Lisez! icon: Search engine
À Paraître
Délits mineurs
Laurence Mennerich (traduit par)
Date de parution : 12/09/2024
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus
9.00 €
À paraître le 12/09/2024
À Paraître

Délits mineurs

Laurence Mennerich (traduit par)
Date de parution : 12/09/2024
S’il est facile de mourir à Våringe, il est aussi sacrément difficile d'y vivre…
Une nuit de décembre, dans la banlieue de Stockholm, un jeune garçon est grièvement blessé par balle. L’inspecteur Farid Ayad – qui l'a vu, impuissant, tomber dans la délinquance et la... Une nuit de décembre, dans la banlieue de Stockholm, un jeune garçon est grièvement blessé par balle. L’inspecteur Farid Ayad – qui l'a vu, impuissant, tomber dans la délinquance et la drogue – suspecte très vite le meilleur ami de la victime. Mais lorsque celui-ci dénonce le petit caïd local, il... Une nuit de décembre, dans la banlieue de Stockholm, un jeune garçon est grièvement blessé par balle. L’inspecteur Farid Ayad – qui l'a vu, impuissant, tomber dans la délinquance et la drogue – suspecte très vite le meilleur ami de la victime. Mais lorsque celui-ci dénonce le petit caïd local, il passe un point de non-retour...
Les parents comme les policiers s'interrogent : pourquoi les deux garçons se sont-ils laissé happer par la spirale de la violence ? Dans quelle mesure Dogge et Billy sont-ils responsables de leurs actes ?
Dans ce nouveau thriller social aussi dérangeant que poignant, Malin Persson Giolito dresse le portrait sans concession d'une jeunesse à la dérive et d'une société au bord de l'implosion, incapable de protéger ses enfants.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266343626
Code sériel : 19419
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
9.00 €
À paraître le 12/09/2024
EAN : 9782266343626
Code sériel : 19419
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Voilà un polar haletant, tendu comme un arc, qui embarque son lecteur dans l'inconfort de la haine ordinaire. […] C'est fort, dérangeant. »
La Voix du Nord

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • camille_bouquine_ 18/03/2024
    (Lu dans le cadre du #grandprixdeslectriceselle2024) Catégorie Polar Un polar suédois au cœur des cités et des quartiers chics de Stockholm. Le récit alterne entre le jour du drame, un adolescent retrouvé mort dans un parc de jeux, le début d'une enquête qui s'annonce plus complexe que prévu...et de l'autre côté, nous découvrons l'amitié naissante de deux garçons, Dogge et Billy, deux garçons dont tout oppose..leur milieu social, leur éducation..l'un vit dans une cité, l'autre dans un quartier chic. Nous apprenons très vite que cet adolescent Billy à été tué par balles, son meilleur ami est très vite soupçonné... Un retour dans le passé alterne avec l'enquête, ce qui nous permet de nous attacher aux deux ados et de comprendre ce qui s'est vraiment passé. Une jeunesse, une adolescence qui va sombrer dans la délinquance, la violence et la drogue. Une enquête menée par l'inspecteur Farid Ayad qui connaît les deux ados personnellement. Une enquête rythmée, incisive, qui devient de plus en plus prenante avec des chapitres courts, où nous découvrons que les deux ados n'avaient plus aucune issue possible comme pris au piège... Un vrai thriller suédois psychologique que j'ai adoré, pourtant ce n'était pas gagné car le sujet ne me parlait pas plus que cela, mais l'auteur a su me captiver dès les premières lignes et me plonger dans une ambiance très sombre! Vous l'avez lu? (Lu dans le cadre du #grandprixdeslectriceselle2024) Catégorie Polar Un polar suédois au cœur des cités et des quartiers chics de Stockholm. Le récit alterne entre le jour du drame, un adolescent retrouvé mort dans un parc de jeux, le début d'une enquête qui s'annonce plus complexe que prévu...et de l'autre côté, nous découvrons l'amitié naissante de deux garçons, Dogge et Billy, deux garçons dont tout oppose..leur milieu social, leur éducation..l'un vit dans une cité, l'autre dans un quartier chic. Nous apprenons très vite que cet adolescent Billy à été tué par balles, son meilleur ami est très vite soupçonné... Un retour dans le passé alterne avec l'enquête, ce qui nous permet de nous attacher aux deux ados et de comprendre ce qui s'est vraiment passé. Une jeunesse, une adolescence qui va sombrer dans la délinquance, la violence et la drogue. Une enquête menée par l'inspecteur Farid Ayad qui connaît les deux ados personnellement. Une enquête rythmée, incisive, qui devient de plus en plus prenante avec des chapitres courts, où nous découvrons que les deux ados n'avaient plus aucune issue possible comme pris au piège... Un vrai thriller suédois psychologique que j'ai adoré, pourtant ce n'était pas gagné car le sujet ne me parlait pas plus que cela, mais l'auteur...
    Lire la suite
    En lire moins
  • JaneetWallace 13/03/2024
    Gros coup de cœur pour ce polar social qui analyse en profondeur et à 360 degrés la faillite du modèle suédois qui faisait la fierté du pays dans les années 80. La nuit est tombée sur Varinge, ville nouvelle de la banlieue de Stockholm. Billy, 14 ans vient d’être assassiné par 2 balles tirées à bout portant par son meilleur ami Dogge. Que s’est-il passé pour en arriver là ? L’enquête est confiée à Farid, policier de proximité qui a vu les deux enfants partir à la dérive et qui cherchera à comprendre cette spirale de la violence dans laquelle ils ont été entraînés. Le titre du roman est parfaitement choisi : Délits mineurs, ce sont ces petits délits qu’on laisse passer par indifférence, par manque de moyens, de temps mais aussi par lâcheté et cela passe par le dysfonctionnement familial comme, à une échelle plus vaste, par l’aveuglement idéologique ou l’angélisme politique. Et quand une société démocratique n’est plus capable de gérer ces délits mineurs, c’est alors la porte ouverte à l’escalade. C’est une brèche dans laquelle s’engouffrent la grande criminalité aussi bien que l’auto-défense et le racisme. Ce polar pourrait être un livre politique tant l’analyse qu’il livre du terreau menant à l’anarchie et à la violence est précise et circonstanciée. Impuissance des parents, du système scolaire, de la police, inefficacité des services sociaux et de la justice, faute de moyens souvent ou parfois de laxisme. On ne reconnait pas le mal quand il s’immisce, on colmate à la va-vite, on bricole et quand la catastrophe survient, il est trop tard et c’est toute la société qui se trouve déstabilisée. La structure même du roman, qui alterne par courts chapitres le passé et le présent, permet de comprendre les mécanismes menant à ces situations dramatiques tout en maintenant un suspens permanent. Si l’écriture reste classique, j’ai apprécié la force de certaines phrases qui font mouche et poussent le lecteur à la réflexion. Ce texte très habile nous alerte sur la fragilité de nos démocraties, véritables colosses aux pieds d’argile.Gros coup de cœur pour ce polar social qui analyse en profondeur et à 360 degrés la faillite du modèle suédois qui faisait la fierté du pays dans les années 80. La nuit est tombée sur Varinge, ville nouvelle de la banlieue de Stockholm. Billy, 14 ans vient d’être assassiné par 2 balles tirées à bout portant par son meilleur ami Dogge. Que s’est-il passé pour en arriver là ? L’enquête est confiée à Farid, policier de proximité qui a vu les deux enfants partir à la dérive et qui cherchera à comprendre cette spirale de la violence dans laquelle ils ont été entraînés. Le titre du roman est parfaitement choisi : Délits mineurs, ce sont ces petits délits qu’on laisse passer par indifférence, par manque de moyens, de temps mais aussi par lâcheté et cela passe par le dysfonctionnement familial comme, à une échelle plus vaste, par l’aveuglement idéologique ou l’angélisme politique. Et quand une société démocratique n’est plus capable de gérer ces délits mineurs, c’est alors la porte ouverte à l’escalade. C’est une brèche dans laquelle s’engouffrent la grande criminalité aussi bien que l’auto-défense et le racisme. Ce polar pourrait être un livre politique tant l’analyse qu’il livre du terreau menant...
    Lire la suite
    En lire moins
  • hanyrhauz 09/03/2024
    Que c’est glauque ! Je ne vois pas d’autre résumé pour ce roman. Sûrement parce qu’il met en scène des enfants et qu’on les voit comme les mômes qu’ils sont encore à 14 ans. Et pourtant, déjà embrigadés, déjà malmenés, déjà lancés dans une vie de dopes et de trafics, sans morale aucune. C’est drôle, je pensais entrer en empathie avec les personnages, mais je n’ai jamais pu dépasser mon agacement. Billy est un manipulateur qui se moque de sa mère, de son frère, de son meilleur ami pour la gloire qui lui apporte Mehdi. Il met tout son monde dans les pires situations et s’en sort toujours. Sauf qu’il ne va pas vivre longtemps à ce rythme. Dodge aussi est agaçant, à suivre son pote sans comprendre qu’on ne brille jamais que par soi-même et qu’on ne peut sauver quelqu’un qui ne veut pas l’être. Farid lui-même, dans son impuissance à faire bouger les choses, ne nous donne pas de possibilités d’attache. Alors je me suis forcée à lire ce livre. C’est un mot trop fort, bien sûr. Mais contrairement à bien des polars que je reprends avec plaisir (et que je lâche à grande peine) je devais me persuader que je trouverais un peu de lumière au bout du tunnel. C’est un peu le cas, la fin est un peu plus optimiste. Mais elle me paraît si peu crédible. Je ne sais pas si j’aurais souhaité lire autre chose que ce dénouement. Ce roman souffre de la comparaison que je fais avec La jeune fille et le feu de Claire Raphaël. Impossible de ne pas comparer cette jeune fille paumée et les personnages de ce roman. Impossible aussi de ne pas comparer le traitement psychologique qui est fait. L’autrice tend vers le roman noir mais il manque tout un tas de nuance. Billy est celui qui est le plus ambivalent et le plus intéressant mais puisqu’il n’intervient qu’en flashback et dans les souvenirs des uns et des autres, il ne prend pas corps. A part celui de l’adolescent agaçant et manipulateur, désinvolte aussi. Ce n’est pas un mauvais polar, loin de là. Mais il en aurait fallu un peu plus pour me séduire. Peut-être un peu plus d’enfance dans ce monde de petites brutes.  Que c’est glauque ! Je ne vois pas d’autre résumé pour ce roman. Sûrement parce qu’il met en scène des enfants et qu’on les voit comme les mômes qu’ils sont encore à 14 ans. Et pourtant, déjà embrigadés, déjà malmenés, déjà lancés dans une vie de dopes et de trafics, sans morale aucune. C’est drôle, je pensais entrer en empathie avec les personnages, mais je n’ai jamais pu dépasser mon agacement. Billy est un manipulateur qui se moque de sa mère, de son frère, de son meilleur ami pour la gloire qui lui apporte Mehdi. Il met tout son monde dans les pires situations et s’en sort toujours. Sauf qu’il ne va pas vivre longtemps à ce rythme. Dodge aussi est agaçant, à suivre son pote sans comprendre qu’on ne brille jamais que par soi-même et qu’on ne peut sauver quelqu’un qui ne veut pas l’être. Farid lui-même, dans son impuissance à faire bouger les choses, ne nous donne pas de possibilités d’attache. Alors je me suis forcée à lire ce livre. C’est un mot trop fort, bien sûr. Mais contrairement à bien des polars que je reprends avec plaisir (et que je lâche à grande peine) je devais me persuader...
    Lire la suite
    En lire moins
  • mesecritsdunjour 29/01/2024
    Un polar social qui dresse le portrait d’une jeunesse livrée à elle-même. C’est aussi celui d’une société qui est pointée du doigt : incapacité de l’État à protéger ses enfants, autorité absente, police en sous-effectif, faire justice soi-même et j’en passe ! Une enquête policière reflétant assez bien la situation en France. Tenue en haleine du début à la fin. Réussi. http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2024/01/26/40183158.html
  • alittlemorebooks 17/01/2024
    Dogge est un enfant unique qui vit dans les beaux quartiers de Stockholm. La mère de Billy élève seule ses cinq enfants, dans un minuscule appartement à Varinge, quartier populaire de Stockholm. Tout oppose Billy et Dogge et pourtant, les deux garçons vont devenir inséparables et forment un duo turbulent, qui tombe petit à petit dans la délinquance. C'est ainsi qu'un soir, Billy se fait tirer dessus : tout accuse Dogge. Mais celui-ci prétend qu'il a agi sous les ordres du caïd local... C'est Farid, un policier qui connait bien Varinge et sa communauté, qui va tenter de reconstituer ce qu'il s'est réellement passé cette nuit-là... J'avais adoré l'adaptation Quicksand de Netflix, aussi, j'avais hâte de découvrir ce nouvel opus de Malin Giolito. On retrouve cette tension psychologique au fil du roman, teintée de noirceur, loin de l'image idyllique des pays nordiques : elle pose ici la question de la responsabilité, individuelle mais aussi sociétale. J'avais peur d'un jugement à l'emporte-pièces, mais j'ai trouvé que l'analyse est assez fine.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.