Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266275552
Code sériel : 17182
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

La Griffe du diable

Dominique Haas (traduit par), Stéphanie Leigniel (traduit par)
Date de parution : 15/11/2018
Poursuivie par ses démons, Jennifer Dorey a quitté Londres pour retourner dans sa maison d'enfance avec sa mère, à Guernesey, où elle est devenue reporter au journal local. Elle pensait pouvoir souffler un peu. Elle avait tort. Quand le cadavre d'une jeune femme s'échoue sur une plage, la journaliste mène... Poursuivie par ses démons, Jennifer Dorey a quitté Londres pour retourner dans sa maison d'enfance avec sa mère, à Guernesey, où elle est devenue reporter au journal local. Elle pensait pouvoir souffler un peu. Elle avait tort. Quand le cadavre d'une jeune femme s'échoue sur une plage, la journaliste mène l’enquête et exhume plusieurs morts similaires qui s'étendent sur une cinquantaine d'années. Plus troublant encore, toutes les victimes avaient sur le bras une marque semblable à celle gravée sur un rocher de l'île : la « griffe du diable », dont la légende veut qu'elle ait été laissée par Satan lui-même...

« Une atmosphère où la romancière donne du mi-Agatha Christie, mi-Peter May du Sud, en plantant ce thriller captivant. » Julie Malaure – Le Point
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266275552
Code sériel : 17182
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Polar à l’ambiance glaçante raconté sur l’île anglo-normande de Guernesey, La Griffe du diable a fait frémir Angèle Chatelier ! » ouifm
« Une atmosphère, plus qu'une île, où la romancière, pourtant américaine, donne du mi-Agatha Christie insulaire, mi-Peter May du Sud, en plantant ce thriller captivant. » Julie Malaure, Le Point
« À lire autant pour son intrigue énigmatique que pour la beauté sauvage de l’île de Guernesey, La Griffe du diable fera frissonner tous les amateurs de thrillers d’ambiance ! » Histoire du soir [blog]
« Huis-clos glaçant entre terre et mer ! » Be Polar [blog]
« Remarquable ! L’intrigue est de plus en plus poignante et elle nous agrippe par son suspense croissant. » Coup de cœur de CB [blog]
« Un roman facile à lire, chargé d'embruns, de vent et de cups of tea. » Quatre sans quatre [blog]
« Une atmosphère toute particulière sur cette île où les légendes semblent y habiter comme les rats au fond des égouts. Des personnages ultra développés, psychologiquement puissants, touchants et sensibles. Une plume et un style très bon qui donne envie de tourner les pages. » Sang pages [blog]
« Un style limpide, un rythme soutenu, un cadre géographique superbement décrit et trop méconnu, des personnages très attrayants et attachants font de cet opus un bonheur de lecture. Ami(e)s lecteurs et lectrices , vous allez respirer l'air du grand large avec les mouettes rieuses et plonger dans le noir absolu (claustrophobes s'abstenir!) à l'intérieur de ces horribles anciens bunkers nazis ! N'hésitez pas, c'est du très bon. » Polarmaniaque [blog]
« Un roman étonnement mûr pour une première expérience. » Abracadabooks [blog]

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Aurelia33 Posté le 24 Mai 2021
    L'île de Guernesey, un petit havre de paix de 60000 âmes qui se connaissent (plus quelques touristes l'été;-)) et où la nature et les éléments sont rois. C'est tout naturellement là que Jenny est revenue, après un traumatisme londonien, panser ses blessures. Elle y devient journaliste aux "Nouvelles de Guernesey", un métier qui lui plait et qui satisfait son caractère organisé, farfouilleur et déterminé. Elle va être servie lorsque le corps d'une jeune fille est retrouvée sur la plage, le soir du feu d'artifice. Les premiers examens suggèrent une noyade, mais suicide ou accident? Et quid de cette marque sur son visage, comme une griffe maléfique? Lorsqu'un témoin affirme avoir découvert quelques jours auparavant un épouvantail à l'effigie de la victime, l'affaire prend soudainement une autre tournure. En creusant un peu Jenny découvre d'autres affaires similaires. Et si finalement derrière la carte postale rodait un monstre? Un récit à 3 voix : Jenny, qui devra aussi lutter contre ses propres démons ; Michael, policier chargé de l'enquête, rigoureux mais un brin trop honnête et le tueur que nul ne saurait suspecter. C'est original et cela confère un rythme différent à la lecture, assez agréable. Les descriptions sont vivantes et de toute beauté,... L'île de Guernesey, un petit havre de paix de 60000 âmes qui se connaissent (plus quelques touristes l'été;-)) et où la nature et les éléments sont rois. C'est tout naturellement là que Jenny est revenue, après un traumatisme londonien, panser ses blessures. Elle y devient journaliste aux "Nouvelles de Guernesey", un métier qui lui plait et qui satisfait son caractère organisé, farfouilleur et déterminé. Elle va être servie lorsque le corps d'une jeune fille est retrouvée sur la plage, le soir du feu d'artifice. Les premiers examens suggèrent une noyade, mais suicide ou accident? Et quid de cette marque sur son visage, comme une griffe maléfique? Lorsqu'un témoin affirme avoir découvert quelques jours auparavant un épouvantail à l'effigie de la victime, l'affaire prend soudainement une autre tournure. En creusant un peu Jenny découvre d'autres affaires similaires. Et si finalement derrière la carte postale rodait un monstre? Un récit à 3 voix : Jenny, qui devra aussi lutter contre ses propres démons ; Michael, policier chargé de l'enquête, rigoureux mais un brin trop honnête et le tueur que nul ne saurait suspecter. C'est original et cela confère un rythme différent à la lecture, assez agréable. Les descriptions sont vivantes et de toute beauté, l'intrigue intéressante même si elle aurait pu être encore plus poussée (en jouant davantage peut-être sur cette griffe du diable). La fin m'a parue un soupçon longue et j'ai trouvé que l'héroïne avait subi plus de traumatismes qu'à son compte.... Une suite existe, j'ai hâte d'y plonger!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lepetitcoinlecture Posté le 20 Mars 2021
    Je suis extrêmement mitigé sur ce livre. J'ai pris beaucoup de temps à le lire et j'ai trouvé qu'il était parfois difficile de se plonger dans l'histoire. On peut se plonger puis vite en ressortir. Je trouvais certains passages longs et d'autres beaucoup trop courts... En revanche, je trouve l'histoire complètement folle avec un prologue juste extraordinaire.
  • missmolko1 Posté le 5 Mars 2021
    Sur la quatrième de couverture de mon édition (pocket), Lara Dearman est comparé à Peter May et je trouve la comparaison très juste sauf que l’action ne se passe pas sur l’île de Lewis mais à Guernesey. On fait la connaissance de Jennifer qui est revenu sur son île natale, chez sa mère après une agression à Londres. Elle travaille comme journaliste et l’actualité de Guernesey n’est pas vraiment palpitante. Jusqu’au jour où une jeune fille est retrouvée morte. La jeune journaliste va mener l’enquête et découvrir une série de noyades suspectes sur les cinquante dernières années. Et si un tueur en série rodé sur place ? Le récit est bien construit, l’intrigue prenante et l’enquête vraiment très bien menée. Le dénouement est inattendu et l’auteure après nous avoir entrainés sur pas mal de fausses pistes, nous révèle un meurtrier que l’on ne soupçonne absolument pas une seconde pendant notre lecture. Jennifer et Michael forment un beau duo et se complète très bien. Jennifer est une jeune femme attachante, incroyablement rusée et intelligente. On éprouve un peu de pitié face à tous les malheurs qu’elle a traversé. Michael a lui aussi été malmené par la vie avec la perte de sa fille, mais... Sur la quatrième de couverture de mon édition (pocket), Lara Dearman est comparé à Peter May et je trouve la comparaison très juste sauf que l’action ne se passe pas sur l’île de Lewis mais à Guernesey. On fait la connaissance de Jennifer qui est revenu sur son île natale, chez sa mère après une agression à Londres. Elle travaille comme journaliste et l’actualité de Guernesey n’est pas vraiment palpitante. Jusqu’au jour où une jeune fille est retrouvée morte. La jeune journaliste va mener l’enquête et découvrir une série de noyades suspectes sur les cinquante dernières années. Et si un tueur en série rodé sur place ? Le récit est bien construit, l’intrigue prenante et l’enquête vraiment très bien menée. Le dénouement est inattendu et l’auteure après nous avoir entrainés sur pas mal de fausses pistes, nous révèle un meurtrier que l’on ne soupçonne absolument pas une seconde pendant notre lecture. Jennifer et Michael forment un beau duo et se complète très bien. Jennifer est une jeune femme attachante, incroyablement rusée et intelligente. On éprouve un peu de pitié face à tous les malheurs qu’elle a traversé. Michael a lui aussi été malmené par la vie avec la perte de sa fille, mais il reste un excellent flic malgré tout. Niveau personnage secondaire, j’ai aimé la mère de l’héroïne que j’ai trouvée touchante et très maternelle. Et puis Sarah, la bonne copine qui est toujours là pour Jennifer. Les descriptions des lieux font rêver et ajoutent énormément au récit. Ça donne envie de prendre un bateau et d’aller visiter les iles anglo-normandes dont on parle peu finalement. J’ai aimé découvrir l’ile, son histoire et sa culture, ses légendes et son folklore. Le dépaysement est total et j’ai aimé découvrir cette île avec son mélange franco-anglais mais aussi sa propre identité. Ce roman est une très bonne découverte et je lirai la suite avec plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • vero35 Posté le 21 Août 2020
    L'auteur, à travers une intrigue policière assez convenue mais intéressante, et deux personnages enquêteurs très attachants , nous fait découvrir l'île de Guernesey , tant au niveau historique que social. Le crime prend ainsi ses racines dans une période sombre de cette île anglo-normande, à savoir l'occupation par l'Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale, et son amplitude temporelle permet de balayer l'évolution de ce petit territoire si cher à Victor Hugo, jusqu'à devenir un paradis fiscal où les autochtones ne se sentent plus toujours chez eux, si ce n'était la présence toujours aussi prégnante des éléments. De la même façon, l'enquête nous emmène aussi bien dans les « grandes familles » de l'île que dans les lotissements des moins nantis , et le point de vue alterné entre celui de la jeune journaliste Jennifer Dorey, meurtrie par la mort de son père, et celui du flic bougon mais tenace fonctionne bien. Les personnages ont une certaine épaisseur, et l'ensemble procure un bon moment de lecture, précieux en ce moment où ces îles anglo-normandes sont inaccessibles.... 
  • Himerope Posté le 14 Mai 2020
    Coup de cœur du mois de janvier 🇬🇬 une belle balade littéraire sur les îles anglo-normandes. Il ne manque plus que les scones. Mon premier thriller dans les îles anglo-normandes. Ces îles si proches et pourtant méconnues cachent de nombreux trésors. Dans ce premier tome, c’est l’occasion de déterrer des secrets bien enfouis. L’auteure apporte un souffle vivifiant à son récit, il n’y a plus qu’à fermer les yeux et sentir l’air marin. Une fois le sentier balisée, la rencontre avec le diable n’est plus qu’une question de temps. Certaines questions demeurent sans réponse à la fin du roman mais l’auteure a sorti une suite (l’île au ciel noir) qui nous promet encore de belles surprises. Si vous recherchez un thriller classique dépaysant, celui-ci pourrait correspondre !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.