Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809811698
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 426
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Relic

,

JEAN COLONNA (Traducteur)
Date de parution : 01/04/2013
À New York, le Museum d'Histoire naturelle doit accueillir l'exposition « Superstition », consacrée aux croyances mystérieuses de l'humanité.Mais les préparatifs sont troublés par d'épouvantables meurtres : les victimes sont éviscérées à coups de griffes et une partie de leur cerveau manque à l'appel.Y aurait-il un lien avec la statuette... À New York, le Museum d'Histoire naturelle doit accueillir l'exposition « Superstition », consacrée aux croyances mystérieuses de l'humanité.Mais les préparatifs sont troublés par d'épouvantables meurtres : les victimes sont éviscérées à coups de griffes et une partie de leur cerveau manque à l'appel.Y aurait-il un lien avec la statuette Mbwun, dont la découverte a été marquée par la mort des membres d'une expédition dans la jungle amazonienne ?Margo Green, une jeune chercheuse, et l'inspecteur Aloysius Pendergast du FBI, expert en crimes rituels, vont avoir du mal à garder leur sang-froid, d'autant que le meurtrier n'est peut-être pas humain...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809811698
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 426
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pandaroux Posté le 11 Octobre 2020
    Première enquête de l'inspecteur Pendergast. Le muséum d'histoire naturelle de New York prépare une exposition grandiose sur les différences croyances mystiques. Cette exposition doit faire peur très peur mais aussi doit rapporter beaucoup d'argent au muséum, de quoi alimenter les futures expositions. Toutefois de mystérieux meurtres se passent au sein du muséum, assez violent et assez angoissant pour annuler l'expo. Pendergast enquête avec le journaliste Smithback et son amie Mary Grenne. J'adore Pendergast, j'adore ses enquêtes, mêlant fantastiques et contemporain, mêlant effets incroyables et déductions logiques. A découvrir.
  • chroniqueslivresques Posté le 8 Septembre 2020
    Après avoir lu les 4 romans qui ne dépendent pas de la série Pendergast (et de la série Gideon Crew, que je me réserve pour plus tard), et que j'ai globalement très moyennement appréciés, ça y est je me lance dans cette vaste saga de l'inspecteur Pendergast. Relic, que j'avais découvert il y a plusieurs années, est donc le premier roman de cette saga. Et on démarre sur les chapeaux de roues ! On a ici un thriller de fantastique/horreur rondement ficelé, avec un cadre original (Musée de New York), des personnages très attachants j'ai trouvé, et le rythme du récit est très rapide. On engloutit très facilement les 550 pages environ de ce roman, grâce notamment à des scènes d'action très intenses dans les 200 dernières pages du livre. Les gros points forts de ce récit sont l'introduction des personnages principaux de la saga (Pendergast, D'Agosta, Smithback...), qui ne prennent pas tant de places que ça par rapport aux personnages secondaires, et c'est ce traitement de leur place dans l'histoire qui m'a particulièrement plu. Autre point fort : les éléments scientifiques avaient tendance à être trop omniprésent et barbants (à mon goût) dans les autres histoires de PrestonChild. Ici pas du... Après avoir lu les 4 romans qui ne dépendent pas de la série Pendergast (et de la série Gideon Crew, que je me réserve pour plus tard), et que j'ai globalement très moyennement appréciés, ça y est je me lance dans cette vaste saga de l'inspecteur Pendergast. Relic, que j'avais découvert il y a plusieurs années, est donc le premier roman de cette saga. Et on démarre sur les chapeaux de roues ! On a ici un thriller de fantastique/horreur rondement ficelé, avec un cadre original (Musée de New York), des personnages très attachants j'ai trouvé, et le rythme du récit est très rapide. On engloutit très facilement les 550 pages environ de ce roman, grâce notamment à des scènes d'action très intenses dans les 200 dernières pages du livre. Les gros points forts de ce récit sont l'introduction des personnages principaux de la saga (Pendergast, D'Agosta, Smithback...), qui ne prennent pas tant de places que ça par rapport aux personnages secondaires, et c'est ce traitement de leur place dans l'histoire qui m'a particulièrement plu. Autre point fort : les éléments scientifiques avaient tendance à être trop omniprésent et barbants (à mon goût) dans les autres histoires de PrestonChild. Ici pas du tout ! Les éléments scientifiques viennent à l'appui des malédictions et autres légendes, et leur compréhension est assez simple. Ce qui ne veut pas dire qu'il y a moins de ces éléments dans le récit : il en est bardé, mais cette fois en appui à l'histoire plutôt qu'en rendant lourde et compliquée la lecture de celle-ci. En fait, je ne trouve pas de mauvais points à dégager de ce roman (pour certains, les personnages secondaires sont un peu caricaturés... Peut être, mais cela permet, sans être dérangeant, de ce concentrer sur l'essentiel : l'action). Le livre m'a plus du début à la fin, fin qui nous hype sur la suite de l'histoire et saga : "Le grenier des enfers". Un super premier roman, j'ai adoré, et hâte de passer à la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pat0212 Posté le 7 Septembre 2020
    Il s’agit du premier tome de la série des aventures de Pendergast, que j’ai lu il y a bien longtemps, lors de sa sortie. J’ai profité d’une lecture commune sur notre forum pour le relire. Une exposition sur le thème des superstitions est en préparation au musée d’histoire naturelle de New York.Tout le monde est sur les dents et les rivalités entre les différents conservateurs sont exacerbées. Deux enfants se perdent dans les sous-sols et sont retrouvés décapités. Des rumeurs se propagent : un lion ou un tigre bien vivant roderait dans le musée, d’ailleurs une vieille légende dit qu’un monstre y sévit depuis des années. Le directeur ne peut faire taire ces bruits. Bill Smithback un journaliste chargé d’écrire un livre sur l’exposition fouille tous les vieux problèmes au grand mécontentement de sa patronne. Un gardien est également tué et décapité un soir et l’enquête est confiée au lieutenant d’Agosta, qui reçoit l’aide de l’inspecteur Pendergast, un agent du FBI de La Nouvelle Orléans qui a déjà enquêté sur une affaire similaire. Ils décident de retarder l’inauguration de l’exposition, ce que le directeur n’accepte pas. Il appelle son ami de le gouverneur de l’Etat et un autre agent du FBI... Il s’agit du premier tome de la série des aventures de Pendergast, que j’ai lu il y a bien longtemps, lors de sa sortie. J’ai profité d’une lecture commune sur notre forum pour le relire. Une exposition sur le thème des superstitions est en préparation au musée d’histoire naturelle de New York.Tout le monde est sur les dents et les rivalités entre les différents conservateurs sont exacerbées. Deux enfants se perdent dans les sous-sols et sont retrouvés décapités. Des rumeurs se propagent : un lion ou un tigre bien vivant roderait dans le musée, d’ailleurs une vieille légende dit qu’un monstre y sévit depuis des années. Le directeur ne peut faire taire ces bruits. Bill Smithback un journaliste chargé d’écrire un livre sur l’exposition fouille tous les vieux problèmes au grand mécontentement de sa patronne. Un gardien est également tué et décapité un soir et l’enquête est confiée au lieutenant d’Agosta, qui reçoit l’aide de l’inspecteur Pendergast, un agent du FBI de La Nouvelle Orléans qui a déjà enquêté sur une affaire similaire. Ils décident de retarder l’inauguration de l’exposition, ce que le directeur n’accepte pas. Il appelle son ami de le gouverneur de l’Etat et un autre agent du FBI prend l’enquête en charge. Le docteur Frock et son assistante Margo Green croient à la légende du monstre et aident Pendergast et D’agosta à continuer leurs recherches. L’inauguration a lieu mais tourne à la catastrophe.L’épilogue du livre annonce la suite, Le grenier des enfers. Je me souvenais plus ou moins de l’histoire dans les grandes lignes, mais j’avais oublié de très nombreux éléments. J’ai trouvé très intéressants de relire ce livre plus de vingt ans après, ayant depuis lors toujours lu les dix-neufs volumes de la saga (plus deux nouvelles) au moment de leur sortie. Avec le recul, je trouve que ce roman contient en germe tous les futurs éléments qui feront le succès de la série. J’ai même l’impression que les auteurs utilisent toujours les mêmes ingrédients accommodés de manière différentes dans chaque opus et tout ceci est déjà en germe dans ce premier livre. Pendergast n’en est pas encore le centre même s’il est bien plus qu’un personnage secondaire. Bill et Margo jouent un rôle important dans l’enquête. L’amitié entre Pendergast et D’Agosta, le mélange sciences et surnaturel, les scènes de poursuite en conditions difficiles et le rejet par le héros de l’autorité exercée par des incapables qui le contredisent sont des thèmes récurrents dans toute la série. On peut voir que les deux policiers n’ont pas encore leur pleine personnalité ici, Vincent est marié et a un enfant dont on n’entendra plus parler après, puisque sa vie affective tournera autour de Laura par la suite.Pendergast n’est pas encore le riche aristocrate qu’on connaît, du moins cet élément n’apparaît pas en dehors de ses costumes Armani sur mesure. Il ne parle pas de sa famille dégénérée (qui apparaîtra dans La chambre des curiosités) même s’il évoque sa femme tuée dans un accident de chasse. Surtout son âge n’est pas fixé puisqu’il semble d’après les autres livres qu’il est né en 1960 alors que dans ce roman on dit qu’il a été un héros de la guerre du Vietnam, ce qui est impossible à son âge. Malgré ces détails on voit déjà très bien apparaître l’ossature de cette série qui passionne de nombreux lecteurs.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Patience82 Posté le 19 Août 2020
    Un musée mystérieux, des sous-sols inquiétants, une bestiole sanguinaire, et voilà tous les ingrédients de ce thriller un peu surréaliste et violent. Franchement, c'était sympa ! Il s'agit du premier tome faisant apparaître l'inspecteur Pendergast. Pour une première rencontre, elle fut fugace, car Pendergast n'apparaît que très peu. On voit se dessiner un personnage excentrique, bizarre, mais particulièrement absent de l'enquête. C'est dommage. J'imagine qu'il sera plus présent dans le tome suivant. En dehors de ça, cette lecture m'a bien plu. Une enquête sur des meurtres se déroule sur fond de roman d'aventure, faisant resurgir un mystérieux passé et des bizarreries venant d'une forêt tropicale oubliée de tous. J'ai hâte de découvrir la suite, parce que si j'ai bien compris, bien que le mystère soit résolu, les problèmes ne sont pas terminés.
  • BLaval44 Posté le 30 Juillet 2020
    Indiana Park au musée où quand un monstre légendaire kotoga vient chercher pitance dans un musée ricain prêt pour sa grande première mondaine ... le livre est connu, le film encore plus (attention grosses différences au niveau des personnages entre les deux et aucune trace de Pendergast dans le film) ... l'idée est excellente, la créature M'bwun est effrayante à souhait, les crimes se succèdent même si finalement on s'en moque un peu ... l'enquête dans les souterrains du musée et à l'intérieur de l'expo est une mine de suspense et d'effroi ... quelques personnages un peu caricaturaux ... mais bon, c'était le premier et il reste un modèle en la matière ... attention toutefois au verbiage "scientifique" qui pourrait ennuyer par moments !
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.