RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Comme une tombe

            Pocket
            EAN : 9782266204385
            Code sériel : 12876
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 108 x 177 mm
            Comme une tombe

            Raphaëlle DEDOURGE (Traducteur)
            Date de parution : 12/04/2010

            Mauvaise blague : Michael se retrouve dans un cercueil six pieds sous terre avec du whisky et une revue érotique pour son enterrement de vie de garçon. Les heures passent, personne ne vient le chercher, la fiancée s'inquiète et fait appel à Roy Grace. Pour le localiser, l'inspecteur n'a qu'une...

            Mauvaise blague : Michael se retrouve dans un cercueil six pieds sous terre avec du whisky et une revue érotique pour son enterrement de vie de garçon. Les heures passent, personne ne vient le chercher, la fiancée s'inquiète et fait appel à Roy Grace. Pour le localiser, l'inspecteur n'a qu'une seule piste : les témoins du mariage, tous morts dans un accident de voiture...

            « L'efficacité est bien le maître mot de ce roman noir, qui se dévore avec une jubilation cannibale. »
            Nicolas d'Estienne d'Orves – Le Figaro Magazine

             

            Cet ouvrage a reçu le prix du Polar du festival de Cognac

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266204385
            Code sériel : 12876
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « (…) Peter James frappe juste et fort. (...) L’efficacité est bien le maître mot de ce roman noir, qui se dévore avec une jubilation cannibale. » Nicolas d’Estienne d’Orves - Le Figaro Magazine

            « Comme une tombe, premier livre de Peter James, est une intrigue qui court de mésaventures en rebondissements. L’auteur s’amuse. Il invente un tas de personnages patibulaires ou loufoques, lance de fausses vraies pistes, s’attarde sur de petits détails qui, bien sûr, se révéleront capitaux. Peter James fait dans le gouleyant – violence à petites doses, diatribes sucrées sur la vie, l’amour, and so on. » Martine Laval - Télérama

            « (…) un romancier anglais redoutablement efficace. » P.B. - Zurban

            « Machiavélique à souhait. » Lelittéraire.com

            PRESSE

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • nicolascalisto Posté le 3 Janvier 2019
              Une livre qui tient son cahier des charges. Le début est une situation intéressante. Ensuite c'est un polar comme tant d'autres..hormis peut être que le flic a un côté profileur ...
            • loeildeluciole Posté le 9 Décembre 2018
              Tu veux du polar enquête plein de rebondissements et de suspense ! Ne cherche plus et lis Comme une tombe de Peter James ! L’idée de base est géniale : un enterrement de vie de garçons qui tourne à la petite vengeance. Les meilleurs amis de Michael décident de se venger de leurs EVG où Michael a poussé l’idée un peu loin à chaque fois et de lui rendre la monnaie de sa pièce. Pour se faire, et au milieu de la tournée des pubs, ils l’enferment dans un cercueil avec une bouteille de whisky, une lampe torche et un magasin de cul. La blague est censée durer deux heures à peine, le temps que les comparses fassent encore un ou deux pubs avant de revenir chercher Michael. Mais là, la blague se casse la gueule. Les amis de Michael étaient les seuls à savoir où il était enterré et ils meurent tous dans un accident de voiture. L’inspecteur Roy Grace s’occupe de l’enquête et s’active à retrouver Michael. Au fil de l’enquête, les langues se délient, les manigances sont révélées et, quand on croit déjà tout savoir, une révélation soudaine et déterminante vient tout bouleverser ! Les chapitres sont courts, ce qui... Tu veux du polar enquête plein de rebondissements et de suspense ! Ne cherche plus et lis Comme une tombe de Peter James ! L’idée de base est géniale : un enterrement de vie de garçons qui tourne à la petite vengeance. Les meilleurs amis de Michael décident de se venger de leurs EVG où Michael a poussé l’idée un peu loin à chaque fois et de lui rendre la monnaie de sa pièce. Pour se faire, et au milieu de la tournée des pubs, ils l’enferment dans un cercueil avec une bouteille de whisky, une lampe torche et un magasin de cul. La blague est censée durer deux heures à peine, le temps que les comparses fassent encore un ou deux pubs avant de revenir chercher Michael. Mais là, la blague se casse la gueule. Les amis de Michael étaient les seuls à savoir où il était enterré et ils meurent tous dans un accident de voiture. L’inspecteur Roy Grace s’occupe de l’enquête et s’active à retrouver Michael. Au fil de l’enquête, les langues se délient, les manigances sont révélées et, quand on croit déjà tout savoir, une révélation soudaine et déterminante vient tout bouleverser ! Les chapitres sont courts, ce qui fluidifie la lecture et ils sont presque tous sous forme de cliffhangers, nous laissant bouché bée avec une nouvelle information fracassante ! Assurément, je vais poursuivre les aventures de Roy Grace et suivre la plume de Peter James !
              Lire la suite
              En lire moins
            • chroniquesdepapiers Posté le 10 Juillet 2018
              Roy Grace. Trois syllabes. Facile à mémoriser, percutant. Personnage récurrent de l’univers de Peter James, le commissaire aux croyances dans le paranormal fait parler de lui pour la première fois dans ce roman paru en 2005. Alors âgé de 38 ans, doté d’un physique puissant mais pourtant pas bien grand, cet homme tente désespérément de se remettre de la disparition de sa femme quelques années auparavant. Par disparition, il n’est pas question de décès (du moins on ne le sait pas encore) mais de volatilisation. Magie ! En effet, son épouse s’est évaporée dans la nature il y a presque neuf ans. Une éternité, Grace devenant progressivement comme ces âmes damnées qui errent à jamais le long du Styx : perdu, sans repères, livré à lui-même. Cet approche du personnage m’a sensiblement rappelé une série télé que j’affectionne particulièrement : Monk. Un policier bourré de tocs et développant de nombreuses phobies qui ne s’est jamais entièrement remis de la disparition de sa femme. Voilà, petite anecdote sans grand intérêt mais que je voulais placer. Par contre, la quatrième de ce roman m’a captivé. Je me suis demandé : mais comment c’est possible ? J’ai l’habitude (moins maintenant) de lire mes romans... Roy Grace. Trois syllabes. Facile à mémoriser, percutant. Personnage récurrent de l’univers de Peter James, le commissaire aux croyances dans le paranormal fait parler de lui pour la première fois dans ce roman paru en 2005. Alors âgé de 38 ans, doté d’un physique puissant mais pourtant pas bien grand, cet homme tente désespérément de se remettre de la disparition de sa femme quelques années auparavant. Par disparition, il n’est pas question de décès (du moins on ne le sait pas encore) mais de volatilisation. Magie ! En effet, son épouse s’est évaporée dans la nature il y a presque neuf ans. Une éternité, Grace devenant progressivement comme ces âmes damnées qui errent à jamais le long du Styx : perdu, sans repères, livré à lui-même. Cet approche du personnage m’a sensiblement rappelé une série télé que j’affectionne particulièrement : Monk. Un policier bourré de tocs et développant de nombreuses phobies qui ne s’est jamais entièrement remis de la disparition de sa femme. Voilà, petite anecdote sans grand intérêt mais que je voulais placer. Par contre, la quatrième de ce roman m’a captivé. Je me suis demandé : mais comment c’est possible ? J’ai l’habitude (moins maintenant) de lire mes romans par ordre d’achat. C’est un peu concon mais j’aime bien procéder ainsi, ça me donne l’impression d’être carré et de ne pas trop m’éparpiller. Ce qui est loiiiiin d’être le cas en vrai (pensée émue pour ma compagne ❤). J’ai donc délaissé pas mal de bouquins et fait passer Comme une Tombe en priorité. Il fallait que je sache. Absolument. La marque des grands romans peut-être. Le roman commence classique, on a une vue d’ensemble sur la soirée un peu trop arrosée de l’enterrement de vie de garçon, la bande de copains prête à réaliser une bonne grosse connerie. Ladite connerie exécutée, les joyeux lurons vont s’encastrer bien comme il faut dans une bétonnière, à bord de leur van. Une fin affreuse qui laisse définitivement seul leur ami préalablement enterré. Mais comment ? Même en écrivant cette chronique, même en sachant le fin mot de l’histoire, j’arrive encore à me demander comment c’est possible. Bizarre non ? Mais la quatrième n’explique pas tout, bien évidemment ! Elle laisse de côté de précieux renseignements qui seront divulgués assez rapidement lors de la lecture, et ça m’a permis d’appréhender le pourquoi du fameux comment ! Et quand bien même la vérité éclate, hop ! Peter James nous en sort une deuxième que l’on avait vraiment pas vu venir, puis une troisième pour bien t’enfoncer ! Si si ! Peuplée de personnages tous plus intéressants les uns que les autres, l’intrigue est bien tournée et l’auteur négocie proprement quelques virages inattendus, juste de quoi relancer l’intérêt par moments.
              Lire la suite
              En lire moins
            • MeliMelolivresque Posté le 22 Juin 2018
              Michael, futur marié, fête son enterrement de vie de garçon en compagnies de ses Meilleurs Amis. Après avoir fait des mauvais coup à ses copains, ils décident de l'enfermé 2H dans un cercueil. Mais un accident de la route va ôter la vie au 4 Amis. Qu'elle sort attend Michael ? Qu'elle seras le futur de sa futur Femme et de son associé ? Je vous laisse découvrir ! Une enquête que j'ai beaucoup aimé, avec des détails bien précis. Des moments surprenant qui nous tient en haleine ! Surtout quand on a à faire à Michael toujours enfermer .... J'aurais aimer cependant une suite, sur le nouvelle vie après quelque mois .... des personnages. La fin s'arrête un peu trop brutalement a mon goût.
            • sandrinecarloni Posté le 22 Février 2018
              Le meilleur de Peter James que j'ai lu jusqu'ici. Du grand suspense ! Un livre parfois oppressant mais plein de rebondissements. Un gros coup de coeur !
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.