Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266115001
Code sériel : 2643
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

L'Armée des ombres

Date de parution : 11/05/2001

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

Londres, 1943, Joseph Kessel écrit L'Armée des ombres, le roman-symbole de la Résistance que l'auteur présente ainsi : « La France n'a plus de pain, de vin, de feu. Mais surtout elle n'a plus de lois. La désobéissance civique, la rébellion individuelle ou organisée sont...

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

Londres, 1943, Joseph Kessel écrit L'Armée des ombres, le roman-symbole de la Résistance que l'auteur présente ainsi : « La France n'a plus de pain, de vin, de feu. Mais surtout elle n'a plus de lois. La désobéissance civique, la rébellion individuelle ou organisée sont devenues devoirs envers la patrie. (...)
Jamais la France n'a fait guerre plus haute et plus belle que celle des caves où s'impriment ses journaux libres, des terrains nocturnes et des criques secrètes où elle reçoit ses amis libres et d'où partent ses enfants libres, des cellules de torture où malgré les tenailles, les épingles rougies au feu et les os broyés, des Français meurent en hommes libres.
Tout ce qu'on va lire ici a été vécu par des gens de France. »

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266115001
Code sériel : 2643
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Otohime Posté le 28 Avril 2020
    Je ne m'attendais pas à ça ; des brides de vie côté résistance. On a envie d'en savoir plus, j'ai d'ailleurs poussé ma recherche sur les protagonistes par la suite. Je reste profondément touchée par cet authenticité et le courage exemplaire de ces héros de l'ombre.
  • Euthib Posté le 29 Mars 2020
    Comme beaucoup, j’ai découvert « l’armée des ombres » grâce au superbe film de Jean Pierre Melville. Une distribution de prestige pour une histoire impressionnante de vérité. J’ai peu l’habitude de lire le roman après avoir vu le film. Mais j’ai misé sur le temps écoulé depuis la dernière fois que j’ai vu ce film. J’ai donc découvert l’œuvre originale de Joseph Kessel écrite pendant la guerre. Elle relate au plus proche la « vie quotidienne » des résistants, leur peur constante d’être capturé, leur crainte de ne pas résister à la torture, d’être dénoncé, l’obligation de changer régulièrement de cachette. J’ai été fortement impressionnée par cette réalité de la peur constante, de devoir surveiller ses arrières sans arrêt, ne faire confiance à personne ou presque. Ne pas hésiter à supprimer même les meilleurs éléments pour ne pas perdre tout un réseau. Le groupe avant l’individu. Et face à ces héros de l’ombre, se poser une question : qu’aurais-je à leur place ?
  • JacquesYvesDepoix Posté le 22 Mars 2020
    Je ne connaissais jusqu'à présent "L'armée des ombres" que par le biais du film que j'adore. L'occasion s'est présentée à moi d'acheter le roman en poche à Oxfam et j'ai donc ainsi entamé sa lecture. C'est une histoire poignante que Kessel écrit. Le contexte aide évidemment beaucoup mais pas seulement. À chaque fois, les narrateurs sondent le tréfonds des consciences pour en sortir des "vérités relatives". Car tout est relatif, même la vérité. Le grand enseignement du roman, c'est qu'on ne sait jamais. On a beau dire, on ne sait pas. L'humilité est la grande qualité à remettre au "goût du jour". Qui sait comment agir ? Qui sait comment réagir ? Qui peut affirmer ? Qui peut nier ? Quelle valeur accorder à la parole ? Autant de questions que Kessel pose sans donner de réponse. Gerbier, Saint Luc, Mathilde, Le Bison, Félix, Jean François, Lemasque : autant de personnages qui hantent les esprits des lecteurs (ou des spectateurs) pendant longtemps ... C'est mon cas.
  • HORUSFONCK Posté le 10 Mars 2020
    L'armée des ombres est à la Résistance française ce que Si c'est un homme est à la Shoah : Un livre nécessaire et éclairant. Un livre à rouvrir fréquemment pour en relire certains passages, certaines fortes scènes. J'ai vu le film voici une vingtaine d'années, avec cette figure de Lino Ventura hiératique- dans ce rôle d'homme et de chef des ombres. Mais le livre... Le livre, c'est le manifeste de l'action secrète du refus de l'abdication. Le livre, écrit en pleine guerre, transcende les classes, les milieux et les caractères dans cette lutte commune et cette abnégation de chaque instant. Le livre, c'est le courage incroyable de ces hommes et de ces femmes des plus jeunes aux plus âgés qui se levèrent, s'unirent pour dire NON à la honte et à la collaboration avec les nazis. Des hommes et des femmes prêts à faire le sacrifice suprême de leur vie, conscient de risquer à chaque instant la capture et les supplices de la Gestapo et ses complices français. L'armée des ombres est un livre terrible, dur, mais exaltant! Sa lecture vient, à point, nous réveiller et nous rappeler que la bête n'est pas morte et qu'elle revient à peine masquée. L'une des phrases-clefs de L'armée... L'armée des ombres est à la Résistance française ce que Si c'est un homme est à la Shoah : Un livre nécessaire et éclairant. Un livre à rouvrir fréquemment pour en relire certains passages, certaines fortes scènes. J'ai vu le film voici une vingtaine d'années, avec cette figure de Lino Ventura hiératique- dans ce rôle d'homme et de chef des ombres. Mais le livre... Le livre, c'est le manifeste de l'action secrète du refus de l'abdication. Le livre, écrit en pleine guerre, transcende les classes, les milieux et les caractères dans cette lutte commune et cette abnégation de chaque instant. Le livre, c'est le courage incroyable de ces hommes et de ces femmes des plus jeunes aux plus âgés qui se levèrent, s'unirent pour dire NON à la honte et à la collaboration avec les nazis. Des hommes et des femmes prêts à faire le sacrifice suprême de leur vie, conscient de risquer à chaque instant la capture et les supplices de la Gestapo et ses complices français. L'armée des ombres est un livre terrible, dur, mais exaltant! Sa lecture vient, à point, nous réveiller et nous rappeler que la bête n'est pas morte et qu'elle revient à peine masquée. L'une des phrases-clefs de L'armée des ombres, c'est ce baron de province qui l'exprime ainsi: "Je préfère, Monsieur, une France rouge à une France qui rougisse" En lisant ce livre, plongé dans le froid, la souffrance, la fatigue et la faim des protagonistes, j'avais le Chant des Partisans qui m'accompagnait: Un bel hymne pour un livre puissant. Un grand, un immense merci à vous, Joseph Kessel.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mangeur_de_livre Posté le 29 Février 2020
    En faisant des recherches au bureau sur la deuxième guerre mndiale, je me suis rendu compte qu’un livre ressortait régulièrement quand il s’agissait d’évoquer la résistance, et qu’il se trouvait que j’étais toujours passé à côté. Il était donc temps de me plonger dans « L’armée des ombres ». Joseph Kessel écrit ce livre en 1943 alors qu’il est à Londres. Il se fonde exclusivement sur des faits historiques, s’inspirant de la vie et des combats de dizaines de résistants pour peindre le tableau de cette France résistante. De Londres à toute la France, des réseaux aux actions individuelles, des parachutages aux imprimeries clandestines en passant par les trahisons et la torture, c’est tout un monde qui prend vie sous la plume de l’auteur. Joseph Kessel nous fait vivre dans un style sobre mais poignant le quotidien de tous ces soldats de l’ombre, souvent anonymes, aux activités et missions bien différentes mais tous porteurs des mêmes idéaux. Alors oui, on a l’impression de voir une France unanimement résistante, les collaborateurs étant totalement absents du livre. Mais plutôt que de se lancer dans d’interminables débats, il vaut mieux le voir comme le reflet de son époque, en plein conflit, visant à encourager... En faisant des recherches au bureau sur la deuxième guerre mndiale, je me suis rendu compte qu’un livre ressortait régulièrement quand il s’agissait d’évoquer la résistance, et qu’il se trouvait que j’étais toujours passé à côté. Il était donc temps de me plonger dans « L’armée des ombres ». Joseph Kessel écrit ce livre en 1943 alors qu’il est à Londres. Il se fonde exclusivement sur des faits historiques, s’inspirant de la vie et des combats de dizaines de résistants pour peindre le tableau de cette France résistante. De Londres à toute la France, des réseaux aux actions individuelles, des parachutages aux imprimeries clandestines en passant par les trahisons et la torture, c’est tout un monde qui prend vie sous la plume de l’auteur. Joseph Kessel nous fait vivre dans un style sobre mais poignant le quotidien de tous ces soldats de l’ombre, souvent anonymes, aux activités et missions bien différentes mais tous porteurs des mêmes idéaux. Alors oui, on a l’impression de voir une France unanimement résistante, les collaborateurs étant totalement absents du livre. Mais plutôt que de se lancer dans d’interminables débats, il vaut mieux le voir comme le reflet de son époque, en plein conflit, visant à encourager et magnifier la résistance et les résistants.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.