RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Carte postale

            Pocket
            EAN : 9782266276603
            Code sériel : 16979
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 552
            Format : 108 x 177 mm
            La Carte postale

            Florence HERTZ (Traducteur)
            Date de parution : 21/06/2018
            Années 1930. Dans un manoir écossais, Callie mène une vie privilégiée auprès de sa tante actrice. Sa rencontre avec Toby Lloyd-Jones va tout bouleverser. Fascinée par ce séduisant homme d'affaires, Callie l'épouse et le suit en Égypte. Mais sous le soleil du Caire couve un drame : elle vient de... Années 1930. Dans un manoir écossais, Callie mène une vie privilégiée auprès de sa tante actrice. Sa rencontre avec Toby Lloyd-Jones va tout bouleverser. Fascinée par ce séduisant homme d'affaires, Callie l'épouse et le suit en Égypte. Mais sous le soleil du Caire couve un drame : elle vient de recroiser son amour d'enfance... Quelques mois plus tard, c'est une Callie hagarde et enceinte qui rentre en Angleterre, alors que résonnent les premiers échos de la guerre.
            Début des années 2000. En Australie, Melissa Boyd se voit confier une mission par son père mourant : retrouver cette élégante Anglaise qui, soixante ans plus tôt, l'a placé dans une famille de fermiers australiens, alors qu'il n'était qu'un petit garçon. Seul indice, une carte postale et ces mots : « Maman rentrera bientôt »...

            « Des femmes hors du commun, aux destins tragiques. Une saga passionnante. » Télé Magazine
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266276603
            Code sériel : 16979
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 552
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.30 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Des femmes hors du commun, aux destins tragiques. Une saga passionnante où amour, désillusions et déchirures familiales font bon ménage. » Télé magazine

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Vera56 Posté le 19 Août 2019
              La carte postale, une belle découverte que ce roman qui se déroule sur 4 générations. Une histoire à travers l'Histoire comme je les aime. Phoebe , Callie, Louis, Melissa de la première guerre aux années 2000, nous decouvrons les secrets d'une famille dechirée et séparée par les mensonges. quel est le lien entre Louis et la carte postale retrouvée par sa fille Melissa à son décès : "Maman reviendra Bientot" ? c'est ce que raconte ce roman en plusieurs partie : Phoebe jeune et jolie actrice - chanteuse ,puis Callie qui s'enfuie en Egypte pour se marier et qui connaitra ensuite la 2e guerre mondiale, les camps , puis l'Australie , pays rude et tres éloigné et toujours les secrets et les mensonges , et qui tentera d'oublier .... Melissa devra remonter le fil du temps , découvrir qui sont Callie et Phoebe , et eviter de "re-faire" les erreurs du passé. Une jolie saga familiale, des personnages attachants malgré parfois quelques longueurs. je le recommande.
            • Bislys Posté le 27 Février 2019
              Sur son lit de mort, Lew charge sa fille Melissa de découvrir ses origines. Pour cela, il lui laisse une simple carte postale reçue il y a des années où figure juste quelques mots. A Melissa de mener l'enquête... Petite surprise pour cette lecture, car ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais. Je pensais alterner entre présent et passé, alors que le récit suit juste le cours des évènements jusqu'à revenir au début. J'ai eu du mal à accrocher aux personnages, mais au fil des pages, je me suis attachée à Callie et à Phee, deux femmes aux destins très similaires. Comme dans L'enfant du Titanic, l'auteur passe très vite sur les évènements, la guerre, les camps, l'après-guerre sont expédiés en quelques pages. Dommage car j'ai trouvé cette partie très intéressante et elle aurait méritée qu'on s'y attarde plus. Le roman passe donc à une vitesse phénoménale et le dénouement est sans surprise. Je n'ai pas manqué de relever aussi certaines similitudes avec L'enfant du Titanic. Leah Fleming gagnerait à se renouveler un peu dans l'intrigue. Ça reste une lecture plaisante mais pas inoubliable.
            • petitepom Posté le 23 Février 2019
              Quel plaisir de suivre 2 générations de femmes victimes des guerres de 14/18 pour l'une et 39/45 pour l'autre. Ces deux guerres vont apporter bien des malheurs et des séparations dans la vie de Phee et sa fille Callie, de 1923 à 2002, c'est l'histoire d'une famille déchirée par les mensonges et les secrets. Une saga familiale tragique mais passionnante à lire.
            • Srafina Posté le 6 Décembre 2017
              Une belle histoire, trois générations de femmes, à la recherche du bonheur, de l'amour, mais à qui les embûches de la vie et les tourments de la guerre ne permettront pas de réaliser leur rêves. De la guerre 14/18 qui voit de nombreux couples brisés, d'enfants déclarés illégitimes car leurs parents n'ont pas eu le temps de se marier, à la deuxième guerre mondiale, 20 ans plus tard, qui détruit à nouveau une génération et tue aussi femmes et enfants dans les camps de concentration. Toute la barbarie de ces deux guerres va faire son chemin à travers le destin de Phoebe et Callie. Elles auront leur lot de malheur, de désillusions, de meurtrissures à l'âme. Mais pour leur salut et leur bonheur, elles connaîtront le grand amour qui leur laissera la joie d'être mère.  Un récit captivant qui couvre des décennies, de la Grande Guerre 14/18 à l’entre-deux guerres, puis la Seconde Guerre Mondiale ainsi que l'après, on traverse les continents, en Australie, en Égypte, à Londres, en Belgique, la France, l'Allemagne, ce roman historique passionnant entremêle habilement le passé et le présent sans nous laisser le temps de souffler. Ce ne sont pas d'incessants aller-retour entre passé et futur, mais... Une belle histoire, trois générations de femmes, à la recherche du bonheur, de l'amour, mais à qui les embûches de la vie et les tourments de la guerre ne permettront pas de réaliser leur rêves. De la guerre 14/18 qui voit de nombreux couples brisés, d'enfants déclarés illégitimes car leurs parents n'ont pas eu le temps de se marier, à la deuxième guerre mondiale, 20 ans plus tard, qui détruit à nouveau une génération et tue aussi femmes et enfants dans les camps de concentration. Toute la barbarie de ces deux guerres va faire son chemin à travers le destin de Phoebe et Callie. Elles auront leur lot de malheur, de désillusions, de meurtrissures à l'âme. Mais pour leur salut et leur bonheur, elles connaîtront le grand amour qui leur laissera la joie d'être mère.  Un récit captivant qui couvre des décennies, de la Grande Guerre 14/18 à l’entre-deux guerres, puis la Seconde Guerre Mondiale ainsi que l'après, on traverse les continents, en Australie, en Égypte, à Londres, en Belgique, la France, l'Allemagne, ce roman historique passionnant entremêle habilement le passé et le présent sans nous laisser le temps de souffler. Ce ne sont pas d'incessants aller-retour entre passé et futur, mais une belle histoire que l'on suit dans sa chronologie naturelle et c'est bien agréable. Ce roman aborde aussi le rôle des des femmes lors de la Première guerre mondiale, les attentes sociales de leur temps, l’évolution de leur statut durant la Seconde Guerre Mondiale, l'engagement de certaines femmes dans le contre-espionnage, le stress post-traumatique, l’alcoolisme, l’horreur des deux guerres qui ont secoué notre monde, l’enfer des camps de concentration, les choix terribles irréversibles, les conséquences de ces choix. Tous ces sujets sont traités avec extrêmement de pudeur et beaucoup de justesse. Je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce roman et ait passé un excellent moment de lecture.
              Lire la suite
              En lire moins
            • LadyRomance Posté le 6 Juillet 2017
              La carte postale est une fresque familiale qui se déroule des années trente jusqu'en 2002. Elle concerne principalement les drames amoureux dûs à la guerre et les conséquences qu'ils ont pu avoir d'une génération sur l'autre. Comme je l'ai constaté déjà pour L'enfant du Titanic de la même autrice, la primauté est donnée à la succession d'événements au détriment d'un approfondissement de la psychologie des personnages à mon avis. Je ne sais pas comment expliquer ce qui ne me plaît pas dans l'écriture de Leah Fleming. Son style probablement ! J'ai l'impression d'une avalanche de faits qui se suivent alors que j'apprécie également dans les récits le temps de la description des lieux, de l'ambiance dans laquelle évolue les personnages et parfois de l'évocation de choses simples du quotidien. C'est étrange car l'histoire est riche encore une fois dans ce roman, très riche même, mais je n'arrive pas à m'attacher aux héroïnes même si elles ne me sont pas indifférente non plus. J'ai l'impression de suivre la vie des personnages que l'on me raconte en éprouvant de la distance comme si je regardais un film sans me sentir concernée. Je ne sais pas pourquoi. Mais vu que c'est la deuxième fois que cela... La carte postale est une fresque familiale qui se déroule des années trente jusqu'en 2002. Elle concerne principalement les drames amoureux dûs à la guerre et les conséquences qu'ils ont pu avoir d'une génération sur l'autre. Comme je l'ai constaté déjà pour L'enfant du Titanic de la même autrice, la primauté est donnée à la succession d'événements au détriment d'un approfondissement de la psychologie des personnages à mon avis. Je ne sais pas comment expliquer ce qui ne me plaît pas dans l'écriture de Leah Fleming. Son style probablement ! J'ai l'impression d'une avalanche de faits qui se suivent alors que j'apprécie également dans les récits le temps de la description des lieux, de l'ambiance dans laquelle évolue les personnages et parfois de l'évocation de choses simples du quotidien. C'est étrange car l'histoire est riche encore une fois dans ce roman, très riche même, mais je n'arrive pas à m'attacher aux héroïnes même si elles ne me sont pas indifférente non plus. J'ai l'impression de suivre la vie des personnages que l'on me raconte en éprouvant de la distance comme si je regardais un film sans me sentir concernée. Je ne sais pas pourquoi. Mais vu que c'est la deuxième fois que cela me fait ça avec leah Fleming, je ne crois pas lire à nouveau d'autres de ses romans ou peut-être pour l'intérêt du fond de l'histoire car les intrigues sont toutefois remarquables, mais en connaissance de cause concernant la forme et le style qui ne me correspondent pas. Mais je suis certaine que cette autrice a ses adeptes pour ses récits qui ne manquent pas de péripéties et de souffle. www.ladyromance.over-blog.com
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.