Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782266225267
Code sériel : 12358
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le Colonel Chabert

Marc-Henri Arfeux (préface de)
Date de parution : 29/11/2012

Le Colonel Chabert est l’histoire d’un revenant. Enseveli sous un monceau de cadavres, il meurt une première fois à la bataille d’Eylau. Déterré vivant, il n’est plus, dix ans plus tard, qu’un fantôme, un survivant de l’épopée napoléonienne. Humilié, chassé de partout, la société, la France de la Restauration, personne...

Le Colonel Chabert est l’histoire d’un revenant. Enseveli sous un monceau de cadavres, il meurt une première fois à la bataille d’Eylau. Déterré vivant, il n’est plus, dix ans plus tard, qu’un fantôme, un survivant de l’épopée napoléonienne. Humilié, chassé de partout, la société, la France de la Restauration, personne ne veut plus de lui. Sa femme elle-même, une ancienne « fille » du Palais-Royal remariée à un aristocrate, refuse de reconnaître ce vaincu. Elle l’assassine pour la seconde fois. Comment obtenir qu’on lui rende son épouse, sa dignité, son rang ? Telle est la tragédie de Chabert, face à la trahison et à l’infamie.

Ce drame d’un homme tiraillé entre sa force d’âme et sa faiblesse de cœur est de tous les temps. Si le Colonel Chabert avait été tué à Eylau, il serait devenu un héros parmi d’autres. Ressuscité et misérable, tel que le génie de Balzac le montre, il entre dans l’immortalité.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266225267
Code sériel : 12358
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • peanutbutter Posté le 9 Novembre 2021
    Vraiment abordable si l'on souhaite découvrir l'auteur Effectivement il y a un liant entre les oeuvres appartenant à La comédie humaine, je pense que ça doit être assez agréable d'en lire davantage au vu des nombreuses références et échos entre les livres
  • 19chantal Posté le 6 Novembre 2021
    Je ne pensais pas éprouver un tel plaisir à la lecture d'un classique tel que "Le colonel Chabert". On retourne directement au XIX ème siècle. Dépaysement assuré. Un vétéran d'Eylau, déclaré mort, réapparaît à Paris plusieurs années après. Mais voilà tout a changé : sa maison a été démolie, sa veuve est remariée. Il n'est plus rien. J'ai trouvé ça trop court. Les tournures de phrases, le vocabulaire maintenant inusité ou dont le sens a évolué m'ont enchantée. Et bien sûr, je connaissais déjà l'histoire servie par Depardieu, Fanny Ardant et Fabrice Lucchini. En lisant, j'entendais leurs voix.
  • TheoSALVI Posté le 11 Octobre 2021
    Ce livre est un véritable chef d'œuvre de la littérature française. Incisif quand il le faut, l'auteur c'est quand nous interpeller et quand nous émouvoir. On ne peut avoir que de l'émotion pour ce pauvre colonel victime d'un injustice. Il sera manipulé et trompé à mainte reprise par sordide femme. Commencé par ce livre pour découvrir Balzac est une bonne chose plutôt que de commencer par le "Père Goriot"
  • CzarnyPies Posté le 28 Septembre 2021
    "Le Colonel Chabert" est un roman assez agacant ou Balzac présente la thèse que le monde est une vallée de larmes pour les gens honnetes tandis que les malhonnetes y prospèrent. Le protagoniste est vraiment trop bon. Signalé comme mort sur le champ de la bataille d'Eylau en 1807, le Colonel Chabert refait surface en 1817 dans l'étude du maître Derville. Il veut que l'avocat l'aide à récupérer sa fortune. Sa veuve qu'il avait hérité de ses biens refuse de le reconnaitre. Riche avec l'argent de Chabert, la veuve a réussi à se marier avec un comte démuni. Le couple a deux enfants et la carrière du comte va bien sous le régime de la Restauration. Derville fait des recherches et apprend que Chabert n'est pas un imposteur. Alors il lui explique que le procèdures nécessaires pour annuler son certifcat de mort seront trop couteuses pour un homme de ses faibles moyens. Ensuite, Derville négocie un accord avec la veuve qui donnera une rente à Chabert qui lui permettra de vivre convenable. Chabert trouve que le marché est deshonnorable. En meme temps, il ne veut pas détruire le bonheur... "Le Colonel Chabert" est un roman assez agacant ou Balzac présente la thèse que le monde est une vallée de larmes pour les gens honnetes tandis que les malhonnetes y prospèrent. Le protagoniste est vraiment trop bon. Signalé comme mort sur le champ de la bataille d'Eylau en 1807, le Colonel Chabert refait surface en 1817 dans l'étude du maître Derville. Il veut que l'avocat l'aide à récupérer sa fortune. Sa veuve qu'il avait hérité de ses biens refuse de le reconnaitre. Riche avec l'argent de Chabert, la veuve a réussi à se marier avec un comte démuni. Le couple a deux enfants et la carrière du comte va bien sous le régime de la Restauration. Derville fait des recherches et apprend que Chabert n'est pas un imposteur. Alors il lui explique que le procèdures nécessaires pour annuler son certifcat de mort seront trop couteuses pour un homme de ses faibles moyens. Ensuite, Derville négocie un accord avec la veuve qui donnera une rente à Chabert qui lui permettra de vivre convenable. Chabert trouve que le marché est deshonnorable. En meme temps, il ne veut pas détruire le bonheur de sa femme est ses enfants. Il renonce simplement à sa poursuite et meurt dans la pauvreté. Je trouve que Balzac est trop fidèle à sa recette dans "Le Colonel Chabert" mais le grand problème du roman est l'héros. Le lecteur ne sait pas si Chabert est trop honnorable pour son temps ou s'il a le gout malsain d'etre un martyr. Pourtant le roman a ses bons points. Le portrait de la sociète de la Restauration et la description des obstacles qui empechent les gens à obtenir justice devant les tribunaux sont excellents. Les meilleurs points du roman sontson efficacité et sa briéveté . On n'aurait pas envie de passer trop d'heures avec Chabert et son parcours.
    Lire la suite
    En lire moins
  • claudia Posté le 31 Août 2021
    Je n’ai pas vu le film, par contre je viens de lire le roman. L’histoire se situe en 1832. Chabert a conduit à la tête de son régiment la fameuse charge d’Eylau qui a décidé de la victoire. Grièvement blessé, il est laissé parmi les morts. Le communiqué officiel le proclame mort et en fait un héros national. Sa veuve, Rosalie, comblée de faveurs par l’Empereur, se remarie avec le comte Ferraud (27 ans), promu à un grand avenir. Sous la Restauration, elle garde son rang. C’est une femme riche et admirée. Chabert, mourant, parvient à sortir de la fosse commune dans laquelle il avait été jeté. Le crâne fracassé, recueilli par charité, mendiant, enfermé pour fou mettra six ans pour revenir en France. Lorsqu’il y parvient, cet homme, aussi célèbre et glorieux que Guynemer, n’est qu’une épave méconnaissable. Sa femme épouvantée, refuse de le reconnaître. Lui, veut retrouver son nom, son grade, sa fortune et sa femme. Avec l’aide d’un avoué honnête, Maître Derville, il compte faire un procès pour faire annuler son acte de décès. La situation de sa femme est dramatique. Un procès, c’est le scandale, la perte de son rang mondain. Un accommodement, c’est ruineux. Par une manœuvre habile... Je n’ai pas vu le film, par contre je viens de lire le roman. L’histoire se situe en 1832. Chabert a conduit à la tête de son régiment la fameuse charge d’Eylau qui a décidé de la victoire. Grièvement blessé, il est laissé parmi les morts. Le communiqué officiel le proclame mort et en fait un héros national. Sa veuve, Rosalie, comblée de faveurs par l’Empereur, se remarie avec le comte Ferraud (27 ans), promu à un grand avenir. Sous la Restauration, elle garde son rang. C’est une femme riche et admirée. Chabert, mourant, parvient à sortir de la fosse commune dans laquelle il avait été jeté. Le crâne fracassé, recueilli par charité, mendiant, enfermé pour fou mettra six ans pour revenir en France. Lorsqu’il y parvient, cet homme, aussi célèbre et glorieux que Guynemer, n’est qu’une épave méconnaissable. Sa femme épouvantée, refuse de le reconnaître. Lui, veut retrouver son nom, son grade, sa fortune et sa femme. Avec l’aide d’un avoué honnête, Maître Derville, il compte faire un procès pour faire annuler son acte de décès. La situation de sa femme est dramatique. Un procès, c’est le scandale, la perte de son rang mondain. Un accommodement, c’est ruineux. Par une manœuvre habile en spéculant sur leur tendresse, Rosalie parviendra à le prendre au piège et à “tuer moralement et émotionnellement” cet homme à l’âme tendre et plein de bonté en le maintenant sans nom et vagabond. Le colonel Chabert terminera sa vie à l’hospice. Pour aller plus loi, je vous invite à lire Le Colonel Chabert Cette histoire bien que douloureuse est la triste réalité de la vie. Les humains peuvent être machiavéliques quand il s’agit d’argent. Claudia
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !