En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La planète des singes

        Pocket
        EAN : 9782266283021
        Code sériel : 1867
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 108 x 177 mm
        La planète des singes

        Date de parution : 17/08/2017
        LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

        Y a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C'est la question que se posent le professeur Antelle, Arthur Levain, son second, et le journaliste Ulysse Mérou, lorsque, de leur vaisseau spatial, ils observent le paysage d'une planète proche de Bételgeuse :...
        LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

        Y a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C'est la question que se posent le professeur Antelle, Arthur Levain, son second, et le journaliste Ulysse Mérou, lorsque, de leur vaisseau spatial, ils observent le paysage d'une planète proche de Bételgeuse : on aperçoit des villes, des routes curieusement semblables à celles de notre Terre. Après s'y être posés, les trois hommes découvrent que la planète est habitée par des singes. Ceux-ci s'emparent d'Ulysse Mérou et se livrent sur lui à des expériences. Il faudra que le journaliste fasse, devant les singes, la preuve de son humanité.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266283021
        Code sériel : 1867
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        4.80 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • arcade_d Posté le 12 Septembre 2018
          Le cinq étoiles du beau souvenir de l'adolescence ! Et oui un roman qui sera moins connu que le film, mais qui pose un regard dure sur l’avenir de l'humanité. Merci à AkaLoupiote_com, pour avoir réveillé ce magnifique souvenir.
        • ZeroJanvier79 Posté le 1 Septembre 2018
          Un très bon roman de science-fiction. De la SF comme je l'aime : intelligente, bien pensée, avec une vraie réflexion sur le présent. Assez étonnamment, le film de Tim Burton, aussi pourri soit-il, est celui dont la fin se rapproche le plus de celle du roman original.
        • ShubNiggubarth Posté le 20 Août 2018
          Il faut, lorsqu'on aime un style littéraire, savoir se replonger de temps à autres dans des classiques. Le livre de Boulle est une référence pour tout ouvrage de science fiction. Bien évidemment, après la (vieille) série et tous les films qui ont été fait sur et autour de l'histoire, on pourrait penser que la force de l'écrit se désagrège un peu. Il n'en est rien. Même en connaissant le récit et ce qui va advenir du héros, on est toujours aussi soufflé et magnifié par cet écrit qui allait poser les jalons de la science fiction. Les idées sont simples, percutantes et encore utilisées de nos jours. Non, sincèrement, je ne sais ce qu'on pourrait reprocher à cet opus et le ré-ouvrir de temps à autres n'est pas un mal, bien au contraire. Vous êtes prêts? Allez, décollez une nouvelle fois et récupérez le récit dans la bouteille, vous allez comprendre bien des choses...
        • Lucie_Ash Posté le 20 Août 2018
          Je n’avais plus trop en tête le film de Tim Burton quand j’ai commencé à lire, tout ce que je peux dire c’est qu’il ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable… Probablement parce qu’il ne rend pas du tout hommage au roman de Pierre Boulle ! Je me rappelais vaguement qu’un groupe de chercheurs partait en quête de la vie sur une autre planète, se faisait cryogéniser dans leur vaisseau et arrivait à bon port en ayant perdu un des deux uniques personnages féminins du film (je n’étais pas forcément hyper emballée, du coup). Dans le roman donc, pas de cryogénisation, pas de femme dans le vaisseau, mais un professeur, son second, un journaliste et leur chimpanzé apprivoisé qui arrivent sur une planète étrangement semblable à la Terre, qu’ils baptiseront Sorror, abritant des humains sauvages et des singes civilisés. Alors que les trois compagnons commencent à s’intégrer au peuple humain, ils sont pris dans une chasse à l’homme et séparés. Ulysse Mérou, le protagoniste, se retrouve avec d’autres humains prisonnier et sujet d’expériences dans une cité simienne. J’ai beaucoup aimé ce roman. Pour commencer, il est écrit de manière très accessible, et j’ai réussi à tout comprendre, moi qui n’ai pas forcément... Je n’avais plus trop en tête le film de Tim Burton quand j’ai commencé à lire, tout ce que je peux dire c’est qu’il ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable… Probablement parce qu’il ne rend pas du tout hommage au roman de Pierre Boulle ! Je me rappelais vaguement qu’un groupe de chercheurs partait en quête de la vie sur une autre planète, se faisait cryogéniser dans leur vaisseau et arrivait à bon port en ayant perdu un des deux uniques personnages féminins du film (je n’étais pas forcément hyper emballée, du coup). Dans le roman donc, pas de cryogénisation, pas de femme dans le vaisseau, mais un professeur, son second, un journaliste et leur chimpanzé apprivoisé qui arrivent sur une planète étrangement semblable à la Terre, qu’ils baptiseront Sorror, abritant des humains sauvages et des singes civilisés. Alors que les trois compagnons commencent à s’intégrer au peuple humain, ils sont pris dans une chasse à l’homme et séparés. Ulysse Mérou, le protagoniste, se retrouve avec d’autres humains prisonnier et sujet d’expériences dans une cité simienne. J’ai beaucoup aimé ce roman. Pour commencer, il est écrit de manière très accessible, et j’ai réussi à tout comprendre, moi qui n’ai pas forcément l’esprit très scientifique de base (pour vous donner une échelle de comparaison, j’avais sauté pas mal de passages de La Nuit des temps de Barjavel à l’époque…). L’explication sur le voyage spatial au début du récit m’a paru limpide ! Le fait que le style soit assez simple et que le roman soit court m’amène à me demander pourquoi je ne l’ai pas ouvert avant… Ensuite, les personnages ne m’ont pas laissée indifférente ! Que ce soit Ulysse, Kira ou Nova, j’ai eu beaucoup de tendresse pour chacun (Ulysse m’a même un peu gonflée à certains moment, pour ne rien vous cacher). Ils ont tous leur intérêt et leur progression, vus par l’œil du personnage principal ; ce dernier est d’ailleurs très observateur et curieux, ce qui nous permet de scruter nous aussi les singes et humains qui l’entourent. Enfin, je me pose pas mal de questions sur la « morale » de ce récit. Est-ce un plaidoyer pour les animaux ? Une critique des tests sur les singes ? C’est évidemment la première chose à laquelle j’ai pensé en voyant l’inversion des rôles humains-singes. La science-fiction aime mettre le doigt sur des problèmes sociaux, environnementaux, etc. Moi qui suis foncièrement contre les expérimentations sur les animaux et qui suis adeptes des produits cruelty-free, je ne peux qu’adhérer à ce roman… Il s’agit encore d’un classique qui, comme Fahrenheit 451 ou encore Des Fleurs pour Algernon, m’ont fait comprendre le pourquoi du comment un roman devient un classique. Une très belle lecture, qui me donne envie d’en lire plus de Pierre Boulle !
          Lire la suite
          En lire moins
        • odin062 Posté le 18 Août 2018
          « La planète des singes » est une référence française dans le monde de la Science-fiction ! Je connais bien entendu tous les films. Les adaptations, vieille ou plus récente et tout ce qui en est dérivé. Mais je n'avais jamais parcouru les pages du roman de Pierre Boule. C'est maintenant chose faite et je ne regrette pas ! L'histoire est simple : une troupe de scientifique se pose sur une planète habitable et découvre rapidement qu'elle est habitée ! Elle est même très similaire à la Terre ! Une seule différence cependant… La place des Homo Sapiens et celle du chimpanzé, gorille et Orang Outan a été inversé ! Le plaisir de lecture est immense. L'écriture est fluide et de haut niveau ! Les pages se tournent à une vitesse folle et je n'ai qu'une envie : y revenir ! Je m'amuse à faire la différence entre ce que je connaissais et ce que je découvre ! L'aspect technologique m'a le plus étonné, il faut bien le dire. Mais le roman est beaucoup plus prenant que les adaptations, c'est certain ! Les personnages sont très attachants, de par leurs histoires et les relations qui se créent. La chute est beaucoup plus... « La planète des singes » est une référence française dans le monde de la Science-fiction ! Je connais bien entendu tous les films. Les adaptations, vieille ou plus récente et tout ce qui en est dérivé. Mais je n'avais jamais parcouru les pages du roman de Pierre Boule. C'est maintenant chose faite et je ne regrette pas ! L'histoire est simple : une troupe de scientifique se pose sur une planète habitable et découvre rapidement qu'elle est habitée ! Elle est même très similaire à la Terre ! Une seule différence cependant… La place des Homo Sapiens et celle du chimpanzé, gorille et Orang Outan a été inversé ! Le plaisir de lecture est immense. L'écriture est fluide et de haut niveau ! Les pages se tournent à une vitesse folle et je n'ai qu'une envie : y revenir ! Je m'amuse à faire la différence entre ce que je connaissais et ce que je découvre ! L'aspect technologique m'a le plus étonné, il faut bien le dire. Mais le roman est beaucoup plus prenant que les adaptations, c'est certain ! Les personnages sont très attachants, de par leurs histoires et les relations qui se créent. La chute est beaucoup plus fort que la découverte de la statue de la liberté dans le film ! En fait, je me rend compte que le reboot récent par « saga » est beaucoup plus proche de la vérité tout en ayant tenté de se détacher du bouquin. L'ensemble de l'histoire nous maintient dans une atmosphère étrange, un peu comme dans un bon bouquin de Barjavel. On ne se sent pas à l'aise et notre perception de la réalité en est troublée. Bref ce livre est une perle, une révolution à une époque ou Darwin (et encore aujourd'hui) est mal compris. de belles citations à relever, des choses à apprendre, à retenir… Bref un bouquin à lire absolument !
          Lire la suite
          En lire moins
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com