Lisez! icon: Search engine

Conversation avec l'ange

10/18
EAN : 9782264036247
Code sériel : 4749
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm
Conversation avec l'ange

Date de parution : 03/04/2014
C’est en bonne compagnie que Nick Hornby a mis l’humour à l’honneur ! Sous les plumes d’écrivains vedettes comme Helen Fielding, Irvine Welsh, Melissa Bank, Robert Harris ou Zadie Smith, douze voix content tour à tour leurs tribulations intimes : d’une matonne chargée de nourrir les condamnés à une femme... C’est en bonne compagnie que Nick Hornby a mis l’humour à l’honneur ! Sous les plumes d’écrivains vedettes comme Helen Fielding, Irvine Welsh, Melissa Bank, Robert Harris ou Zadie Smith, douze voix content tour à tour leurs tribulations intimes : d’une matonne chargée de nourrir les condamnés à une femme coincée dans sa salle de bains en passant par les réflexions d’un chien, un recueil original et truculent qui renoue avec l’art de la conversation intérieure.

« Une collection exemplaire… de la joie pure ! » The New York Times

Traduit de l’anglais par Marie-Claire Pasquier
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264036247
Code sériel : 4749
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Norlane Posté le 11 Janvier 2019
    Un ouvrage solidaire (en faveur des structures accueillant les enfants autistes) mais avant tout, un recueil littéraire : 12 nouvelles-monologues qui font (re)découvrir 12 écritures (anglaises, américaines, irlandaises) et nous présentent 12 personnages : un ministre (au programme, humour so british et regard sur les médias/la politique... rien que pour ce texte, le livre vaut la peine !), une femme dans sa 1ère sortie en couple avec son copain plus jeune (du Mélissa Bank : sentimental New-yorkais), une femme seule qui cuisine dans un contexte particulier (une nouvelle forte et surprenante), un adolescent qui vit sa première fois, un enfant qui aime les histoires de sa grand-mère (Colin Firth écrivain !), un ado qui cherche à se sentir important, un homme simple confronté à l'art contemporain, un chien, une vieille mère amorale (par madame Bridget Jones), un père de famille quarantenaire déprimé et volontaire, un homophobe puni (sans finesse, anti-gras-vulgaire s'abstenir), un artiste mime. Un livre qui fait rencontrer plein de personnes touchantes, au fond.
  • Caro29 Posté le 30 Septembre 2014
    Je suis tombée sur ce recueil de nouvelles par hasard, en me rendant dans ma librairie préférée. J’ai bien aimé la couverture (même si on ne juge pas un livre à sa…), je l’ai feuilleté, j’ai accroché avec quelques formules, quelques phrases, j’ai vu le prix (9,50 euros, je crois), j’avais la monnaie sur moi et je me suis dit : « allons-y ! ». Chacune des douze nouvelles de cet ouvrage a été écrite par un auteur britannique différent, choisi par Nick Hornby. Et le but de la manœuvre est plus que louable puisque tout l’argent généré par ce livre va à une association caritative qui œuvre pour les enfants autistes, le fils de Nick Hornby étant lui-même autiste. Toutes les nouvelles de ce recueil ne sont pas égales, il m’a semblé, et certaines m’ont paru beaucoup plus intéressantes que d’autres (j’avoue même que j’ai traîné les pieds pour lire deux ou trois d’entre elles) : « Le Christ-aux-tétons », « Compte pour du beurre » (écrite par Colin Firth), « Plaidoyer pro domo », « Culpabilité catho », ou encore « La marche contre le vent » sont celles que j’ai préférées. « Le Christ-aux-tétons », nouvelle écrite... Je suis tombée sur ce recueil de nouvelles par hasard, en me rendant dans ma librairie préférée. J’ai bien aimé la couverture (même si on ne juge pas un livre à sa…), je l’ai feuilleté, j’ai accroché avec quelques formules, quelques phrases, j’ai vu le prix (9,50 euros, je crois), j’avais la monnaie sur moi et je me suis dit : « allons-y ! ». Chacune des douze nouvelles de cet ouvrage a été écrite par un auteur britannique différent, choisi par Nick Hornby. Et le but de la manœuvre est plus que louable puisque tout l’argent généré par ce livre va à une association caritative qui œuvre pour les enfants autistes, le fils de Nick Hornby étant lui-même autiste. Toutes les nouvelles de ce recueil ne sont pas égales, il m’a semblé, et certaines m’ont paru beaucoup plus intéressantes que d’autres (j’avoue même que j’ai traîné les pieds pour lire deux ou trois d’entre elles) : « Le Christ-aux-tétons », « Compte pour du beurre » (écrite par Colin Firth), « Plaidoyer pro domo », « Culpabilité catho », ou encore « La marche contre le vent » sont celles que j’ai préférées. « Le Christ-aux-tétons », nouvelle écrite par Nick Hornby lui-même, c’est l’histoire d’un agent de sécurité censé protégé un tableau représentant le Christ fait en collage à base de tétons récupérés dans des magazines érotiques (shocking !). « Compte pour du beurre », c’est un gamin qui raconte les histoires fantastiques que lui raconte sa mamie. Mais là, et ravie d’avoir lu Colin Firth qui n’est pourtant pas écrivain mais acteur, ce n’est pas cucul la praline, au contraire. C’est drôle et truculent ! « Plaidoyer pro domo » de Robert Harris, c’est l’histoire du Premier ministre britannique qui décide de fuguer lors d’un voyage en voiture. On ne sait pas trop pourquoi, mais le comment est pittoresque ! « Culpabilité catho » d’Irvine Welsh raconte les aventures d’un homophobe condamné à multiplier les relations gays jusqu’à ce qu’il aime ça. D’ailleurs, le titre complet de la nouvelle est « Culpabilité catho (la vérité, c’est qu’on aime ça) ». Enfin, « La marche contre le vent » de John O’Farrell nous permet de suivre en quelques pages une grande partie de la vie d’un mime, de son ascension à… Je n’en dirai pas plus. Les autres nouvelles sont « comme ci comme ça », il y en a qui sont pas mal, d’autres (une ou deux) m’ont paru presque inutiles (« Je suis le seul », « L’endroit de vos rêves »). Mais c’est une question de goût. Les quatre étoiles sont pour les cinq nouvelles que j'ai beaucoup aimées.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…