Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266285117
Code sériel : 17205
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Cueilleuse de thé

Date de parution : 05/04/2018
Dix ans que, du matin au soir, dans la chaleur humide des plantations, Shemlaheila cueille le thé. Dix ans à subir la cruauté des contremaîtres et à rêver d’ailleurs. À la mort de sa mère, la jeune femme trouve assez de courage pour donner une chance à ses rêves. S’affranchir... Dix ans que, du matin au soir, dans la chaleur humide des plantations, Shemlaheila cueille le thé. Dix ans à subir la cruauté des contremaîtres et à rêver d’ailleurs. À la mort de sa mère, la jeune femme trouve assez de courage pour donner une chance à ses rêves. S’affranchir de sa condition. Quitter le Sri Lanka. Visa pour Londres en poche, Shemlaheila change d’horizon. Une autre culture, de nouveaux désirs s’ouvrent alors à elle. Avec leur lot de surprises, de solitude et de questions… Y trouvera-t-elle sa place ? La petite cueilleuse de thé parviendra-t-elle à se créer une nouvelle vie ?

Cet ouvrage a reçu le Prix du Livre Romantique

« Une héroïne lumineuse. » La Voix du Nord

« Captivant. » La Provence
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266285117
Code sériel : 17205
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Inspirant ! » ELLE
« Un deuxième livre captivant. » La Provence
« Une héroïne lumineuse et bourrée d'énergie. » La Voix du Nord

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MelissaChelle Posté le 27 Novembre 2019
    Sans plus. Lecture un peu barbante par moment. J'aurai voulu en découvrir plus sur la culture Sri Lankaise, sur les cueilleuses. On y parle beaucoup de sexe forcé. Mais il n'y a pas que cela je pense. On suit Shemlaheila en Angleterre, dans l'aristrocatie anglaise d'ailleurs. Trop peu de passages sur Pokonaruya à mon goût...j'ai trouvé ce roman un peu trop brouillon, je ne suis pas séduite.
  • didinne Posté le 15 Novembre 2019
    Ce roman que j'ai apprécié m'a beaucoup touché. Un livre vraiment bouleversant mais que je conseille. Cette cueilleuse de thé qui n'a pas pas la vie facile comme d'autre personnages de ce roman, va se battre pour sauver ses valeurs et est armée d'un très grand courage. Elle va également faire de belles rencontres pendant son voyage. A lire absolument.
  • OphelieCurado Posté le 25 Octobre 2019
    "Cueilleuse de thé" de Jeanne-Marie Sauvage-Avit est un très bon roman. Il aurait incontestablement pu être plus prenant, s'il n'avait pas cet aspect trop documentaire, ni étalage des connaissances de l'auteure sur l'Inde et la place des femmes. Mais c'est pourtant ce qu'il y a de plus intéressant ! Le lecteur ressort enrichi par sa lecture, peut-être moins dépaysé qu'il l'espérait - les paysages de l'Inde ne sont pas assez mis en valeur -, mais conscient d'en savoir un peu plus sur la culture hindouiste et la place des femmes, dans la société et la famille. L'histoire tente de donner de l'espoir en envoyant Sheimlaheila à Londres, mais le scénario ne peut se débarrasser du cliché de l'immigrée qui se fait exploiter - tout comme dans son pays -, par des Anglais qui l’infantilisent ; et donc, la méprise. D'ailleurs, Sheimlaheila ne cessera de répéter que finalement, c'est comme en Inde... Enfin, les personnes qu'elle rencontre ne sont pas toutes attachantes. La famille de la vieille dame est agaçante et elle-même, en raison de sa maladie, peut vite devenir insupportable ! Les hommes qu'elle rencontre sont davantage attirés par son parfum d’exotisme, ce qui est dérangeant et le lecteur ne ressent... "Cueilleuse de thé" de Jeanne-Marie Sauvage-Avit est un très bon roman. Il aurait incontestablement pu être plus prenant, s'il n'avait pas cet aspect trop documentaire, ni étalage des connaissances de l'auteure sur l'Inde et la place des femmes. Mais c'est pourtant ce qu'il y a de plus intéressant ! Le lecteur ressort enrichi par sa lecture, peut-être moins dépaysé qu'il l'espérait - les paysages de l'Inde ne sont pas assez mis en valeur -, mais conscient d'en savoir un peu plus sur la culture hindouiste et la place des femmes, dans la société et la famille. L'histoire tente de donner de l'espoir en envoyant Sheimlaheila à Londres, mais le scénario ne peut se débarrasser du cliché de l'immigrée qui se fait exploiter - tout comme dans son pays -, par des Anglais qui l’infantilisent ; et donc, la méprise. D'ailleurs, Sheimlaheila ne cessera de répéter que finalement, c'est comme en Inde... Enfin, les personnes qu'elle rencontre ne sont pas toutes attachantes. La famille de la vieille dame est agaçante et elle-même, en raison de sa maladie, peut vite devenir insupportable ! Les hommes qu'elle rencontre sont davantage attirés par son parfum d’exotisme, ce qui est dérangeant et le lecteur ne ressent pas de réelle passion entre eux. Certaines scènes sont redondantes, sans importance et n'apportent pas d'action à l'histoire. Heureusement, le lecteur alterne entre les passages en Angleterre et en Inde, ce qui apporte du rythme à l'ensemble. Néanmoins, ce livre n'est pas aussi bouleversant, émouvant et dépaysant que prévu - et surtout pas romantique ! Le lecteur peut alors tout aussi bien en garder un riche souvenir, digne d'un documentaire, saupoudré d'inévitables clichés... Ce qui ne nous empêchera pas de découvrir les autres romans de l'auteure, très prometteurs !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Harmonykamoulox Posté le 2 Octobre 2019
    j'ai suivi les aventures de Shemlaheila, une jeune cueilleuse de thé en Inde qui prend son courage à deux mains pour partir en Angleterre et fuir cette vie difficile et dangereuse pour les jeunes femmes en Inde. On suit aussi des moments de vie très durs de Pokoyaruna et Mohanty, deux indiennes de la plantation de thé qui subissent les pires sévices. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai été en colère, j'ai eu des envies de meurtre. Ce livre m'a fait passer par toutes les émotions. Le prix reçu est largement mérité !
  • Nathaliecez Posté le 29 Août 2019
    Un roman tout en douceur, quoique que... D'une très belle plume, en plus de faire voyager, ce livre m'en a appris sur les moeurs dans les plantations de thé, qui a bien y penser, n'ont rien à envier aux plantations de coton en Afrique.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !