Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266287548
Code sériel : 17343
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Filles de la mer

Sarah TARDY (Traducteur)
Date de parution : 21/02/2019
Corée, 1943. Hana a vécu toute sa vie sous l'occupation japonaise. En tant que haenyeo, femme plongeuse en mer, elle jouit sur l’île de Jeju d'une indépendance que peu d'autres Coréennes peuvent encore revendiquer. Jusqu'au jour où Hana sauve sa sœur cadette, Emi, d'un soldat japonais et se laisse enlever... Corée, 1943. Hana a vécu toute sa vie sous l'occupation japonaise. En tant que haenyeo, femme plongeuse en mer, elle jouit sur l’île de Jeju d'une indépendance que peu d'autres Coréennes peuvent encore revendiquer. Jusqu'au jour où Hana sauve sa sœur cadette, Emi, d'un soldat japonais et se laisse enlever à sa place. Elle devient alors, comme des milliers d'autres Coréennes, une femme de réconfort en Mandchourie. Emi passera sa vie à chercher Hana et à essayer d'oublier le sacrifice que sa sœur a fait. Mais les haenyeo sont des femmes de pouvoir et de force…
Plus de soixante ans plus tard, Emi saura-t-elle affronter le passé et les horreurs de la guerre pour retrouver enfin la paix ?

« Un premier roman captivant et déchirant. » Booklist

Prix coup de cœur Saint-Maur en poche 2018
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266287548
Code sériel : 17343
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un hymne au courage des femmes. » Gérard Collard, La Griffe Noire

« Le livre de l’année. » Marina Carrère d’Encausse, France 5

« Un roman qui nous rappelle à la réalité et à la réflexion » Martine Freneuil, Le Quotidien du médecin

« À travers les récits parallèles des destins de deux soeurs, Mary Lynn Bracht retrace avec maestria plus d'un demi-siècle d'histoire coréenne. Mieux, elle plonge intimement le lecteur dans la psyché des Coréens et leurs nondits. Avec son écriture simple qui laisse parler les faits, elle met en lumière le drame méconnu en Occident des filles et femmes coréennes esclaves sexuelles des Japonais pendant la Seconde Guerre mondiale.» La Croix

« Ce livre poignant est une fiction autant qu'un document qui rend hommage à toutes les victimes des viols de guerre.» Notes Bibliographiques

« Au fil du récit, par la grâce de leurs liens indéfectibles, les deux héroïnes nous ramènent vers la lumière, où l'espoir triomphe des horreurs de la guerre. » L'obstétrique
 
Presse
"A travers le destin de deux soeurs, ce roman revient sur une page sombre de la Corée. 1943, Hana est enlevée par un officier japonais. Elle devient "femme de réconfort" au service des soldats. Sa jeune sœur Emi, devenue une vieille femme, bouleverse ses enfants en leur révélant la vérité et en cherchant à retrouver son aînée. Un roman bouleversant qui dresse avec beaucoup de sensibilité le portrait de deux femmes inoubliables."
Valérie / Librairie de Paris

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • flair275 Posté le 13 Mars 2020
    1943 Corée du Sud. Pour éviter à sa petite soeur d'être kidnappée par un soldat japonais pendant la guerre de Corée, Hana se sacrifie et se laisse emporter vers un destin horrible: devenir "femme de réconfort" auprès des soldats japonais à qui elles étaient censées redonner force et courage. 200 000 jeunes filles et jeunes femmes ont ainsi été kidnappées par l'armée japonaise, en Corée, en Chine et aux Philippines pour être offertes en esclaves sexuelles à ses combattants. Un roman poignant et dur qui raconte le calvaire de ces Coréennes parfois très jeunes. Des passages effroyables nous montrent ce que la guerre peut être pour les femmes. Des personnages féminins magnifiques de courage. Un roman auquel on pensera longtemps après la lecture...
  • Leocado Posté le 4 Mars 2020
    Un roman poignant qui s’inspire de faits réels. Sa lecture est difficile de par les éléments abordés mais ce livre se dévore.
  • Ranine Posté le 1 Mars 2020
    Alerte coup de cœur ! Une histoire forte de 2 sœurs qu'on suit en parallèle, une en 1943 et l'autre en 2011. Une histoire dure, âpre, limite insoutenable. Je suis passionnée par la deuxième guerre mondiale, mais je connais peu ce qu'il s'est passé en Corée. Ces deux femmes, aux destins tragiques, sont attachantes (particulièrement, Hana, qu'on suit en 1943). J'ai été frustrée que cela se termine. Un douloureux mais superbe roman. A lire d'urgence.
  • varysoasoa Posté le 29 Février 2020
    Je n'ai pu contenir mes larmes après avoir refermé ce roman bouleversant. Deux soeurs que la guerre va séparer par ses atrocités. Deux histoires où la souffrance est un vain mot mais la force de ses origines une victoire : Emi mariée de force et Hana devenue "femme de réconfort". Une fois de plus, un choc de découvrir ce que les hommes sont capables de faire subir aux femmes. A lire absolument !
  • mayim Posté le 27 Février 2020
    On le sait grâce à l'histoire et à cause d'événements malheureusement fort récents : il n'y pas de guerre propre. Toutes les guerres exposent les personnes à la barbarie et les femmes à des crimes sexuels. Pourtant, ce livre fait le jour sur des faits peu connus (en tout cas de moi mais il me semble, plus généralement, en Occident) : l'enlèvement et l'esclavage sexuel de femmes et de jeunes filles par et pour l'armée japonaise sur les territoires occupés par le Japon dès les années 30 et pendant la seconde guerre mondiale. Ces faits sont restés cachés pendant des décennies puisque les femmes survivantes n'ont pu parler qu'à partir de 1991. C'est à travers l'histoire de deux soeurs coréennes que nous est dévoilée cette terrible réalité historique. L'auteure fait de la littérature comme je l'aime. De la littérature qui sait intelligemment utiliser la fiction pour éclairer une page de l'histoire. Celle qui sait extraire les faits des documents historiques mais qui reste humble et n'entend pas donner une leçon d'histoire. Celle qui nous immerge dans la vie de personnages simples avec des mots efficaces qui vont droit au coeur. Celle qui émeut profondément mais ne tombe pas dans le mélodrame... On le sait grâce à l'histoire et à cause d'événements malheureusement fort récents : il n'y pas de guerre propre. Toutes les guerres exposent les personnes à la barbarie et les femmes à des crimes sexuels. Pourtant, ce livre fait le jour sur des faits peu connus (en tout cas de moi mais il me semble, plus généralement, en Occident) : l'enlèvement et l'esclavage sexuel de femmes et de jeunes filles par et pour l'armée japonaise sur les territoires occupés par le Japon dès les années 30 et pendant la seconde guerre mondiale. Ces faits sont restés cachés pendant des décennies puisque les femmes survivantes n'ont pu parler qu'à partir de 1991. C'est à travers l'histoire de deux soeurs coréennes que nous est dévoilée cette terrible réalité historique. L'auteure fait de la littérature comme je l'aime. De la littérature qui sait intelligemment utiliser la fiction pour éclairer une page de l'histoire. Celle qui sait extraire les faits des documents historiques mais qui reste humble et n'entend pas donner une leçon d'histoire. Celle qui nous immerge dans la vie de personnages simples avec des mots efficaces qui vont droit au coeur. Celle qui émeut profondément mais ne tombe pas dans le mélodrame ou ne fait pas de raccourcis simplistes. Celle qui porte une voix qui s'est longtemps tue. Celle qui lutte contre l'ignorance et l'oubli. Ce roman nous montre le pire de l'être humain, des atrocités à la limite du supportable, mais il laisse aussi entrevoir la lumière. L'écriture sait se faire à la fois sensible et violente, et sert un récit bien construit et réaliste. Même si la narration est lente, l'histoire est prenante. Tous les personnages sont bien décrits et attachants. Leurs vies rebondissent avec les chaos de l'histoire et les obligent à faire preuve de courage et de force. C'est une lecture nécessaire et passionnante qui permet de mieux comprendre l'histoire de la Corée et de découvrir aussi l'île de Jeju et la vie des femmes haenyeo.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.