Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258092617
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Rien n'est trop beau

Jean ROSENTHAL (Traducteur)
Date de parution : 29/09/2011

New York, début des années 1950. Elles sont jeunes et Manhattan leur tend les bras…


Lorsqu’il fut publié, en 1958, le premier roman de Rona Jaffe provoqua l’engouement de millions de lectrices américaines. Elles s’identifièrent immédiatement à ses personnages, de jeunes secrétaires venues d’horizons différents employées dans une grande maison...

New York, début des années 1950. Elles sont jeunes et Manhattan leur tend les bras…


Lorsqu’il fut publié, en 1958, le premier roman de Rona Jaffe provoqua l’engouement de millions de lectrices américaines. Elles s’identifièrent immédiatement à ses personnages, de jeunes secrétaires venues d’horizons différents employées dans une grande maison d’édition new-yorkaise. Leurs rêves et leurs doutes reflétaient ceux de toute une génération de femmes.
Il y a la brillante Caroline, dont l’ambition est de quitter la salle des dactylos pour occuper un poste éditorial. Mary Agnes, une collègue obnubilée par les préparatifs de son mariage. La naïve April, jeune provinciale du Colorado venue à New York pour faire carrière dans la chanson.
Si la ville semble leur offrir d’infinies possibilités professionnelles et amoureuses, chacune doit se battre avec ses armes pour se faire une place dans un monde d’hommes.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258092617
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • saphoo Posté le 27 Août 2019
    Tableau de la condition féminine des années 50 à New-York, ça peut faire sourire en 2019. La naïveté des femmes qui débarquent dans une grande ville, lâchées dans l'arène et les fauves qui leur tournent autour. C'est bien écrit, on ne peut le nier, c'est surtout une lecture intéressante pour l'historique du monde du travail, d'une époque, d'une ville. Mais franchement, elles sont un peu trop naïves à mon goût, une envie des les secouer, les filles qui croient au père-noël en gros. Entre les mariages, les fiançailles ratés, etc... pas très original et pourtant on suit l'histoire de ces donzelles certes superficiellement, on se prend au jeu, on veut savoir comment elles vont se sortir de ce pétrin, quand elles vont ouvrir les yeux, etc... Un truc que je n'ai jamais compris dans le concept des femmes de l'époque : faire des études à tout prix dans la plus prestigieuse université, puis tout faire pour se marier illico presto avec le premier prétendant et devenir femme au foyer ! Quel intérêt ? En résumé, une lecture détente, intéressante malgré tout mais 668 pages pour ça, c'est un peu trop .
  • mamzelleoups Posté le 20 Mai 2019
    Caroline, April, Gregg et tant d'autres jeunes femmes ont en commun d'être secrétaires à New-York au début des années 1950. Venues d'horizons différents, toutes ces filles travaillent et flirtent avec pour objectif de se marier et d'avoir des enfant. Mais elles font partie d'une génération qui commence à s'émanciper avec toutes les questions que cela implique. Ce roman est paru en 1958, et pourtant il est d'une étonnante modernité. Les héroïnes sont coincées entre la nécessité sociale de se marier et l'envie d'évoluer dans leur métier, de prendre des amants ou de devenir célèbre; en fait leur envie d'être libres malgré (ou grâce au) le fait d'être une femme.
  • bookaddict02 Posté le 14 Mai 2019
    Très beau roman qui nous raconte la vie et les amitiés de 5 jeunes New Yorkaise dans les années 50. Les personnages sont très bien décrit et le livre se dévore très vite. J’ai eu beaucoup d’émotion avec cette histoire et j’ai été très touché par les personnages. Un vrai régal de lecture et un grand coup de cœur.
  • magireve Posté le 12 Février 2018
    Un excellent ouvrage sur la condition des femmes dans les États-Unis des années 1950, à l'époque où se développent les mouvements women's emancipation. Nous suivons le quotidien de Caroline Bender, April Morrison, Barbara Lamont et Gregg Adams, quatre jeunes femmes aux aspirations différentes qui font leur début au sein de la rédaction d'un magazine new-yorkais. L'auteur nous offre un agréable et subtil découpage des trajectoires qu'elles suivent: Gregg Adams est une jeune actrice fleur bleue, Barbara est une jeune mère divorcée que la vie n'a pas épargnée et qui lutte pour s'en sortir, Caroline veut gravir les échelons au plus vite afin d'avoir le poste d'Amanda Farrow, la tyrannique et impitoyable rédactrice en chef. La lecture de l'ouvrage est un véritable délice; quand j'étais lycéen, la condition de la femme américaine dans les années 1950 était un sujet qui m'intriguait beaucoup et je m'étais promis de me renseigner à ce sujet. Et puis un jour, j'ai découvert cet ouvrage parmi les livres de ma mère. Quelle surprise! Cette découverte était si inopinée! En me plongeant dans la lecture de ce roman, j'ai été transporté au cœur du tumulte dans lequel baignent les quatre héroïnes. Comme je suis un garçon, ce livre... Un excellent ouvrage sur la condition des femmes dans les États-Unis des années 1950, à l'époque où se développent les mouvements women's emancipation. Nous suivons le quotidien de Caroline Bender, April Morrison, Barbara Lamont et Gregg Adams, quatre jeunes femmes aux aspirations différentes qui font leur début au sein de la rédaction d'un magazine new-yorkais. L'auteur nous offre un agréable et subtil découpage des trajectoires qu'elles suivent: Gregg Adams est une jeune actrice fleur bleue, Barbara est une jeune mère divorcée que la vie n'a pas épargnée et qui lutte pour s'en sortir, Caroline veut gravir les échelons au plus vite afin d'avoir le poste d'Amanda Farrow, la tyrannique et impitoyable rédactrice en chef. La lecture de l'ouvrage est un véritable délice; quand j'étais lycéen, la condition de la femme américaine dans les années 1950 était un sujet qui m'intriguait beaucoup et je m'étais promis de me renseigner à ce sujet. Et puis un jour, j'ai découvert cet ouvrage parmi les livres de ma mère. Quelle surprise! Cette découverte était si inopinée! En me plongeant dans la lecture de ce roman, j'ai été transporté au cœur du tumulte dans lequel baignent les quatre héroïnes. Comme je suis un garçon, ce livre m'a appris d'innombrables choses sur les femmes. L'auteur explore chaque recoin de la vie de ses personnages, on en apprend toujours plus à chaque page. Ces quatre femmes qui découvrent New York font leur début dans la vie active, ainsi que leur éducation sentimentale; nous suivons leurs joies, leurs chagrins, leurs tourments et découvrons leurs espoirs. Ce document est une vraie mine d'or pour ceux qui s'intéressent à la sociologie, mais aussi pour les littéraires qui aiment les intrigues bien structurées mettant en scène des personnages aux personnalités denses.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sld09 Posté le 27 Juin 2017
    J'ai beaucoup aimé ce roman, bien écrit, sur un ton faussement léger.Le roman se passe dans les années 1950, mais il reste d'actualité car les préoccupations des jeunes femmes restent les mêmes même si la société et les mentalités ont évolué : quand faire confiance à un homme, quelle place lui laisser dans son existence, faut-il alors renoncer au reste, etc.J'ai juste trouvé dommage pour la fin en demi-teinte, voire carrément amère...
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.