Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377352722
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 305
Format : 111 x 179 mm

Jackie, une femme d'influence

Claude de Renty du granrut (Préface)
Collection : Biographie
Date de parution : 03/04/2019
Le parcours exceptionnel de Jackie Kennedy, dont l'on célèbre les vingt-cinq ans de la disparition et dont le rôle a été plus que déterminant dans l'Histoire américaine et internationale.
Les 25 ans de la disparition de Jackie O."  Icône de la mode construite à coups de photos volées et de couvertures de magazines, Jackie Kennedy (1929-1994) n’est pas la vraie Jacqueline, charismatique, intelligente et drôle. Incarnant avant l’heure la soft diplomacy, sa personnalité hors du commun a marqué Khrouchtchev,... Les 25 ans de la disparition de Jackie O."  Icône de la mode construite à coups de photos volées et de couvertures de magazines, Jackie Kennedy (1929-1994) n’est pas la vraie Jacqueline, charismatique, intelligente et drôle. Incarnant avant l’heure la soft diplomacy, sa personnalité hors du commun a marqué Khrouchtchev, de Gaulle et bien d’autres, insufflant, aux heures les plus graves de la guerre froide, courage et fierté à ses concitoyens.Grâce à elle, Washington devient un haut lieu culturel, où cette antiségrégationniste valorise les artistes et intellectuels noirs. Férue de littérature et d’histoire, elle défend le patrimoine architectural américain et sauve Grand Central, la célèbre gare de New York sur le point d’être rasée.Malgré ce destin, elle a refusé d’écrire ses mémoires, ne révélant presque rien de son rôle à la Maison Blanche. Au fil des ans, elle était pourtant devenue l’un des principaux atouts de son mari en vue de sa réélection. C’était avant le 22 novembre 1963…Un parcours retracé par Maud Guillaumin, s’inspirant des interviews et écrits laissés par cette femme exceptionnelle."
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377352722
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 305
Format : 111 x 179 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fflo Posté le 29 Juillet 2019
    Qui m’aurait dit que je me serais passionnée pour une biographie de Jackie Kennedy? Il y a plus d’une quinzaine d’année j’étais déjà aller voir l’exposition qui lui était consacré au Musée des Arts Déco et m’étais extasiée sur sa garde-robe. Et voilà que je dévore la biographie sans concession que lui consacre Maud Guillaumin. L’auteur démystifie l’icône dans ce texte sérieux, sans fioritures, pas people et bien documenté. Cette femme qui me semblait si moderne quand j’étais enfant était bien représentative de son époque et de son milieu. Maud Guillaumin dépeint une femme cultivée, secrète, simple mais dépensière à l’excès, étrangement antiféministe et pas du tout intéressée par la politique. Kennedy, qui avait besoin d’une épouse faire-valoir, a certainement plus d’une fois été influencé le bon sens de celle qui était éloignée des magouilles politiques. Lu dans le cadre de Masse Critique non-fiction Merci aux Editions Archipoche et à Babelio pour cette belle découverte.
  • Gwen21 Posté le 25 Juillet 2019
    Remarquable destin que celui de la plus célèbre des First Ladies de la Maison Blanche ! Andy Warhol avait un flair impressionnant pour dénicher les icônes de ses portraits pop-art et avec Jackie Kennedy, il avait visé dans le mille une fois encore. Jacqueline Bouvier Kennedy Onassis, dite "Jackie", est l'une des femmes dont le destin me fascine le plus. Pour moi qui suis peu portée à m'intéresser aux Etats-Unis, Jackie possède l'aura de l'exception qui confirme la règle. Elle aurait voulu être moderne mais son éducation lui avait rogné les ailes. Elle aurait voulu être la femme d'un seul homme mais d'autres ont décidé de son sort en assassinant son présidentiel époux. Elle aurait voulu vivre simplement mais elle ne put se défaire de la protection du luxe. Lumineuse plus que belle, Jacqueline Bouvier a eu la destinée d'une étoile filante, faite pour briller avec l'éclat du diamant mais faite aussi pour s'éteindre prématurément dans le firmament. Elle est de ces femmes éternelles qui ne seront pas oubliées ; elle est à la fois celle qu'on envie et celle dont le destin effraie et fait saigner les coeurs. Cette biographie de Maud Guillaumin est très bien documentée et très agréable à lire.... Remarquable destin que celui de la plus célèbre des First Ladies de la Maison Blanche ! Andy Warhol avait un flair impressionnant pour dénicher les icônes de ses portraits pop-art et avec Jackie Kennedy, il avait visé dans le mille une fois encore. Jacqueline Bouvier Kennedy Onassis, dite "Jackie", est l'une des femmes dont le destin me fascine le plus. Pour moi qui suis peu portée à m'intéresser aux Etats-Unis, Jackie possède l'aura de l'exception qui confirme la règle. Elle aurait voulu être moderne mais son éducation lui avait rogné les ailes. Elle aurait voulu être la femme d'un seul homme mais d'autres ont décidé de son sort en assassinant son présidentiel époux. Elle aurait voulu vivre simplement mais elle ne put se défaire de la protection du luxe. Lumineuse plus que belle, Jacqueline Bouvier a eu la destinée d'une étoile filante, faite pour briller avec l'éclat du diamant mais faite aussi pour s'éteindre prématurément dans le firmament. Elle est de ces femmes éternelles qui ne seront pas oubliées ; elle est à la fois celle qu'on envie et celle dont le destin effraie et fait saigner les coeurs. Cette biographie de Maud Guillaumin est très bien documentée et très agréable à lire. Son traitement chronologique permet de bien s'imprégner des événements qui ont construit la vie de Jackie. Elle qui ne fut First Lady que pendant trois petites années a laissé une empreinte indélébile à la Maison Blanche tout comme dans la mémoire des Américains. Maud Guillaumin parle vrai et juste. Elle réhabilite Jackie sans masquer la part sombre qui fut en elle comme elle est en nous tous. Elle nous fait surtout découvrir la force et la dignité sans faille d'une femme manipulée, trompée, harcelée, privée de sa liberté (un comble quand on siège au sommet du pays qui se vante de l'avoir inventée !), tour à tour jugée, décriée, adulée, copiée... Le portrait d'une femme qui a souffert à chaque grossesse, qui a perdu la plupart de ses nouveaux-nés, qui s'est battu pour protéger ses enfants vivants, une épouse qui était assise à côté de son mari quand il a été assassiné, une femme qui a été couverte de la cervelle et du sang de l'homme qu'elle aimait. Elle a connu la malédiction du clan Kennedy dont la quête de pouvoir politique n'avait pas de limite. Pour Jackie, l'ardoise des épreuves fut salée et la journaliste Maud Guillaumin nous la décortique avec pudeur et justice. Malgré quelques répétitions à regretter et l'agacement face aux nombreuses coquilles dont Archipoche semble faire sa spécialité, cet essai biographique est d'un très bon niveau. En tout cas, j'ai pris énormément de plaisir à suivre la vie de Jackie Kennedy, de son enfance à son décès.
    Lire la suite
    En lire moins
  • GoodBooksGoodFriends Posté le 12 Juillet 2019
    Pour avoir lu des biographies des Kennedy et Une si belle image de Katherine Pancol, je connaissais déjà certains aspects de la vie de celle qui restait encore, vingt ans après sa mort la First Lady préférée des américains. Mais, comme pour les biographies des sœurs Brontë ou de Marilyn Monroe, je ne m'en lasse pas, du moment qu'elles sont bien écrites. Et c'est le cas ici. Maud Guillaumin fait revivre une femme malheureusement encore trop souvent réduite à son sens de la mode, ce quelle aurait détesté. Car Jackie, dont l'ambition (loin d'être féministe) était uniquement de servir son mari et dont la priorité était le bien-être et le bonheur de ses enfants, a tout de même influencé John Fitzgerald Kennedy, et par-là même la politique des États-unis. Jackie est dépeinte plusieurs fois comme une "bonne épouse japonaise", elle n'est pas féministe avant l'heure mais dévouée à son mari et elle a mis ses qualités au service de ce dernier. Elle était en revanche en avance sur son temps en ce qui concerne les questions raciales aux États-unis et j'ai pu apprendre dans cette biographie que sa robe de mariée avait été conçue par une styliste afro-américaine, Ann Lowe. Son esprit,... Pour avoir lu des biographies des Kennedy et Une si belle image de Katherine Pancol, je connaissais déjà certains aspects de la vie de celle qui restait encore, vingt ans après sa mort la First Lady préférée des américains. Mais, comme pour les biographies des sœurs Brontë ou de Marilyn Monroe, je ne m'en lasse pas, du moment qu'elles sont bien écrites. Et c'est le cas ici. Maud Guillaumin fait revivre une femme malheureusement encore trop souvent réduite à son sens de la mode, ce quelle aurait détesté. Car Jackie, dont l'ambition (loin d'être féministe) était uniquement de servir son mari et dont la priorité était le bien-être et le bonheur de ses enfants, a tout de même influencé John Fitzgerald Kennedy, et par-là même la politique des États-unis. Jackie est dépeinte plusieurs fois comme une "bonne épouse japonaise", elle n'est pas féministe avant l'heure mais dévouée à son mari et elle a mis ses qualités au service de ce dernier. Elle était en revanche en avance sur son temps en ce qui concerne les questions raciales aux États-unis et j'ai pu apprendre dans cette biographie que sa robe de mariée avait été conçue par une styliste afro-américaine, Ann Lowe. Son esprit, sa répartie, sa culture et son intelligence sont mises en avant dans cette biographie très documentée. C'est également une femme désireuse de préserver son intimité, son image, et rancunière (cet aspect de sa personnalité m'a un peu plus surprise), que nous découvrons dans ces pages. Jacqueline Kennedy, née Bouvier, connaît la force des symboles, et elle utilisera notamment ce talent pour organiser des funérailles grandioses à JFK, contribuant ainsi à forger l'image qui restera dans les mémoires, le "mythe JFK", un personnage symbolique malgré son court passage à la Maison Blanche. J'ai apprécié d'en apprendre plus sur sa vie après 1963, son mariage avec Aristote Onassis, ses dernières années à New-York. En revanche, on apprend peu de choses sur son enfance ; son père, le fameux Black Jack, est évoqué très rapidement. Pour être bien documentée, cette biographie n'en est pas moins racontée avec talent et émouvante. L'assassinat de JFK le 22 novembre 1963 à Dallas a beau être passé des milliers de fois à la télévision, en faisant appel aux mots de Jackie pour le raconter, l'émotion prend le pas sur l'Histoire. J'étais très heureuse de lire cette biographie dans le cadre de la Masse critique non-fiction, et je remercie Babelio et les Éditions de l'Archipel pour cet envoi.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LouxiBlues Posté le 12 Avril 2019
    Un livre très intéressant qui s’inscrit dans une époque où l’on redécouvre voire découvre les femmes qui ont marqué l’histoire d’une manière ou d’une autre. Cette biographie a été permise grâce à Caroline Kennedy qui a révélé au grand jour les entretiens que sa mère a eus avec l’historien Arthur Schlesinger, elle raconte des moments-clefs de sa vie ce qui permet de retracer son histoire. C’est une biographie qui donne une impression d’assemblage car Maud Guillaumin a cherché dans de nombreux récits (il suffit de voir la bibliographie à la fin pour s’en rendre compte) les informations complémentaires aux entretiens afin de retracer l’histoire de Jackie Kennedy le plus fidèlement possible. Comme dans l’esprit de beaucoup de gens, Jackie n’était connue autrement que la femme de JFK mais en réalité, elle était beaucoup plus que cela. Ce livre nous apprend énormément de choses, c’est une femme que l’on connaît peu finalement car elle a toujours essayé de protéger sa vie privée et a nié son implication politique (ce que souligne fréquemment l’autrice avec ironie). On sort réellement cultivé et grandi de ce portrait qui dresse aussi bien ses plus beaux côtés mais aussi ses défauts car ce portrait a su... Un livre très intéressant qui s’inscrit dans une époque où l’on redécouvre voire découvre les femmes qui ont marqué l’histoire d’une manière ou d’une autre. Cette biographie a été permise grâce à Caroline Kennedy qui a révélé au grand jour les entretiens que sa mère a eus avec l’historien Arthur Schlesinger, elle raconte des moments-clefs de sa vie ce qui permet de retracer son histoire. C’est une biographie qui donne une impression d’assemblage car Maud Guillaumin a cherché dans de nombreux récits (il suffit de voir la bibliographie à la fin pour s’en rendre compte) les informations complémentaires aux entretiens afin de retracer l’histoire de Jackie Kennedy le plus fidèlement possible. Comme dans l’esprit de beaucoup de gens, Jackie n’était connue autrement que la femme de JFK mais en réalité, elle était beaucoup plus que cela. Ce livre nous apprend énormément de choses, c’est une femme que l’on connaît peu finalement car elle a toujours essayé de protéger sa vie privée et a nié son implication politique (ce que souligne fréquemment l’autrice avec ironie). On sort réellement cultivé et grandi de ce portrait qui dresse aussi bien ses plus beaux côtés mais aussi ses défauts car ce portrait a su représenter l’ambivalence du personnage. En effet, Jackie est une femme extrêmement paradoxale, elle est tout et l’opposé à la fois et comme le dit très justement l’autrice « si elle semble accessible, elle est inatteignable » (p49). Le récit a parfois une tournure un peu « presse people » si je puis dire car on trouve à certains passages de nombreux ragots sur la personne de Jackie Kennedy qui n’apportent pas vraiment grand-chose à son portrait. Certaines anecdotes sont amusantes mais il faut savoir en utiliser à bon escient et parfois on a l’impression de lire un magazine people sur la vie de Jackie. A part ces quelques passages qui sont redondants cela reste une biographie captivante et intéressante. Je me dois de faire remarquer qu’il y a quelques erreurs assez dérangeantes qui décrédibilisent le livre alors qu’il vaut sérieusement le détour. Par exemple « rohes » au lieu de robes (p48), John est écrit avec deux « n » p53 ou encore R. Gilpatric est écrit « Gilpatrie » (p256).
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez Histoire
Vous aimez l'histoire ? Vous souhaitez être informé de toutes nos parutions ? Abonnez-vous dès maintenant.