Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266300018
Code sériel : 17724
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Bleu Calypso

Date de parution : 09/01/2020
Il a pêché le saumon en Alaska, le brochet dans les lacs du Connemara. De sa passion, Niels a fait son métier. Et fui la ville pour une cabane sur l’étang des Moures, près de Sète.
Le kayak file en silence. Comme il étrenne son nouveau leurre – baptisé Bleu Calypso...
Il a pêché le saumon en Alaska, le brochet dans les lacs du Connemara. De sa passion, Niels a fait son métier. Et fui la ville pour une cabane sur l’étang des Moures, près de Sète.
Le kayak file en silence. Comme il étrenne son nouveau leurre – baptisé Bleu Calypso – le fil se tend… Un poisson, mais pas que. Au milieu des algues : un visage d’homme à la peau verte. C’est le troisième cadavre qu’on extrait de l’étang ces temps-ci, après l’ornithologue allemand et le pêcheur de dorades. Lignes posées. Mystère ferré. Il n’y a plus qu’à attendre…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266300018
Code sériel : 17724
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un polar très réussi, dont l'intrigue se situe là où l'auteur a lui-même choisi de vivre, les étangs entre Sète et Villeneuve-les-Maguelone. Il y a créé une ligne de bracelets montre haut-de-gamme (Canotage) quand son personnage Niels, s'est lancé dans la fabrication de leurres pour la pêche. Une intrigue bien ficelée, des paysages qui invitent à la contemplation, une écriture limpide comme les haïkus qui rythment les chapitres, et une touche d'humour bien amenée : vivement le deuxième tome ! »
France Bleu

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • spleen Posté le 7 Mai 2020
    Niels a tout quitté et s'est installé depuis quelques années dans une cabane de pécheurs dans l'Hérault au bord d'un étang , il consacre ses journées à la pêche au loup et à la fabrication de leurres qu'il vend ensuite en ligne , sa nouvelle vie est coupée de tout lien social en dehors de son plus proche voisin, Vieux Bob, pas plus bavard que lui et cela lui convient bien . La découverte d'un corps au fond de l'étang sur une de ses photos sous-marines va bien entendu rompre cette tranquillité , d'autant plus que ce cadavre n'est pas le seul retrouvé récemment et Niels fait partie des suspects . Cela aurait pu être une lecture plaisante , la nature et l'approche d'une pêche respectueuse des poissons sont bien mises en valeur par l'auteur mais l'arrivée de Lizzie , la fille du Vieux Bob, journaliste hyperactive m'a sérieusement agacée et la pseudo-romance m'a plongée au plus profond de l'étang au milieu des algues sans les coraux . Dommage ...
  • YvonS Posté le 25 Mars 2020
    Qu'est-ce que ça fait du bien un livre comme ça ! Après un Thilliez plein de sang et de malades mentaux... Un bon petit polar bien écrit, avec de la poésie, de jolis moments qui donnent envie d'aller vivre là-bas, de l'humour... Et des héros qu'on adopte tout de suite, comme on adore le style en quelques pages.   Le personnage principal, c'est Niels Hogan, il a tout laissé tomber de sa vie d'avant pour aller vivre près de Sète au bord d'un étang marin et se consacre à sa passion : sculpter des leurres pour la pêche et pratiquer le catch-and-release. Et puis, Niels a le malheur (ou la chance ?) de découvrir un cadavre dans son étang et sa vie va d'un coup être changée pour toujours. Et à ce moment-là, nous, on a envie qu'il devienne un personnage récurrent, il est sympathique, attachant, ours mais pas trop, fine gueule et amateur de thé japonais. Et puis il y a Lizzie, l'insupportable Lizzie, la journaliste sans filtre envahissante et charmeuse. On n'a qu'une envie la jeter dehors, la voir disparaître et pourtant.... pourtant on se doute (on espère ?) qu'il va finir par se passer un truc, comme on dit,... Qu'est-ce que ça fait du bien un livre comme ça ! Après un Thilliez plein de sang et de malades mentaux... Un bon petit polar bien écrit, avec de la poésie, de jolis moments qui donnent envie d'aller vivre là-bas, de l'humour... Et des héros qu'on adopte tout de suite, comme on adore le style en quelques pages.   Le personnage principal, c'est Niels Hogan, il a tout laissé tomber de sa vie d'avant pour aller vivre près de Sète au bord d'un étang marin et se consacre à sa passion : sculpter des leurres pour la pêche et pratiquer le catch-and-release. Et puis, Niels a le malheur (ou la chance ?) de découvrir un cadavre dans son étang et sa vie va d'un coup être changée pour toujours. Et à ce moment-là, nous, on a envie qu'il devienne un personnage récurrent, il est sympathique, attachant, ours mais pas trop, fine gueule et amateur de thé japonais. Et puis il y a Lizzie, l'insupportable Lizzie, la journaliste sans filtre envahissante et charmeuse. On n'a qu'une envie la jeter dehors, la voir disparaître et pourtant.... pourtant on se doute (on espère ?) qu'il va finir par se passer un truc, comme on dit, entre ces deux là.  Après il y a d'autres cadavres, Charles Aubert n'est pas avare en macchabées. Et d'autres personnages : un Vieux Bob tellement sympathique, un colosse gendarme amateur de pêche et un enquêteur un peu coincé. Tout ce monde-là va se lancer à la recherche du coupable : un tueur en série ?  autre chose de plus tordu ?  C'est plein de ciel bleu cobalt et de pluies d'orage, de mer et de soleil, de passionnés de pêche et de photo, plein du plaisir de vivre. Et ça fait un bien fou. Et quand on est arrivé aux bouts (non, je n'ai pas fait de faute, vous verrez) et qu'on se doute qu'il y aura un nouvel épisode on est heureux et impatient. Des polars doux, comme dit Charles Aubert, quelques anglo-saxons savent faire (lisez Lilian Jackson Braun)... maintenant il y a la plume d'un Français avec qui on sait qu'on va passer de bons moments. Si vous n'êtes pas séduit, je mange ma casquette des Broncos ! 😉
    Lire la suite
    En lire moins
  • cagouille75 Posté le 21 Mars 2020
    Notre héros Niels a quitté les turpitudes d'une vie citadine qui ne lui convenait plus pour s'isoler dans cette partie de la France, proche de Montpellier. Vivant simplement, dans une cabane en bois, fabriquant des leurres pour la pêche, il est son propre patron et son labeur lui permet de subvenir à ses besoins. Il ne lui en faut pas plus. C'est du moins ce dont il est intimement convaincu. Jusqu'à ce que cette existence très simple soit complètement chamboulée par la découverte de plusieurs cadavres dans l'étang près de chez lui et par l'arrivée de la fille de son voisin (Lizzie), journaliste, aussi imprévisible et énergique que le diable de Tasmanie ! Niels qui aime vivre loin des médias et qui socialise peu, ne peut longtemps faire abstraction du nombre croissant de victimes que l'on retrouve mortes dans ce fameux étang. Commence alors une course poursuite haletante. Niels va devenir malgré lui enquêteur en herbe et c'est tous les deux, avec Lizzie, qu'ils vont se mettre en tête d'élucider ces meurtres. Lizzie au comportement assez effronté, aussi instable qu'un volcan menaçant d'entrer en éruption a l’art de mettre notre héros Niels dans tous ses états. Niels se laisse embrigader et se... Notre héros Niels a quitté les turpitudes d'une vie citadine qui ne lui convenait plus pour s'isoler dans cette partie de la France, proche de Montpellier. Vivant simplement, dans une cabane en bois, fabriquant des leurres pour la pêche, il est son propre patron et son labeur lui permet de subvenir à ses besoins. Il ne lui en faut pas plus. C'est du moins ce dont il est intimement convaincu. Jusqu'à ce que cette existence très simple soit complètement chamboulée par la découverte de plusieurs cadavres dans l'étang près de chez lui et par l'arrivée de la fille de son voisin (Lizzie), journaliste, aussi imprévisible et énergique que le diable de Tasmanie ! Niels qui aime vivre loin des médias et qui socialise peu, ne peut longtemps faire abstraction du nombre croissant de victimes que l'on retrouve mortes dans ce fameux étang. Commence alors une course poursuite haletante. Niels va devenir malgré lui enquêteur en herbe et c'est tous les deux, avec Lizzie, qu'ils vont se mettre en tête d'élucider ces meurtres. Lizzie au comportement assez effronté, aussi instable qu'un volcan menaçant d'entrer en éruption a l’art de mettre notre héros Niels dans tous ses états. Niels se laisse embrigader et se retrouve pris entre la vie paisible et retirée qu'il a choisie, tous les meurtres qui se déroulent autour de chez lui et Lizzie qui ne lui laisse aucun répit et l'entraîne dans son sillage sans se poser la question de savoir si cela est perturbant pour lui ou non. A chaque pas qu'ils font vers la solution, se rapprochant inexorablement de l'assassin (selon leur déduction), l'étau semble se resserrer autour d'eux et leur existence chaque fois un peu plus menacée. Parviendront-ils à mettre la main sur le tueur avant de se retrouver eux-même victimes ? Les enquêteurs officiels seront-ils assez réactifs pour intervenir à temps ? L'existence de Niels va-t-elle être chamboulée à jamais par ces meurtres et cette enquête menée tambour battant ? Lancez vous dans la lecture pour découvrir toutes les réponses
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ldo Posté le 16 Mars 2020
    Niels, qui a fui Paris pour vivre au calme au bord des étangs du Midi, fabrique des leurres de pêche. Un jour, au cours d’une séance pour tester et photographier son nouveau leurre, le « bleu calypso », il trouve un cadavre. Sa petite vie tranquille va en prendre un coup. Bienvenue dans le monde du « polar doux ». Une enquête policière et des cadavres à la pelle mais cela reste léger. On est très loin de la noirceur et du glauque. Les personnages sont crédibles et attachants, certains plus que d’autres car Lizzie, journaliste qui va entrainer Niels dans une enquête parallèle, pourrait énerver. C’est bien écrit, bien décrit, la plume est fluide et vous donnera peut-être envie de vous initier à la pêche. Pour ma part, je m’imaginais très bien au bord de ces étangs sirotant un petit verre de vin blanc. Tranquille, au calme, loin de la fureur du monde.
  • AnitaMillot Posté le 7 Février 2020
    J’ai eu le plaisir de rencontrer Charles Aubert lors d’un “apéro du gang pocket” et j’avoue qu’il ressemble plutôt à son principal protagoniste, Niels Hogan ! J’avais commencé par la lecture du second opus, grâce à Slatkine Cie (Rouge tango), ignorant à ce moment là l’existence du premier. Aucun souci toutefois, les deux pouvant se lire indépendamment. Niels Hogan a quitté la ville juste avant un “burn out” et s’est installé du côté de Sète où il s’est lancé dans une activité de leurres qui marche assez bien (pas de quoi devenir milliardaire mais suffisamment pour en vivre) Dans cet endroit paisible, voire paradisiaque, il va hélas se retrouver plongé - bien malgré lui - dans une intrigue criminelle lorsqu’un gros poisson - en l’occurrence un cadavre - le laissera sans voix … Au même moment, il fera la connaissance de Lizzie, la fille de son voisin (le vieux Bob) qui ne lui avait jamais parlé de son exubérante progéniture. Le texte est truffé de remarques amusantes, on navigue (normal pour une histoire de pêcheurs) entre une idylle naissante et une enquête criminelle dans une ambiance poétique et naturaliste particulièrement agréable ! Et on en redemande ! Alors surtout... J’ai eu le plaisir de rencontrer Charles Aubert lors d’un “apéro du gang pocket” et j’avoue qu’il ressemble plutôt à son principal protagoniste, Niels Hogan ! J’avais commencé par la lecture du second opus, grâce à Slatkine Cie (Rouge tango), ignorant à ce moment là l’existence du premier. Aucun souci toutefois, les deux pouvant se lire indépendamment. Niels Hogan a quitté la ville juste avant un “burn out” et s’est installé du côté de Sète où il s’est lancé dans une activité de leurres qui marche assez bien (pas de quoi devenir milliardaire mais suffisamment pour en vivre) Dans cet endroit paisible, voire paradisiaque, il va hélas se retrouver plongé - bien malgré lui - dans une intrigue criminelle lorsqu’un gros poisson - en l’occurrence un cadavre - le laissera sans voix … Au même moment, il fera la connaissance de Lizzie, la fille de son voisin (le vieux Bob) qui ne lui avait jamais parlé de son exubérante progéniture. Le texte est truffé de remarques amusantes, on navigue (normal pour une histoire de pêcheurs) entre une idylle naissante et une enquête criminelle dans une ambiance poétique et naturaliste particulièrement agréable ! Et on en redemande ! Alors surtout : n’hésitez pas à lire les deux volets des aventures de Niels et de Lizzie !
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.