Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266169080
Code sériel : 13253
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm
Contours du jour qui vient
Date de parution : 03/01/2008
Éditeurs :
Pocket

Contours du jour qui vient

Date de parution : 03/01/2008

Pays d’Afrique équatoriale, le Mboasu se relève péniblement d’une sanglante guerre civile. Dans les quartiers mal famés de Sombé, la capitale, quadrillés par des bandes de rebelles reconvertis en trafiquants,...

Pays d’Afrique équatoriale, le Mboasu se relève péniblement d’une sanglante guerre civile. Dans les quartiers mal famés de Sombé, la capitale, quadrillés par des bandes de rebelles reconvertis en trafiquants, prévalent désormais le chacun pour soi et la superstition… C’est ainsi que Musango, à peine âgée de neuf ans, est...

Pays d’Afrique équatoriale, le Mboasu se relève péniblement d’une sanglante guerre civile. Dans les quartiers mal famés de Sombé, la capitale, quadrillés par des bandes de rebelles reconvertis en trafiquants, prévalent désormais le chacun pour soi et la superstition… C’est ainsi que Musango, à peine âgée de neuf ans, est rejetée et abandonnée par sa mère qui l’accuse de porter malheur. Seule, sans famille ni ressources, la petite fille est d’abord recueillie, puis vendue comme esclave. Malgré les épreuves et les périls, elle s’accroche pourtant, lucide et tenace, à un unique espoir : retrouver sa mère et solder le passé pour, enfin, songer à envisager l’avenir.

« Dans un style à la fois sobre et brillant, simple et raffiné, Léonora Miano montre le visage grimaçant d'une Afrique victime de la guerre et de l'ignorance. » ELLE

Cet ouvrage a reçu le Prix Goncourt des Lycéens

 

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266169080
Code sériel : 13253
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ce roman puissant et déterminé vibre comme un chant de ténèbres, comme un rêve d’amour irréalisable, doublé d’une fabuleuse leçon de vie et de courage. » Monique Balmer – Femina
« Un deuxième roman implacable et superbe, qui confirme le talent de cette écrivaine. » Patrick Williams – ELLE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • polarjazz Posté le 3 Décembre 2021
    Dans un pays imaginaire de l’Afrique équatoriale respire et court Musango, une petite fille orpheline de père. Au décès de ce père qui la nourrit, vêtue, protégée, Musango, victime d’une maladie du sang et accusé de sorcellerie, est rejetée par sa mère. Le désordre doit être effacé. C’est l’exclusion, la marginalisation. Elle est chassée de sa communauté et erre dans les rues de Sombé. Il y a des temples partout ; des églises, de faux pasteurs. Musango est vendue à une congrégation secrète qui achète des jeunes filles pour aller grossir les effectifs des réseaux de prostitutions en Europe. Pendant trois ans, Musango, qui n’a plus dit un mot depuis son bannissement, est domestique auprès de ces filles, dans une ferme, dans la brousse. Puis, c’est la fuite vers Sombé, à la recherche de cette mère ingrate qui ne lui a rien transmis. La fatigue et la faim sont son quotidien. Elle rêve qu’elle se trouve dans un terrier de dévoreuse d’âmes ; elle rêve de griots qui content la mémoire de l’Afrique. C’est ici qu’elle devient femme en ayant ses premières règles. Elle écoute une autre voix, une autre rationalité. A Sombé, Musango est recueillie par Mme Mulonga, directrice... Dans un pays imaginaire de l’Afrique équatoriale respire et court Musango, une petite fille orpheline de père. Au décès de ce père qui la nourrit, vêtue, protégée, Musango, victime d’une maladie du sang et accusé de sorcellerie, est rejetée par sa mère. Le désordre doit être effacé. C’est l’exclusion, la marginalisation. Elle est chassée de sa communauté et erre dans les rues de Sombé. Il y a des temples partout ; des églises, de faux pasteurs. Musango est vendue à une congrégation secrète qui achète des jeunes filles pour aller grossir les effectifs des réseaux de prostitutions en Europe. Pendant trois ans, Musango, qui n’a plus dit un mot depuis son bannissement, est domestique auprès de ces filles, dans une ferme, dans la brousse. Puis, c’est la fuite vers Sombé, à la recherche de cette mère ingrate qui ne lui a rien transmis. La fatigue et la faim sont son quotidien. Elle rêve qu’elle se trouve dans un terrier de dévoreuse d’âmes ; elle rêve de griots qui content la mémoire de l’Afrique. C’est ici qu’elle devient femme en ayant ses premières règles. Elle écoute une autre voix, une autre rationalité. A Sombé, Musango est recueillie par Mme Mulonga, directrice de l’école où la fillette s’est instruite, enfant. La fillette continue à chercher sa mère. Elle la retrouvera au cimetière où est enterré son père. La folie l’a engloutie. Et pourtant, son héritage lui sera transmis par sa grand-mère maternelle. Et l’amour en sus qui a pour nom Mbalè. Il a quinze ans ; elle en a douze. La Mort a été finalement foulée aux pieds. Je ne suis pas arrivée à tout comprendre. Le texte est dense même si chaque mot est utile et à sa place dans l’histoire. La notion du temps – plutôt la mesure du temps - est déséquilibrée. Le blues, comme je jazz est investi par le silence. Le blues vous place dans des drames effrayants. Chaque section du livre est désignée par un thème musical que je n’ai hélas pas ressenti. Musango est parole. La parole est signe. La parole est capable de guérir. Elle investit Musango d’une puissance qui lui ouvre l’horizon. J’ai rencontré Léonora Miano lors d’un weekend d’écriture il y a quelques années. C’est une femme brillante et exigeante. J’en garde un très bon souvenir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • jack56 Posté le 3 Octobre 2021
    L'auteure nous invite à la découverte d'une Afrique mystérieuse et hermétique à notre culture. Cela fascine, intrigue et effraie en même temps. La langue est belle et envoûtante et nous plonge dans cette histoire qui tient du conte. Un français superbe, plein de poésie qui laisse rêveur.
  • bfauriaux Posté le 4 Mars 2021
    Un superbe ouvrage d'un auteur africain qui nous conte sans user d'artifices la réalité quotidienne d'une femme qui recherche sa mere dans un pays ravagé par la guerre. La realite crue de la situation et de ses horreurs nous est contee ici au travers les aventures de notre heroine.Une plongée passionnante dans un monde sans pitié, cruelle mais un temoignage nécessaire.
  • Damsha Posté le 3 Décembre 2020
    Je découvre la plume de Léonora Miano avec cet ouvrage et je n’avais jamais lu une écriture à la fois aussi poétique et aussi tourmentée. Elle nous happe dans une univers#8291; cauchemardesque, nous accroche avec la colère et la force qui anime Musango et nous saisit par la multiplicité des thèmes abordés tout au long des pages : la religion, la misère, la relation mère-fille, le pardon, les sectes, la recherche du bonheur, … L’autrice frappe#8291; souvent juste et bien que l'horreur soit au rendez vous, elle décrit les peines de la société africaine avec une grande poésie.#8291; #8291; Servi par une écriture de toute beauté que je suis vraiment heureuse d’avoir découverte, ce#8291; roman a amplement mérité le Prix Goncourt des lycéens qui lui a été décerné à sa sortie, en 2006. Je#8291; vous le conseille.#8291;
  • aouatef79 Posté le 30 Avril 2019
    "Contours du jour qui vient",est un roman de l 'écrivaine camerounaise Léonora Miano .C 'est son second roman après avoir publié en 2005 ,le premier :L 'Intérieur de la nuit ".Léonora est aussi musicienne et chanteuse : une artiste accomplie si je peux m 'exprimer ainsi .Elle est installée en France depuis 1991.Pour ce roman , l 'auteur a obtenu le Goncourt des lycéens . Ce récit se déroule dans un pays imaginaire d 'Afrique : le Mboasu .La narratrice , Musango ,est une enfant âgée d 'à peine une dizaine d' années .Elle vivait avec sa mère , une névrosée .Ensuite ,Musango est abandonnée car on la croyait porteuse de malédiction .A travers ou par le biais de ce livre elle s 'adresse à sa mère et ses proches parents pour dire son désarroi et sa quête d 'un avenir différent de celui qui lui est proposé .Ce roman est dur , il nous parle d'une Afrique victime de la guerre et de la corruption , où le délitement social favorise la prolifération des sectes et des faux prophètes . La lecture de ce livre , nous laisse apprécier le talent de son auteure .
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.