Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266131049
Code sériel : 49
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

La civilisation des moeurs

Pierre KAMNITZER (Traducteur), François LAURENT (Direction de collection)
Collection : Agora
Date de parution : 13/02/2003

Comment se tenait-on à table au Moyen Âge ? Comment se mouchait-on à la Renaissance ? De quelle époque datent les pudeurs associées au comportement sexuel ? Norbert Elias analyse les mœurs de la civilisation occidentale et étudie leur transformation de la fin du Moyen Âge à l'époque contemporaine.

Des exemples...

Comment se tenait-on à table au Moyen Âge ? Comment se mouchait-on à la Renaissance ? De quelle époque datent les pudeurs associées au comportement sexuel ? Norbert Elias analyse les mœurs de la civilisation occidentale et étudie leur transformation de la fin du Moyen Âge à l'époque contemporaine.

Des exemples amusants et inattendus, des textes peu connus et pleins de surprises émaillent ce livre savoureux. D'une chanson coquine à un manuel de savoir-vivre, d'une tirade de moraliste à un recueil de proverbes, à chaque fois brillamment commentés, Norbert Elias donne au mot « civilisation » un sens nouveau et original, basé sur l'étude concrête des mœurs. Ce livre d'un précurseur est devenu un classique de la réflexion sociologique.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266131049
Code sériel : 49
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bonnynic Posté le 15 Juin 2016
    Le titre de cet ouvrage permet déjà de ce faire une idée du vaste sujet traité. La civilisation des mœurs .Cela questionne sur ce qu’est le processus de civilisation. Qu’est ce qui fait qu’un ensemble d’individu peut se dire plus civilisé qu’un autre ? Somme nous plus ou bien moins civilisé que nos ancêtres du moyen âge ? C’est le genre de réflexion vers lesquelles ce livre va nous conduire. Il s’agit d’un classique de la littérature sociologique. De formation philosophique, Norbert Elias laisse transpirer cette influence tout au long des chapitres. J’ai trouvé le début du livre assez difficile à lire, dans la mesure où l’auteur s’attaque a distingué la notion de civilisation par rapport à celle de culture mais d’un point de vue historique entre la France et son pays, l’Allemagne.Après l’effort pour suivre le début du livre, la seconde partie est très amusante à lire. Elias nous propose d’analyser l’évolution de différentes fonctions naturelles comme se moucher, cracher, dormir, etc. D’après des textes datant du moyen Age, il explique l’évolution de ces comportements au fil du temps. J’ai particulièrement apprécié le chapitre traitant de la vie d’un chevalier.je suis très curieux de cette période de l’histoire et... Le titre de cet ouvrage permet déjà de ce faire une idée du vaste sujet traité. La civilisation des mœurs .Cela questionne sur ce qu’est le processus de civilisation. Qu’est ce qui fait qu’un ensemble d’individu peut se dire plus civilisé qu’un autre ? Somme nous plus ou bien moins civilisé que nos ancêtres du moyen âge ? C’est le genre de réflexion vers lesquelles ce livre va nous conduire. Il s’agit d’un classique de la littérature sociologique. De formation philosophique, Norbert Elias laisse transpirer cette influence tout au long des chapitres. J’ai trouvé le début du livre assez difficile à lire, dans la mesure où l’auteur s’attaque a distingué la notion de civilisation par rapport à celle de culture mais d’un point de vue historique entre la France et son pays, l’Allemagne.Après l’effort pour suivre le début du livre, la seconde partie est très amusante à lire. Elias nous propose d’analyser l’évolution de différentes fonctions naturelles comme se moucher, cracher, dormir, etc. D’après des textes datant du moyen Age, il explique l’évolution de ces comportements au fil du temps. J’ai particulièrement apprécié le chapitre traitant de la vie d’un chevalier.je suis très curieux de cette période de l’histoire et ce livre permet de se rendre compte de la vie quotidienne à cette époque. Il s’agissait d’une époque beaucoup plus violente qu’aujourd’hui malgré ce que la plupart des médias essaient de nous faire croire. Ce livre est aussi une réflexion sur ce que Elias appel le sentiment d’autocontrainte qui nous anime tous. Par exemple, pour qu’elles raisons la majorité des personnes se lavent quotidiennement ? Est-ce vraiment pour leur bien être personnelle ou bien est-ce une réponse conditionné par la société et par notre éducation ? La réflexion est intéressante. Je conseille ce livre à toutes les personnes curieuses de la période du moyen âge ainsi qu’aux personnes sensible à une réflexion socio-philosophique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lauralsace Posté le 30 Mars 2011
    j'en ai un extrait dans mes cours et c super ! norbert elias dans son projet veut nous montrer comment la civilisation des moeurs, qui tend vers une autocontrainte de soi, sorte de contrôle réflexif de soi-même, est naît avec la société de cour jusqu'à gagner le reste des couches et puis à s'étendre de façon planétaire. c un peu une autre manière de parler de la mondialisation en employant le terme de processus de civilisation ! passionnant ! :D
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.