Lisez! icon: Search engine
Dans l'ombre de Creamy - T4
Xavière Daumarie (traduit par)
Date de parution : 13/01/2022
Éditeurs :
Kurokawa

Dans l'ombre de Creamy - T4

,

Xavière Daumarie (traduit par)
Date de parution : 13/01/2022
Difficile d'être la rivale d'une chanteuse Magical girl... Découvrez les coulisses impitoyables du monde du showbiz avec Megumi !
Creamy cause encore des problèmes ?
Depuis quelque temps, dès que Shingo Tachibana ouvre la bouche, c'est pour prononcer le nom de Creamy Mami. Il néglige tellement Megumi Ayase que son...
Creamy cause encore des problèmes ?
Depuis quelque temps, dès que Shingo Tachibana ouvre la bouche, c'est pour prononcer le nom de Creamy Mami. Il néglige tellement Megumi Ayase que son manager Kidokoro est obligé de le rappeler à l'ordre !
Pour se rattraper, Shingo invite Megumi à dîner. La jeune fille...
Creamy cause encore des problèmes ?
Depuis quelque temps, dès que Shingo Tachibana ouvre la bouche, c'est pour prononcer le nom de Creamy Mami. Il néglige tellement Megumi Ayase que son manager Kidokoro est obligé de le rappeler à l'ordre !
Pour se rattraper, Shingo invite Megumi à dîner. La jeune fille est ravie de cette invitation… Jusqu'à ce que Creamy Mami annonce à la télévision devant des millions de gens que celui qu'elle aime, c'est Shingo Tachibana !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782380712636
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 128 x 182 mm
EAN : 9782380712636
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 128 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • leslecturesdegui 19/02/2022
    Plus l’histoire avance est plus on en apprend que Megumi et Shingo. J’avais un peu de mal à cerner ce qu’il se passait entre eux, mais dans ce tome, tout devient plus clair. Il y a une sorte d’électricité entre eux et tout s’explique suite à certains évènements. Megumi a dû affronter pas mal d’histoire, l’histoire aborde le harcèlement dans le travail, plus particulièrement la jalousie. On sent que ça affecte Megumi mais à travers les pages, ce qui est le plus flagrant, c’est la protection qu’elle érige autour de Shingo, elle ne veut pas qu’il soit embarqué dans tout cela. Je crois que le manque de communication et l’envie de protection que l’un et l’autre éprouvé pour chacun, les a fait s’éloigner. Puis Creamy arrive, elle complique un peu tout, surtout qu’elle est différente. Le tome se termine sur une planche qui promet une suite plutôt pas mal. J’ai hâte de voir ce qu’il se passe entre Megumi et Ina, et voir où l’histoire entre Shingo et Megumi va atterrir !
  • Tachan 20/01/2022
    Alors que je viens de me relancer dans le visionnage de l'animé d'origine, ce 4e tome tombe à point nommé pour enfin comparer véritablement les deux médiums et ainsi affirmer que la version papier revisitée a vraiment un charme et une profondeur certaine. Les premiers tomes étaient là pour nous introduire la vision de l'univers par Megumi, cette chanteuse tant décriée dans la série, étant donnée qu'elle est la rivale piquante de Creamy. Cependant, les auteurs ont ici fait le choix de sortir de ce manichéisme pour la rendre plus complexe et humaine, ce qui est une franche réussite. La série est très enfantine, avec un développement des personnages assez restreint et un schéma gentil vs méchant assez basique. Le manga, lui, propose tout autre chose. J'ai beaucoup aimé la double temporalité de ce tome qui renvient longuement à l'aide de plusieurs flashbacks sur les débuts et l'ascension de Megumi, ainsi que la construction de sa relation avec Shingo. Dans l'animé, Shingo est détestable et Megumi (Chantal) est une peste. Ici, c'est plus compliqué. On découvre un Shingo beaucoup plus nuancé, qui a vraiment envie de lancer Megumi, puis de l'accompagner et de lui servir de bouclier. Il a sa carrière et... Alors que je viens de me relancer dans le visionnage de l'animé d'origine, ce 4e tome tombe à point nommé pour enfin comparer véritablement les deux médiums et ainsi affirmer que la version papier revisitée a vraiment un charme et une profondeur certaine. Les premiers tomes étaient là pour nous introduire la vision de l'univers par Megumi, cette chanteuse tant décriée dans la série, étant donnée qu'elle est la rivale piquante de Creamy. Cependant, les auteurs ont ici fait le choix de sortir de ce manichéisme pour la rendre plus complexe et humaine, ce qui est une franche réussite. La série est très enfantine, avec un développement des personnages assez restreint et un schéma gentil vs méchant assez basique. Le manga, lui, propose tout autre chose. J'ai beaucoup aimé la double temporalité de ce tome qui renvient longuement à l'aide de plusieurs flashbacks sur les débuts et l'ascension de Megumi, ainsi que la construction de sa relation avec Shingo. Dans l'animé, Shingo est détestable et Megumi (Chantal) est une peste. Ici, c'est plus compliqué. On découvre un Shingo beaucoup plus nuancé, qui a vraiment envie de lancer Megumi, puis de l'accompagner et de lui servir de bouclier. Il a sa carrière et son bien être à coeur. Megumi, elle, est loin d'être la star sûre d'elle. On découvre une jeune fille introvertie qui va peu à peu prendre confiance en elle grâce à tout ce que Shingo fait pour elle et au retour du public. Mais elle va déchaîner les jalousies et plutôt que de s'appuyer sur l'homme de la situation, elle va vouloir s'affirmer comme individu indépendant et lutter seule. J'ai aimé voir cette force en elle et j'ai aimé les tergiversations de Shingo qui aimerait l'aider mais n'ose pas saper cette nouvelle confiance durement acquis. C'est une bien belle écriture de ces deux personnages longtemps décriés. De plus, les auteurs utilisent à nouveau un épisode un peu anecdotique dans Creamy, celui où une sorte de double maléfique lui fait faire tout ce à quoi elle se refuse, notamment des photos un peu osées, pour ainsi développer tout un discours autour des idols. Ils abordent la question malaisante de l'image de celles-ci, trop souvent associée à des pub / photos dénudées. Mais ils traitent aussi les relations entre stars, les amitiés sincères ou non qui peuvent naître. C'est un bon sujet et une bonne façon de rendre plein intéressant un épisode un peu léger dans la série animée. Ici, ils lui donnent plus de consistance. Les dessins, eux, me séduisent de plus en plus. En fait, ce n'était pas le dessin de la série animée que j'avais en tête mais celui d'Akemi Takada, qui a réalisé une certaine version papier et des artbooks. L'animé, lui, quand on le regarde maintenant est vraiment très limité et simple, avec de grands aplats. On a un dessin bien plus fin et lumineux dans l'adaptation actuelle chez Kurokawa que je préfère largement. Ainsi en mettant en parallèle mes deux expériences, la version manga revisitée qui sort en ce moment chez nous sort grandie. J'ai trouvé le dessin plus plaisant, les histoires plus développées et les personnages plus fouillés avec des thèmes plus intéressants et moins légers et lisses que la série d'origine. Vraiment une sympathique relecture actualisée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lesvoyagesdely 15/01/2022
    Nous allons assisté aux débuts fracassants de Megumi, et au pari osé qu'ils ont fait elle et Shingo. Megumi est décidemment de plus en plus attachante en voyant son passée, plus que jamais on peut se poser la question du prix à payer pour être au sommet de l'affiche, pour vendre. De plus, à cause de tout ce qui s'est passé, elle doit faire face à la méchanceté constantes, y compris des filles du label. Megumi tient à apprendre à se défendre seule, à faire les choses par elle-même, à prendre de plus en plus son indépendance, pour également assurer plus son avenir. A sa manière, elle fait preuve de courage et de volonté. Certains points nous montrent aussi particulièrement pourquoi cela été si tendu avec Creamy, elle a eu des choses qu'elle même n'avait pas pu avoir, au-delà d'être la nouvelle chouchou. Megumi nous offre de très belles scènes où elle performe, la magie de la scène nous entraîne aussi. Nous prenons intérêt à découvrir ses différentes facettes. Le tome alterne au début et vers la fin avec le passé, mais on revient aussi au présent. Curieusement, Creamy n'est plus vraiment elle-même, ce qui ne manquera pas d'interroger et troubler autant Shingo... Nous allons assisté aux débuts fracassants de Megumi, et au pari osé qu'ils ont fait elle et Shingo. Megumi est décidemment de plus en plus attachante en voyant son passée, plus que jamais on peut se poser la question du prix à payer pour être au sommet de l'affiche, pour vendre. De plus, à cause de tout ce qui s'est passé, elle doit faire face à la méchanceté constantes, y compris des filles du label. Megumi tient à apprendre à se défendre seule, à faire les choses par elle-même, à prendre de plus en plus son indépendance, pour également assurer plus son avenir. A sa manière, elle fait preuve de courage et de volonté. Certains points nous montrent aussi particulièrement pourquoi cela été si tendu avec Creamy, elle a eu des choses qu'elle même n'avait pas pu avoir, au-delà d'être la nouvelle chouchou. Megumi nous offre de très belles scènes où elle performe, la magie de la scène nous entraîne aussi. Nous prenons intérêt à découvrir ses différentes facettes. Le tome alterne au début et vers la fin avec le passé, mais on revient aussi au présent. Curieusement, Creamy n'est plus vraiment elle-même, ce qui ne manquera pas d'interroger et troubler autant Shingo que Megumi, et pourra-t-elle encore alors assuré ? Sa métamorphose est assez dingue, elle n'est plus celle qu'on a connu. Pour l'instant nous ne savons pas du tout ce qui lui est arrivé, ce qui lui a pris. Mais elle leur donne des sueurs froides et ne mesure plus vraiment ses paroles. La fin sait déjà nous donner envie d'y retourner et d'en savoir plus. Une lecture aussi intéressante que magique, où vous ne verrez décidemment plus Megumi comme avant.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.