Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266244824
Code sériel : 16016
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Comment trouver la femme idéale

Le Théorème du homard

Odile DEMANGE (Traducteur)
Date de parution : 02/04/2015
Don Tillman a un gros problème. Ce n'est pas son incapacité à vivre en société. Ni ses idées arrêtées sur à peu près tout (à commencer par le homard au dîner, le mardi). Non, le vrai souci de Don, brillant professeur de génétique, c'est le « Problème Épouse ». Sur... Don Tillman a un gros problème. Ce n'est pas son incapacité à vivre en société. Ni ses idées arrêtées sur à peu près tout (à commencer par le homard au dîner, le mardi). Non, le vrai souci de Don, brillant professeur de génétique, c'est le « Problème Épouse ». Sur 100 individus de sexe féminin, 100 ne répondent absolument pas à la liste de critères scrupuleusement établie par lui – et Rosie, étudiante le jour, serveuse la nuit, encore moins que les autres... Et c'est bien là que le théorème se complique...

« De quiproquos en éclats de rire, on en pince pour Le Théorème du homard. » Madame Figaro

« Original, charmant, fascinant. » The Times

« Absurde à souhait. » Vanity Fair
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266244824
Code sériel : 16016
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« De quiproquos en éclats de rire, on en pince pour Le Théorème du homard
Madame Figaro
« Franchement hilarante, cette comédie sur l'amour est menée tambour battant. »
Ouest France
« Original, charmant, fascinant. » The Times
« Un vrai roman feel-good ! » Dominique Fidel - Happinez
« Un roman frais, drôle et tendre qui ravira aussi bien les lecteurs romantiques que les plus cartésiens. » Librairie Delvaux - La République de Seine-et-Marne
« Attention : l’éclat de rire guette à chaque page. » 24 Heures (Suisse)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sld09 Posté le 3 Mai 2020
    Après un début difficile, j'ai adoré ce roman et son héros un peu à part. C'est d'ailleurs ce personnage qui m'a déstabilisée au départ. Atteint du syndrome Asperger (ou quelque chose d'approchant), il nous raconte sa quête d'une épouse conforme à ses atteintes. Il m'a fallu m'habituer au caractère "rigide" , mais ensuite je m'y suis beaucoup attachée. L'histoire est à la fois drôle et touchante avec des situations terriblement banales, qui virent à l'absurde, juste parce que le héros n'a la même logique que la plupart des gens. J'ai tellement aimé que je ne pense pas lire la suite par peur d'être un peu déçue par ce qui pourrait arriver à Don et Rosie...
  • marc_tlse Posté le 3 Mai 2020
    Moi qui aime bien les méthodes scientifiques, je reconnais être un peu déçu de voir que la belle méthode mise au point par Don Tillman ne fonctionne pas ... mais je me console par le plaisir que l'on prend à lire ce petit roman très sympathique.
  • JohannaD Posté le 20 Avril 2020
    Jolie histoire, on passe un agréable moment à lire ce livre plein d’humour et de tendresse. L’histoire est assez prévisible, mais les personnages singuliers et attachants suffisent à porter le livre.
  • Taramacha Posté le 17 Mars 2020
    J'ai passé un très bon moment avec ce roman chick lit écrit par un homme, une fois n'est pas coutume. C'est original, rythmé, drôle, contemporain et franchement pas niais. Un divertissement pur. Dans ce genre de littérature, c'est très réussi. Et le handicap (ici un syndrome d'asperger) est traité sans complaisance ou pathos.
  • si-bemol Posté le 3 Février 2020
    Lorsqu’un homme ne compte pas - mais alors pas du tout - sur un élan du cœur pour trouver sa future épouse mais se fonde sur les seuls critères de la logique et de la raison pour rencontrer “une partenaire compatible”, il y a fort à parier que son entreprise soit totalement vouée à l’échec - à moins que le destin ne décide de lui faire un pied de nez. Et c’est exactement ce qui arrive à Don Tillman, brillant généticien de 39 ans, supérieurement intelligent, organisé jusqu’à l’obsession, inapte à toute relation sociale conventionnelle faute de savoir en déchiffrer les codes et capable d’improviser au pied levé une conférence sur le syndrome d’Asperger… dont il ne sait pas reconnaître en lui-même les symptômes. A son plan de bataille militaire baptisé “Opération Épouse” - stratégie a priori imparable à base de questionnaires à entrées multiples, d’enquêtes, de listes et de raison raisonnable - le hasard facétieux va opposer un trublion bien peu “compatible” sous la forme d’une jeune femme passablement brouillonne en quête de son père biologique, dont la présence désordonnée et pleine de charme va remettre en question toute l’organisation psychique de notre (anti) héros… “Le théorème du homard” n’est certes pas... Lorsqu’un homme ne compte pas - mais alors pas du tout - sur un élan du cœur pour trouver sa future épouse mais se fonde sur les seuls critères de la logique et de la raison pour rencontrer “une partenaire compatible”, il y a fort à parier que son entreprise soit totalement vouée à l’échec - à moins que le destin ne décide de lui faire un pied de nez. Et c’est exactement ce qui arrive à Don Tillman, brillant généticien de 39 ans, supérieurement intelligent, organisé jusqu’à l’obsession, inapte à toute relation sociale conventionnelle faute de savoir en déchiffrer les codes et capable d’improviser au pied levé une conférence sur le syndrome d’Asperger… dont il ne sait pas reconnaître en lui-même les symptômes. A son plan de bataille militaire baptisé “Opération Épouse” - stratégie a priori imparable à base de questionnaires à entrées multiples, d’enquêtes, de listes et de raison raisonnable - le hasard facétieux va opposer un trublion bien peu “compatible” sous la forme d’une jeune femme passablement brouillonne en quête de son père biologique, dont la présence désordonnée et pleine de charme va remettre en question toute l’organisation psychique de notre (anti) héros… “Le théorème du homard” n’est certes pas un grand moment de littérature : l’écriture est assez banale, l’intrigue éminemment prévisible et le tableau clinique présenté ici du syndrome d’Asperger est relativement superficiel et à tout le moins incomplet. Mais le récit est cocasse et plein d’humour, les personnages, à la psychologie fouillée, sont crédibles et attachants, et j’ai suivi avec intérêt les aventures de ces deux êtres particulièrement mal assortis aux prises avec un travail d’apprivoisement mutuel et d’acceptation de l’autre dans sa singularité. Une comédie légère et enjouée et un roman simplement distrayant, sans prétention ni prise de tête… ce qui n’est déjà pas si mal. [Challenge Multi-Défis 2020]
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.