En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Un minuscule inventaire

        Robert Laffont
        EAN : 9782221112540
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Un minuscule inventaire

        Collection : Romans Français Laffont
        Date de parution : 30/09/2010

        À fleur de peau, une ballade sentimentale douce-amère, ciselée au plus juste des sentiments: tout le charme de la manière Blondel...

        Tout cela, il fallait le brader. Tout.Une lampe de chevet qui avait du style au début des années 1980, un cadre rouge en bois peint, une pile de magazines de cinéma, un cendrier en métal doré, un dictionnaire d'espagnol, un service à thé imitation japonais, des assiettes dépareillées, un bob...

        Tout cela, il fallait le brader. Tout.Une lampe de chevet qui avait du style au début des années 1980, un cadre rouge en bois peint, une pile de magazines de cinéma, un cendrier en métal doré, un dictionnaire d'espagnol, un service à thé imitation japonais, des assiettes dépareillées, un bob bleu rayé de blanc, un gant de base-ball rapporté des États-Unis et même une paire de boucles d'oreilles, un robot ménager, un stylo plume à fines dorures et une couverture en laine jaune.Une douzaine de cartons de tailles diverses.Lorsque le mouvement s'est arrêté, j'étais en sueur, la tête me tournait, mes mains étaient grises et mes jambes cotonneuses. Il était trois heures du matin.Dans l'air, des particules de poussière restaient indécises, en suspension. Je ne me souvenais même plus des derniers objets que j'avais rangés ? à un moment donné, j'avais perdu le contrôle, cette envie d'en découdre et de couper tous les ponts.J'ai jeté un coup d'oeil aux cartons empilés devant la montée d'escalier ? mon minuscule inventaire.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221112540
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Robert Laffont
        14.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • luocine Posté le 6 Avril 2018
          J’avais lu, sur les commen­taires à propos d’un de ses livres, que celui-ci plai­sait à beau­coup de blogueurs et blogueuses. Comme je le comprends ! Il a tout pour plaire ce roman. D’abord l’art de racon­ter, à propos d’objets anodins tout ce qui les rattache à un pan de vie. Comme ces boucles d’oreilles qu’il a retrou­vées et qui lui rappelle une partie de sa jeunesse. Une virée à Paris, ville où il se promène jeune adulte avec trois autres amis, un premier amour qui n’a pas duré très long­temps, et ce cadeau qui devait scel­ler une grande amitié. Les années 80 époque où Les Free Time viennent d’être supplanté par les MCDonald’s. Tout le monde porte les United Colors de Benne­ton Peu à peu, au fil des objets, sa vie se déroule à travers les pages de ce roman, construit sur la douleur d’un divorce mal vécu. Sa femme partant avec un dentiste, certaines phrases sur cette hono­rable profes­sion sont très drôles même si elles sont caus­tiques. Mais le charme de la construc­tion du roman ne s’arrête pas là, chaque personne qui s’arrête devant un objet le fait pour des raisons bien précises, et redonne une nouvelle vie à l’objet en... J’avais lu, sur les commen­taires à propos d’un de ses livres, que celui-ci plai­sait à beau­coup de blogueurs et blogueuses. Comme je le comprends ! Il a tout pour plaire ce roman. D’abord l’art de racon­ter, à propos d’objets anodins tout ce qui les rattache à un pan de vie. Comme ces boucles d’oreilles qu’il a retrou­vées et qui lui rappelle une partie de sa jeunesse. Une virée à Paris, ville où il se promène jeune adulte avec trois autres amis, un premier amour qui n’a pas duré très long­temps, et ce cadeau qui devait scel­ler une grande amitié. Les années 80 époque où Les Free Time viennent d’être supplanté par les MCDonald’s. Tout le monde porte les United Colors de Benne­ton Peu à peu, au fil des objets, sa vie se déroule à travers les pages de ce roman, construit sur la douleur d’un divorce mal vécu. Sa femme partant avec un dentiste, certaines phrases sur cette hono­rable profes­sion sont très drôles même si elles sont caus­tiques. Mais le charme de la construc­tion du roman ne s’arrête pas là, chaque personne qui s’arrête devant un objet le fait pour des raisons bien précises, et redonne une nouvelle vie à l’objet en ques­tion. Le livre est construit en boucle et ce qui devait n’être un débar­ras, est porteur de vie : les objets perdus, prennent un nouveau départ vers des objets trou­vés. Et, grâce à l’acheteuse des boucles d’oreille, s’esquisse un départ possible vers une rencontre : l’auteur pourra-t-il ainsi sortir de la tris­tesse de son divorce ? La multi­pli­cité des points de vue sur les objets permet de rendre compte des diffé­rentes percep­tion du même événe­ment. L’histoire du cadre rouge est vrai­ment atta­chante, l’homme a détesté ce cadre dans lequel sa mère affi­chait des photos de lui enfant qui ne lui rappe­laient que des mauvais souve­nirs, mais son épouse avait été touchée par le geste de sa belle -mère lui confiant un moment de l’enfance de celui qu’elle aimait. Jean-Philippe Blon­del a ce talent parti­cu­lier de garder en lui, et de nous faire revivre des moments de notre passé par une chan­son, une marque de vête­ments, un événe­ment. Son minus­cule inven­taire, c’est certai­ne­ment ce que beau­coup d’entre nous pour­rions faire à propos d’objets que nous gardons et dont nous seuls connais­sons l’histoire, mais évidem­ment nous n’avons pas tous ni toutes son talent pour les racon­ter.
          Lire la suite
          En lire moins
        • marina53 Posté le 30 Mars 2015
          Il est tombé sur l'annonce par hasard. Un vide-grenier est organisé rue de la Cité ce dimanche. Une belle occasion pour Antoine de se débarrasser de tous ces objets qui l'encombrent. Même si Anne est partie avec toutes ses affaires, les deux enfants en plus, pour s'installer avec son compagnon dentiste, il reste beaucoup trop de choses qui lui rappellent son passé. Il veut effacer son passage sentimental dans cette maison. Les livres qu'il ne lira plus, les vêtements qu'il n'ose plus porter, le hamac qui traine ses couleurs, le cadre rouge en bois peint qui a vu passer tant de photos, le bob bleu rayé de blanc qu'il portait enfant, le cendrier en métal doré, la paire de boucles d'oreilles et tout un tas d'objets qui le ramèneront immanquablement à son passé... Jean-Philippe Blondel installe son stand, rue de la Cité et brade tous ces objets. Un après l'autre, dès lors qu'ils trouveront preneur pour une bouchée de pain, ce sera l'occasion de retourner dans le passé d'Antoine et de nous raconter ce à qui ou à quoi il se rattache. Autant d'événements intimes que l'on partage avec lui, le plus souvent touchants, autant d'émotions qu'ils suscitent, autant de... Il est tombé sur l'annonce par hasard. Un vide-grenier est organisé rue de la Cité ce dimanche. Une belle occasion pour Antoine de se débarrasser de tous ces objets qui l'encombrent. Même si Anne est partie avec toutes ses affaires, les deux enfants en plus, pour s'installer avec son compagnon dentiste, il reste beaucoup trop de choses qui lui rappellent son passé. Il veut effacer son passage sentimental dans cette maison. Les livres qu'il ne lira plus, les vêtements qu'il n'ose plus porter, le hamac qui traine ses couleurs, le cadre rouge en bois peint qui a vu passer tant de photos, le bob bleu rayé de blanc qu'il portait enfant, le cendrier en métal doré, la paire de boucles d'oreilles et tout un tas d'objets qui le ramèneront immanquablement à son passé... Jean-Philippe Blondel installe son stand, rue de la Cité et brade tous ces objets. Un après l'autre, dès lors qu'ils trouveront preneur pour une bouchée de pain, ce sera l'occasion de retourner dans le passé d'Antoine et de nous raconter ce à qui ou à quoi il se rattache. Autant d'événements intimes que l'on partage avec lui, le plus souvent touchants, autant d'émotions qu'ils suscitent, autant de souvenirs qui le happent. Et, pourtant, ce à quoi aspire Antoine est la liberté, un voyage au bout du monde pour pouvoir se détacher de tout ce qui l'entoure. Le roman est habilement construit en deux grandes parties, l'une s'attachant à Antoine et l'autre aux acquéreurs, l'objet devenant le lien intime entre eux. D'une écriture pudique, sensible et mélancolique, ce roman délicat émeut de par sa simplicité et de l'évocation des petits riens du quotidien. Un minuscule inventaire qui regorge de souvenirs...
          Lire la suite
          En lire moins
        • Pimprenelle82 Posté le 30 Décembre 2012
          Et un roman de plus où Blondel montre à quel point il sait manier la fragilité des souvenirs et la description des relations humaines. Talent dont il avait déjà fait preuve dans Accès direct à la plage. Il arrive à toucher juste: on sent l'intime des êtres dans leur parlure.
        • Will2106 Posté le 22 Janvier 2012
        • Ziliz Posté le 4 Juin 2011
          Au gré d'une brocante, un homme évoque les souvenirs liés aux objets. Autant de retours sur sa vie de couple qui s'achève. Un régal de lecture, à dévorer d'une traite, comme (presque ?) tous les Blondel.
        ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
        Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
        Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com