RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Chacun sa vérité

            Pocket
            EAN : 9782266278232
            Code sériel : 17083
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 304
            Format : 108 x 177 mm
            Chacun sa vérité
            Une enquête du détective Kouplan

            Marc de GOUVENAIN (Préface), Esther SERMAGE (Traducteur)
            Date de parution : 11/01/2018
            « Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. »
            Pour gagner sa vie tout en restant sous les radars, Kouplan propose ses services comme détective privé. Se faire invisible, évoluer dans la jungle du Stockholm underground, il connaît :  ancien journaliste d’investigation dans son...
            « Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. »
            Pour gagner sa vie tout en restant sous les radars, Kouplan propose ses services comme détective privé. Se faire invisible, évoluer dans la jungle du Stockholm underground, il connaît :  ancien journaliste d’investigation dans son Iran natal, Kouplan est sans-papiers. La fillette de sa première cliente a disparu. Pour une raison mystérieuse, elle aussi souhaite éviter l’administration… Dès lors, de bête traquée, le clandestin se fait chasseur.

            « Un polar étonnant. » Pascale Frey – ELLE

            « Sara Lövestam entraîne le lecteur dans une réflexion humaniste. » Élise Lépine – Sang froid

            « Sara Lövestam frappe fort : dans la singularité de son personnage et dans l'histoire qu'elle raconte. Ce roman s'avale avec une passion féroce. » Rémy Beurion – Le Berry républicain

            Cet ouvrage a reçu le Grand Prix de Littérature policière
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266278232
            Code sériel : 17083
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 304
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket

            Ils en parlent

            "Un polar étonnant."
            Pascale Frey, Elle

            "Ce roman s'avale avec une passion féroce. On attend la suite avec impatience."
            R.B., Le Berry Républicain
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • collectifpolar Posté le 3 Septembre 2019
              Pour gagner sa vie tout en restant sous les radars, Kouplan propose ses services comme détective privé. Se faire invisible, évoluer dans la jungle du Stockholm underground, il connaît : ancien journaliste d’investigation dans son Iran natal, Kouplan est sans-papiers. La fillette de sa première cliente a disparu. Pour une raison mystérieuse, elle aussi souhaite éviter l’administration… Dès lors, de bête traquée, le clandestin se fait chasseur. Premier volet de la tétralogie Kouplan, Chacun sa vérité a reçu le prix de l’Académie suédoise des auteurs de polars 2015. Sara Lövestam n’en ai pas à son coup d’essai, elle a déjà écrit plusieurs romans, tous traduits dans de nombreuses langues. Même si ce quatrième roman est bel est bien un premier roman policier. Pour notre jeune auteur, c’est la première fois qu’elle s’attaque à ce genre si particulier et elle le fait avec brio. Grâce à des personnages souvent en marge ou en quête d’identité, elle réussit à mettre subtilement en lumière les enjeux de société actuels et amène ses lecteurs à questionner l’ordre établi. Son talent est salué par la critique, unanime, et par son public, toujours plus fervent. En 4 livres elle a déjà reçu deux prix, c’est dire ! »... Pour gagner sa vie tout en restant sous les radars, Kouplan propose ses services comme détective privé. Se faire invisible, évoluer dans la jungle du Stockholm underground, il connaît : ancien journaliste d’investigation dans son Iran natal, Kouplan est sans-papiers. La fillette de sa première cliente a disparu. Pour une raison mystérieuse, elle aussi souhaite éviter l’administration… Dès lors, de bête traquée, le clandestin se fait chasseur. Premier volet de la tétralogie Kouplan, Chacun sa vérité a reçu le prix de l’Académie suédoise des auteurs de polars 2015. Sara Lövestam n’en ai pas à son coup d’essai, elle a déjà écrit plusieurs romans, tous traduits dans de nombreuses langues. Même si ce quatrième roman est bel est bien un premier roman policier. Pour notre jeune auteur, c’est la première fois qu’elle s’attaque à ce genre si particulier et elle le fait avec brio. Grâce à des personnages souvent en marge ou en quête d’identité, elle réussit à mettre subtilement en lumière les enjeux de société actuels et amène ses lecteurs à questionner l’ordre établi. Son talent est salué par la critique, unanime, et par son public, toujours plus fervent. En 4 livres elle a déjà reçu deux prix, c’est dire ! » Sara Lövestam fait sensation en Suède ! » Emily Barnett, Grazia » Une véritable bouffée d’air frais sur la scène policière scandinave. » Ulrika Johnsen, QX Personnellement j’ai adoré ce personnage atypique ‘enquêteur. Kouplan a quelque chose de vraiment singulier, de totalement humain. A travers lui, l’auteur porte un regard extérieur aux problèmes de l’exclusion, la peur de l’autre, de ce qui nous est différent, la xénophobie mais aussi le racisme plus ordinaire. Elle nous amène à réfléchir au modèle de société que nous voudrions voir pointer son nez. Sur notre avenir, sur le savoir vivre ensemble. Mais aussi sur notre modèle économique qui semble à bout de course. A travers les yeux Kouplan, c’est nous qui nous interrogeons. quel positionnement avons-nous face au chômage, à l’exclusion, aux économies parallèles et sa délinquance. Face à la situation actuel de notre monde qui déverse chaque jour sa cohorte d’immigrés et de réfugiés. Je vous l’avez dit, Kouplan est singulier, c’est notre part d’humanité qui parle à travers lui !
              Lire la suite
              En lire moins
            • collectifpolar Posté le 3 Septembre 2019
              Pour gagner sa vie tout en restant sous les radars, Kouplan propose ses services comme détective privé. Se faire invisible, évoluer dans la jungle du Stockholm underground, il connaît : ancien journaliste d’investigation dans son Iran natal, Kouplan est sans-papiers. La fillette de sa première cliente a disparu. Pour une raison mystérieuse, elle aussi souhaite éviter l’administration… Dès lors, de bête traquée, le clandestin se fait chasseur. Premier volet de la tétralogie Kouplan, Chacun sa vérité a reçu le prix de l’Académie suédoise des auteurs de polars 2015. Sara Lövestam n’en ai pas à son coup d’essai, elle a déjà écrit plusieurs romans, tous traduits dans de nombreuses langues. Même si ce quatrième roman est bel est bien un premier roman policier. Pour notre jeune auteur, c’est la première fois qu’elle s’attaque à ce genre si particulier et elle le fait avec brio. Grâce à des personnages souvent en marge ou en quête d’identité, elle réussit à mettre subtilement en lumière les enjeux de société actuels et amène ses lecteurs à questionner l’ordre établi. Son talent est salué par la critique, unanime, et par son public, toujours plus fervent. En 4 livres elle a déjà reçu deux prix, c’est dire ! »... Pour gagner sa vie tout en restant sous les radars, Kouplan propose ses services comme détective privé. Se faire invisible, évoluer dans la jungle du Stockholm underground, il connaît : ancien journaliste d’investigation dans son Iran natal, Kouplan est sans-papiers. La fillette de sa première cliente a disparu. Pour une raison mystérieuse, elle aussi souhaite éviter l’administration… Dès lors, de bête traquée, le clandestin se fait chasseur. Premier volet de la tétralogie Kouplan, Chacun sa vérité a reçu le prix de l’Académie suédoise des auteurs de polars 2015. Sara Lövestam n’en ai pas à son coup d’essai, elle a déjà écrit plusieurs romans, tous traduits dans de nombreuses langues. Même si ce quatrième roman est bel est bien un premier roman policier. Pour notre jeune auteur, c’est la première fois qu’elle s’attaque à ce genre si particulier et elle le fait avec brio. Grâce à des personnages souvent en marge ou en quête d’identité, elle réussit à mettre subtilement en lumière les enjeux de société actuels et amène ses lecteurs à questionner l’ordre établi. Son talent est salué par la critique, unanime, et par son public, toujours plus fervent. En 4 livres elle a déjà reçu deux prix, c’est dire ! » Sara Lövestam fait sensation en Suède ! » Emily Barnett, Grazia » Une véritable bouffée d’air frais sur la scène policière scandinave. » Ulrika Johnsen, QX Personnellement j’ai adoré ce personnage atypique ‘enquêteur. Kouplan a quelque chose de vraiment singulier, de totalement humain. A travers lui, l’auteur porte un regard extérieur aux problèmes de l’exclusion, la peur de l’autre, de ce qui nous est différent, la xénophobie mais aussi le racisme plus ordinaire. Elle nous amène à réfléchir au modèle de société que nous voudrions voir pointer son nez. Sur notre avenir, sur le savoir vivre ensemble. Mais aussi sur notre modèle économique qui semble à bout de course. A travers les yeux Kouplan, c’est nous qui nous interrogeons. quel positionnement avons-nous face au chômage, à l’exclusion, aux économies parallèles et sa délinquance. Face à la situation actuel de notre monde qui déverse chaque jour sa cohorte d’immigrés et de réfugiés. Je vous l’avez dit, Kouplan est singulier, c’est notre part d’humanité qui parle à travers lui !
              Lire la suite
              En lire moins
            • meknes56 Posté le 4 Août 2019
              J'ai adoré ce policier suédois avec un détective hors norme...Pas de papier, en situation irrégulière, il arrive à enquêter et "survivre" au jour le jour.
            • meknes56 Posté le 4 Août 2019
              J'ai adoré ce policier suédois avec un détective hors norme...Pas de papier, en situation irrégulière, il arrive à enquêter et "survivre" au jour le jour.
            • enisab Posté le 5 Juillet 2019
              J'ai apprécié le personnage de Kouplan, "sans papier", toujours à l'affût : il lui faut éviter à tout prix la police. Il a souvent faim, il est hébergé en sous-location, il se souvient des conseils de sa mère (psychologue), de son frère (disparu). Et pour essayer de gagner un peu d'argent (besoin de se nourrir, de payer son loyer), il accepte une enquête au sujet d'une petite fille qui a disparu.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.