Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266286558
Code sériel : 17279
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 832
Format : 108 x 177 mm

Islanova

,

Date de parution : 07/03/2019
Islanova.
Depuis la côte, Julian Stark distingue l’île d’Oléron. C’est là que sa fille Charlie, 16 ans,  s’est enfuie pour répondre à l’appel d’un blogueur charismatique et mystérieux dont elle a embrassé les causes humanistes. Mais ce qu’elle ignore, c’est que cet homme, surnommé Vertigo, est à la tête d’une véritable...
Islanova.
Depuis la côte, Julian Stark distingue l’île d’Oléron. C’est là que sa fille Charlie, 16 ans,  s’est enfuie pour répondre à l’appel d’un blogueur charismatique et mystérieux dont elle a embrassé les causes humanistes. Mais ce qu’elle ignore, c’est que cet homme, surnommé Vertigo, est à la tête d’une véritable armée et qu’il s’apprête à défier le pouvoir. Qu’importe si la vie de milliers d’innocents est menacée. Face à cette urgence, Julian n’a plus qu’une obsession : sauver sa fille à n’importe quel prix.

« Le duo Camut & Hug ne déroge pas à leur excellente ligne de conduite : nous plonger au cœur de moments intenses, brûlants, sanglants, qui disent aussi quelque chose de notre époque. » Jacques Lindecker – L'Alsace

« Les auteurs utilisent les codes du thriller, certes, mais ce terme serait trop réducteur, tant les sujets abordés et développés amènent le lecteur à réfléchir. » Étienne Sengegera – L'Écho de l'Ouest

Cet ouvrage a reçu le Prix Ouest

Nouvelle édition revue par les auteurs

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266286558
Code sériel : 17279
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 832
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Le duo Camut & Hug ne déroge pas à leur excellente ligne de conduite : nous plonger au cœur de moments intenses, brûlants, sanglants, qui disent aussi quelque chose de notre époque. Ici, la protection de notre planète, les dangers du repli sur soi. Avec Islanova, ils sont à leur meilleur. » Jacques Lindecker, L'Alsace.

« Les auteurs utilisent les codes du thriller, certes, mais ce terme serait trop réducteur, tant les sujets abordes et développes amènent le lecteur à réfléchir. » Étienne Sengegera, Écho de l'Ouest.

« Un polar fleuve a la dimension tres contemporaine, par le flamboyant duo Jerôme Camut/Nathalie Mug, révèle par Les Voies de l'Ombre et M/3. » FMP Mutualité.
Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • varysoasoa Posté le 5 Juillet 2020
    2025 en France, 10 ans après les terribles attentats du 13/11/2015, Julien Stark, ex flic installé dans les Vosges va être confronté à une expérience destructrice et sera prêt à tout pour sauver sa fille de la radicalisation qui le mènera sur les pas de Morgan Scali, victime du terrorisme. C'est boulversant, intense et sanglant ! Des sujets qui donnent à réfléchir ... sur le sens de nos actes à une époque bien complexe. Plus de 800 pages explosives !
  • Bookdelirium Posté le 4 Juillet 2020
    Les premières pages nous laissent à bout de souffle. Tout s’enchaîne à une vitesse folle. Une chose est sur le décor et le synopsis sont plantés. On mélange histoire vraie et fictive avec un savant mélange. Si bien qu'on a du mal a différer le vrai du faux. C'est un jeu auquel on se prête avec plaisir. 800 et quelques pages paraissent donc longues et courtes à la fois pour raconter découvrir le dénouement. Se pourrait-il que cela ne s’arrête pas la? A vous de le découvrir.
  • loeildeluciole Posté le 9 Avril 2020
    Encore une fois Le Camhug (Jérôme Camut et Nathalie Hug) frappent fort avec ce thriller apocalyptique réaliste. Encore une fois, ce sont les causes soulevées et combattues et les personnages qui surpassent le côté thriller pourtant parfait. Le résultat donne un roman coup de poing qui, avec des personnes que j’ai l’impression de connaître dans la vraie vie, se battent et défendent la planète, son climat, son eau, ses ressources. Tout ou presque se déroule sur l’île d’Oléron, dans la ZAD d’Oléron où un groupe d’extrême écolo avec des membres tendances terroristes s’unissent et créent l’état d’Islanova pour demander à ce que soit voté au Sommet mondial de l’eau un projet qui donnera accès à l’eau potable aux pays défavorisés. Comme nous avons aujourd’hui du pétrole qui nous arrive par tuyau. Pourquoi faire la même chose avec l’eau ? Cette denrée surconsommée qui ne se renouvelle pas sur Terre. Et au milieu, Charlie, jeune ado écolo qui veut se battre pour sa planète et les milliers d’enfants qui meurent chaque jour par manque d’eau salubre. Leny, son petit copain (fils de sa belle-mère) l’a suivi par amour sans connaître la force d’engagement de sa chère et tendre. Julian, le père, ancien flic, va tout... Encore une fois Le Camhug (Jérôme Camut et Nathalie Hug) frappent fort avec ce thriller apocalyptique réaliste. Encore une fois, ce sont les causes soulevées et combattues et les personnages qui surpassent le côté thriller pourtant parfait. Le résultat donne un roman coup de poing qui, avec des personnes que j’ai l’impression de connaître dans la vraie vie, se battent et défendent la planète, son climat, son eau, ses ressources. Tout ou presque se déroule sur l’île d’Oléron, dans la ZAD d’Oléron où un groupe d’extrême écolo avec des membres tendances terroristes s’unissent et créent l’état d’Islanova pour demander à ce que soit voté au Sommet mondial de l’eau un projet qui donnera accès à l’eau potable aux pays défavorisés. Comme nous avons aujourd’hui du pétrole qui nous arrive par tuyau. Pourquoi faire la même chose avec l’eau ? Cette denrée surconsommée qui ne se renouvelle pas sur Terre. Et au milieu, Charlie, jeune ado écolo qui veut se battre pour sa planète et les milliers d’enfants qui meurent chaque jour par manque d’eau salubre. Leny, son petit copain (fils de sa belle-mère) l’a suivi par amour sans connaître la force d’engagement de sa chère et tendre. Julian, le père, ancien flic, va tout faire pour rejoindre sa fille et tenter de la raisonner. Un combat planétaire, écologique, humain et familial. Un combat écrit avec leurs tripes, lu avec les nôtres et encore un roman qui ne laisse pas indemne. Et avant ça, je vous conseille la nouvelle (gratuite) d’une soixantaine de page, Rejoins-nous dans l’Armée du 12 Octobre ! Ça vous donnera une idée du démarrage côté Vosges du roman et quelques éléments sur des personnages très secondaires. Un bon plus !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sydola Posté le 2 Janvier 2020
    Tout d'abord un grand merci à Pocket pour m'avoir permise de rencontrer ces deux auteurs lors d'un apéro polar. Julien Stark, ancien policier d'intervention à Paris, maintenant garde forestier dans les Vosges, part à la recherche de sa fille. Cette dernière a fugué avec son petit ami qui n'est autre que le fils de la compagne de son père. Les fugueurs se retrouvent ainsi sur l'île d'Oléron où un groupe écologiste à visée humanitaire aidé de mercenaires a pris le contrôle et défie le gouvernement. Ils demandent que l'apport en eau dans toutes les contrées du monde soit prise en compte lors de la réunion internationale sur le climat. Ce père va donc essayer de faire sortir sa fille de ce groupe quitte à être hors la loi. Ce roman est plus thriller que polar et a un rythme époustouflant. On a du mal a le lâcher et ce malgré ses quelques 800 pages. L'histoire est bien ficelée et dès que l'on pense être sorti de l'embroglio, il suffit de nouveaux éléments qui nous replongent dans la quête du père. On n'a pas le temps de souffler, on vit au rythme des principaux personnages et dans un état d'urgence, de besoin de... Tout d'abord un grand merci à Pocket pour m'avoir permise de rencontrer ces deux auteurs lors d'un apéro polar. Julien Stark, ancien policier d'intervention à Paris, maintenant garde forestier dans les Vosges, part à la recherche de sa fille. Cette dernière a fugué avec son petit ami qui n'est autre que le fils de la compagne de son père. Les fugueurs se retrouvent ainsi sur l'île d'Oléron où un groupe écologiste à visée humanitaire aidé de mercenaires a pris le contrôle et défie le gouvernement. Ils demandent que l'apport en eau dans toutes les contrées du monde soit prise en compte lors de la réunion internationale sur le climat. Ce père va donc essayer de faire sortir sa fille de ce groupe quitte à être hors la loi. Ce roman est plus thriller que polar et a un rythme époustouflant. On a du mal a le lâcher et ce malgré ses quelques 800 pages. L'histoire est bien ficelée et dès que l'on pense être sorti de l'embroglio, il suffit de nouveaux éléments qui nous replongent dans la quête du père. On n'a pas le temps de souffler, on vit au rythme des principaux personnages et dans un état d'urgence, de besoin de ressentir l'adrénaline. Outre la question de la filiation et du besoin de protéger ses enfants, il est aussi question de la sauvegarde de l'environnement, sujet plus que d'actualité. Mais aussi de la perte de repères pour la jeunesse qui peut être amener à se radicaliser pour des causes humanistes. Très gros coup de coeur
    Lire la suite
    En lire moins
  • collectifpolar Posté le 12 Novembre 2019
    J'ai rêvé d'un autre monde ! Pour sauver des millions de vies, des activistes décident de prendre les armes. Pour sauver sa fille de leur emprise, un père transgresse tous les interdits. Jusqu'où êtes-vous prêt à aller pour vos idéaux ? Une nouvelle fois Jérôme Camut et Nathalie Hug réveillent notre conscience citoyen. Oui j'ai rêvé d'un autre monde où la terre serait ronde. Où il n'y aurait pas d'un coté les pays riches et le tiers monde. J'ai rêvé d'un monde où les richesses seraient partagées. Où l'argent ne ferait pas de l'argent mais du social. Oui j'ai eu cette conscience politique. J'ai vu l'occident prospérer en laissant derrière elle les plus démunis, j'ai vu les entreprises quitter le pays et mettre des tas d'ouvriers, de commerciaux, de cadres au chômage sans pouvoir retrouver un travail. J'ai vu émergé un quart- monde. J'ai vu ces même entreprises s'implanter dans des pays où la mains d'oeuvre est sous payée quand elle n'est pas simplement exploitée. Des pays ou les enfants sont obligés de travailler. Et puis j'ai vu émerger un monde où les inégalités étaient de plus en plus éclatantes. Et puis j'ai vu l'éclatement du monde. Cette disparité Nord Sud.... J'ai rêvé d'un autre monde ! Pour sauver des millions de vies, des activistes décident de prendre les armes. Pour sauver sa fille de leur emprise, un père transgresse tous les interdits. Jusqu'où êtes-vous prêt à aller pour vos idéaux ? Une nouvelle fois Jérôme Camut et Nathalie Hug réveillent notre conscience citoyen. Oui j'ai rêvé d'un autre monde où la terre serait ronde. Où il n'y aurait pas d'un coté les pays riches et le tiers monde. J'ai rêvé d'un monde où les richesses seraient partagées. Où l'argent ne ferait pas de l'argent mais du social. Oui j'ai eu cette conscience politique. J'ai vu l'occident prospérer en laissant derrière elle les plus démunis, j'ai vu les entreprises quitter le pays et mettre des tas d'ouvriers, de commerciaux, de cadres au chômage sans pouvoir retrouver un travail. J'ai vu émergé un quart- monde. J'ai vu ces même entreprises s'implanter dans des pays où la mains d'oeuvre est sous payée quand elle n'est pas simplement exploitée. Des pays ou les enfants sont obligés de travailler. Et puis j'ai vu émerger un monde où les inégalités étaient de plus en plus éclatantes. Et puis j'ai vu l'éclatement du monde. Cette disparité Nord Sud. Les conflits, les guerres, les envies de pouvoir que cela engendre. Les déplacements de populations, les camps de réfugiers. Ces femmes et ces enfants déplacés. Et qu'ai-je fais ? J'ai pourtant rêvé d'un autre monde où le paradis serait sur Terre. Mais qu'avons nous fait de ce monde. Plus l'homme a cru plus la planète s'est délitée. J'ai constaté l’épuisement des ressources naturelles, la surproduction, la disparition des forêts, la surexploitation, la disparation des espèces, l'éradication de certaines d'entres elle. J'ai vu des populations se déchirer pour un bout de terre où se cachaient des supposées richesses. J'ai vu les peuples se refermer sur eux même, les nationalismes refaire surface. La peur de l'autre devenir la norme. Les sectarisme, les extrémismes, les fanatismes, Et qu'ai-je fais ? Moi qui adolescente était de toutes les révoltes ! Moi qui comme Charlie, notre jeune héroïne me révoltais contre les inégalités, les privilèges hérités du moyen-âge. Oui les CamHug ont bel et bien réveillé ma conscience endormie. Et en plus nos auteurs sont les seuls capables de nous emporter dans une telle aventure. Oui Jusqu'où sommes-nous prêt à aller pour vos idéaux ? Mais attention ce bouquins n'est pas un brûlot politique, ce n'est pas non plus un livre militant. Non il nous donne à voir notre monde tel qu'il sera peut-être dans quelques années. Partant d'un constat actuel nos auteurs extrapolent et nous proposent une vision de demain. Oui Islanova est un bouquin d'anticipation. Nous sommes ici en France quelques année plus tard. Un bouquin visionnaire. Un soir, Leny et Charlie, qui vivent sous le même toit au sein d'une famille recomposée, fuguent. Leurs parents ne supportant pas leur relation amoureuse, ils partent sur l'île d'Oléron pour rejoindre une ZAD ou zone à défendre, destinée à empêcher l'extension d'un ambitieux projet touristique. Une branche armée de la zone décide de fonder un nouvel Etat baptisé Islanova. Au début de l'année 2021, un groupe d'écologistes radicaux, membres de l'Armée du 12 Octobre (surnommés les 12-10), crée une ZAD (Zone à défendre) dans la forêt de Saint-Trojan-les-Bains sur l'Ile d'Oléron. Leur but est alors d'empêcher la construction d'un luxueux site touristique (Les Portes de Jade) sur une zone humide protégée. Cette occupation jugée illégale par les autorités françaises dure trois ans, avec de nombreuses tentatives des compagnies de gendarmes pour déloger les zadistes. Le 3 juillet 2025, suite à la confusion générée par la mort de l'un d'eux, l'Armée du 12 Octobre prend possession du domaine des Portes de Jade et le lendemain, 4 juillet, l'indépendance d'un nouvel État est proclamée par Vertigo, son chef. Ainsi naît Islanova, une république autonome, devant les caméras du monde entier. Je suis parti avec Leny et Charlie, et je ne suis identifiée à cette jeune fille. J'ai rejoins les Zadistes. Leur combat et devenu le mien. J'ai eu plus de mal à comprendre l'exaltation de Charlie pour Vertigo. Ce leader charismatique de l'armée du 12 octobre. Je me suis toujours méfiée de ces personnes ambivalentes capables de soulever les foules et qui souvent prennent des air de gourous. J'ai compris les craintes de Julian Stark le père de Charlie, lui l'ancien flic devenu garde chasse. En exercice au moment des attentats du 13 novembre 2015, il est intervenu au Bataclan pendant le drame. Traumatisé, il a quitté la police quelques jours après. Il n’a jamais parlé à personne de ce qui est arrivé ce soir-là. Dix ans plus tard, il est prêt à tout pour sauver sa famille. Aujourd'hui il a peur pour sa fille. J'ai compati au drame de Vanda Macare; la mère de Leny qui est fière d'avoir construit une belle famille recomposée, où tous s’épanouissent jusqu'au jour où ses adolescent décident de fuguer Et puis je me suis demandée pourquoi Vertigo tenait-il tellement à créer Islanova, ce nouvel état ? J'ai compris l'emportement de certains pour voir naître un monde meilleur. J'ai compris leur démarche jusqu'au-boutiste pour faire admettre leur projet. J'ai admis l'occupation de leur territoire tant que leurs revendications ne seraient pas exaucées. J'ai aimé rencontrer Abigail Stedman, mère biologique de Charlie et chirurgienne de guerre, qui n’a pas hésité à tout quitter pour s’engager auprès des plus pauvres. J'ai admiré Morgan à vouloir mettre en œuvre le projet planétaire de redistribution de l'eau. Si Vertigo est le chef d'état autoproclamé d’Islanova. Morgan Scali en est le démiurge secret. Morgan est une Victime des attentats de 2015, où il a perdu sa femme Gaëlle, l’amour de sa vie, Morgan a tout quitté pour élever ses enfants, Milan et Shana, en Afrique. Là, confronté à la misère et la guerre, le manque d’eau potable, il a trouvé un nouveau sens à sa vie. Aujourd’hui, il est président de la fondation ALONE, qui œuvre pour la redistribution de l’eau sur la planète. Ce projet consiste à expédier par pipeline de l'eau vers les zones arides. Pour s'accorder avec le droit international sur l'eau, l'idée est de la récupérer à l'embouchure des fleuves, juste avant qu'elle ne devienne impropre à la consommation, et de la redistribuer dans les pays qui en ont le plus besoin. Comme le dise si justement Jérôme Camus et Nathalie Hug "Nos héros vont décider de changer le monde en forçant les pays riches à redonner une chance aux populations déshéritées du sud de la Méditerranée. Comment ? En redistribuant, via des pipelines, de l'eau pompée à l'embouchure de nos fleuves vers l'Afrique, le Proche et le Moyen-Orient. Là où les gens manquent d'eau. Impossible ! diront les pessimistes. Pas tant que ça. Parce que figurez-vous qu'un million de kilomètres de pipelines d'hydrocarbure sillonnent notre planète. Alors, ce que l'on fait avec du pétrole, on pourrait l'appliquer à de l'eau, non ? " Alors oui j'ai adhéré à ce magnifique projet. Mais comme le clament nos auteurs : "Islanova n'est pas un livre sur la politique mondiale. C'est un thriller, un roman d'aventure, que nous avons écrit pour vous divertir d'abord et avant tout. C'est à travers le destin des membres d'une famille qui pourrait être la nôtre, la vôtre, que vous allez entrer à Islanova." Mais quand même madame et monsieur nos auteurs... Oui quand même ! Quand, même nos rêve de monde meilleurs, nos idéaux sont bafoués par l'individualisme ambiant. Quand ils sont récupérés par des ambitions personnelle. Quand l'utopie mème à l'intolérance et à la fureur que nous reste-t-il pour espérer ? Alors oui, je vous pose, je nous pose la question : "jusqu'où sommes-nous prêt à aller pour faire vivre nos idéaux ?" Et où placez vous le curseur entre activisme et terrorisme écologiques ? Tout n'est en effet qu'une question de point de vue !
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.