Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266185691
Code sériel : 13797
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

La Vague

Aude Carlier (traduit par)
Date de parution : 19/02/2009

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action. » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du...

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action. » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader.
Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

« Ce best-seller, qui est devenu un manuel d'histoire en Allemagne et un film, souligne qu'il est facile de se transformer en petit fasciste du jour au lendemain. » Philippe Vallet – France Info

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266185691
Code sériel : 13797
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ce best-seller, qui est devenu un manuel d’histoire en Allemagne et bientôt un film, souligne qu’il est facile de se transformer en petit fasciste du jour au lendemain. » Philippe Vallet – France Info

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • tpjosepha Posté le 9 Janvier 2022
    A lire pour le fond, plus que pour la forme. Si le sujet est captivant, en revanche l'écriture n'est pas extraordinaire. Le début du roman surtout m'a semblé peu subtil. Je recommande malgré tout, car elle est incroyable cette expérience menée avec des adolescents sur la montée des fachismes. Le livre est court, se lit rapidement. On veut savoir jusqu'où tout cela va aller, si les élèves vont ouvrir les yeux ou pas. Si ce n'était pas basé sur une expérience réelle, j'aurais trouvé que le livre manque de vraisemblance, tant les lycéens se prennent au jeu, et "plongent" dans la vague sans réfléchir. Tout va très vite, bien trop vite ! C'est effrayant.
  • MyriamsSquad Posté le 3 Janvier 2022
    The Wave is a novel written by Todd Strasser. It's based on an incident that took place in a high school history class in Palo Alto, California, in 1969. The Wave is set at the Gordon High School in 1969. Centering on a history teacher named Ben Ross, his class of students, and the experiment that spins out of their class, the story begins as Ross is concluding a lesson on Nazi Germany and the holocausts. The students are questioning how Hitler rose to power and why no one stood up to him. Ross finds he has no satisfying answers. That leads him to develop an experiment that he calls “The Wave”, to illustrate to his students how easy it is to get swept up in a movement, even if it calls on them to act in a manner inconsistent with their values and beliefs. He introduces the class to a slogan, “Strength through discipline,” and urges them to live according to it. This includes adjusting their posture and adopting a stronger work ethic. The students, who like their teacher, take to the idea and find it empowering. When they continue this behavior into the next day,... The Wave is a novel written by Todd Strasser. It's based on an incident that took place in a high school history class in Palo Alto, California, in 1969. The Wave is set at the Gordon High School in 1969. Centering on a history teacher named Ben Ross, his class of students, and the experiment that spins out of their class, the story begins as Ross is concluding a lesson on Nazi Germany and the holocausts. The students are questioning how Hitler rose to power and why no one stood up to him. Ross finds he has no satisfying answers. That leads him to develop an experiment that he calls “The Wave”, to illustrate to his students how easy it is to get swept up in a movement, even if it calls on them to act in a manner inconsistent with their values and beliefs. He introduces the class to a slogan, “Strength through discipline,” and urges them to live according to it. This includes adjusting their posture and adopting a stronger work ethic. The students, who like their teacher, take to the idea and find it empowering. When they continue this behavior into the next day, Ross decides to take the experiment further. He gives the class a group name, “The Wave”. Laurie Saunders, one of Ross' students, is the first student to worry about the impact The Wave is having. She knows how The Wave attempts to recruit other members with bullying. Teachers and the principal, all of whom have been worried by The Wave which have a negative impact on the school. David, a football player and Laurie's boyfriend, who has been a member of The Wave since the beginning, pressures her to don't write an article about the negative impact on the high school newspapers. He gets angry and shoves her to the ground. Horrified by what he has done and realizes how dangerous The Wave is, David go to Mr. Ross's home and ask him to help them stop The Wave. The next day, Mr. Ross calls a Wave meeting in the auditorium, and asks that only Wave members be present. They gather in a style reminiscent of the Nazi rallies, even wearing armbands with the insignia they created for The Wave. He tells them about creating a National Wave Party, by project the image of Adolf Hitler. Everyone is shocked, and Ross reveals that there is no Wave party, and that their obedience to a concept that doesn't exist led them to mimic Nazi tactics. Shocked, they abandon their Wave items and shuffle out of the room, ashamed. This book was very interesting. It helps to understand how a totalitarian movement could be integrated on minds as fast and easy that the Nazi Regime but on a little scale. The evolution of the characters is passionate too, and the collision between the students tell us about the reason to get involved in a dictature. Through the days of the experiment, we saw the different steps instituted by the professor, in link with a real totalitarian regime. It strikes mostly alone and isolated students who needs a team spirit to exist. The danger is that they don't realize the danger of this type of community, where sometimes bad values reside, like the violence, without the students awareness. Eléonore “The Wave” is a 1981 book written by Todd Strasser. It was inspired by a real-life event called “The Third Wave” that took place in California in 1969 led by an history professor named Ron Jones. In this book, the experiment is led by Professor Ben Ross, a history teacher at Gordon High School. All started during a history lesson about World War II, when many students were shocked by the violence in the concentration camps. Ben Ross then had the idea of offering his students an experience showing them as real as possible the living conditions of populations in these countries living under a totalitarian regime. The protagonists of this story are Ron Jones, Laurie, Rober and Jeff. We understand very quickly that discipline is one of the main elements of this experience. The teacher included conventional ways of sitting down or talking, starting with "Mr. Ross". In order to reinforce this notion of group between the members of "the wave", Mr. Ross sets up slogans such as “Strengh through Community”. We quickly understand that this movement causes a "wave" of hatred. In fact, students who don't join the movement are rejected or even humiliated. Laurie is one of the first to see this and to withdraw from the project. In front of the proportions taken by this movement, Ron Jones decides to put an end to it by convoking the students in the hall. He makes them realize that Hitler could have been the leader of their experience and makes them understand that it is very easy to establish a dictatorship as he did and that it should not be forgotten. For my part, I really liked this book and its intrigue. The different steps of the movement and Laurie's point of view are very interesting. Jeanne
    Lire la suite
    En lire moins
  • verlainerimbaud Posté le 31 Décembre 2021
    C'est un livre marquant et très intéressant , L'histoire (qui est tirée d'éléments réels) est bien ficelée , les personnages bien dépeints , le cadre réaliste ... En plus , d'un bon style d'écriture qui est important dans un livre , le texte est captivant ce qui pousse la curiosité du lecteur . Mais avant tout , le plus important de ce roman est ce que l'on peut en tirer , la morale : ne jamais oublier . Ce texte montre qu'il ne faut jamais oublier l'histoire pour ne pas refaire les mêmes erreurs (comme le facisme et la vague de régimes autoritaires du XXème siècle) et les conséquences de ces erreurs dans le monde d'aujourd'hui (même à basse échelle). Ce livre est à lire et à relire aujourd'hui (où le facisme , l'extrémisme , l'intolérance et le totalitarisme augmentent dans des dictatures mais aussi à travers des groupuscules). Je le conseille donc à tous les lecteurs de Babelio.
  • VictorhugoLH Posté le 31 Décembre 2021
    Un livre au sujet "coup de poing" qui ne laisse pas le lecteur indifférent. En tout cas, qui ne doit pas laisser le lecteur insensible. Surtout en ces temps ci. L'histoire n'est pas une page d'un livre à jamais fermé. Ce livre raconte une expérience d'un prof d'histoire suite au questionnement de ses lycéens sur le non-agir des citoyens allemands devant les horreurs du nazisme. Il démontre comment on peut être amené, par l'appartenance à un groupe, à suivre aveuglement un leadeur (et quand celui ci est un fou dangereux ...), comment on se met à rejeter qui n'est pas dans ce groupe (on pourrait penser, par exemple, au hooliganisme, ...). Bref, ce livre est très instructif. Hélas, trop court. Cela se lit vite. Trop vite. Le sujet et l'histoire auraient mérité d'être plus étoffés.
  • Thalie4 Posté le 21 Décembre 2021
    Lors d'un cours sur la 2eme guerre mondiale, Ben Ross ne sait expliquer à sa classe comment ni pourquoi le peuple Allemand a laissé faire de telles abominations. Lui vient l'idée de faire une expérience sur ses élèves. Il va les mettre dans des conditions similaires à celles vécues en Allemagne après la 1ère guerre. Il ne va pas tarder à perdre la maîtrise de ce qu'il a enclenché. L'Histoire peut-elle servir de leçon ? Est-il si facile d'enlever leur libre arbitre aux gens ? Il est vrai qu'un adolescent peut être influençable. Mais l'expérience serait sans aucun doute la même sur un groupe d'adultes tant il est vrai que l'homme a besoin de faire partie d'une communauté. Et avec un leader fort, les choses peuvent vite déraper. Ce roman est une retranscription d'un fait réel qui s'est déroulé en 1969. La mémoire de la guerre était pourtant plus récente qu'actuellement, et pourtant... Il est facile de glisser vers le totalitarisme dès que l'on propose la facilité de ne plus avoir à réfléchir et décider par soi-même. Dès que l'on propose aux gens de faire partie d'un groupe, d'être à égalité avec les autres, de ne plus avoir à faire d'effort... Lors d'un cours sur la 2eme guerre mondiale, Ben Ross ne sait expliquer à sa classe comment ni pourquoi le peuple Allemand a laissé faire de telles abominations. Lui vient l'idée de faire une expérience sur ses élèves. Il va les mettre dans des conditions similaires à celles vécues en Allemagne après la 1ère guerre. Il ne va pas tarder à perdre la maîtrise de ce qu'il a enclenché. L'Histoire peut-elle servir de leçon ? Est-il si facile d'enlever leur libre arbitre aux gens ? Il est vrai qu'un adolescent peut être influençable. Mais l'expérience serait sans aucun doute la même sur un groupe d'adultes tant il est vrai que l'homme a besoin de faire partie d'une communauté. Et avec un leader fort, les choses peuvent vite déraper. Ce roman est une retranscription d'un fait réel qui s'est déroulé en 1969. La mémoire de la guerre était pourtant plus récente qu'actuellement, et pourtant... Il est facile de glisser vers le totalitarisme dès que l'on propose la facilité de ne plus avoir à réfléchir et décider par soi-même. Dès que l'on propose aux gens de faire partie d'un groupe, d'être à égalité avec les autres, de ne plus avoir à faire d'effort pour se démarquer. Œuvrer pour le bien commun est finalement plus simple que d'avoir à se débattre pour réussir personnellement. Quand on fait partie du groupe... Mais que se passe-t-il pour ceux qui ne sont pas intégrés ? Un roman à lire et faire découvrir pour comprendre à quel point nous sommes tous influençables. Ce qui est arrivé en Allemagne peut très bien recommencer. Mettez une crise dans l'équation, la difficulté de subvenir à nos besoins de base, la peur que notre situation personnelle empire... et vous aurez les bases qui peuvent pousser tout un peuple à se réfugier sous une idéologie qui assure les protéger. Ça vous fait penser à quelque chose ? Ça fait peur, vous ne trouvez pas ?
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.