Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266203609
Code sériel : 3530
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Bilingue - Les aventures d'Alice au pays des merveilles

Jean-Pierre BERMAN (Traducteur)
Collection : Langues Pour Tous
Date de parution : 18/03/2010

Lewis Carroll, nom de plume de Charles Lutwidge Dodgson (1832-1898): mathématicien, poète, diacre, photographe, écrivain, inventeur, amateur de lanternes magiques, enseignant, dessinateur, logicien, montreur de marionnettes.
Imaginées le 4 juillet 1862 pour distraire son "amie-enfant" Alice Liddell et ses sœurs, au cours d'une promenade sur la Tamise, les Aventures d'Alice au...

Lewis Carroll, nom de plume de Charles Lutwidge Dodgson (1832-1898): mathématicien, poète, diacre, photographe, écrivain, inventeur, amateur de lanternes magiques, enseignant, dessinateur, logicien, montreur de marionnettes.
Imaginées le 4 juillet 1862 pour distraire son "amie-enfant" Alice Liddell et ses sœurs, au cours d'une promenade sur la Tamise, les Aventures d'Alice au pays des merveilles poursuivent leur traversée du temps et de l'espace. Parue en 42 langues - une des œuvres les plus traduites après la Bible - l'œuvre de Carroll continue à charmer les générations. Les plus jeunes y retrouvent la fantaisie et la magie des dessins animés du XXe siècle et les plus grands les jeux de langage et le goût de l'absurde qui font de ce livre un jeune classique de notre temps.


La série BILINGUE propose :
. une traduction fidèle et précise, accompagnée de nombreuses notes,
. une méthode originale de perfectionnement par un contact direct avec des œuvres, et des textes en "version originale".

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266203609
Code sériel : 3530
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SaveurLitteraire Posté le 30 Avril 2020
    Hein, quoi ? Du fou-fou ? De l'absurde combiné à une légère touche de réalisme et de réflexion ? Des trucs complètement improbables, que dis-je, invraisemblables, IMPOSSIBLES ? Mais signez-moi, bord d'aile ! Moui, même en sixième, j'avais ce point de vue. Car ma belle histoire avec l'excentrique et la chipie d'Alice a commencé au détour des cours, quand on nous a demandé une réécriture du papyrus... le bon temps. Pourquoi aimer Alice ? Parce qu'elle a un côté moi, et j'ai un côté elle. Parce que, pour une fois, la logique peut bien aller là où je pense. Des aventures abracadabrantes, des animaux qui parlent, des reines qui veulent couper la tête des petites filles (et pas que), de la noirceur dans un monde onirique... et une certaine curiosité pour l'auteur, je l'avoue aussi. Séduite, c'est bien le mot. Charmée par ce bout de papier absurde. Et cette quête aux sens cachés dans une oeuvre, ce Saint Graal... aux oubliettes, pour une fois. Un roman où je me laisse aller à la fantaisie, petite comme jeune adulte, eheh !
  • Sarahdr Posté le 15 Avril 2020
    J'adoooore l'univers d'Alice, ce coté fou et absurde qui ne nous quitte pas du début à la fin. Il ne faut pas trop chercher de sens et juste se laisser porter là où l'histoire, nous mène sans poser de question.
  • ReadWithJustine Posté le 12 Mars 2020
    Je ne vous présente pas Alice au pays des merveilles, tout le monde connaît. Dans cette histoire, on apprend beaucoup plus de choses et surtout on comprend beaucoup plus. Enfin personnellement j'ai découvert beaucoup. Pendant ma lecture, je rigolais toute seule car oui, c'est une histoire particulière. __ Le texte est bien présenté par contre, la plume est un peu plus difficile et il faut accrocher. Un univers bien étrange.
  • littleliar20 Posté le 4 Février 2020
    Coup de coeur lecture du mois, je n'ai pu me résoudre à poser ce roman qu'une fois terminé. C 'est le troisième livre que je lis en anglais et je trouve cela tellement beau de découvrir l'œuvre dans sa langue originale. J'aurais cru avoir quelques difficultés à comprendre mais pas du tout, c'était très compréhensible. Bon parlons du roman. Ce que j'ai aimé à propos de ce dernier c'est sa loufoquerie avant toute chose. Je me surprenais à sourire devant une Alice qui se parle à elle-même ou encore devant le Chapelier Fou et son ami le Lièvre de Mars et leur thé party peu orthodoxe, devant des scènes complètement baroques et des personnages plus insolites les uns que les autres qui ont donné vie à cette oeuvre et lui ont apprêtée un charme qui envoûte tout lecteur ayant une âme d'enfant en lui (et j'ose espérer que ce soit un pléonasme car toute personne en a une ou en a gardé une partie enfouie aux tréfonds de son être). Par ailleurs, il y a beaucoup de scènes très intéressantes qui n'ont pas figuré dans l'adaptation Disney de 1951, telles que les scènes de la Duchesse et le bébé cochon, le... Coup de coeur lecture du mois, je n'ai pu me résoudre à poser ce roman qu'une fois terminé. C 'est le troisième livre que je lis en anglais et je trouve cela tellement beau de découvrir l'œuvre dans sa langue originale. J'aurais cru avoir quelques difficultés à comprendre mais pas du tout, c'était très compréhensible. Bon parlons du roman. Ce que j'ai aimé à propos de ce dernier c'est sa loufoquerie avant toute chose. Je me surprenais à sourire devant une Alice qui se parle à elle-même ou encore devant le Chapelier Fou et son ami le Lièvre de Mars et leur thé party peu orthodoxe, devant des scènes complètement baroques et des personnages plus insolites les uns que les autres qui ont donné vie à cette oeuvre et lui ont apprêtée un charme qui envoûte tout lecteur ayant une âme d'enfant en lui (et j'ose espérer que ce soit un pléonasme car toute personne en a une ou en a gardé une partie enfouie aux tréfonds de son être). Par ailleurs, il y a beaucoup de scènes très intéressantes qui n'ont pas figuré dans l'adaptation Disney de 1951, telles que les scènes de la Duchesse et le bébé cochon, le jeu de croquet ou encore l'histoire de la Simili Tortue et le Gryphon. Pour finir, je donne une note de 5/5 pour ce Caroll.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Kittiwake Posté le 3 Février 2020
    Qui ne connait l’histoire de cette petite fille blonde, qui met ses pas dans ceux d’un lapin éternellement pressé parce que toujours en retard? La chute dans le terrier, les successifs changements de taille, et les rencontres toutes aussi délirantes les unes que les autres, dans un univers onirique pas forcément clément, toutes ces scènes avec leur symbolique ont été mille fois décortiquées, analysées, et même scénarisées au point que la lecture du texte original n’apporte que peu de nouveautés. Un regret : ne pas avoir le niveau d’anglais nécessaire pour apprécier les jeux avec le langage que les traductions tentent, avec beaucoup de mérite d’adapter, sans toujours y réussir. Cela reste une lecture plaisante, un peu nostalgique, et on apprécie l’imagination fertile de l’auteur.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.