Lisez! icon: Search engine
Presses de la Renaissance
EAN : 9782750906795
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Testament d'un paysan en voie de disparition

,

Date de parution : 13/11/2014

La découverte d'un paysan extraordinaire dans une vie toute ordinaire

« Je suis heureux avec rien, avec rien de ce qui s'achète mais aussi avec rien de ce qui se voit… »
Et si Paul Bedel, paysan de la pointe de La Hague resté par choix à la traîne du progrès, vous racontait sa vie d'agriculteur mais aussi ses secrets...

« Je suis heureux avec rien, avec rien de ce qui s'achète mais aussi avec rien de ce qui se voit… »
Et si Paul Bedel, paysan de la pointe de La Hague resté par choix à la traîne du progrès, vous racontait sa vie d'agriculteur mais aussi ses secrets ? S'il vous révélait ses « houoles », ses coins pour pêcher le homard ? S'il vous présentait ses vaches, Cabochue, « une vraie teigne », Échalotte, qui « sentait l'oignon » ou Copine, « toujours sympa avec tout le monde » ? S'il vous parlait « des choses qui n'arrivent qu'aux vivants », de ses coups de gueule, de ses coups de vie ?
Avec le succès du livre Paul dans les pas du père et du film Paul dans sa vie, Paul Bedel est devenu le passeur d'un monde en voie de disparition. Chaque année, des centaines de personnes lui rendent visite pour l'entendre témoigner de ce choix de vie, celui d'une existence toute simple. Avec ce Testament, Paul Bedel vous invite vous aussi à boire une tasse de café accompagnée de petits-beurre, sur une table en bois patinée par les ans, et à l'écouter, lui et ses sœurs. En refermant ce livre, vous aurez le sentiment d'avoir rencontré un homme bon, serein et clairvoyant. L'impression de la terre, son silence et sa liberté.
Paul Bedel pensait que sa vie n'avait servi à rien, puisqu'il n'a pas eu d'enfants. Mais, à 79 ans, il est invité à des conférences et a accueilli plus de 7 000 visiteurs chez lui, à La Hague.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782750906795
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Hekahm Posté le 9 Novembre 2015
    Paul Bedel est de la génération de mes grands-parents, paysans eux-aussi. Cette génération, qui gamin, a connu l'atrocité de la guerre et l'occupation de leur maison par l'envahisseur. Je suis assez nostalgique de cette époque, que je n'ai pas connue évidemment, mais qui m'a été contée par mes grands-parents, que j'ai eu la chance de connaître longtemps... Pas de la guerre évidemment - personne n'aimerait connaître ça - mais de ce temps où on aimait sa terre, où on aimait ses bêtes, où la famille était un véritable clan, où l'argent ne représentait pas tant ... Le travail de la terre, j'y ai participé petite, traire les vaches aussi ... Forcément ce témoignage me touche. J'apprécie la mentalité de ces gens, le bon sens, la sagesse. C'est fou comme en une centaine d'année l'agriculture a profondément été bouleversée, et pas vraiment dans le bon sens. La modernité, le toujours plus, n'est pas toujours pour notre bien. Bref, Paul nous raconte ici sa vie, son travail de la terre et de la mer. Son témoignage est finalement parfois assez technique quand on n'y connait rien à la culture, à la pêche ou à la campagne. C'est un témoignage qui devrait compter,... Paul Bedel est de la génération de mes grands-parents, paysans eux-aussi. Cette génération, qui gamin, a connu l'atrocité de la guerre et l'occupation de leur maison par l'envahisseur. Je suis assez nostalgique de cette époque, que je n'ai pas connue évidemment, mais qui m'a été contée par mes grands-parents, que j'ai eu la chance de connaître longtemps... Pas de la guerre évidemment - personne n'aimerait connaître ça - mais de ce temps où on aimait sa terre, où on aimait ses bêtes, où la famille était un véritable clan, où l'argent ne représentait pas tant ... Le travail de la terre, j'y ai participé petite, traire les vaches aussi ... Forcément ce témoignage me touche. J'apprécie la mentalité de ces gens, le bon sens, la sagesse. C'est fou comme en une centaine d'année l'agriculture a profondément été bouleversée, et pas vraiment dans le bon sens. La modernité, le toujours plus, n'est pas toujours pour notre bien. Bref, Paul nous raconte ici sa vie, son travail de la terre et de la mer. Son témoignage est finalement parfois assez technique quand on n'y connait rien à la culture, à la pêche ou à la campagne. C'est un témoignage qui devrait compter, que les futurs agriculteurs devraient lire et réfléchir quant à leurs aspirations, à la vie qu'ils choisissent et à la terre qu'ils légueront ensuite à nos enfants ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • misstoupin Posté le 26 Mai 2015
    Un homme qui nous raconte sa vie de labeur.Malgré les difficultés il n'a pas abandonné ses valeurs.Ce livre est un hommage au monde rural.
  • veronique55 Posté le 16 Avril 2012
    Un livre de sagesse paysanne proche de la nature et des plaisirs simples, amoureux de sa terre et de la pêche en bord de mer. Un roman du terroir et des plaisirs authentiques de la nourriture bio sans pesticide et fier de ses vaches qui mangent des fleurs il nous livre plein de justes réflexions sur la vie
  • 94sophie947708 Posté le 24 Novembre 2009
    Un roman du terroir, tout en nature. Paul relate sa vie, simplement, naturellement, avec ses habitudes, ses anecdotes et ses recettes. On aime car cela nous ramène à la nature. Il nous rappelle simplement que le naturel est ce qu'il y a de mieux pour vivre.
  • Pascalebzh Posté le 18 Novembre 2009
    Paul Bedel est paysan à La Hague, au bout du Cotentin. Paysan à l'ancienne. Il n'a jamais utilisé d'engrais chimiques (sauf une année mais il l'a regretté par la suite), a toujours son vieux tracteur et est heureux. A 79 ans, il raconte dans ce livre des morceaux de sa vie, sa conception de l'agriculture, ses vaches, son amour de la terre et de la nature. Sur un ton direct et plein d'humanité, il explique ses choix. Il a renoncé à se marier pour ne pas quitter sa terre et tenir la promesse faite à son père, prendre ses mains et marcher sur ses pas, pour reprendre l'exploitation. Il raconte la pêche à pied, la culture des champs, ses vaches et le beurre fabriqué par ses deux soeurs. Il dénonce aussi la course au profit qui détruit la terre, par l'utilisation des engrais et autres pesticides. S'il reconnaît qu'il est resté trop en arrière, il dit que le monde est allé trop loin et trop vite en avant. Il insiste également sur l'importance de la transmission, du savoir venant des ancêtres. Lui qui n'a pas de descendance pour reprendre après lui, il reçoit de nombreux jeunes, élèves agriculteurs, pour leur expliquer sa... Paul Bedel est paysan à La Hague, au bout du Cotentin. Paysan à l'ancienne. Il n'a jamais utilisé d'engrais chimiques (sauf une année mais il l'a regretté par la suite), a toujours son vieux tracteur et est heureux. A 79 ans, il raconte dans ce livre des morceaux de sa vie, sa conception de l'agriculture, ses vaches, son amour de la terre et de la nature. Sur un ton direct et plein d'humanité, il explique ses choix. Il a renoncé à se marier pour ne pas quitter sa terre et tenir la promesse faite à son père, prendre ses mains et marcher sur ses pas, pour reprendre l'exploitation. Il raconte la pêche à pied, la culture des champs, ses vaches et le beurre fabriqué par ses deux soeurs. Il dénonce aussi la course au profit qui détruit la terre, par l'utilisation des engrais et autres pesticides. S'il reconnaît qu'il est resté trop en arrière, il dit que le monde est allé trop loin et trop vite en avant. Il insiste également sur l'importance de la transmission, du savoir venant des ancêtres. Lui qui n'a pas de descendance pour reprendre après lui, il reçoit de nombreux jeunes, élèves agriculteurs, pour leur expliquer sa vie et son métier à l'ancienne. Je ne connaissais pas du tout Paul Bedel avant de lire ce livre. Il avait déjà fait l'objet d'un livre et d'un film documentaire. Même si certains chapitres sont un peu techniques (sur la pêche à pied, la culture des pommes de terre), j'ai beaucoup aimé ce livre. Paul se livre avec franchise, humour et humilité. Sans jamais être moralisateur, il est toutefois plein de bon sens. Cela fait du bien de voir que l'on peut vivre heureux avec peu de choses, en respectant les autres et la nature.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés