Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266071178
Code sériel : 4485
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Fatherland

Hubert GALLE (Traducteur)
Date de parution : 28/03/1996

Berlin, 1964. Les forces de l'Axe ont gagné la guerre, la paix nazie règne sur l'Europe. L'Amérique a refusé le joug. Mais, dans quelques jours, le président Kennedy viendra conclure une alliance avec le Reich. Ce sera la fin du monde libre.
Deux meurtres viennent perturber les préparatifs. Les victimes sont...

Berlin, 1964. Les forces de l'Axe ont gagné la guerre, la paix nazie règne sur l'Europe. L'Amérique a refusé le joug. Mais, dans quelques jours, le président Kennedy viendra conclure une alliance avec le Reich. Ce sera la fin du monde libre.
Deux meurtres viennent perturber les préparatifs. Les victimes sont d'anciens S.S. de haut rang jouissant d'une paisible retraite. Chargé de l'affaire, l'inspecteur March s'interroge. S'agit-il d'un règlement de comptes entre dignitaires ? Pourquoi la Gestapo s'intéresse-t-elle à l'enquête ? Quelle est cette vérité indicible qui semble menacer les fondations du régime ? Dans Berlin pavoisé, les bourreaux guettent, prêts à tout pour étouffer les dernières lueurs de la liberté.

« Le passé réinventé ! Une histoire à faire frémir. Des personnages et une intrigue totalement convaincants. » The Telegraph

« À donner la chair de poule ! » The Sunday Times

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266071178
Code sériel : 4485
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • florentind Posté le 4 Juillet 2020
    Excellent livre qui nous emmène tout le long dans un univers dystopique. L’auteur arrive très bien à transmettre une ambiance assez sombre tout le long du livre.
  • antoine_chp1 Posté le 12 Juin 2020
    Livre long en terme de description et les personnages semblent effacés dans l'intrigue, dommage.
  • Runwarrior Posté le 3 Mai 2020
    Une uchronie sur ce qu'aurait pu être l'empire allemand dans les années 50 et 60 s'il avait gagné la guerre. Bien écrit et qui pose aussi des questions sur l'ignorance volontaire du génocide juif de la part des allemands et du monde en général. Bonne réflexion, agréable à lire mais qui manque un peu de précision sur certains passages.
  • Christophe_bj Posté le 9 Février 2020
    Roman tout à fait fascinant et brillant ; une lecture haletante ; un excellent thriller. L’auteur fait preuve d’une imagination débridée donnant naissance à un récit effrayant et fort crédible dans les moindres détails ; dans son genre c’est presque génial !
  • TheBohemianWriter Posté le 26 Août 2019
    Thomas Harris nous offre avec "Fatherland" une uchronie terrifiante, dans laquelle le Troisième Reich a gagné la guerre et étendu son influence à la quasi totalité de l'Europe. La guerre contre la Russie n'en finit pas, dû à des poches de résistance bien décidées à en découdre, tandis que le Ministre de la propagande Goebbels et toutes les hautes sphères du régime nazi tentent de maintenir le flou sur la situation réelle, et étouffent la moindre étincelle d'"asocialité", aka de capacité de réflexion et de questionnement, de "sortie du moule"... Alors, quand le SS-Sturmbannführer Xavier March se saisit de l'enquête sur la mort d'un vieux dignitaire du régime, il se rend vite compte que l'on cherche à lui mettre des bâtons dans les roues, et que l'affaire est à ce point sensible que la Geheime Staatspolizei (Gestapo) le suit à la trace et cherche à lui barrer la route par tous les moyens... La rencontre avec une jeune journaliste américaine, Charlie Maguire, va amener March à se questionner de plus en plus alors que l'affaire prend des tours dramatiques et révèle des secrets innommables... C'est un roman glaçant que celui-ci, la tension et l'horreur montant crescendo au fil des pages.... Thomas Harris nous offre avec "Fatherland" une uchronie terrifiante, dans laquelle le Troisième Reich a gagné la guerre et étendu son influence à la quasi totalité de l'Europe. La guerre contre la Russie n'en finit pas, dû à des poches de résistance bien décidées à en découdre, tandis que le Ministre de la propagande Goebbels et toutes les hautes sphères du régime nazi tentent de maintenir le flou sur la situation réelle, et étouffent la moindre étincelle d'"asocialité", aka de capacité de réflexion et de questionnement, de "sortie du moule"... Alors, quand le SS-Sturmbannführer Xavier March se saisit de l'enquête sur la mort d'un vieux dignitaire du régime, il se rend vite compte que l'on cherche à lui mettre des bâtons dans les roues, et que l'affaire est à ce point sensible que la Geheime Staatspolizei (Gestapo) le suit à la trace et cherche à lui barrer la route par tous les moyens... La rencontre avec une jeune journaliste américaine, Charlie Maguire, va amener March à se questionner de plus en plus alors que l'affaire prend des tours dramatiques et révèle des secrets innommables... C'est un roman glaçant que celui-ci, la tension et l'horreur montant crescendo au fil des pages. Derrière son uniforme noir, March semble bien seul à traquer la vérité, alors que partout ailleurs on l'étouffe. C'est une enquête palpitante aux multiples ramifications, que j'ai eu un immense plaisir à suivre, malgré les montagnes russes émotionnelles et les explosions d'action qui s'enchaînent de plus en plus vite alors que l'on se rapproche de la fin. Si le thème de la victoire du Troisième Reich et de ses conséquences sur le monde est devenu un sujet assez courant dans l'uchronie (en effet, quoi de plus terrible à imaginer ?), "Fatherland" se pose pour moi comme LA référence en la matière. Un livre à lire pour entendre son cœur battre en imaginant le bruit des bottes sur les routes, vibrer d'angoisse à l'unisson des personnages, et se demander, toujours : Et si... ?
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.