a fait tout cela à ces deux là. Ce tête à tête singulier ne l'est pourtant pas tant. De nombreuses histoires d'amour se fracturent au rythme des aléas de la vie et la communication est souvent l'ingrédient qui fait défaut. On voudrait trouver les mots et le bon ton pour adresser l'autre mais on est empêché. Les blessures même lorsqu'elles sont issues du même trauma ne se vive émotionnellement pas de la même manière. La frustration, l'incompréhension, le décalage, des tas de petits rien ferme le cercle de la complicité perdue. J'ai aimé ce livre. J'ai aimé le film.
            • Iluze Posté le 19 Octobre 2015
              Pour le challenge Un genre par mois, je devais un livre un thriller ou un roman policier. Je ne pensais plus en avoir du PAL jusqu’à ce que je la range un peu et retombe sur ce petit roman de Simenon. Parfait ! Le Chat n’est pas vraiment un thriller ou un policier finalement. C’est plutôt un roman noir. Wikipédia le décrit comme un mélange de roman psychologique et de comédie noire et je crois que c’est exactement ça. Le pitch est plutôt simple : un couple de personnes âgées ne communique plus que par des petits billets écrits à la main. Un des billets les plus récurrent est simplement « Le chat » qui rappelle la scission de ce couple. Le Chat est avant tout un roman d’ambiance. Les deux personnages peuvent paraître très froids, distants. Ils semblent se détester au plus haut point. Comment font-ils pour continuer à vivre ensemble ? Pourquoi ne se séparent-ils pas ? Vous le comprendrez en découvrant cet ouvrage ou en regardant l’adaptation qui en a été faite avec dans les rôles principaux Jean Gabin et Simone Signoret. Ce livre est mon premier Simenon. Mais certainement pas mon dernier ! J’ai adoré l’écriture très touchante de cet... Pour le challenge Un genre par mois, je devais un livre un thriller ou un roman policier. Je ne pensais plus en avoir du PAL jusqu’à ce que je la range un peu et retombe sur ce petit roman de Simenon. Parfait ! Le Chat n’est pas vraiment un thriller ou un policier finalement. C’est plutôt un roman noir. Wikipédia le décrit comme un mélange de roman psychologique et de comédie noire et je crois que c’est exactement ça. Le pitch est plutôt simple : un couple de personnes âgées ne communique plus que par des petits billets écrits à la main. Un des billets les plus récurrent est simplement « Le chat » qui rappelle la scission de ce couple. Le Chat est avant tout un roman d’ambiance. Les deux personnages peuvent paraître très froids, distants. Ils semblent se détester au plus haut point. Comment font-ils pour continuer à vivre ensemble ? Pourquoi ne se séparent-ils pas ? Vous le comprendrez en découvrant cet ouvrage ou en regardant l’adaptation qui en a été faite avec dans les rôles principaux Jean Gabin et Simone Signoret. Ce livre est mon premier Simenon. Mais certainement pas mon dernier ! J’ai adoré l’écriture très touchante de cet écrivain belge. Je trouve qu’en peu de mots, il arrive à faire passer des tas d’émotions. Les personnages sont très réalistes et attendrissants malgré leur apparence sévère et la haine qui les habite. Bref, je ne m’attendais pas à grand chose avec cette lecture et j’ai finalement été très agréablement surprise. Une lecture courte et marquante que je vous recommande donc vivement !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Danielou92 Posté le 31 Mars 2015
              Pour aimer il faut être deux mais on peut être deux et ne pas s'aimer. Emile et Marguerite partagent la même maison, cohabitent mais ne vivent finalement pas ensemble. Ils ne se sont jamais aimé et se haïssent avec talent... Un livre pessimiste sur la vieillesse et le couple mais pas dénué d'un certain réalisme...
            • Arieste Posté le 26 Novembre 2012
              Voilà un livre très étrange, pour moi qui n’ai pas l’habitude de lire de telles histoires. Le « roman gris » évoqué sur la quatrième de couverture qualifie tout à fait cette ambiance étrange dans la maison des époux Bouin. Petit à petit, par des détails de la vie quotidienne, des souvenirs, on s’immisce dans leur quotidien où la haine de l’autre est le seul moteur, la seule occupation. Mais est-ce seulement de la haine de l’autre ? Ce dernier n’est-il pas en fait le reflet de son conjoint avec les mêmes travers ? Est-ce aussi une manière de ne pas être seul ? Simenon pose toutes ces questions et bien d’autres avec un roman finement ciselé où l’histoire évolue progressivement et nous donne davantage de connaissances sur les époux Bouin, mais aussi sur toutes ces lâchetés dont sont capables les êtres humains. Une ambiance lourde, mais qui m’a cependant happée et m’a fait terminée cette histoire dans la journée. Il faut dire que ce n’est pas un roman dans lequel on a envie de rester des jours et des jours, contrairement à d’autres. Mais en 158 pages, il est aisé de le terminer rapidement. Sur un format aussi court,... Voilà un livre très étrange, pour moi qui n’ai pas l’habitude de lire de telles histoires. Le « roman gris » évoqué sur la quatrième de couverture qualifie tout à fait cette ambiance étrange dans la maison des époux Bouin. Petit à petit, par des détails de la vie quotidienne, des souvenirs, on s’immisce dans leur quotidien où la haine de l’autre est le seul moteur, la seule occupation. Mais est-ce seulement de la haine de l’autre ? Ce dernier n’est-il pas en fait le reflet de son conjoint avec les mêmes travers ? Est-ce aussi une manière de ne pas être seul ? Simenon pose toutes ces questions et bien d’autres avec un roman finement ciselé où l’histoire évolue progressivement et nous donne davantage de connaissances sur les époux Bouin, mais aussi sur toutes ces lâchetés dont sont capables les êtres humains. Une ambiance lourde, mais qui m’a cependant happée et m’a fait terminée cette histoire dans la journée. Il faut dire que ce n’est pas un roman dans lequel on a envie de rester des jours et des jours, contrairement à d’autres. Mais en 158 pages, il est aisé de le terminer rapidement. Sur un format aussi court, l’auteur ne fait pas dans la fioriture et nous brosse un portrait, qui bien que fictif, renvoie certainement à une réalité pour certaines personnes. Il en est des romans et des personnages qui vous hanteront très longtemps. Le chat et les époux Bouin sont de ceux-là.
              Lire la suite
              En lire moins
            • jimpee Posté le 12 Septembre 2012
              Le film avec Gabin et Signoret est excellent, mais le livre est beaucoup plus riche, approfondit les personnages et leurs motivations.
            Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
            Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.