Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258136441
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Treize Marches

Jean-Baptiste FLAMIN (Traducteur)
Collection : Sang d'Encre
Date de parution : 21/04/2016
Avant que la corde ne se tende
Ryô Kihara, trente-deux ans, est condamné à la peine capitale. Il a déjà passé sept ans dans le couloir de la mort sans connaître la date de son exécution, comme le veut la loi japonaise. Bien qu’amnésique au moment du procès, il a reconnu sa culpabilité. Un matin, il entend... Ryô Kihara, trente-deux ans, est condamné à la peine capitale. Il a déjà passé sept ans dans le couloir de la mort sans connaître la date de son exécution, comme le veut la loi japonaise. Bien qu’amnésique au moment du procès, il a reconnu sa culpabilité. Un matin, il entend les gardes venir chercher son voisin de cellule pour l’exécuter. Traumatisé par les hurlements, Kihara a soudain des flashes, comme si son amnésie se dissipait : il se revoit en train de gravir un escalier, dix ans plus tôt. Il décide d’écrire à son avocat.
Jun’ichi Mikami, vingt-sept ans, a été incarcéré deux ans pour homicide involontaire. Remis en liberté conditionnelle, il croise celui qui était son gardien de prison, Shôji Nangô, qui s’occupe aussi de la réinsertion des anciens détenus. Ce dernier lui propose de l’aider à prouver l’innocence d’un certain Ryô Kihara. Voyant un moyen de se racheter aux yeux de la société, Jun’ichi accepte…

Un thriller au suspense savamment distillé. Une plongée angoissante dans le système judiciaire japonais. Saisissant. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258136441
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sallyrose Posté le 28 Avril 2020
    Un gardien de prison embauche un ancien détenu pour enquêter sur l’éventuelle innocence d’un condamné à mort. Ce polar nous plonge dans l’univers carcéral japonais. Il nous présente le rendu de la justice pénale et sa vision de la sanction ainsi que les différentes étapes qui amènent à notifier l’exécution lorsque la peine de mort a été prononcée. Vrai plaidoyer contre la peine de mort, ce roman est néanmoins très à l’image de son pays : rationnel, calme et respectueux. Très intéressant et haletant, une vraie course contre la montre.
  • LeoLabs Posté le 31 Mars 2020
    Mon premier roman policier Japonais et j'en suis plus que satisfait. J'ai tout aimé dans ce livre. Depuis l'enquête menée par tandem atypique constitué d'un surveillant de prison et d'un repris de justice pour sauvé un innocent de la peine de mort, jusqu'au thème lui-même, les rouages pas toujours étique d'un système pénal remettant souvent la justice en question. Je recommande vivement.
  • jesse77 Posté le 29 Novembre 2019
    Excellent livre qui nous fait appréhender les systèmes judiciaire et carcéral du Japon. Intrigue policière classique mais de bonne facture et qui ne se dévoile qu'à la toute fin du livre. Toujours intéressant de n'avoir pas des personnages linéaires et qui ont des dilemmes moraux.
  • Behemoth Posté le 22 Novembre 2019
    Très bon descriptif du système carcéral et de la peine de mort au Japon. Assez noir. Bon polar avec rebondissements à la fin.
  • Sylviegeo Posté le 8 Novembre 2019
    Pas vraiment un polar mais plutôt un noir. Noir de réflexion, noir de rédemption, noir de réhabilitation et tout ça chez une société discrète, de ses sentiments. On sait que les japonais sont les meilleurs pour cloisonner ce qu'ils pensent et ce qu'ils en montrent alors un sujet aussi sensible que la peine de mort fait nécessairement des remous. Ici, un repris de justice, un jeune homme qui a fait 2 ans de prison pour homicide involontaire et un gardien de prison se décident à travailler pour un avocat qui, lui, veut prouver l'innocence d'un condamné à la peine de mort. Deux enquêteurs sans aucune expérience, rien que la volonté de bien faire. Treize marches nous parle du système de justice japonais qui n'est pas simple. Entre justice réhabilitative et rétributive (oui le condamné doit payer de fortes sommes $ à la famille de la victime), la réinsertion où le suivi fait par des agents bénévoles et le véritable regret de l'agresseur , on surfe sur les réflexions de la vengeance, du rachat, de la réhabilitation et l'on ne sait pas toujours où se situer. Rien n'est que tout blanc ou tout noir. C'est de ça dont nous parle... Pas vraiment un polar mais plutôt un noir. Noir de réflexion, noir de rédemption, noir de réhabilitation et tout ça chez une société discrète, de ses sentiments. On sait que les japonais sont les meilleurs pour cloisonner ce qu'ils pensent et ce qu'ils en montrent alors un sujet aussi sensible que la peine de mort fait nécessairement des remous. Ici, un repris de justice, un jeune homme qui a fait 2 ans de prison pour homicide involontaire et un gardien de prison se décident à travailler pour un avocat qui, lui, veut prouver l'innocence d'un condamné à la peine de mort. Deux enquêteurs sans aucune expérience, rien que la volonté de bien faire. Treize marches nous parle du système de justice japonais qui n'est pas simple. Entre justice réhabilitative et rétributive (oui le condamné doit payer de fortes sommes $ à la famille de la victime), la réinsertion où le suivi fait par des agents bénévoles et le véritable regret de l'agresseur , on surfe sur les réflexions de la vengeance, du rachat, de la réhabilitation et l'on ne sait pas toujours où se situer. Rien n'est que tout blanc ou tout noir. C'est de ça dont nous parle treize marches. Dans la tradition des auteurs japonais, Kazuaki Takano ne fait pas exception: le rythme est lent, les dialogues sont importants et intelligents. Pas de rebondissements inutiles mais plutôt une lente ascension vers la vérité qui saura nous surprendre. Un roman social, bien noir, un roman qui ne répond à rien mais qui nous fait réfléchir.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.