Lisez! icon: Search engine
Fatherland
Hubert Galle (traduit par)
Date de parution : 28/03/1996
Éditeurs :
Pocket

Fatherland

Hubert Galle (traduit par)
Date de parution : 28/03/1996

Berlin, 1964. Les forces de l'Axe ont gagné la guerre, la paix nazie règne sur l'Europe. L'Amérique a refusé le joug. Mais, dans quelques jours, le président Kennedy viendra conclure...

Berlin, 1964. Les forces de l'Axe ont gagné la guerre, la paix nazie règne sur l'Europe. L'Amérique a refusé le joug. Mais, dans quelques jours, le président Kennedy viendra conclure une alliance avec le Reich. Ce sera la fin du monde libre.
Deux meurtres viennent perturber les préparatifs. Les victimes sont...

Berlin, 1964. Les forces de l'Axe ont gagné la guerre, la paix nazie règne sur l'Europe. L'Amérique a refusé le joug. Mais, dans quelques jours, le président Kennedy viendra conclure une alliance avec le Reich. Ce sera la fin du monde libre.
Deux meurtres viennent perturber les préparatifs. Les victimes sont d'anciens S.S. de haut rang jouissant d'une paisible retraite. Chargé de l'affaire, l'inspecteur March s'interroge. S'agit-il d'un règlement de comptes entre dignitaires ? Pourquoi la Gestapo s'intéresse-t-elle à l'enquête ? Quelle est cette vérité indicible qui semble menacer les fondations du régime ? Dans Berlin pavoisé, les bourreaux guettent, prêts à tout pour étouffer les dernières lueurs de la liberté.

« Le passé réinventé ! Une histoire à faire frémir. Des personnages et une intrigue totalement convaincants. » The Telegraph

« À donner la chair de poule ! » The Sunday Times

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266071178
Code sériel : 4485
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266071178
Code sériel : 4485
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bibito 28/10/2022
    j'ai lu ce roman lors de sa parution, très bon bouquin et roman policier. Une enquête qui se déroule en France à notre époque la seule différence de taille c 'est que ce ne sont pas les alliés qui ont gagné la guerre de 39-45 mais l'Allemagne nazie. Pas pareil. Ayant visité la plage d'Ohama beach il y a très peu de temps et le cimeterre américain, ce roman mets en exergue la reconnaissance profonde que nous devons avoir envers ces 4400 jeunes hommes qui sont venus mourir sur une plage loin de chez eux afin de sauver l'Europe de la barbarie.
  • stephane69 10/09/2022
    J'ai beaucoup aimé ce roman qui est un bel exemple d'uchronie. L'auteur invente Europe des années 1960, qui serait autre après la victoire de l'Allemagne nazie. Le récit haletant, sous forme de polar, restitue bien les menaces et les tensions quotidiennes dans une dictature. Il accroche le lecteur jusqu'à la fin, sombre.
  • REIVAX69 17/08/2022
    Ce roman dystopique sera certainement dans la liste de mes livres coup de cœur de cet été. Un thriller haletant sur une trame historique tissée sur l’hypothèse d’une victoire nazie en 1942. Rien que sur le papier l’idée était alléchante mais encore fallait-il que la réalisation soit à la hauteur de la promesse ? Pour moi, elle le fut, sans appel et sans conteste. L’auteur nous emmène dans un monde totalitaire où les libertés sont muselées, un état policier qui loue la grandeur du Reich. Au cours du récit on prend lentement mais sûrement la mesure de ce à quoi on a probablement échappé... Dans ce contexte, l’histoire est bien menée, dans un Berlin fiévreux des années 60, on y suit avec intérêt l’enquête d’un inspecteur allemand, qui trouvera de l’aide de circonstance auprès d’une journaliste américaine. Je ne vous dévoilerai pas plus l’histoire pour ne rien vous gâcher du plaisir de la découvrir par vous même. Petit clin d’œil du hasard, le héros porte mon prénom et a mon âge... drôle de coïncidence ;-)
  • Newwavebac 10/08/2022
    Ce livre m’a été offert par mon fils à l’occasion de la fête des pères. Le pitch est saisissant : et si l’Allemagne nazie avait gagné la guerre ? Malheureusement, à partir de cette incroyable idée, Harris réalise une enquête policière avec héros torturé, amoureux de l’espionne américaine et rejetée par sa famille, dont son fils, qui au passage le trahi. Le tout sur fond de réconciliation entre Hitler et Kennedy (le père, nazi notoire, devenu Président des Etats-Unis). On est plus dans la « petite histoire » que dans la grande et cela est relativement décevant. Surtout que l’enquête va déterminer que de hauts dignitaires nazis se font assassiner car ils avaient la preuve de la solution finale. Ah ? On ne savait pas ? Cela reste un polar noir, intéressant, mais dans le domaine de la dystopie, James Elroy a fait 1000 fois mieux.
  • Paroxetine 06/08/2022
    Un des meilleurs romans d’uchronie, ce genre littéraire où un auteur imagine qu’un évènement n’a pas eu lieu changeant ainsi le cours de l’Histoire, que j’ai lu. Ici, Robert Harris évoque les années 60, pas celles que nous connaissons car les Alliés n’ont pas gagné la Seconde Guerre mondiale et les Nazis dominent l’Europe. Une formidable et palpitante alliance entre la science-fiction et le polar. Un livre pour tous ceux qui se sont un jour demandé « Et si les Nazis avaient gagné... ».
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.