Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266255998
Code sériel : 131
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm
Kenobi
Collection : Star Wars
Date de parution : 20/08/2015
Éditeurs :
Pocket

Kenobi

Collection : Star Wars
Date de parution : 20/08/2015
An - 19. La République a sombré, emportée par le côté obscur. L’Empire règne sur la galaxie, aux mains des Seigneurs Sith. Le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi a tout perdu. Mais sur Tatooine, grandit un espoir…
 
AN – 19

Les Sith règnent sur la galaxie. Le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi a tout perdu...
Sauf l'espoir. Et celui-ci grandit sur Tatooine – planète désertique, écrasée par la chaleur de...
AN – 19

Les Sith règnent sur la galaxie. Le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi a tout perdu...
Sauf l'espoir. Et celui-ci grandit sur Tatooine – planète désertique, écrasée par la chaleur de deux soleils. Ici, tout le monde connaît le vieux Ben, mais personne ne sait vraiment qui est ce mystérieux ermite....
AN – 19

Les Sith règnent sur la galaxie. Le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi a tout perdu...
Sauf l'espoir. Et celui-ci grandit sur Tatooine – planète désertique, écrasée par la chaleur de deux soleils. Ici, tout le monde connaît le vieux Ben, mais personne ne sait vraiment qui est ce mystérieux ermite. Lorsque des fermiers sont attaqués par une bande de redoutables Hommes des Sables, le vieux Ben est obligé de sortir de sa retraite.
Car maîtriser la Force implique de lourdes responsabilités. Au risque de révéler son identité, le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi n'a pas d'autre choix que de mener un nouveau combat.

INÉDIT

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266255998
Code sériel : 131
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Anis0206 Posté le 2 Février 2022
    Bon, je vous épargne l'habituel bla bla sur à quel point j'adore Star Wars et que je suis un grand fan de cet univers fantastique. Non, aujourd'hui, je vais juste vous parler du roman Kenobi qui parle seulement de mon personnage préféré de la saga 😂 Plus sérieusement, parlons de l'histoire : la République est tombée aux mains du chancelier Palpatine qui l'a remplacé par l'empire et Anakin est devenu Dark Vador, son bras droit. Les Jedi sont menacés et les derniers qu'ils restent doivent se cacher et faire profil bas, c'est ce que fait maître Obi Wan Kenobi qui s'installe sur Tatooine et se fait appeler Ben. Mais son sens de la justice ne va pas tarder à se manifester quand ils voient les injustices qui y règnent et la terreur que subit quotidiennement les habitants de cette planète qui abrite le seul espoir de la galaxie pour faire triompher la lumière contre les ténèbres. Un magnifique roman et comme toujours un énorme plaisir de retrouver mes personnages préférés.
  • Perspicacia25 Posté le 28 Septembre 2016
    Probablement le meilleur roman Star Wars des dernières années, Kenobi s'offre le luxe de s'éloigner de la trame habituelle de ceux-ci, avec tous leurs personnages, leurs conflits à l'échelle galactique et leurs combats spatiaux. L'action se resserre sur Tatooine où le pauvre Obi-wan tente de disparaître sous le visage de Ben Kenobi...et donc tombe immédiatement dans une histoire embrouillée digne d'un western entre les colons et les Hommes des sables! Et c'est bien difficile de ne pas intervenir quand des gens sont en danger, bien trop pour lui. Seulement, à la première apparition d'un sabre-laser,tout le monde saura ce qu'il est: un Jedi en exil. Les personnages originaux sont tous intelligement écrits, Obi-wan est très bien rendu; et c'est vraiment un super roman.
  • Taraxacum Posté le 22 Mai 2016
    Encore un roman Star Wars et celui-ci, je l'ai dévoré. Il faut cependant commencer par prévenir les amateurs de SF pure et dure: tirant plus sur le western, ce roman se déroule uniquement sur Tatooine . Exit, les combats spatiaux acharnés et les armées s'affrontant sur le champ de bataille pour la destinée de la galaxie: ici, on voit plus petit. Nouvellement arrivé sur la planète, Obi-wan Kenobi a confié Luke à sa famille et s'est enterré dans un petit ermitage et n'a qu'un souhait: se faire oublier et protéger l'enfant de loin en attendant un signe, ou que celui-ci grandisse, ou une idée géniale, cela n'est jamais très claire. Et donc évidemment, comme il a la plus extraordinaire poisse du cosmos, il se retrouve mêlé à une histoire très louche de raids d'hommes des sables dans une ambiance de western, pleine de sables, d'horribles jojos, avec le saloon, les colons et tout le fatras! Ce que j'aime chez ce personnage c'est que là où souvent, dans la littérature de genre, le cinéma, les séries, les comics, bref à peu près partout, le passé traumatique d'un personnage est considéré comme une excuse pour jouer les gros bourrus insupportables et malpolis que... Encore un roman Star Wars et celui-ci, je l'ai dévoré. Il faut cependant commencer par prévenir les amateurs de SF pure et dure: tirant plus sur le western, ce roman se déroule uniquement sur Tatooine . Exit, les combats spatiaux acharnés et les armées s'affrontant sur le champ de bataille pour la destinée de la galaxie: ici, on voit plus petit. Nouvellement arrivé sur la planète, Obi-wan Kenobi a confié Luke à sa famille et s'est enterré dans un petit ermitage et n'a qu'un souhait: se faire oublier et protéger l'enfant de loin en attendant un signe, ou que celui-ci grandisse, ou une idée géniale, cela n'est jamais très claire. Et donc évidemment, comme il a la plus extraordinaire poisse du cosmos, il se retrouve mêlé à une histoire très louche de raids d'hommes des sables dans une ambiance de western, pleine de sables, d'horribles jojos, avec le saloon, les colons et tout le fatras! Ce que j'aime chez ce personnage c'est que là où souvent, dans la littérature de genre, le cinéma, les séries, les comics, bref à peu près partout, le passé traumatique d'un personnage est considéré comme une excuse pour jouer les gros bourrus insupportables et malpolis que le lecteur est censé apprécier quand même et bien...Pas Kenobi: littéralement tous ses amis ont été massacré, il s'exile dans ce qui est franchement décrit comme aussi confortable qu'un poulailler en plein désert, il arrive à peine à articuler sa peine et....et ça semble seulement avoir renforcé sa compassion, et son désir d'aider autrui, ce qui est bien compliqué en plein conflit armé hommes des sables/colons, quand on essaye de passer inaperçu. L'intrigue en elle-même est sympathique et bien tourné, et a la bonne idée de présenter autant les fermiers que les hommes des sables comme protagonistes, chacun enfermé dans sa culture et prêt à venger ses morts, sans trop se poser de questions. Et une étoile de plus rien que pour le chef de guerre des hommes des sables, mais vous aurez à lire le livre pour voir ce que je veux dire!
    Lire la suite
    En lire moins
  • leinavaleski Posté le 6 Mars 2016
    Ce roman, c’est du western dans l’univers de Star Wars, tout y est : les colons qui se disent civilisés et qui revendiquent un territoire pour l’expliquer, les Tuskens qui défendent leur territoire, une « ville » isolée avec un bar, etc. C’est un type d’histoire que j’adore. On y ajoute une « romance » qui n’a rien de niaise et je ne pouvais qu’adorer. Contrairement à d’autres romans de cet univers, on reste focalisé sur une planète et même sur un tout petit endroit. L’intrigue qui tourne autour de l’oasis et de ses habitants est très intéressante et réserve de vraies surprises. Franchement, j’y ai adhéré de suite et je n’ai plus décroché. Les personnages sont un peu caricaturaux au niveau de leurs caractères mais ça fonctionne quand même parfaitement. J’ai aimé ceux qu’il fallait tout comme j’ai été énervée par ceux qu’il fallait. Durant ma lecture, j’ai vraiment eu la sensation de me trouver au milieu d’un conflit entre cow boys et indiens mais dans l’univers Star Wars. Deux choses font de ce livre un coup de cœur. D’abord, c’est la découverte des coutumes des Tuskens. Pour la première fois à ma connaissance, un auteur prend le temps de s’exprimer... Ce roman, c’est du western dans l’univers de Star Wars, tout y est : les colons qui se disent civilisés et qui revendiquent un territoire pour l’expliquer, les Tuskens qui défendent leur territoire, une « ville » isolée avec un bar, etc. C’est un type d’histoire que j’adore. On y ajoute une « romance » qui n’a rien de niaise et je ne pouvais qu’adorer. Contrairement à d’autres romans de cet univers, on reste focalisé sur une planète et même sur un tout petit endroit. L’intrigue qui tourne autour de l’oasis et de ses habitants est très intéressante et réserve de vraies surprises. Franchement, j’y ai adhéré de suite et je n’ai plus décroché. Les personnages sont un peu caricaturaux au niveau de leurs caractères mais ça fonctionne quand même parfaitement. J’ai aimé ceux qu’il fallait tout comme j’ai été énervée par ceux qu’il fallait. Durant ma lecture, j’ai vraiment eu la sensation de me trouver au milieu d’un conflit entre cow boys et indiens mais dans l’univers Star Wars. Deux choses font de ce livre un coup de cœur. D’abord, c’est la découverte des coutumes des Tuskens. Pour la première fois à ma connaissance, un auteur prend le temps de s’exprimer à travers leurs yeux. En effet, l’un des narrateurs est l’un des Tuskens et c’est un plaisir de les voir autrement que comme un peuple primitif, c’est une culture très intéressante à découvrir. L’autre élément c’est Obi Wan Kenobi. Ce roman fait suite à l’épisode 3 et il doit donc se cacher mais aussi surveiller Luke. Dès son arrivée, il est confronté à un problème : comment aider les gens qui ont des problèmes (et il y en a) sans se faire remarquer. Même s’il se montre assez habile, cette situation va lui poser un sacré dilemme et c’est ça qui est fascinant. Comment quelqu’un qui a passé sa vie entouré d’amis à défendre la veuve et l’orphelin peut rester dans son coin de désert à laisser faire ? J’avais l’habitude de voir Obi Wan comme le jedi parfait qui intervient quand il faut et comme il faut, et à force c’était lassant, et parfois énervant. Le voir douter et s’interroger rend le personnage incroyablement attachant. Il m’a beaucoup touchée dans ce roman. Et pour ajouter au crédit de l’auteur, c’est un roman qui fait des références aux films, notamment à ce qui se passe avec la mère d’Anakin dans l’épisode II. L’histoire racontée dans ce roman explique parfaitement ce qu’Obi Wan a pu faire entre les épisodes 3 et 4 et les problèmes qu’il a pu rencontrer.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter pour découvrir toute l'actualité de la licence la plus célèbre du monde.
Accédez au pouvoir de la force !