Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266299725
Code sériel : 17740
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

La Médaille

Hélène COLOMBEAU (Traducteur)
Date de parution : 02/01/2020
1940, dans un village de la région lyonnaise. Gaëlle de Barbet assiste horrifiée à l’arrestation de sa meilleure amie par la police française et voit le commandant allemand réquisitionner la demeure familiale. Son père est tué par l’occupant et sa mère sombre peu à peu dans la folie.
Gaëlle s’engage alors...
1940, dans un village de la région lyonnaise. Gaëlle de Barbet assiste horrifiée à l’arrestation de sa meilleure amie par la police française et voit le commandant allemand réquisitionner la demeure familiale. Son père est tué par l’occupant et sa mère sombre peu à peu dans la folie.
Gaëlle s’engage alors corps et âme dans la Résistance et sauve de nombreux enfants juifs des griffes des nazis. À la fin de la guerre, accusée à tort d’avoir collaboré, elle part tenter sa chance à Paris. Des années plus tard, sa petite-fille livre son propre combat pour que Gaëlle soit reconnue comme l’héroïne de guerre qu’elle fut dans sa jeunesse…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266299725
Code sériel : 17740
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • thereadingsession Posté le 31 Mai 2020
    C'est une chronique plutôt compliquée à écrire, puisque je n'ai pas beaucoup de choses à dire sur ce livre. J'espère que vous ne m'en voudrez pas, si, pour une fois, je vous laisse tranquille sans déblatérer sur le fait qu'un narrateur change au bout d'un chapitre. Non. Ce livre, ici, est simple, sans fioritures. Il est fort, nourri par la plume de l'auteure et de son imagination mélangée à des faits réels comme l'OSE (Œuvre de Secours aux Enfants). On suit une héroïne qui fait preuve d'un courage remarquable, sans pour autant être appréciée à sa juste valeur. Si la protagoniste avait été réelle, on pourrait dire de ce livre qu'il est une biographie, touchante, mais cinglante de réalité : Gaëlle a subi bon nombre d'épreuves en se relevant avec bravoure. On vit avec elle ses chagrins, ses déboirs, mais aussi ses succès, notamment lorsqu'elle arrive, grâce à une chance et une débrouillardise inouïes à faire passer des enfants juifs d'un bout à l'autre du pays, utilisant son ingéniosité d'adolescente. On la suit adulte, après la guerre, lors de la libération, et on est outré du traitement qui lui est réservé, puisque nous sommes au courant de ses actes héroïques. Le lecteur... C'est une chronique plutôt compliquée à écrire, puisque je n'ai pas beaucoup de choses à dire sur ce livre. J'espère que vous ne m'en voudrez pas, si, pour une fois, je vous laisse tranquille sans déblatérer sur le fait qu'un narrateur change au bout d'un chapitre. Non. Ce livre, ici, est simple, sans fioritures. Il est fort, nourri par la plume de l'auteure et de son imagination mélangée à des faits réels comme l'OSE (Œuvre de Secours aux Enfants). On suit une héroïne qui fait preuve d'un courage remarquable, sans pour autant être appréciée à sa juste valeur. Si la protagoniste avait été réelle, on pourrait dire de ce livre qu'il est une biographie, touchante, mais cinglante de réalité : Gaëlle a subi bon nombre d'épreuves en se relevant avec bravoure. On vit avec elle ses chagrins, ses déboirs, mais aussi ses succès, notamment lorsqu'elle arrive, grâce à une chance et une débrouillardise inouïes à faire passer des enfants juifs d'un bout à l'autre du pays, utilisant son ingéniosité d'adolescente. On la suit adulte, après la guerre, lors de la libération, et on est outré du traitement qui lui est réservé, puisque nous sommes au courant de ses actes héroïques. Le lecteur vit le roman dans ses moindres détails et c'est ce qui, je dois le dire, en fait un bon roman. Si un roman ne nous décroche pas la moindre petite émotion, alors (et je suis désolée), il est mauvais. L'auteure possède une écriture remarquable. Souple, adaptable, elle décrit les sentiments tellement bien que l'on se prend au jeu, on s'offusque, on s'attendrit, on est triste, comme si l'on était, nous aussi, un personnage du livre. Le livre aborde sans hésitation des thèmes compliqués mais qui existent, notamment la Seconde Guerre mondiale (et l'auteure utilise des événements qui se sont vraiment déroulés dans notre Histoire, notamment le passage d'enfants juifs grâce à l'OSE). On y décrit également des sujets plus doux, mais douloureux, comme la relation parent-enfant, mari-femme, avec une protagoniste à la fois vieux-jeu mais émancipée, la rendant tout à fait charmante. Encore une fois, je le dis, je n'ai pas grand chose à dire sur ce livre si ce n'est que je vous le recommande vivement. Il est facile à lire, rapide, mais touchant et on ressent une pointe de tristesse (pour ma part du moins) lorsqu'on arrive à son bout.
    Lire la suite
    En lire moins
  • coquinnette1974 Posté le 17 Mai 2020
    Il y a un petit moment que je n'avais pas lu un Danielle Steel et dernièrement je me suis plongée dans La médaille. Seconde Guerre mondiale, dans un village de la région lyonnaise, Gaëlle de Barbet assiste horrifiée à l'arrestation de sa meilleure amie par la police française. Rebecca Feldmann et sa famille sont internés dans un camp avant d'être déportés. Pendant ce temps, le commandant des troupes allemandes locales établit ses quartiers dans la demeure des Barbet. Gaëlle voit sa vie chamboulé par cette guerre alors, elle s'engage corps et âme dans la Résistance. Dans le plus grand secret, elle sauvera de nombreux enfants juifs des griffes des nazis. À la fin de la guerre, accusée à tort d'avoir collaboré, elle part tenter sa chance à Paris. Des années plus tard, sa petite-fille livre son propre combat pour que Gaëlle soit reconnue comme l'héroïne de guerre qu'elle fut dans sa jeunesse. La médaille est un bon Danielle Steel. Je dirais qu'il est aussi réussi que ceux de ces débuts. Bien sur, il est rempli de bons sentiments et je l'ai trouvé, je dois l'avouer, un peu lisse. L'autrice nous parle de la seconde guerre mondiale, le sujet est bien traité mais pas en... Il y a un petit moment que je n'avais pas lu un Danielle Steel et dernièrement je me suis plongée dans La médaille. Seconde Guerre mondiale, dans un village de la région lyonnaise, Gaëlle de Barbet assiste horrifiée à l'arrestation de sa meilleure amie par la police française. Rebecca Feldmann et sa famille sont internés dans un camp avant d'être déportés. Pendant ce temps, le commandant des troupes allemandes locales établit ses quartiers dans la demeure des Barbet. Gaëlle voit sa vie chamboulé par cette guerre alors, elle s'engage corps et âme dans la Résistance. Dans le plus grand secret, elle sauvera de nombreux enfants juifs des griffes des nazis. À la fin de la guerre, accusée à tort d'avoir collaboré, elle part tenter sa chance à Paris. Des années plus tard, sa petite-fille livre son propre combat pour que Gaëlle soit reconnue comme l'héroïne de guerre qu'elle fut dans sa jeunesse. La médaille est un bon Danielle Steel. Je dirais qu'il est aussi réussi que ceux de ces débuts. Bien sur, il est rempli de bons sentiments et je l'ai trouvé, je dois l'avouer, un peu lisse. L'autrice nous parle de la seconde guerre mondiale, le sujet est bien traité mais pas en profondeur. Gaëlle est une jeune fille puis une femme formidable, elle n'a que des qualités. Elle va vivre de nombreuses choses vraiment pas faciles toutefois elle s'en sort toujours. Comme nous la découvrons au départ à un age avancé, nous imaginons qu'elle ne sera pas arrêté parce qu'elle est dans la résistance. Ou alors, elle s'en sortira. Bien sur, il peut lui arriver de nombreuses choses malgré tout... C'est un roman très prévisible, en partie car nous découvrons Gaëlle et ses proches avant de la découvrir pendant la seconde guerre mondiale. Certaines informations nous sont données dès le départ, et quand comme moi, on connaît bien l'autrice et sa façon d'écrire, il manque la surprise. J'avais dès le départ compris certaines choses concernant le personnage de Gaëlle... et je ne me suis pas trompé. Je n'avais juste pas imaginer que sa relation avec une personne de son entourage irait dans ce sens. Malgré ce manque d'imprévu ; c'est un roman agréable à lire. Il est parfait pour se changer les idées sans se prendre la tête. Et il revient sur un pan important de l'histoire, qu'il ne faut surtout pas oublier. Et puis, je vais vous l'avouer, même si elle un peu trop lisse, j'ai bien aimé Gaëlle, sa personnalité, son histoire. Une personnalité un peu plus marqué ne m'aurait pas dérangé, mais tout est cohérent donc pourquoi pas. Quand à la fin, elle est parfaite et clos comme il faut cette histoire. La médaille est un roman que je recommande aux amateurs et amatrices du genre. J'en garderais un bon souvenir et je n'hésiterais pas à l'offrir. Ma note : quatre étoiles :)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Livre-S Posté le 18 Avril 2020
    Un parfum de "Bicyclette Bleue" : je conseille !
  • ingridfasquelle Posté le 17 Février 2020
    La médaille est le sixième roman de Danielle Steel que je lis et j’y ai retrouvé tout ce que j’aime chez cette auteure, à savoir une histoire passionnante et passionnée, qu’elle a pris, on le sent, grand plaisir à écrire et dans laquelle elle s’est amusée à faire et défaire le destin de personnages attachants. Comme toujours, son récit est captivant, même si on est bien loin du chef d’œuvre de littérature ! L’intrigue est relativement prévisible, parfois un peu trop pleine de bon sentiments, mais on s’immerge très facilement dans l’histoire émouvante de Gaëlle. Certes, c’est sentimental, mais c’est finalement pour mieux nous divertir ! Danielle Steel montre aussi qu’elle sait comment s’y prendre pour « draîner » un maximum de lectrices grâce à des sujets que la majorité d’entre elles pourront facilement comprendre : deuil, famille recomposée, syndrome du nid vide, solitude, etc… L’auteure aborde des problèmes de société très actuels que l’on ne s’attend pas forcément pas à lire dans une romance historique ! Là où il aurait été facile de sombrer dans le pathos, Danielle Steel préfère rappeler combien la vie est imprévisible dans ce qu’elle a de pire mais surtout dans ce qu’elle a de meilleur.... La médaille est le sixième roman de Danielle Steel que je lis et j’y ai retrouvé tout ce que j’aime chez cette auteure, à savoir une histoire passionnante et passionnée, qu’elle a pris, on le sent, grand plaisir à écrire et dans laquelle elle s’est amusée à faire et défaire le destin de personnages attachants. Comme toujours, son récit est captivant, même si on est bien loin du chef d’œuvre de littérature ! L’intrigue est relativement prévisible, parfois un peu trop pleine de bon sentiments, mais on s’immerge très facilement dans l’histoire émouvante de Gaëlle. Certes, c’est sentimental, mais c’est finalement pour mieux nous divertir ! Danielle Steel montre aussi qu’elle sait comment s’y prendre pour « draîner » un maximum de lectrices grâce à des sujets que la majorité d’entre elles pourront facilement comprendre : deuil, famille recomposée, syndrome du nid vide, solitude, etc… L’auteure aborde des problèmes de société très actuels que l’on ne s’attend pas forcément pas à lire dans une romance historique ! Là où il aurait été facile de sombrer dans le pathos, Danielle Steel préfère rappeler combien la vie est imprévisible dans ce qu’elle a de pire mais surtout dans ce qu’elle a de meilleur. Il se dégage de La médaille un message d’optimisme et d’espoir selon lequel il est toujours possible de refaire sa vie, même quand les obstacles semblent insurmontables. C’est finement joué ! En dépit d’une plume facile, j’ai apprécié cette histoire touchante, pleine d’aventures, de passion et de sentiments ! Une lecture plaisir, à dévorer sans complexe le temps d’un week-end !
    Lire la suite
    En lire moins
  • viou03 Posté le 8 Février 2019
    Un magnifique roman sur une jeune femme simple et pleine de bravoure. Delphine a enfin obtenu que sa grand-mère Gaëlle soit reconnue comme une Juste. Danielle Steel nous entraîne ici dans un roman sur la vie d'une jeune fille, puis d'une femme humble qui a fait ce qui lui semblait juste et a vécu avec ses actions sans les mettre en avant. Un coup de blues et je prends un roman de l'auteur et là envolés les soucis. On passe dans un univers avec lui aussi ses tracas, ses joies , ses peines et ça fait du bien. Le tout avec des personnages auxquels on ne peut que s'attacher.
Toute l'actualité de Danielle Steel
Entrez dans les coulisses, suivez l'actualité et découvrez, en avant-première, les nouveaux romans de Danielle Steel.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Presses de la Cité

    3 choses à savoir sur Danielle Steel

    Danielle Steel est un véritable phénomène d’édition, une catégorie en soi ; une auteure que son talent et sa force de travail ont propulsée au sommet. Il nous reste tant de choses à apprendre sur cette écrivaine fascinante… En voici trois.

    Lire l'article