Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266287548
Code sériel : 17343
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Filles de la mer

Sarah TARDY (Traducteur)
Date de parution : 21/02/2019
Corée, 1943. Hana a vécu toute sa vie sous l'occupation japonaise. En tant que haenyeo, femme plongeuse en mer, elle jouit sur l’île de Jeju d'une indépendance que peu d'autres Coréennes peuvent encore revendiquer. Jusqu'au jour où Hana sauve sa sœur cadette, Emi, d'un soldat japonais et se laisse enlever... Corée, 1943. Hana a vécu toute sa vie sous l'occupation japonaise. En tant que haenyeo, femme plongeuse en mer, elle jouit sur l’île de Jeju d'une indépendance que peu d'autres Coréennes peuvent encore revendiquer. Jusqu'au jour où Hana sauve sa sœur cadette, Emi, d'un soldat japonais et se laisse enlever à sa place. Elle devient alors, comme des milliers d'autres Coréennes, une femme de réconfort en Mandchourie. Emi passera sa vie à chercher Hana et à essayer d'oublier le sacrifice que sa sœur a fait. Mais les haenyeo sont des femmes de pouvoir et de force…
Plus de soixante ans plus tard, Emi saura-t-elle affronter le passé et les horreurs de la guerre pour retrouver enfin la paix ?

« Un premier roman captivant et déchirant. » Booklist

Prix coup de cœur Saint-Maur en poche 2018
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266287548
Code sériel : 17343
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un hymne au courage des femmes. » Gérard Collard, La Griffe Noire

« Le livre de l’année. » Marina Carrère d’Encausse, France 5

« Un roman qui nous rappelle à la réalité et à la réflexion » Martine Freneuil, Le Quotidien du médecin

« À travers les récits parallèles des destins de deux soeurs, Mary Lynn Bracht retrace avec maestria plus d'un demi-siècle d'histoire coréenne. Mieux, elle plonge intimement le lecteur dans la psyché des Coréens et leurs nondits. Avec son écriture simple qui laisse parler les faits, elle met en lumière le drame méconnu en Occident des filles et femmes coréennes esclaves sexuelles des Japonais pendant la Seconde Guerre mondiale.» La Croix

« Ce livre poignant est une fiction autant qu'un document qui rend hommage à toutes les victimes des viols de guerre.» Notes Bibliographiques

« Au fil du récit, par la grâce de leurs liens indéfectibles, les deux héroïnes nous ramènent vers la lumière, où l'espoir triomphe des horreurs de la guerre. » L'obstétrique
 
Presse
"A travers le destin de deux soeurs, ce roman revient sur une page sombre de la Corée. 1943, Hana est enlevée par un officier japonais. Elle devient "femme de réconfort" au service des soldats. Sa jeune sœur Emi, devenue une vieille femme, bouleverse ses enfants en leur révélant la vérité et en cherchant à retrouver son aînée. Un roman bouleversant qui dresse avec beaucoup de sensibilité le portrait de deux femmes inoubliables."
Valérie / Librairie de Paris

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Joy369 Posté le 12 Juillet 2020
    Mais quelle claque !... Un roman passionnant, une histoire de l'Histoire que je ne connaissais pas et qui m'a bouleversée. Un très beau livre que je conseille à tous pour que ces drames humains de l'Histoire ne soient pas oubliés, mais attention, vous n'en sortirez pas indemnes et ce livre ne vous rendra pas heureux. Il peut exacerber votre compassion, vous cultiver, vous émouvoir, mais rendre heureux, non. Pourtant c'est très bien écrit, on dévore les pages, on a juste envie de savoir ce qu'il va se passer. Vraiment, j'ai a-do-ré ! J'avais envie de lire lire lire ! Et envie aussi de partager, de raconter cette effroyable épisode de l'Histoire autour de moi. Terrible. Dramatique. Pourvu que ce genre de choses n'ait plus jamais cours... :-(
  • mimouski Posté le 30 Juin 2020
    Je ne peux qu'acquiescer aux nombreux éloges sur ce roman, déjà décrits par les Babelionautes. Vous connaissez ce sentiment où quand la première page est lue, les autres doivent absolument suivre ? Quels que soient l'heure ou l'endroit. Je savais que ce roman basé sur des faits réels allait me remuer, me marquer et m'embarquer pour tenter de voguer le plus loin possible vers la liberté de ces 2 filles de la mer. Mais à quel point ? Ça m'a coupé le souffle. Pourtant, le style n'est pas inédit, on voyage entre Hana de 1943 et Emi de 2011, c'est une écriture connue et fonctionnant bien. le résumé révèle la dureté de cette lecture. Alors comment j'ai pu me laisser emporter ? Hana et Emi ne vous laisseront pas indifférents, elles m'ont bouleversée sous différents angles. 2 soeurs fières de leurs origines mais qui ont été brisées par les guerres, les morts et surtout, les hommes. En avançant dans la lecture, on se sent d'abord proche d'Hana, la Grande Soeur, la sacrifiée, celle qui en perdra même son nom mais qui s'accrochera à son souffle de vie et qui se battra jusqu'au bout. Un destin effroyable. Puis, au fur et à... Je ne peux qu'acquiescer aux nombreux éloges sur ce roman, déjà décrits par les Babelionautes. Vous connaissez ce sentiment où quand la première page est lue, les autres doivent absolument suivre ? Quels que soient l'heure ou l'endroit. Je savais que ce roman basé sur des faits réels allait me remuer, me marquer et m'embarquer pour tenter de voguer le plus loin possible vers la liberté de ces 2 filles de la mer. Mais à quel point ? Ça m'a coupé le souffle. Pourtant, le style n'est pas inédit, on voyage entre Hana de 1943 et Emi de 2011, c'est une écriture connue et fonctionnant bien. le résumé révèle la dureté de cette lecture. Alors comment j'ai pu me laisser emporter ? Hana et Emi ne vous laisseront pas indifférents, elles m'ont bouleversée sous différents angles. 2 soeurs fières de leurs origines mais qui ont été brisées par les guerres, les morts et surtout, les hommes. En avançant dans la lecture, on se sent d'abord proche d'Hana, la Grande Soeur, la sacrifiée, celle qui en perdra même son nom mais qui s'accrochera à son souffle de vie et qui se battra jusqu'au bout. Un destin effroyable. Puis, au fur et à mesure, quand le passé remonte à la surface, Emi va gratter le peu de barrière que j'avais tenu tant bien que mal pour Hana. L'émotion prend à la gorge et voilà comment je me retrouve le jour de ma fin de lecture à aller l'acheter de nouveau pour l'offrir. Un roman qui prend aux tripes et dont on n'en ressort pas indemne. Un de ceux qu'il faut lire car ce pan de l'Histoire reste méconnu. Un roman qui fait donc partie de mes Must et qui vaut bien sa note.
    Lire la suite
    En lire moins
  • freewillow Posté le 17 Juin 2020
    Une oeuvre remarquable. Elle raconte une tragédie que je connaissais mais dont je n'avais pas consciences les détails et la souffrance occasionnés par cette abomination. Un devoir de mémoire indispensable. Lecture vivement recommandée
  • M_xlle_jo Posté le 20 Mai 2020
    Ce roman est poignant, bouleversant il y a des scènes horribles qui déchirent mais nécessaires. Nécessaire pour rappeler que la guerre est une abomination, nécessaire pour rappeler que le viol est une arme de guerre. Nécessaire pour donner la parole à toutes les victimes oubliées à travers le personnage d'Hana, aux familles des victimes à travers celui d'Emi. Nécessaire pour rappeler que bien des années après les séquelles sont aussi vives, car des personnes ont été à jamais arrachées de leur famille. Certains n'ont jamais su ce qui leur était arrivé après leur enlèvement. J'ai vraiment eu mal pour Hana et en même temps je l'ai admiré, cette force de détermination qui l'habite est spectaculaire. D'ailleurs j'ai préféré sa partie à celle d'Emiko. Un récit douloureux, sous une plume poétique, à decouvrir sans tarder. .
  • aimylitHK Posté le 19 Mai 2020
    1943, sur l’île de Jeju, en Corée du Sud occupée depuis le début du siècle par les japonais, deux sœurs Hana et Emi sont sur les traces de leur mère qui est haenyeo, c’est à dire une femme qui plonge pour pêcher. Hana est plus âgée et suis déjà sa mère au fond de l’eau, et déjà elle aime ce qu’elle fait, pour sa tradition et son indépendance. Sur la plage Emi, trop jeune pour plonger, attend sa mère et sa sœur. Quand Hana aperçoit au loin un soldat japonais se rapprocher de sa sœur elle revient rapidement sur la plage pour la protéger, ce faisant elle se sacrifie et est enlevée par le soldat. 2011, Emi a plus de 70 ans, son cœur est très fatigué, mais comme tous les ans elle part à Séoul voir ses enfants, elle profite de ce voyage pour aller à la manifestation du mercredi devant l’ambassade japonaise, en mémoire des filles de réconfort qui ont servi aux soldats japonais. Ce sont des milliers de jeunes filles et jeunes femmes qui ont été enlevées et violées par les soldats. Emi espère retrouver sa grande sœur. Chapitre après chapitre on découvre ce qui est arrivé... 1943, sur l’île de Jeju, en Corée du Sud occupée depuis le début du siècle par les japonais, deux sœurs Hana et Emi sont sur les traces de leur mère qui est haenyeo, c’est à dire une femme qui plonge pour pêcher. Hana est plus âgée et suis déjà sa mère au fond de l’eau, et déjà elle aime ce qu’elle fait, pour sa tradition et son indépendance. Sur la plage Emi, trop jeune pour plonger, attend sa mère et sa sœur. Quand Hana aperçoit au loin un soldat japonais se rapprocher de sa sœur elle revient rapidement sur la plage pour la protéger, ce faisant elle se sacrifie et est enlevée par le soldat. 2011, Emi a plus de 70 ans, son cœur est très fatigué, mais comme tous les ans elle part à Séoul voir ses enfants, elle profite de ce voyage pour aller à la manifestation du mercredi devant l’ambassade japonaise, en mémoire des filles de réconfort qui ont servi aux soldats japonais. Ce sont des milliers de jeunes filles et jeunes femmes qui ont été enlevées et violées par les soldats. Emi espère retrouver sa grande sœur. Chapitre après chapitre on découvre ce qui est arrivé à Hana en 1943, où elle a été emmenée et ce que fut son histoire, et de l’autre côté on apprend la vie d’Emi, ce qui a suivi la disparition de sa sœur mais aussi ce que fut la fin de la seconde guerre mondiale et la suite pour les sud-coréens. Cette famille de pêcheurs a été durement touchée et a payé un lourd tribut à la folie des hommes. Un roman touchant avec l’histoire de ces femmes qui ont tout simplement été violées, battues, tuées, et pour lesquelles il aura fallu de longues années avant que le Japon ne reconnaisse ses torts. J’avais vaguement entendu parler de ces femmes, et ce roman leur rend hommage. Un tout petit bémol pour l’écriture qui ne m’a pas beaucoup plu, mais l’histoire va au-delà.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.